Étiquette : Irlande

Au fil des pages avec La colère de Banshee

Nous empruntons à la bibliothèque La colère de Banshee de Jean-François Chabas et David Sala (éd. Casterman, 2010), un album jeunesse à partir de 5 ans. J’ai été immédiatement attirée par la beauté de l’illustration de couverture avec cette petite fille à la robe dorée tenant dans les mains sa poupée et qui me fait penser aux tableaux de Klimt et dont j’avais pu voir des œuvres à Vienne en 2005. Au fil des pages, les illustrations sont tout autant magnifiques! En réalité, cette petite fille est une Banshee qui sort du palais de cristal en colère. Sa colère monte de plus en plus en elle au point de déchaîner tous les éléments de la Nature. Mais pourquoi une telle colère? Coup de cœur pour cet album jeunesse qui décrit les tempêtes émotionnelles que peuvent ressentir les tout-petits! Mon seul petit bémol, ayant préféré un peu plus de bienveillance, la remarque de sa mère lui disant qu’elle n’a pas très bon caractère.

Participation #136 Je lis aussi des albums

Participation #5 Contes & Légendes 2020 de Bidib #légende irlandaise

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Personne réelle: « Banshee »

Le monastère de Clonmacnoise

Ce 13 février 2012, après avoir quitté Dublin et sa baie, nous partons visiter le monastère de Clonmacnoise, dans le comté d’Offaly sur les bords du fleuve Shannon. Ce monastère fondé en 545 par Saint Ciarán est l’un des plus anciens d’Irlande. Nous commençons par le centre des visiteurs dans lequel sont exposées des pierres tombales, des croix celtiques et la croix des Écritures, leurs répliques se trouvant sur le site extérieur.

Tour ronde – Clonmacnoise

Puis nous déambulons sur le site. Nous nous dirigeons dans un premier temps vers les rives du Shannon, au niveau de la Tour Ronde datant du XIe siècle et qui aurait été détruite en partie par la foudre. A l’intérieur, des pièces ont été laissées sur le sol en guise d’offrandes.

cathédrale – Clonmacnoise

Nous passons, ensuite, entre les allées des pierres tombales pour visiter la cathédrale. Nous voyageons au fil des siècles, l’étendue du site se développant au-fur-et-à-mesure de sa renommée tant religieuse que culturelle et universitaire. De nombreuses églises y furent érigées entre les IXe et XIIIe siècles. Trois croix se dressent également, celle du Nord – la plus ancienne et datant du VIIe siècle, celle du Sud et celle sculptée, datant du Xe siècle. De nombreux rois irlandais, ceux de la dynastie de Tara, y furent enterrés.

château de Clonmacnoise

En sortant du site, nous pouvons voir les ruines du château de Clonmacnoise. La nuit est en train de tomber et nous partons pour le Connemara. Nous avons encore plus de deux heures de voiture, l’hôtel étant à Galway.

Balade à Howth et ses falaises

port de Howth

Le 13 février 2012, nous quittons Dublin et partons visiter la rive Nord de la baie de Dublin, Ben of Howth et en particulier le charmant village de pêcheurs de Howth et ses falaises. Nous faisons notre pause déjeuner dans un petit restaurant du port de Howth avec un plat à base de poissons! Cette soupe est délicieuse et nous réchauffe pour repartir dans le froid.

Port de Howth – vue sur Ireland’s Eye

Howth – bernaches cravant

Au port, nous avons une belle vue sur l’île de Ireland’s Eye. Mais nous ne verrons pas de phoques, seulement des goélands et des bernaches cravant. D’ailleurs, Ireland’s Eye est un site ornithologique.

presqu’île de Howth

presqu’île de Howth – vue sur le phare de Baily

presqu’île de Howth – falaises

Puis nous partons faire une balade sur les falaises avoisinantes de la presqu’île de Howth. Nous ne faisons qu’une petite partie de la Howth Cliff Walk. Si nous avions eu plus de temps, nous aurions bien voulu faire cette randonnée en entier. Mais ce que nous voyons est vraiment magnifique. Sur les falaises, nous pouvons observer de nombreux oiseaux et au loin le phare de Baily. Nous rebroussons chemin pour partir visiter le monastère de Clonmacnoise.

Dublin

aéroport de Zurich

Le 12 février 2012, nous arrivons en fin de matinée à l’aéroport de Dublin, le temps de faire les démarches pour récupérer la voiture de location et prendre nos marques avec la conduite à gauche. Direction l’hôtel pour y laisser nos valises. Nous avons de la chance, l’hôtel est situé à quelques minutes d’un arrêt de tramway. Nous prenons ensuite le tram afin de partir visiter Dublin et son architecture géorgienne. Les fils de barbelés et impacts de balles ici et là sur les immeubles et les murs témoignent encore des années actives de l’IRA. Le tram passe devant le National Museum puis devant la Guinness Storehouse.

Château de Dublin

Nous commençons la visite de Dublin par le château qui a été reconstruit au XVIIIe siècle. Nous avons ainsi pu voir certaines des salles du château : le Saint-Patrick’s Hall et le Throne Room…

Trinity College – Dublin

Nous continuons ensuite par la visite de l’université, le Trinity College, au centre ville en face de l’ancien Parlement. En effet, l’université est ouverte au public, et même aux goélands! Nous passons l’entrée principale, le Campanile, les grandes pelouses… Nous nous rendons dans la bibliothèque (the Old Librairy) remplis de livres et manuscrits anciens sur deux étages. Nous pourrions y rester des heures.  Il y a aussi la harpe du Roi Brian Boru datant du Xe siècle. Un autre incontournable : le Livre de Kells, manuscrit enluminé et réalisé par des moines vers l’an 800. Les enluminures et les pages colorées sont d’une rare beauté.

St Stephen’s Green – Dublin

Puis nous déambulons dans les rues de Dublin jusqu’à St-Stephen’s Green. Il est très plaisant de marcher à travers les allées de ce parc municipal.

cathédrale Christ Church

Nous arrivons vers 19h au niveau de la cathédrale Christ Church et il est trop tard pour la visiter.

A la nuit tombée, nous empruntons un des ponts de la Liffey pour nous rendre dans le quartier de Temple Bar situé au centre de Dublin. A nous les pubs d’où émanent des morceaux de musique traditionnelle ou de rock et les chopes de Guinness, avant de nous rendre à Howth le lendemain!

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑