Catégorie : Mini visiteur (page 1 of 8)

Mélis-mélos des marchés de Noël 2019

Le temps ne nous permet pas cette année de profiter comme il se doit des marchés de Noël dans les Alpes-Maritimes et dans le Var, entre les week-ends de confinement en raison des alertes rouges pluie-inondations, vague-submersions et encore ce week-end alerte orange pour les vents violents également. Mais nous avons quand même pu nous rendre, entre deux accalmies, sous un beau soleil de décembre, à différents marchés de Noël, en retournant à certains que nous avions particulièrement appréciés les années précédentes comme celui de La Gaude.

Villeneuve-Loubet Village

Mouans-Sartoux

Le 7 décembre 2019, nous partons à Villeneuve-Loubet où un tout petit marché de Noël a été installé, l’occasion d’envoyer notre lettre au Père Noël et de dénicher une nouvelle décoration de Noël pour notre sapin. Puis direction la Fête des Lumières de Mouans-Sartoux en toute fin d’après-midi: nous participons au défilé de lampions jusqu’au château puis regardons un joli feu d’artifices.

Jeu de billes

Birinic des P’tiots

 Le 14 décembre 2019, nous allons au marché de Noël de La Gaude qui se déroule cette année sur la place des Marronniers. Comme les années précédentes, les anciens jeux en bois sont mis à l’honneur comme par exemple le Birinic des P’tiots ou des jeux de billes.

Nains aux dés

Il y a aussi le jeu des nains aux dés, l’objectif étant d’obtenir le plus de jetons après avoir lancé trois dés de couleurs et trouvé le nain correspondant. Les enfants peuvent également se parer de l’habit des lutins pour réaliser leur propre petit jeu en bois comme un morpion.

La Gaude

Avant le défilé de lampions et le magnifique spectacle de feu de la compagnie FuegoLogo, nous faisons quelques emplettes dans les différents stands regorgeant de décorations de Noël. Un très bon moment passé!

Saint-Jean-Cap-Ferrat

Le 21 décembre 2019, nous allons à la ferme de Noël de Saint-Jean-Cap-Ferrat où se trouve également la cabane du Père Noël. La nuit tombant de plus en plus tôt, vers 17h, nous pouvons profiter des illuminations: sapins, renne ou ours mais aussi le Père Noël avec son traîneau. C’est ainsi l’occasion de faire la photo « Père Noël » du Challenge Il était 7 fois Noël pour le 23 décembre 2019.

Puis nous finissons la fin d’après-midi au marché de Noël de Nice. Nous en profitons pour voir une seconde fois le Père Noël et faire une petite pause sucrée.

Nous traversons enfin la place Masséna pour aller voir de plus près les jolies illuminations installées sur la coulée Verte et qui font penser aux décors scandinaves.

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Père Noël

Challenge Christmas Time 2019 de Mya Rosa #Marchés de Noël

Le circuit des crèches de Lucéram

Ce 8 décembre 2019, nous sommes allés voir le circuit des crèches de Lucéram. Nous avons ainsi pu croiser au détour des ruelles Saint-Nicolas et le Père Fouettard. Mais surtout, nous avons pu observer de nombreuses décorations de Noël: kitsch diront certains ou dans l’esprit de Noël pour d’autres.

D’ailleurs, j’en profite pour faire ma photo pour la semaine 49 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème étant « Kitsch », ce qui m’a fait tout de suite penser aux décorations ou vêtements de Noël. Mais finalement, je choisirai une photo kitsch d’une autre sortie.

En tout état de cause, nous n’étions pas les seuls à apprécier notre visite, surtout les paniers automnaux, sapins de Noël et Père Noël accrochés ici ou là. Je prends d’autres photos qui rentrent également dans le thème de ce jour du challenge « Il était 7 fois Noël », les décorations étant à l’honneur.

Lucéram

Nous continuons à déambuler dans le village, suivant ou non un petit escalier sous une arche, en repérant de nouvelles décorations. Nous retrouvons d’ailleurs des décorations que nous avions déjà vues les années précédentes mais placées à d’autres endroits. Puis nous retournons à notre voiture, le soleil déclinant et le brouillard étant de plus en plus prégnant. Une bien agréable sortie familiale en attendant la venue du Père Noël!

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian

Halloween au Parc Alpha

Ce 31 octobre 2019, malgré le temps pluvieux annoncé, nous allons au Parc Alpha qui a organisé des animations toute la journée pour Halloween: ateliers de la trouille avec fabrication par exemple de masque d’Halloween, de potion magique ou citrouille… Finalement, nous échappons à la pluie sauf pour le trajet de retour en voiture.

Certaines de ces activités ont lieu à la petite ferme, une des cabanes étant devenue pour la journée la maison de la sorcière. En témoigne le linge accroché. Un cimetière lugubre est également sorti de terre. Un moment de recueillement s’impose alors devant la tombe de Jack (Jack O’Lanterne bien sûr).

Nous croiserons également dans le parc la sorcière Grabouilla qui propose aux enfants des bonbons. Mais méfiance, il se pourrait qu’ils soient empoisonnés comme la pomme mangée par Blanche Neige… Nous assistons enfin à la seconde représentation d’une pièce de théâtre pour les enfants, à partir de 4 ans, « Le Petit Chaperon voit rouge », de la Compagnie niçoise BAL Arts Légers, (rajoutée au dernier moment vu le nombre d’enfants présents, ce qui fut très apprécié). Une version revisitée et déjantée du Petit Chaperon Rouge dans laquelle rien ne fait peur à la petite fille qui en arriverait même à rendre docile et végétarien le loup. Pourquoi le petit chaperon devrait mourir et ne jamais connaître ce que ça fait d’être grande? La morale de ce conte détourné fera réfléchir tant les jeunes spectateurs que leurs parents. Une bien belle ambiance halloweenesque en territoire des loups!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Le temps d’une visite à la 20e Nuit des Coupoles Ouvertes

Ce 6 juillet 2019, nous nous rendons à la 20e édition de la Nuit Coupoles Ouvertes qui a lieu, comme tous les deux ans, sur le plateau de Calern, de 14h à minuit. L’observatoire de Caussols ouvre ainsi ses portes, ou plutôt ses coupoles, au public, pour la plus grande joie des petits et des grands astronomes en herbe. Tout est bien organisé, que ce soit l’accès au parking que les différents stands ou les visites guidées des instruments scientifiques. Nous prenons en cours de route une conférence pour les 6 ans et plus intitulée « Les pingouins du Pôle Sud marchent-ils la tête en bas? ». Nous voyons aussi les télescopes du bâtiment C2PU et rentrons dans le bâtiment MéO, après avoir lu des panneaux sur des missions russes et américaines.

Traquet motteux

Il fait chaud et le ciel est bien dégagé permettant d’observer le soleil et aussi la lune. Des lunettes astronomiques et télescopes ont été installés par des membres de différents clubs d’astronomes amateurs venus de la région Sud ou des étudiants de l’Université de Nice Sophia Antipolis à plusieurs endroits du site. Par exemple, au niveau du bâtiment PicardSol, il est possible d’observer le soleil grâce à un solarscope et de poser quelques questions sur le cycle solaire, l’activité solaire étant faible en cette fin de cycle 24. Mais c’est aussi l’occasion de voir un traquet motteux qui reste posé un long moment sur des rochers un peu plus bas.

Puis nous revenons sur nos pas pour nous rendre aux stands d’activité pour les enfants, comme par exemple du coloriage pour fabriquer une toupie chromatique. Nous faisons ensuite une petite pause à l’ombre des rares arbres du plateau de Calern, le temps d’observer de nombreux papillons voleter. Puis il est temps pour nous de rentrer et notons d’y revenir dans deux ans pour participer à la soirée, en ayant alors la tête sous les étoiles et tenter aussi de finir le jeu de piste. Des voitures continuent d’arriver pour les animations prévues le soir sous le ciel étoilé.

La cascade de Gairaut

Nous avons l’habitude d’aller marcher ou courir sur le canal de Gairaut et ses anciens petits ponts mais n’avions jamais pris le temps d’aller jusqu’à la cascade de Gairaut, située plus haut sur l’ancien chemin de Gairaut. C’est chose faite ce 22 juin 2019, malgré le temps orageux.  En réalité, tout est artificiel et a été créé par la Compagnie Générale des Eaux en 1883: un chalet alpin en bois d’inspiration autrichienne,  la cascade, les bassins et la grotte avec ses stalactites et accessoires en rocailles. Le canal permettait d’alimenter Nice en eau provenant de la Vésubie à partir de la fin du XIXe siècle et pour la première fois en 1883. Le site était d’ailleurs un incontournable à la Belle Époque.

L’ensemble est inscrit au Monument historique depuis 2001 et a gardé son cachet très pittoresque, même si le chalet est à l’abandon. Le lieu offre également une vue panoramique sur Nice avec notamment le littoral méditerranéen et la Colline du Château. Nous ne nous attardons pas, l’averse s’étant invitée.

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑