Étiquette : challenge Contes et Légendes 2022 (Page 1 of 5)

Au fil des pages avec Le Prince cruel

Fin mars 2022, j’ai lu Le Prince cruel d’Holly Black (éd. Rageot, 2020, 540 pages), un roman fantasy et young adult (je dirais pour les 16/18 ans et pas comme j’ai pu le lire à partir de 12 ans) et qui est le premier tome de la trilogie Le peuple de l’air. Jude, une jeune fille mortelle de 17 ans vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ avec sa sœur jumelle Tyren, sa demi-sœur fæ Vivienne chez Madoc, le père de cette dernière et assassin de ses parents. Mais il est bien difficile pour une mortelle de vivre au sein de la Haute Cour. Les brimades, humiliations et dangers sont quotidiens pour Jude qui tentent de survivre et trouver sa place au sein des Faes, des créatures sublimes, immortelles et cruelles en se protégeant le plus possible des sortilèges, des fruits fæs et de ses camarades de classe comme le prince Cardan et en apprenant à se battre à l’épée et la stratégie tant politique que militaire sous les conseils de Madoc.

J’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire tantôt très jeunesse côté romance et ressenti de Jude, tantôt young adult dans la violence des Fæs tels que Madoc et ne réussissant pas non plus au début à m’imprégner de l’univers fantasy développé par l’autrice et à comprendre les intentions et comportements de protagonistes, en particulier Jude. Pourquoi veut-elle à tout prix vivre dans le royaume de Terrafæ alors qu’elle subit le harcèlement du Prince Cardan et de ses amis (Locke, Valérian…) et qu’elle est élevée par l’assassin de ses parents?

J’ai d’ailleurs plus apprécié le Prince Cardan qui est bien plus nuancé et moins cruel que ce qu’en dit et en voit Jude qui de son jeune âge est peu habituée au sentiment amoureux. N’aurait-il pas plutôt du mal à gérer son attirance pour Jude malgré la haine qu’elle lui aspire du fait de sa mortalité?

Puis une fois que le complot sanglant contre la Couronne se dévoile et que Jude, plus mature, devient l’espionne du prince Daim, j’ai commencé à apprécier l’intrigue au point que j’ai enchaîné avec le tome 2, Le Roi maléfique. Un bon moment de lecture dans l’ensemble surtout quand l’action démarre avec son lot de rebondissements, trahisons et retournements de situation!

Participation #23 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Petit peuple

Participation #38 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Cuisine fæ

Participation #85 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

Au fil des pages avec Mon amie la sirène

En janvier 2022, nous avons lu Mon amie la sirène de Nathalie Minne  (éd. Casterman, 2016), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans. En se promenant sur la plage un matin après une nuit de tempête, Malo découvre une petite fille blessée derrière un rocher. En réalité, il s’agit d’une sirène. Arriveront-ils à s’apprivoiser l’un l’autre et devenir amis?

Il y est question d’amitié, de tolérance et d’entraide entre un petit garçon et une sirène qui font fi des préjugés des adultes pour découvrir le monde de l’autre sans en avoir peur. Les illustrations de Nathalie Minne, dont on reconnaît dès la couverture le style, sont très jolies et ancrent l’histoire dans un décor breton, les deux amis se rejoignant sur une plage au pied des falaises. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse et gourmand, les échanges entre Malo et la sirène passant par les papilles, chacun faisant découvrir à l’autre son alimentation! Bien sûr, nous avons une nette préférence pour les cerises et la tarte aux pommes plutôt que les vers de sable rouges.

Participation #22 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Légende/Mythologie

Participation #30 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Gourmandises

Participation #61 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Vous ici

Nous avions lu et relu l’année dernière, tout au long du mois de février,  Vous ici? d’Olivier Dupin et Séverine Duchesne (éd. Frimousse, coll. Maxi’boum, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection CP du 32ème Prix des Incos en 2021. Le grand méchant loup part manger le petit chaperon rouge et sa grand-mère. Parviendra-t-il à ses fins avant sa famille?

Cet album jeunesse rigolo détourne le conte du Petit Chaperon rouge en se positionnant du point de vue du loup. Cela se voit dès la couverture de l’album puisque mon petit lutin m’avait dit alors « Maman, le petit chaperon c’est un loup comme on dirait son ombre ». L’histoire enchaîne les rebondissements inattendus avec une famille de loups aimante et cultivée partie chasser des humains. Les illustrations accompagnant le texte en rimes sont colorées et avec tout un tas de références à d’autres contes comme le tee-shirt du père loup ou dans la chambre du petit loup (Les Trois petits cochons…)  Un très bon moment de lecture avec cette version détournée du conte originel!

Participation #21 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Conte détourné

Participation #10 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Conte détourné

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Lieu: « Ici »

Participation #59 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

RAT Contes et légendes d’Inde 2022

Comme en juillet 2021, le mois de juillet 2022 débute par un RAT (read-a-thon/marathon de lectures) autour des contes et légendes d’Inde proposé conjointement par Hilde et Blandine pour les Étapes indiennes 2022 et  Bidib pour le challenge des contes et légendes 2022. Encore de chouettes moments de lecture et d’échange en cette fin de semaine à venir avec les autres participantes! Mais pas que.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? J’avais prévu d’aller à la médiathèque hier pour faire le plein de contes et légendes d’Inde mais ça n’a pas pu se faire. Pour le moment, je vais finir ma lecture anglaise en cours, en e-book, le tome 4 des Thés Meurtriers d’Oxford, Point de glas sage d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2022, 312 pages), un cosy mystery.

Il me reste également dans mes derniers emprunts à la médiathèques deux histoires se déroulant en Inde: Le livre de la jungle de Rudyard Kipling et Quentin Gréban (éd. Mijade, 2016, rééd. 2017), un album jeunesse grand format et Ranee Tara Sonia Chantal Anna de Mitali Perkins (éd. Bayard, 2021, 345 pages), un roman sur le destin de 5 femmes des années 60 aux années 2000 et qui avait fait l’objet d’une lecture commune dans le cadre des Étapes indiennes en mars dernier.

Samedi 2 juillet 2022, je continue et termine ce matin là où je m’étais arrêtée hier soir le tome 4 des Thés Meurtriers d’Oxford, Point de glas sage d’H.Y. Hanna, Gemma Rose ne pensant pas que Dame Clare Eccleston qui concourait à l’exposition féline de la fête de son village en présentant un de ses chats persans soit décédée d’une crise cardiaque.

J’ai pu aller à la médiathèque cet après-midi et ai emprunté un seul livre dans le thème des contes et légendes d’Inde et qui se déroule dans les montagnes enneigées de l’Himalaya: Le Maître des Neiges d’Isabelle Garcia-Chopin et Clémence Pollet (éd. Glénat, 2020), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur et aussi des nouveautés attendues comme Maman Oie Ours et le cousin catastrophe de Ryan T. Higgins (éd. Albin Michel Jeunesse, 2021) ou Tombée du Ciel des The Fan Brothers (éd. Little Urban, 2021)… Sitôt mon retour, nous lisons ces trois histoires.

Pour les histoires du soir: deux relectures avec Éléonore et le dinosaure d’Hollie Hugues et Sarah Massini (éd. Kimane, 2019, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans joliment illustré et dans lequel il est question de l’imagination des enfants et d’amitié et Les œufs verts au jambon de Dr. Seuss (éd. Ulysses Press, 1960, rééd. 2009), un album jeunesse rigolo à partir de 3 ans dans lequel Sam c’est moi tente de persuader un vieux grincheux de manger des œufs verts au jambon.

En soirée, je reprends ma lecture de Notting Hill with Love… Actually d’Ali McNamara (éd. Bragelonne, coll. Milady Romance, 2013, 526 pages), un roman feel-good repéré chez Fondant et avance jusqu’au chapitre 5.

Dimanche 3 juillet 2022, nous lisons dans la matinée le tome 1 de Linette, Les pieds qui poussent de Catherine Romat et Jean-Philippe Peyraud (éd. Les éditions de la Gouttière, rééd. 2018, 2022), une BD jeunesse sans texte, tendre et rigolote à partir de 3/4 ans et que j’avais achetée lors des 48h BD en avril 2022 avec l’histoire de Linette, une petite fille débordant d’imagination qui voudrait bien aider sa mère au potager. 

Pour les histoires du soir: deux relectures avec Les Souris à la plage de Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 1986, rééd. 2020) et Onze chatons dans un sac de Noboru Baba (éd. 2024, 2020), deux albums jeunesse à partir de 3 ans.

En soirée, je finis ce marathon de lectures en commençant à lire quelques pages Les enfants sont rois de Delphine de Vigan (éd. Gallimard, 2021, 348 pages), un roman policier se déroulant dans l’univers des réseaux sociaux. Puis finalement je change d’avis pour regarder des épisodes de Dowton Abbey.

Pour d’autres idées de lectures indiennes, les autres participantes: Hilde, Bidib, Blandine (IG), Nathalie (IG)…

Participation #4 Les Étapes Indiennes 2022 de Hilde et Blandine #RAT

Participation #20 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #RAT

Au fil des pages avec Hilda et le troll

Après avoir découvert ce premier tome en octobre 2019 pendant le challenge Halloween 2019, je me rends compte en ce jour dédié à la littérature jeunesse du Mois Anglais 2022 que je n’avais pas encore chroniqué Hilda et le troll (T1) de Luke Pearson (éd. Casterman, rééd. 2019, auparavant publié en 2013 aux éd. Nobrow), une BD jeunesse à partir de 6/7 ans, le texte étant en lettres majuscules. Petite fille aventurière, débordant d’imagination d’environ 10 ans aux cheveux bleus et coiffée d’un béret noir, Hilda vit dans les contrées lointaines avec sa mère et son animal de compagnie, Brindille. Elle croise un jour la route d’un troll de pierre. Est-il vraiment aussi terrifiant que dans son livre « Trolls et autres créatures dangereuses » qui ne la quitte jamais? Hilda a-t-elle eu une bonne idée en accrochant une cloche sur le nez du troll?

Graphiquement, les illustrations tout en rondeur et colorées qui alternent entre jour et nuit avec des palettes de couleur différentes participent à l’aspect magique et fantasy de l’histoire de cette petite fille entourée de gentilles créatures surnaturelles comme le bonhomme de bois, un géant ou bien encore un esprit des mers… Dans un décor folklorique, il est ainsi question de l’enfance avec une petite fille en quête d’aventures comme lorsqu’elle va dormir dans une tente malgré la pluie et qui apprend alors l’importance d’aller jusqu’au bout de ce qu’elle entreprend, comme la lecture d’un livre.

D’autre part, j’ai relevé quelques passages gourmands avec le repas de Hilda ou une tasse bien chauffante qui n’est jamais loin d’elle pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022.

Un bon moment de lecture avec ce premier tome qui nous plonge dans le folklore scandinave/norvégien mais qui m’a paru un peu/beaucoup trop court, peut-être en raison de son format jeunesse! Heureusement qu’il existe d’autres tomes que nous n’avons toujours pas pris le temps de découvrir pour explorer ce plaisant univers décrit par Luke Pearson. Peut-être le feront lors du prochain challenge Halloween!

Participation #2 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Kids/YA

Participation #19 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #folklore scandinave/norvégien

Participation #42 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑