Nous empruntons à la médiathèque Le grand ménage d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Benoît, un blaireau, est tellement obnubilé par la propreté qu’il en arrive à détériorer toute la forêt dans laquelle il habite. Il passe son temps à tout nettoyer, y compris les autres animaux de la forêt. Quand les premières feuilles commencent à tomber à l’automne, branle bas de combat: il ramasse les feuilles et accumule les sacs poubelles. Mais cela ne suffit pas pour ce maniaque de l’ordre et de la propreté. Il décide d’arracher les arbres et pire encore, de tout bétonner jusqu’à ne plus retrouver l’entrée de son terrier. La forêt a disparu. Benoît arrivera-t-il à réparer son erreur et ne pas retomber dans son excès de propreté?

Avec le coup de crayon et l’humour qu’on lui connaît, Emily Gravett amène les jeunes lecteurs à se rappeler l’importance du rôle des saisons et de la Nature tout en les sensibilisant à l’écologie, au respect de l’environnement et à la préservation de la biodiversité comme celle existant dans la forêt. Cette histoire aborde également le fait qu’il faut savoir se mesurer dans toute chose et nous rappelle dans la série Edmond et ses amis, Le Grand chef d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant et son excès d’ordre. Coup de cœur pour cet album jeunesse aux illustrations remplies de petits détails comme dans les pages de garde ou le message détourné de la poubelle!

Participation #167 Je lis aussi des albums

Participation #39 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Amour et relations amoureuses: « Ménage »