Auteur/autrice : Jojo (Page 1 of 221)

Au fil des pages avec La chanson de Petit Loup

Nous lisons La chanson de Petit Loup de Britta Teckentrup (éd. Albin Michel Jeunesse, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans les montagnes enneigées, des loups hurlent sous la lune mais le plus jeune, Petit Loup n’y arrive pas. Ses frères et sœurs se moquent de lui, ce qui le rend triste, malgré le soutien bienveillant de ses parents qui lui assurent qu’un jour il y parviendra. Petit Loup part seul, porté par le bruit des oiseaux et se perd.

Les illustrations épurées et pourtant expressives des loups accompagnent une histoire douce et poétique qui aborde la confiance en soi et la patience pour devenir grand mais aussi la difficulté de trouver sa place dans une fratrie. Les plus jeunes lecteurs pourront facilement s’identifier et s’attacher à l’adorable et enfantin Petit Loup. Un très joli moment de lecture avec cet album jeunesse comme lorsque nous avions lu de cette autrice La bonne étoile de Taupe!

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Art: « Chanson »

Participation #3 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Allemagne

Au fil des pages avec Pax et le petit soldat

J’ai lu, fin octobre, Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker et illustré par Jon Klassen (éd. Gallimard Jeunesse, 2017, 318 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans et qui a reçu le Prix Sorcières 2018 dans la catégorie « Carrément passionnant mini ». Au vu de l’illustration de couverture, je pensais que l’histoire se déroulait en automne or elle se passe au printemps, lors d’un mois d’avril, une guerre étant sur le point d’éclater.

Orphelin de mère, Peter, un jeune garçon âgé de 12 ans abandonne en pleurs et à contrecœur dans un bois Pax, son renard apprivoisé pour aller vivre, très loin de chez lui, chez son grand-père paternel, son père s’étant enrôlé. Mais dès la première nuit, regrettant son geste, le jeune garçon s’enfuit pour retrouver son renard. Après une mauvaise blessure, il trouve refuge chez Vola, une ancienne militaire vivant dans une ferme isolée, encore traumatisée d’avoir perdu une jambe au combat et qui accepte de le soigner. De son côté, le renard attend le retour de son petit garçon si différent des autres hommes et fait connaissance de renards sauvages, Hérissée et son petit frère Avorton qui l’aideront à survivre dans la nature et ses dangers. Peter retrouvera-t-il à temps et en vie Pax avant le début de la bataille?

Accompagnée de jolies illustrations en noir et blanc, l’histoire alterne à chaque chapitre entre le point de vue du renard et celui du petit garçon, chacun faisant des rencontres déterminantes pour leur vie future et qui permet au jeune lecteur de s’interroger sur les conséquences de la guerre tant sur les êtres humains (« malades de guerre ») et en particulier les enfants que sur la faune et la flore. Il y est aussi question d’aventures, d’amitié, de courage, de libre-arbitre, de culpabilité et de quête d’identité. Que ce soit Peter, Vola ou Pax, chacun doit apprendre à vivre avec la guerre. Il y a de la colère chez Peter qui ne veut pas ressembler à son père violent et de la culpabilité chez Vola qui s’est repliée sur elle-même, dans ses souvenirs douloureux, loin du monde extérieur et de ses rêves.

J’ai toutefois été gênée par le fait de ne pas réussir à fixer le lieu du récit que je pensais en France, avec un conflit entre Français et Italiens, compte-tenu de certains passages et références culturelles de l’intrigue mais avec un garçon qui pratique un sport typiquement américain, le baseball. Mais j’ai apprécié l’idée de décrire la guerre et ses conséquences à travers les yeux du renard Pax, avec une certaine innocence qui atténue les passages sombres du récit tout comme la relation entre Peter et Vola, chacun apprivoisant l’autre. Un très bon moment de lecture avec ce roman d’apprentissage!

Participation #2 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis (autrice) et Canada (illustrateur)

Nos lectures autour de la galette des rois 2022

Cette année, tout en dégustant galettes et couronnes des rois, nous relisons des albums jeunesse sur ce thème depuis quelques jours.

  • (Album jeunesse) La galette et le roi de Schéhérazade Zeboudji et Marianne Barcilon

Nous commençons par relire La galette et le roi de Schéhérazade Zeboudji et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des Loisirs, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, les animaux se préparent pour le jour de galette qui permettra de dévoiler le nouveau roi pour l’année à venir. Nous rigolons toujours autant au fil des pages, notamment avec les facéties du loup qui voudrait bien avoir la fève. 

  • (Album jeunesse) La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart

Nous relisons ensuite La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans selon l’auteur mais 6 ans selon l’éditeur et qui est une version détournée de Roule Galette de Natha Caputo et Pierre Belvès. Pour l’anniversaire de Mère-Grand, Monsieur Lapin prépare une galette. Alors qu’elle refroidit, la galette prend la poudre d’escampette. Un conte-randonnée toujours aussi drôle et gourmand avec le Petit chapeau rond rouge ou Igor le loup par exemple!

  • (Album jeunesse) J’aime la galette! d’Orianne Lallemand et Maud Legrand

Nous relisons, voire plutôt nous chantons, J’aime la galette! d’Orianne Lallemand et Maud Legrand, un album jeunesse à partir de 2/3 ans que nous avions découvert l’année dernière. Le duo autrice/illustratrice s’amuse avec la comptine « J’aime la galette, savez-vous comment? » chantonné par de nombreux personnages de contes et fables comme la petite souris, un ogre, une sorcière ou bien encore le Petit Chaperon rouge et le loup. Un très bon moment de lecture gourmande!

  • (Album jeunesse) Caroline et la galette des rois de Pierre Probst

Nous lisons Caroline et la galette des rois de Pierre Probst (éd. Hachette Jeunesse, 1989, rééd. 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Comme chaque année au mois de janvier, Caroline et ses amis préparent la galette des rois. Mais Youpi avale la fève. A défaut de farine, il est décidé d’aller acheter une galette à la boulangerie. Mais cette fois, deux fèves sont trouvées, en premier Kid puis Plouf dont la fève est coincée entre deux molaires et qui est conduit chez le dentiste. Qui sera donc roi cette année? Que de péripéties pour ce tirage des rois qui se finit dans un beau partage de galette! Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse de mon enfance rigolo et généreux!

  • (Roman jeunesse) La galette des rois d’Emmanuelle Massonaud et Thérèse Bonté

Dans la collection « J’apprends à lire avec Sami et Julie », nous lisons La galette des rois d’Emmanuelle Massonaud et Thérèse Bonté (éd. Hachette Éducation, 2018, rééd. 2021, 31 pages), un roman jeunesse Premières Lectures (Niveau 2, Milieu de CP) à partir de 6 ans. En ce 6 janvier, Sami et son père préparent une galette des rois. Julie, sa sœur aînée, fabrique les couronnes. Qui aura la fève? L’histoire reprend les moments conviviaux et gourmands de la fête des rois. Un bon moment de lecture pour apprendre à lire tout seul, la lecture étant facilitée par des aides à la lecture (lettres muettes en bleu et le son indiqué pour la liaison entre deux mots).

Participation# Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Lecture jeunesse

Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Traditions

Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Galette des rois

Point lecture hebdomadaire #22

En ce (presque) début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière, celle en cours étant une relecture, Les vœux secrets des sœurs McBride de Sarah Morgan.

Nos lectures du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022:

Des lectures jeunesse:

Cette semaine, nous avons surtout relu des albums jeunesse reçus à Noël et aussi ceux sur le thème de la galette des rois et que nous avions déjà lus les années précédentes.

  • (Album jeunesse) Mon amie la sirène de Nathalie Minne

Nous lisons Mon amie la sirène de Nathalie Minne  (éd. Casterman, 2016), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans et très joliment illustré. En se promenant sur la plage un matin, Malo découvre une petite fille blessée derrière un rocher. Il y est question d’amitié, de tolérance et d’entraide entre un petit garçon et une sirène qui font fi des préjugés des adultes pour découvrir le monde de l’autre sans en avoir peur! Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le tout petit roi de Taro Miura

Nous lisons et relisons Le tout petit roi de Taro Miura (éd. Milan Jeunesse, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est Un tout petit roi se sent bien seul dans son château jusqu’à ce qu’il se marie avec une très grande princesse, le couple ayant alors 10 enfants pour leur plus grand bonheur. Une histoire parfaite en cette période de galette des rois, qui fait la part belle à la vie de famille et qui a beaucoup plu à mon mini lutin! Graphiquement, les illustrations sont épurées et colorées, utilisant plusieurs styles (photos, collages, dessins…) et les personnages font penser à ceux d’un jeu de cartes, l’auteur faisant apparaître des lettres comme K pour King, C pour Castle… Il est d’ailleurs souvent souvent exploité en maternelle (formes, quantité, proportions (petit/grand), alimentation…).

  • (Album jeunesse) L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser

Nous lisons également L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser (éd. Minedition, 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Un matin, un écureuil découvre la lune devant chez lui. Ayant peur d’être accusé de l’avoir volée, il va essayer de s’en débarrasser, croisant sur sa route un hérisson, un bouc et des souris. Un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote et gourmande avec une tomme de fromage prise pour la lune!

Des lectures adulte:

Cette semaine, j’ai continué à lire des romances de Noël en e-books sur ma lancée de la semaine dernière, ce qui est tout nouveau pour moi préférant, et de loin, lire les ouvrages en papier. Ce sont encore une fois des lectures légères et faciles à lire comme des téléfilms de Noël, avec certes tout leur lot de clichés et de niaiseries noëlesques mais qui font du bien au moral.

  • (Romance de Noël) Un Noël sans fin de Christina Lauren

Je lis Un Noël sans fin de Christina Lauren (éd. Hugo et compagnie, 2021, 303 pages), une romance de Noël écrite par le duo Christina Hobbs et Lauren Billing. Comme chaque année à Noël, Mayline se retrouve dans un chalet de l’Utah avec ses parents divorcés, son jeune frère Miles et des amis d’université de ses parents:  Ricky, Lisa et leurs deux fils, Théo et Andrew, Aaron et Kyle et leurs jeunes jumeaux ainsi que Benny.  Après une fin de réveillon calamiteuse (elle a embrassé Théo alors qu’elle aime depuis des années Andrew et le chalet va être vendu), Mayline est victime d’un accident de la circulation le 26 décembre sur le trajet de retour et se réveille le 20 décembre dans l’avion l’amenant au chalet. Mayline Jone vit alors en boucles son dernier Noël. Choisira-t-elle le bon frère pour finir heureuse?

Il est vrai qu’en ouvrant ce livre, j’avais en tête le film culte Un jour sans fin et son célèbre jour de la marmotte alors forcément cela a joué sur mon ressenti de lecture qui est bien en-deça du film malgré une lecture plaisante. Je m’attendais également à voir l’héroïne plus âgée puisqu’il était indiqué dans le résumé qu’elle était en pleine crise de la quarantaine alors qu’en réalité elle n’a que 26 ans et se cherche autant professionnellement que sentimentalement. Derrière la romance, il est question d’apprentissage de la vie pour Mayline qui à chaque boucle temporelle apprend à avoir confiance en elle et en ses choix. 

  • (Romance de Noël) Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton

J’enchaîne avec Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton (éd. Jupiter Phaeton, 2021, 462 pages). Après le décès de sa mère suite à une longue maladie et une rupture sentimentale avec son amour de jeunesse, Haley, âgée de 24 ans, part avec son jeune frère surdoué de 17 ans à Seattle. Elle travaille dans un salon de thé et tombe vite sous le charme d’un client, Jamie du même âge qu’elle qui apprécie d’y venir incognito, étant un riche et célèbre patron qui depuis quelques temps ne sait plus où il en est tant professionnellement que sentimentalement, son ego ayant pris le pas sur toute décision qu’il peut prendre. Quand les locaux de son entreprise prennent feu, Jamie se rapproche d’Haley.

Cette romance qui se lit très facilement est digne d’un petit téléfilm de Noël, beaucoup d’éléments de l’intrigue étant peu crédibles comme le comportement de Jamie qui délaisse son entreprise pour se prouver qu’il peut plaire aux femmes. Je pense que j’aurai plus accroché au duo s’ils avaient été plus âgés, dans la fin de la trentaine plutôt que dans la petite vingtaine compte-tenu de leurs situations respectives. Une romance comparable à un téléfilm de Noël!

  • (Romance de Noël) Putain de Noël de Lisa Sausy

Et voici que je termine, je pense pour cette année, ma dernière romance de Noël avec Putain de Noël de Lisa Sausy (éd. Cherry Publishing, 2021, 284 pages) avec un vrai/faux couple, Sidney devant trouver quelqu’un pour se faire passer pour son petit ami Albert qu’elle a inventé pour faire plaisir à sa mère lors du réveillon de Noël familial. En effet, issue d’une riche famille luxembourgeoise, Sidney s’est inventée une vie aisée à Monaco alors qu’elle vie en tant que bibliothécaire à Nice, passant tout son temps libre avec son chat, ses livres et les jeux vidéos. Sa collègue de travail lui présente son beau-frère, Jason qui vit chez elle depuis quelques mois.

J’ai bien apprécié le duo Sidney/Jason qui vont aller plus loin que les apparences pour s’apprécier. Un bon moment de lecture malgré de nombreux clichés « Cendrillon » qui m’ont fait penser au film Elle est trop bien de Robert Iscove sorti en 1999 (comme s’il suffisait de relooker une femme pour la rendre belle et irrésistible)!

  • (Romance de Noël) Sur ma liste de Rosie Blake

Finalement Putain de Noël n’était pas la dernière romance lue cette année car après avoir lu le post IG de Lou, j’ai eu envie à mon tour de lire Sur ma liste de Rosie Blake (éd. J’ai lu, 2018, 320 pages). La fin d’année approche à Yulethorpe, un petit village anglais dans le Suffolk où les commerces ferment les uns après les autres. Un soir, ne supportant plus que son magasin de jouets soit toujours vide, Louisa Alden décide de partir voyager en Espagne et de confier son appartement et son magasin à une touriste danoise de passage dans la village, Clara Kristensen. Mais tous ces changements inquiètent le fils de Louisa, Joe pourtant habitué aux frasques de sa mère. Ce dernier ne vit que pour son travail à Londres et pourtant il revient à Yulethorpe. Tombera-t-il aussi sous le charme de la douce et tranquille tornade Clara?

Une fois passé les premiers chapitres assez ubuesques avec le départ précipité de Louisa Alden et l’installation de Clara, j’ai apprécié côtoyer les habitants de ce charmant petit village anglais et la touche hygge pleine de gentillesse et de fantaisie de Clara pour faire revivre le magasin de jouets.  Derrière la romance, il est question également de choix de vie et de ne pas tout sacrifier pour son travail. Un bon moment de lecture même si j’ai été moins emballée que Lou!

  • (Romance de Noël) Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole

Je ne sais pas pourquoi mais la destination Alaska semble un incontournable cette année dans les romances de Noël – les conditions météorologiques semblant toutes indiquées pour des rapprochements sentimentaux. J’ai donc lu Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole (éd. Harlequin, 2019, 249 pages), une romance « ennemies to lovers ».

Courtney Sorenson âgée de 31 ans vient de rompre avec son patron, Derek Richardson et ne sent pas d’affronter en célibataire sa famille pour le réveillon de Noël. Elle décide d’accepter un remplacement dans une agence de l’entreprise en Alaska, à Healy. Mais sur place, elle se rend vite compte qu’elle ne s’était pas préparé à vivre en pleine tempête de neige et dans des conditions bien éloignées de sa petite vie à Portland. Et ce n’est pas sa rencontre avec Bradley qui va la rassurer.

J’ai bien apprécié le duo formé par Courtney (la gaffeuse rigolote) et Brad (le bricoleur solitaire et avenant) ainsi que la petite communauté de Healy faite d’entraide et d’amitié, en particulier les « filles » du club de lectures. Un très bon moment de lecture!

  • (Romance de Noël) Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn

Je finis cette longue série de romances de Noël avec Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn (éd. Bookelis, 2021, 302 pages), une romance de Noël se passant à Maillane, dans les Bouches-du-Rhône. Cela fait six mois que son père est décédé mais jusqu’à ce que le Notaire en charge de la succession lui impose un rendez-vous le 22 décembre et que son petit ami l’oblige à venir passer le réveillon de Noël chez ses parents, Angela avait retardé le moment de revenir sur le domaine des vignobles de son défunt père et quitter son travail de photographe de mode à Londres. En effet, après une énième dispute avec son père lorsqu’elle avait 15 ans, elle avait cessé tout contact avec lui et ses amis d’enfance, Matias, Laure et Benjamin. A peine arrivée à Maillane, Angela se retrouve coincée avec Matias en raison d’une tempête de neige. Et si ce retour sur les terres paternelles 15 ans plus tard lui permettait de renouer avec son amour de jeunesse, Matias?

L’histoire alterne entre les points de vue d’Angela et Matias. Derrière la douce romance, il est question du poids du passé sur les choix de vie présents. Un bon moment de lecture avec cette romance de Noël tendre et rigolote mais aussi gourmande, Matias étant passionné de Noël et de la tradition des 13 desserts provençaux! D’ailleurs, à la fin du roman, il y a de nombreuses recettes de ces desserts avec des photos plus alléchantes les unes que les autres.

Participation Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romances de Noël

Participation# Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romances de Noël

 

Pause Nature: les Gorges du Verdon

Plateau de Valensole

Vue sur les Alpes

En revenant de Sisteron et des gorges de la Méouge, nous sommes passés par le plateau de Valensole avant de rejoindre les gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix le 19 décembre 2021. Au loin, nous pouvons voir au-dessus des champs de lavandes et des amandiers les Alpes enneigées.

Lac de Sainte-Croix

Puis après un certain temps, nous apercevons le lac de Sainte-Croix, d’abord cachés derrière les arbres puis très vite de plus en plus proche. La vue sur le lac est toujours aussi belle avec le pont du Galetas en contrebas et je prends quasiment des photos au même endroit que la fois précédente. 

Puis nous atteignons les gorges du Verdon et les nombreux lacets. Comme c’est décembre, nous sommes quasiment seuls pour prendre notre temps d’observer les gorges même si ce n’est pas la première fois que nous venons.

Nous reprenons la route dans une partie plus enneigée et qui nous rappellent les paysages du matin dans les gorges de la Méouge mais avec une température bien plus élevée.

Vautour fauve

Un peu plus loin, c’est l’occasion d’observer des vautours fauves vers Rougon, après avoir passé le point sublime qui a été complètement réaménagé depuis la dernière fois que nous étions venus. Après une très courte pause pour les observer, nous repartons.

Il y a encore quelques lacets avec de la neige sur la bas-côté offrant de jolies vues puis le soleil ne nous quitte plus.

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑