Étiquette : Le mois anglais 2020 (Page 1 of 2)

P’tit récap du Mois Anglais 2020

Ce mois de juin 2020 a été synonyme de Mois Anglais, challenge organisé par Lou, Titine et Lamousmé et auquel j’ai participé pour la première fois. Que de lectures, échanges et découvertes anglaises! J’ai pris plaisir à relire des auteurs et à en découvrir d’autres grâce aux posts et billets d’autres participants.

Il y avait un programme facultatif en duo certains jours avec d’autres challenges comme le Challenge British Mysteries de Lou et Hilde et Les Gourmandises de Syl. J’en ai lu certains mais je n’ai pas eu le temps de tout chroniquer. Comme pour chaque challenge, il y a surtout de la littérature jeunesse.

  • 3 juin: Un roman policier d’Agatha… Christie ou Raisin (avec le Challenge British Mysteries): Le tome 1 d’Agatha Raisin, La quiche fatale de M.C. Beaton (LU)
  • 6 juin: Londres en littérature mais pas que!: Miss Dalloway de Virginia Woolf (RELU)
  • 9 juin 2020: Romancière anglaise au choix: Jane Austen avec Orgueil et préjugés (RELU) et Emma (LU)
  • 13 juin: Lecture jeunesse: La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl (RELU)
  • 26 juin: Une bande-dessinée: Dans la tête de Sherlock Holmes, T1, L’Affaire du Ticket Scandaleux de Cyril Lieron & Benoît Dahan, d’après Arthur Conan Doyle (LU)
  • 29 juin: Barbara Pym: Des femmes remarquables (EN COURS).

Sans oublier le marathon de lectures du 12 au 14 juin 2020: le RAT du Mois Anglais au cours duquel nous avons dégusté des scones fait maison et aussi tous les posts relayés sur Instagram sous @lemoisanglais ou sur le groupe facebook.

Il y a eu également d’autres lectures jeunesse:

  • Dis Ours, tu dors? de Jory John et Benji Davies (RELU et RELU)
  • Les loups d’Emily Gravett
  • Pingouin de Polly Dunbar
  • Coraline de Neil Gaiman (LU)
  • L’enfant, la baleine et l’hiver de Benji Davies (LU et RELU)
  • Dis Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (LU et RELU)
  • Amélia Fang, L’anniversaire tout moisi, T3 de Laura Ellen Anderson (LU)
  • Le sauvetage de Choupinou d’Emma Chichester Clark (LU et RELU)
  • Dans la forêt profonde d’Anthony Browne (LU)
  • Ma Maman d’Anthony Browne (LU)
  • Mon Papa d’Anthony Browne (LU)
  • Les enquêtes d’Enola Holmes, L’Affaire Lady Alistair, T2 de Nancy Springer (LU)

Je continue aussi sur juillet pour lire les autres emprunts de la médiathèque comme Des femmes remarquables de Barbara Pym que je viens de commencer ou Rebecca de Daphné du Maurier. De cette autrice, j’avais lu il y a de ça bien 15 ans la nouvelle Les oiseaux. Et aussi pour rédiger mes billets en retard…

Et peut-être que je ferai d’autres emprunts sans attendre le Mois Anglais 2021 n’ayant pu emprunter par exemple Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp, Le passé de Tessa Hadley, Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman, La prisonnière du temps de Kate Morton, les tomes 2 et suivants d’Agatha Raisin de M.C. Beaton, Paddington de Michael Bond, les tomes 3 et suivants d’Enola Holmes de Nancy Springer… Et bien d’autres encore repérés ou non chez d’autres participants.

Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

Au fil des pages avec le tome 3 d’Amélia Fang

Je lis le tome 3 d’Amélia Fang, L’anniversaire tout moisi de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2019), un roman jeunesse fantasy à partir de 8 ans. C’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve Amélia et ses amis à Nocturnia. Si vous ne connaissez pas Amélia Fang, je vous déconseille de lire la suite et d’aller voir si ça vous tente mon billet sur les deux premiers tomes.

Ses 11 ans approchant, Amélia a prévu une superbe fête d’anniversaire dans un champ de citrouilles. En plein préparatif avec Trouille, sa citrouille de compagnie, elle se dispute avec sa mère, la comtesse Frivoletta. Au point de voir sa fête d’anniversaire compromise? D’autant qu’à l’école, l’arrivée d’un nouveau professeur de pâtisserie, M. Merveilleux la détourne de l’organisation de son anniversaire pour participer au concours de biscuits merveilleux, le premier prix étant une excursion à Citrouille-Land. Même ses amis, Florence et Grimaldi agissent bizarrement. Et si Amélia devait une nouvelle fois mener son enquête, secondée par Tangine?

Dans ce troisième tome, l’histoire est certes plus simple mais tout aussi plaisante. L’enquête d’Amélia l’amène à réfléchir sur l’importance des souvenirs, l’estime de soi, l’amitié et/ou l’amour, malgré les petites disputes qu’elle a pu avoir par exemple avec sa mère. Les illustrations de Laura Ellen Anderson en noir et blanc sont toujours aussi mignonnes et rigolotes. Il existe un tome 4 actuellement traduit que je me réserve pour le Halloween Challenge en octobre 2020. 

Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

Au fil des pages avec La potion magique de Georges Bouillon

Sachant que le Mois Anglais 2020 allait commencer, je suis allée récupérer des livres laissés dans le grenier de mes parents pour constituer ma PAL de ce mois de juin. Alors pour la première soirée du RAT, j’ai relu plus de 25 ans après, un roman jeunesse étudié au collège: La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl (éd. Gallimard, coll. Folio Junior, 1993), un album jeunesse à partir de 9 ans. Et comme nous sommes le 13 juin 2020, ce roman participe à la journée « Lecture jeunesse » du Mois Anglais.

Un samedi matin, Georges, un petit garçon de 8 ans, reste seul avec sa grand-mère à la maison, une ferme dans la campagne anglaise. Mais Georges n’apprécie guère Grandma, sa grand-mère vieille, aigrie, petite et grincheuse qu’il compare à une sorcière. Elle ne se cesse d’ailleurs toute la matinée de râler et de lui faire peur, tout en lui rappelant de ne pas oublier de lui donner son médicament à 11h00. C’est alors que Georges a l’idée de remplacer son médicament par une potion magique, pensant ainsi changer le caractère de sa grand-mère et même s’en débarrasser. Il va ainsi de pièce en pièce pour fabriquer la potion, mélangeant des produits plus dangereux et toxiques les uns que les autres: des lotions dans la salle de bain, des médicaments pour animaux de la ferme dans la grange et même des  pots de peinture, etc… Et à 11 heures, il fait boire un peu de potion à sa grand-mère qui va grandir, grandir… Sa grand-mère va-t-elle revenir comme avant? Comment vont réagir ses parents à leur retour?

De ma précédente lecture, je ne me souvenais que de peu de choses si ce n’est qu’il s’agissait d’une histoire magique, drôle et qu’elle m’avait plu. Avec cette relecture adulte et de parent, je pensais « Olala que de produits toxiques mis dans les mains d’un enfant! ». Et forcément, quand les effets magiques de la potion se réalisent, je suis aussi surprise que le jeune héros, m’attendant au pire pour cette grand-mère pourtant si antipathique. Pour les enfants, ce sont surtout le comique de répétition et les transformations de la grand-mère et des animaux qui font rire, grandissant ou rapetissant à la manière d’Alice au Pays des Merveilles. Mais l’histoire ne se résume point à cela puisque l’auteur aborde, avec humour, les relations familiales où des tensions peuvent exister entre les membres de la famille, le père de Georges n’appréciant pas non plus sa belle-mère mais aussi une critique de l’élevage intensif et de l’utilisation d’engrais chimiques et pesticides.

Un bon moment de lecture qui me donne envie de relire Le Bon gros géant ou Matilda! Les illustrations expressives et en noir et blanc de Quentin Blake accompagnent à merveille le récit, donnant vie aux transformations loufoques de la potion magique sur la grand-mère qui a vraiment l’air d’une sorcière terrifiante et sur d’autres animaux de la ferme!

Le Mois Anglais de Lou et Titine  #Lecture jeunesse

RAT du Mois Anglais 2020

Ce jour, 12 juin 2020 commence le RAT du Mois Anglais qui est prévu jusqu’au 14 juin 2020 minuit. Encore un bon moment de lecture partagée tout ce week-end mais pas que! Dans ma PAL, il y a surtout des relectures mais de livres que j’ai lus il y a plus de 15 ou même plus de 20 ans pour certains. J’espère pouvoir compléter mes choix par un passage à la médiathèque dans le week-end.

Des mini-challenges sont proposées par les organisatrices, Lou et Titine:

  • Défi 1 : Partager un tea time de lecteur / lectrice en photos
  • Défi 2 : Lire 9 titres différents, autant de titres que de bougies à souffler pour le Mois anglais
  • Défi 3 : Lire un titre en VO. 

Jusqu’à maintenant, 21 heures passées, je n’ai pas vraiment lu si ce n’est des albums jeunesse : Le bison de Catharina Valckx, L’enfant, la baleine et l’hiver de Benji Davies, Pomelo et la Grande Aventure de Ramona Bàdescu et Benjamin Chaud,  Nous avons rendez-vous de Marie Dorléans, Les Pirates de Valérie Guidoux et Charlie pOp et Allons chercher le printemps de Laura Hedon. Ouf, il y a en un qui est dans le thème anglais, celui de Benji Davies.

Avant ma soirée lecture, un petit tour chez les autres participants: Lou, Bidib, Lilas, Blandine, Alexielle, Martine , Nathchoco, George, Touloulou et Myrtille et L’orouge. Et aussi les pompons so british de FondantGrignote!

Pour terminer la soirée, je n’ai pas encore décidé dans quelle lecture je vais me plonger. Je vous en dirai plus demain. J’ai même oublié de faire une photo de ma PAL pour ce week-end. Je la rajouterai demain aussi.

Samedi 13 juin 2020, c’est reparti pour une journée de marathon. Hier soir, j’ai finalement choisi une lecture jeunesse que j’avais déjà lue quand j’étais au collège (il y a longtemps donc…): La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl (117 pages). Ce matin, je chronique ce roman jeunesse pour la journée « Lecture jeunesse » du Mois Anglais.

En ce début d’après-midi, nous relisons deux albums jeunesse qui reflètent le temps pluvieux d’aujourd’hui: Elmer de David McKee et La belle journée d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant.

Au cours de l’après-midi, après avoir fait un tour chez les autres participants et bien avant l’heure du Tea Time, nous passons dans la cuisine pour faire des scones en utilisant la recette d’Enna (et heureusement j’avais l’ingrédient ultime bien que facultatif, le marmiton!). Pour une première fois, je suis contente du résultat. Une petite touche anglaise à nos plats de ce week-end!

Puis la fin d’après-midi passe avec des averses par intermittence. Nous choisissons de jouer à des jeux de société, un jeu de dominos version « Cars » et le jeu « Au feu les pompiers! ».

Après le repas, place aux deux histoires du soir: La belle journée déjà lu dans l’après-midi et Mélie d’Isabelle Maquoi et Quentin Gréban.

  En soirée, je relis Miss Dalloway de Virginia Woolf. Je retrouve avec plaisir la vie de Miss Dalloway en plein préparatif de sa soirée mondaine à Londres.

Dimanche 14 juin 2020, nous nous réveillons sous un beau soleil. Après le petit déjeuner (des scones à la confiture de fraises mais avec du café), nous faisons notre sélection d’albums jeunesse pour le thème « Oiseaux » de cette semaine du #challenge52albumsjeunesse sur Instagram. Alors forcément, nous en relisons plusieurs: La nuit de Berk, À table!, Je suis un lion et Un peu perdu. Plouk nous donne aussi envie de relire Les souris vont à la pêche de Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura. Y en a-t-il un qui rentre dans la thématique du Mois Anglais? Allez, je dis oui avec la la dégustation de biscuits autour d’une tasse de thé d’Un peu perdu, même si Chris Haughton est Irlandais… 

Puis un petit tour chez les autres participants: que de lectures et de gourmandises anglaises! Ce qui me donne envie de refaire une fournée de scones. En même temps, il est bientôt midi…

Cet après-midi, au vu du temps encore bien ensoleillé, point de lectures. Nous partons nous balader au Fort de la Revère, sur le sentier allant jusqu’à La Turbie. Nous voyons d’ailleurs au loin le Trophée d’Auguste mais faisons demi-tour à la balise n°643. C’est un endroit que nous apprécions beaucoup, même si nous voulions au départ aller à la plage de Villefranche-sur-Mer. Mais vu le monde, nous avons fait demi-tour, mon seul regret étant de ne pas avoir pris mon appareil photo. La vue est magnifique et beaucoup de papillons volètent.

Vers 19h00, nous sommes de retour chez nous. Puis après une bonne douche et un bon repas, c’est l’heure des histoires du soir: Les Pirates de Valérie Guidoux et Charlie pOp et La chenille qui fait des trous d’Éric Carle.

En soirée, après un petit tour chez les autres participants et la mise à jour de mon billet, je continue un peu Miss Dalloway de Virginia Woolf. Un bien chouette week-end de marathon placé sous le signe des scones… euh de la lecture (un peu) anglaise!

Le Mois Anglais de Lou et Titine  #RAT

Au fil des pages avec Pingouin

Je profite du Mois Anglais 2020 pour chroniquer un album jeunesse, à partir de 3 ans, emprunté à la médiathèque en septembre 2019 et que nous avons lu et relu : Pingouin de Polly Dunbar (éd. Kaléidoscope, 2007). De cette autrice, nous lisons très régulièrement Tilly et ses amis. Dans cette histoire, Ben reçoit un pingouin comme cadeau d’anniversaire. Mais le pingouin reste stoïquement silencieux, malgré toutes les stratégies déployées par le petit garçon pour le faire rire ou parler. Ben s’énerve de plus en plus devant cette peluche imperturbable. Et si l’arrivée d’un lion allait tout changer? Que d’humour et de tendresse dans cette histoire! Nous reconnaissons immédiatement le coup de crayon de l’autrice avec des illustrations pastel sur fond blanc, simples et pourtant si poétiques. Polly Dunbar dépeint à merveille le monde de la petite enfance notamment le rapport si particulier entre l’enfant et son doudou, objet transitionnel par excellence (certains d’entre nous le gardant toute leur vie). Encore un coup de cœur pour cet album jeunesse!

96806251_2969818223244550_7958071458817638400_o

Avec Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑