Catégorie : Mini baladeur (page 1 of 16)

Sur le sentier littoral de Théoule-sur-Mer

Grand cormoran

Mouettes rieuses

Ce 11 janvier 2020, nous allons à Théoule-sur-Mer. Mais avant d’y arriver, nous prenons le bord de mer et passons en voiture par le Cap d’Antibes. C’est l’occasion d’y observer, côté Juan-les-Pins, un grand cormoran et de nombreuses mouettes rieuses et goélands leucophée.

« Galatée » – Saintout

Une fois garés vers 16h00, nous nous promenons, dans le froid de l’hiver, le long du sentier littoral du parc départemental naturel de la Pointe de l’Aiguille, au cœur de l’Estérel, avec ses plages de sable et ses rochers couleur rouge-grenat caractéristique des falaises de porphyre, en commençant par la Promenade Pradayrol. Nous avons bien fait de prévoir le thermos de café et quelques viennoiseries. Nous nous arrêtons devant une sculpture de Saintout datant de 1988, « Galatée », nymphe marine de la mythologie grecque.

Puis nous reprenons la promenade jusqu’à arriver à de nouvelles petites sculptures posées sur des rochers de la plage de l’Aiguille et dont nous ignorions l’auteur, des animaux marins comme des bernards l’hermite et des étoiles de mer.

Vue sur les îles de Lérins

Le soleil commençant déjà à décliner, nous décidons de rentrer, sans oublier avant d’admirer les couleurs du ciel et la lumière si particulière produite sur les montagnes enneigées au loin du Mercantour et sur les îles de Lérins. Nous irons une autre fois jusqu’à la grotte de la Gardanne, ancien repère de contrebandiers.

Baie de Cannes

Pleine lune – Villeneuve-Loubet

Puis, comme à l’aller, nous rentrons chez nous par le bord de mer, nous arrêtons pour observer le coucher de soleil dans la Baie de Cannes aussi appelée Golfe de la Napoule puis la pleine lune à Villeneuve-Loubet. Une bien agréable sortie!

Début d’année au Fort de la Revère

En ce 1er janvier 2020, nous passons une grande partie de la journée à balader au Fort de la Revère. Des travaux de restauration du fort ont eu lieu depuis notre dernière visite, une pancarte ayant également été installée en l’honneur du Révérend Donald Currie Caskie qui contribua à libérer des aviateurs britanniques prisonniers du Fort en 1942.

Crocus

Crocus

Le parc a déjà pris des airs printaniers. nous pouvons déjà voir des crocus. De nombreux baladeurs profitent du beau temps en ce jour férié.

Nous continuons notre descente pour gagner l’observatoire ornithologique, les montagnes bien enneigées du Mercantour nous rappelant que nous sommes pourtant en hiver. Des parapentes au loin sont également de sortie.

Puis nous allons en direction de la Cime de la Forna, le sentier goudronné offrant de jolis points de vue sur Èze et la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat. C’est une ancienne piste militaire, en témoigne encore deux tunnels étroits. Il est d’ailleurs possible de gagner La Turbie.

Campanules

Campanules

Le long du sentier, dans la paroi fracturée de roches sédimentaires et calcaires, nous voyons également des campanules violettes.

Orchys

Orchys

Pour rejoindre la voiture, nous passons par le sentier en escaliers. C’est l’occasion de voir des orchys déjà fleuris. Une bien chouette balade familiale pour entamer cette nouvelle année!

Petite pause ornitho aux étangs de Villepey

Mouette rieuse

Ce 26 décembre 2019,  nous allons au dernier poste d’observation installé aux étangs de Villepey, au niveau de la lagune, les dernières intempéries ayant abîmé la passerelle permettant d’accéder rapidement à l’observatoire de la Vasière. Pour une fois, il y a d’autres oiseaux que des goélands leucophée, mouettes rieuses ou grands cormorans. Ceux-là sont très coutumiers des étangs. Nous en voyons d’ailleurs à chaque fois que nous nous y rendons.

Grèbe huppé

Grèbe huppé

Vers midi et demi, nous pouvons observer deux grèbes huppés en train de plonger pour se nourrir en passant d’un côté et de l’autre de l’étang.

Tadornes de Belon

Nous observons ensuite, un peu plus loin sur l’étang, trois tadornes de Belon. Nous voyons enfin passer à toute vitesse un martin-pêcheur dont le vol est très reconnaissable.

Des observations automnales à l’étang de Vaugrenier

Ce 9 novembre 2019, nous allons au parc de Vaugrenier, l’occasion de faire quelques observations d’oiseaux à l’étang de Vaugrenier. J’en profite pour prendre la photo pour la semaine 45 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème étant « Noir et blanc« : un héron cendré. Je retouche la photo en noir et blanc.

Grand cormoran

Au fond, du côté de la roselière, sont posés, sur un arbre (presque toujours les mêmes d’ailleurs), des grands cormorans bientôt rejoints par un quatrième.

Héron cendré

Héron cendré

Sur leur gauche, nous voyons également deux hérons cendrés. Puis quelques minutes plus tard, arrive un busard des roseaux qui effectue plusieurs aller-retour. Il y a aussi des mouettes rieuses et des poules d’eau posées sur l’étang.

Busard des roseaux

Fuligule milouin

Nous en avions déjà observé un le 2 novembre 2019, avec aussi un fuligule milouin et des canards Colvert.

Des cœurs de sorcière à Vaugrenier

Ce 29 octobre 2019, nous allons ce matin au Parc de Vaugrenier qui a pris des couleurs automnales. Nous prenons notre temps à marcher, passant d’un rocher à un arbre, sans vraiment respecter les allées aménagées. Un peu partout, des champignons ont poussé après ces derniers jours de pluie. Nous passons alors à côté d’un champignon à l’allure bien surprenante: rose / rouge avec des trous, visqueux et protéiforme. Il y en a d’autres un peu plus loin. Après recherche, il s’agit d’un clathre rouge également appelé cœur de sorcière. Il a une odeur nauséabonde et n’est pas comestible puisque sans intérêt gustatif. Il aurait servi au Moyen Âge dans la fabrication de sortilèges ou autres potions. Le Halloween Challenge de Hilde et Lou n’est pas loin. À vos chaudrons!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #botanique

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑