Semaine 31 du Projet 52-2020: Couleur chaude

Pour la semaine 31 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Couleur chaude« , après avoir eu « Couleur froide » pour la semaine 9. Après avoir cherché dans mes photos, je me suis aperçue que j’avais plus facilement des couleurs froides que chaudes et que les couleurs chaudes étaient souvent prises à l’automne (les jolis dégradés de couleurs de la végétation!) ou à Noël (Père Noël en tête!). Mais je voulais une photo estivale sans remettre à nouveau un lever ou coucher de soleil. Alors voici des lys orangés observés au Boréon, un endroit que nous apprécions beaucoup.

Au fil des pages avec Hou! Hou! Croque-Bisous!

Nous empruntons à la médiathèque une nouvelle histoire de Croque-Bisous: Hou! Hou! Croque-Bisous! de Kimiko (éd. L’école des loisirs, coll. Loulou & Cie, 2013), un album cartonné pour les tout-petits. La nuit est tombée. Petite Souris a peur des bruits qu’elle entend dehors. Elle sort alors avec Croque-bisous qui la rassure afin de découvrir qui peut bien faire « Hou! Hou! ». Serait-ce un hibou? Un loup peut-être? La chute de l’histoire sera réconfortante pour le tout-petit lecteur qui se reconnaîtra facilement dans Petite Souris. Avec des illustrations adorables aux couleurs de la nuit, Kimiko aborde avec plein de douceur et de tendresse le moment du coucher et la peur du noir. Une jolie histoire pour accompagner le tout-petit vers le sommeil, au moment de l’histoire du soir!

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Son: « Hou! Hou! »

Au fil des pages avec Rapido dans la ville

Nous empruntons à la médiathèque Rapido sur la ville de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet (éd. Hélium, 2011), un album jeunesse grand format à flaps et à partir de 4 ans selon l’éditeur, voire même avant. Nous suivons Rapido, un petit camion rouge au cours d’une journée bien remplie de livraisons au cœur de la ville. Après être parti de bonne heure au port, il enchaîne les livraisons.

Avec ce livre-jeu, nous amusons à nommer le contenu du colis. La mise en page de l’histoire permet une lecture à deux voix après avoir soulevé les flaps, l’enfant devant reconnaître l’objet livré qui est dessiné dans la devinette en rimes comme une ampoule pour le phare ou le casque du pompier… Les illustrations fourmillent de détails sur la ville, son architecture, ses habitants et l’intérieur de bâtiments comme l’école ou la caserne de pompiers. Un bien joli emprunt du jour à la médiathèque avec ce cherche et trouve à la fois visuel (retrouver la camionnette) et verbal (nommer l’objet livré et décrire le paysage urbain)!

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Lieu: « Ville »

Au fil des pages avec Des vents contraires

Je viens de terminer de lire l’un de mes derniers emprunts à la médiathèque, Des vents contraires d’Olivier Adam (éd. Points, 2008, rééd. 2010), un roman court que j’ai bien apprécié et qui est le premier lu de cet auteur. Ce roman décrit une famille à la dérive après le départ inattendu de la mère.

Il y a un an déjà, Sarah est partie du jour au lendemain en laissant tout derrière elle et sans plus jamais donner le moindre signe de vie. Elle laisse derrière elle son mari, Paul Anderen et leurs deux jeunes enfants, Clément et Manon, respectivement âgés de 9 et 4 ans. Quittant sa maison dans la banlieue parisienne lui rappelant bien trop la disparue, Paul repart vivre avec les deux enfants auprès de son frère Alex et de son femme, Nadine à Saint-Malo, ville de son enfance. Que la vie est dure pour cette famille qui tente malgré tout de se reconstruire et de vivre! Chacun attend à sa façon le retour de Sarah, que ce soit Paul ou ses enfants si attachants, ayant grandi trop vite par ce départ. Saint-Malo leur sera-t-il salutaire?

J’ai mis quelques pages pour m’imprégner du style d’écriture d’Olivier Adam: des phrases longues, sans vraiment de ponctuation, mélangeant style direct parfois cru et indirect… Puis une fois adopté, ce style particulier donne son tempo à la lecture, me plongeant dans les états d’âme du narrateur, cet homme ayant perdu pied et sombré dans l’alcoolisme (incompréhension, tristesse, colère, résignation, bonheur, espoir se mélangeant inlassablement), raccroché à la vie par l’amour inconditionnel qu’il porte à ses enfants. Et cette question qui revient sans cesse: pourquoi est-elle partie comme ça? Et comme les flots de la mer et le tourbillon du vent, il y a l’alternance de noirceur et d’espoir avec des destins mêlés de personnes de tout âge aussi malmenées par la vie que lui et ses enfants, chacun portant son lot de souffrances : un père séparé de son fils, un mari trompé, des enfants projetés bien trop tôt dans des préoccupations d’adulte, etc. Sans oublier Saint-Malo et la mer, bien plus que le cadre de vie de l’histoire, des personnages à part entière. Il y a une omniprésence charnelle de cette mer comme de Sarah, la mère absente.

C’est une histoire touchante qui reflète pourtant la vie réelle de bien des familles, en cas de disparition/séparation comme en témoignent le flux continu d’affaires devant les Juge aux Affaires Familiales, Tribunaux pour Enfants ou dans le pire des cas, les Tribunaux correctionnels ou Cours d’Assises… Un bon moment de lecture malgré parfois des facilités dans l’histoire (des rencontres de Paul qui arrivent bien trop à propos) ou des erreurs commises dans la procédure pénale (et non, en France, le retrait par la victime de sa plainte en matière familiale n’entraîne pas son classement, le Procureur de la République étant détenteur de l’opportunité des poursuites)! Il ne me reste plus qu’à voir le film adapté de cette histoire mais aussi à lire d’autres romans de cet auteur comme par exemple Je vais bien, ne t’en fais pas (déjà vu en film).

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Son: « Vents »

Au fil des pages avec Mowgli

Pour le RAT des Étapes Indiennes, j’emprunte à la médiathèque Mowgli d’après Rudyard Kipling, adapté par Maxime Rovere et illustré par Justine Brax (éd. Milan, coll. Albums classiques, 2013), un roman jeunesse à partir de 9 ans et qui reprend dans un ordre chronologique les Deux livres de la jungle qui étaient à l’origine des nouvelles publiées entre 1894 et 1895. Comme le titre de ce roman initiatique l’indique, le personnage principal de cette adaptation est Mowgli, de son enfance parmi les loups jusqu’à son retour parmi les hommes.

Dans le premier livre, « La loi de la jungle », Mowgli est recueilli et élevé parmi les loups, avec l’aide de Baloo l’ours brun et de Bagheera, la panthère noire. Baloo lui enseigne, en effet, les lois de la jungle comme aux autres louveteaux. Bientôt, le petit d’homme devient un membre à part entière de la meute de loup, ce qui le protège du tigre Shere Khan. Mais l’est-il vraiment? Sa nature humaine ne représente-elle pas un danger pour les animaux de la jungle?

Puis dans le second livre, « Le destin de Mowgli », Mowgli, ayant enfreint l’une des lois de la jungle est rejeté par les loups. Désormais plus âgé et n’ayant connu que la jungle, il doit pourtant retourner parmi les hommes, des hommes dont il ignore tout et qui lui paraissent cruels et non respectueux de la Nature. Il lui est alors bien difficile de trouver sa place, d’autant que Shere Khan a toujours comme dessein de le tuer.

Que de dures épreuves à surmonter pour Mowgli l’enfant-loup! Il doit faire face notamment à la peur et le rejet, tant de la part des animaux de la jungle que des villageois mais également à sa propre dualité… Heureusement, Mowgli est un enfant courageux, au fort tempérament et qui a bien retenu les leçons de Baloo pour mieux s’en émanciper. Cette adaptatation reprend le côté moralisateur et dur, parfois sombre, du texte de Kipling. Au cours de sa quête initiatique, balloté entre deux mondes, Mowgli devra grandir en trouvant sa propre voie, voire même s’endurcir mais aussi faire preuve d’humilité. Les illustrations de Justine Brax sont magnifiques, s’étalant sur des doubles pages et parfois en ombres chinoises, comme dans Fils de Dragons par exemple. Elles suivent pas à pas l’évolution de Mowgli, du bébé humain bien fragile au jeune adolescent tueur de tigre. Coup de cœur pour ce roman jeunesse!

étapes indiennes, inde, lectures

Participation #2 aux Étapes Indiennes de Hilde #RAT

Participation #34 Contes & Légendes de Bidib #Inde

année

Participation #11 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Personne réelle: « Mowgli »

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑