Étiquette : Challenge British Mysteries 2020 (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec le tome 1 d’Agatha Raisin

J’avais prévu de lire en mars, pour le Challenge British Mysteries, des enquêtes d’Agatha Raisin et en avais emprunté deux à la médiathèque. Ce n’est finalement que fin avril que je lis le premier tome d’Agatha Raisin enquête, La quiche fatale de M.C. Beaton (éd. Albin Michel, 2016).

Alors qu’elle ne vit que pour et par son travail, Agatha Raisin, la cinquantaine, décide de prendre sa retraite anticipée et de vendre son agence prospère de relations publiques. Elle quitte Londres pour réaliser son rêve d’enfance : acheter un charmant cottage à Carsely, petit village typique de la campagne anglaise dans les Cotswolds. Mais tout ne se passe pas comme prévu, à commencer par l’accueil peu chaleureux des autres habitants du village et l’ennui qui la guette. Têtue et encline à rechercher l’attention comme autrefois, elle participe, en trichant, au concours de quiches de la paroisse du village. Ne sachant pas cuisiner, elle achète une quiche aux épinards toute faite pensant détrôner toutes les concurrentes. Mais catastrophe, le juré de la compétition, le Major Cummings-Browne est retrouvé mort empoisonné. La principale suspecte n’est autre qu’Agatha Raisin. Heureusement, cette dernière pourra compter sur la femme du pasteur et du jeune policier de 23 ans en charge de l’enquête, Bill Wong. Les commérages ne tardent pas à se répandre. Agatha Raisin décide alors de mener sa propre enquête. Arrivera-t-elle à trouver le coupable et trouver sa place parmi la communauté de Carsely?

Dans ce premier tome datant de 1992, M.C. Beaton met en place ses personnages. Il s’agit bien d’un cosy mystery dans lequel ce n’est pas tant l’enquête qui importe mais l’ambiance so british avec la campagne anglaise si typique, la communauté très renfermée que forment les habitants de Carsely, peu enclins à s’ouvrir aux étrangers et qui vivent au rythme de leurs petites habitudes: réunions de la paroisse, commérages, etc. Agatha Raisin dénote dans ce décor somme-toute stéréotypé et qui me fait penser à des téléfilms vu et revus. C’est une lecture très légère mais qui passait bien pendant ce confinement. Au vu de son comportement enfantin, caractériel et impulsif voire désagréable et même antipathique, j’ai parfois eu dû mal avec Agatha Raisin et à l’imaginer âgée de la cinquantaine, la voyant beaucoup plus jeune. Je me laisserai toutefois tenter par la suite de ses enquêtes à l’occasion, en espérant que la résolution du meurtre reposera moins sur la chance du débutant.

Pour d’autres avis sur ce roman policier: Hilde, Clarabel, Pedro Pan Rabbit, FondantGrignote et Lou.

96806251_2969818223244550_7958071458817638400_o

Avec Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé #un roman policier avec Agatha (Christie ou Raisin)

Avec ce roman policier, je participe pour la première fois cette année au Mois Anglais proposé par Lou, Titine et Lamousmé tout au long du mois de juin 2020. Le 3 juin 2020, il est ainsi prévu de parler d’un roman policier avec Agatha (Christie ou Raisin) en duo avec le Challenge British Mysteries. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Agatha Raisin

 

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Crimes et Justice: « Enquête »

Au fil des pages avec le tome 1 des Enquêtes d’Enola Holmes

Avec plusieurs semaines de retard, voici enfin mon billet d’un roman jeunesse emprunté et lu lors du premier RAT du Challenge British Mysteries 2020. Il s’agit du tome 1 d’une série de romans policiers jeunesse à partir de 9 ans: Les Enquêtes d’Enola Holmes, La double disparition de Nancy Springers (éd. France Loisirs, coll. Guanaco, 2010).

En 1888, le jour de ses 14 ans, Enola Holmes voit son anniversaire contrarier par la disparition inquiétante de sa mère. Elle fait venir ses deux frères, Mycroft et Sherlock Holmes, qu’elle n’a pas revus depuis le décès de leur père, dix ans auparavant. Ces derniers ayant décidé de l’envoyer dans un établissement pour parfaire l’éducation des jeunes ladies, Enola décide de leur fausser compagnie pour mener sa propre enquête. Mais alors qu’elle gagne la gare pour se rendre à Londres, elle est intriguée par une autre disparition, celle d’un jeune vicomte et décide de prendre part aux recherches, ce qui va l’entraîner dans les bas-fonds de Londres. Arrivera-t-elle à résoudre cette double disparition?

Un très bon moment de lecture avec cette histoire plaisante et qui s’amuse à réinventer des enquêtes dignes d’un jeune Sherlock Holmes (en particulier le premier chapitre)! L’héroïne est une adolescente au fort tempérament, attachante et ingénieuse, de surcroît capable de déchiffrer des messages codés. Ces qualités lui seront bien utiles pour rechercher sa mère et échapper ainsi au destin imposé par ses frères. Ce premier tome me donne envie de connaître la suite, une version BD jeunesse existant également.

Pour un autre avis sur ce roman policier jeunesse: Hilde.

Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #RAT

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Crimes et Justice: « Enquêtes »

Un RAT pour ce premier week-end d’avril 2020

Et c’est parti pour un RAT pour ce premier week-end d’avril 2020, d’aujourd’hui 13h à demain soir minuit. Ce marathon de lectures reste dans l’esprit du British Mysteries 2020 tout en se joignant avec des livres hors thème au RAT du Mois au Japon organisé par Lou et Hilde. Comme l’a écrit Syl (du blog Thé, lectures et macarons) qui a créé un logo spécial pour l’occasion, un petit RAT de transition!

En effet, après un échange hier soir sur Facebook avec Syl, nous avons décidé un petit RAT informel de rattrapage pour continuer nos lectures prévues dans le cadre du British Mysteries 2020 organisé par Hilde et Lou. Je n’ai, moi non plus, pas terminé tous les livres que j’avais prévus pour le mois de mars et même pas pu en emprunter la plupart à la médiathèque à cause du confinement. Et en parallèle, je vais agiter mes pompons de British Pom Pom pour le RAT du mois au Japon.

Voici ma petite PAL pour ce week-end, avec trois des livres déjà commencés le mois dernier:

  • Seule contre la loi de Wilkie Collins
  • Orages ordinaires de William Boyd
  • T1 d’Agatha Raisin enquête, La quiche fatale de M.C. Beaton
  • L’hôtel hanté de Wilkie Collins.

Cet après-midi, 13h, je ne peux lire des romans adulte mais nous lisons des albums jeunesse hors thèmes: L’enfant et la baleine de Benji Davies ainsi que L’enfant et Grand-mère.

En attendant la pause goûter à 16h, je fais un petit tour sur le groupe FB « Challenge British Mysteries » et les blogs des autres participantes. Puis nous lisons Je suis un lion d’Antonin Louchard.

Et voilà la pause goûter avec un petit café et un petit beurre virtuel d’Isabelle (et avec sa recette aussi sur son blog Une ribambelle d’histoires).

Puis viennent les histoires du soir avec ce soir Pop à l’école de Pierrick Bisinski et Alex Sanders et P’tit Loup apprend à jardiner d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier.

Il est déjà 20 heures 30 et je vais enfin pouvoir reprendre ma lecture de Seule contre la loi de Wilkie Collins au chapitre XII, moment où l’héroïne se rapproche de plus en plus du terrible secret de son mari. Et puis finalement ce sera un tour sur les réseaux sociaux et seulement deux chapitres lus.

Dimanche 5 avril 2020, après avoir été réveillée à 5h00, nous relisons (une énième fois) les albums jeunesse déjà relus hier: L’enfant et la baleine, L’enfant et Grand-mère, Pop à l’école et P’tit Loup apprend à jardiner.

Puis, le jour se levant sous les chants des oiseaux, je retourne à ma lecture de Seule contre la loi de Wilkie Collins en reprenant au chapitre XIV. Cette fois, j’arrive à mieux lire puisqu’à 11h00, je viens d’entamer le chapitre XXIII, en apprenant un peu plus mais pas encore assez sur le décès de la première épouse du mari de l’héroïne.

Puis en fin de matinée, reprise de la lecture d’albums jeunesse avec Pâques: T’choupi cherche les œufs de Pâques de Thierry Courtin et Joyeuses Pâques Fenouil! de Brigitte Weninger et Eve Tharlet.

Dans l’après-midi, je reprends la suite de Seule contre la loi jusqu’au chapitre XXXIV. Petite pause café et passage sur le groupe FB et le blog d’Hilde qui a mis en ligne un tuto pour fabriquer un marque-page origami. Une petite incursion dans le challenge Un mois au Japon. Nous faisons un marque-page printanier et un pingouin bien sûr.

Viennent ensuite la lecture d’albums jeunesse: Je suis un lion d’Antonin Louchard, Le grand ménage d’Emily Gravett et P’tit Loup apprend à jardiner d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier. Sans oublier les deux histoires du soir: 1,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3 de Michel Van Zeveren et le tome 13 d’Ana Ana, Papillons, lilas et fraises des bois d’Alexis Dormal et Dominique Roques.

Ce soir, après un petit tour chez les autres participantes, j’espère pouvoir terminer Seule contre la loi de Wilkie Collins.

Joli logo de Syl

Pour d’autres idées de lecture au cours de ce marathon de lectures, les autres participants des RAT British Mysteries et/ou Un Mois au Japon: Syl, Isabelle, Bidib, Sharon, Guilan (sur le groupe FB « Challenge British Mysteries »), Lou, Hilde, Arieste, NathChoco.

 

Un second RAT du Challenge British Mysteries 2020

Depuis hier, 13 mars 2020 jusqu’à dimanche minuit se déroule le second RAT du Challenge British Mysteries organisé par Hilde et Lou. Pour ce marathon de lectures, j’ai repris dans ma PAL la plupart des livres que j’ai choisi pour le premier RAT.

Le 13 mars 2020, nous relisons des albums jeunesse (hors thème): Le grand ménage et Encore une fois d’Emily Gravett, Petite taupe, ouvre-moi ta porte! d’Orianne Lallemand et Claire Frossard et le tome 15 d’Ana Ana, Les doudous libraires d’Alexis Dormal et Dominique Roques.

En soirée, je continue la lecture du premier tome de la série Les enquêtes d’Enola Holmes de Nancy Springers, La double disparition, un roman policier jeunesse. Puis il est temps pour moi de dormir.

Ce samedi matin, 14 mars 2020, je reprends au chapitre IX Les enquêtes d’Enola Holmes, La double disparition. Puis je voulais passer reprendre de nouveaux livres pour compléter ma PAL. Mais patatras, pour cause de Covid-19, toutes les bibliothèques de la ville sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Cela ne m’empêche pas d’apprécier la fin du roman. Après l’avoir fini, nous relisons comme hier et les jours précédents, Le grand ménage et Encore une fois d’Emily Gravett.

En début d’après-midi, après un petit tour chez les autres participantes, je commence la lecture de Seule contre la loi de Wilkie Collins  Je ne pourrai en lire qu’une quarantaine de pages avant de passer à d’autres activités comme par exemple un bac sensoriel d’hiver avec des perles « piégées » dans des glaçons à libérer avec un marteau et des perles d’eau blanches et bleues à transvaser.

Puis nous lisons en fin d’après-midi et pour les histoires du soir des albums jeunesse hors thème.  Comme lors du précédent RAT et comme chaque samedi depuis quelques mois, je regarde à la télé deux épisodes de la série Poldark, adaptation des romans de Winston Graham.

Dimanche 15 mars 2020,  je reprends ma lecture de Seule contre la loi de Wilkie Collins au chapitre V pour quelques chapitres. Puis en fin de matinée, nous lisons un album jeunesse hors thème: Billy cherche un trésor de Catharina Valckx.

Pour d’autres idées de lecture, les autres participants du RAT: Hilde, Bidib (sur Instagram), Lou. Sans oublier les pompons de Chicky Poo.

Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #RAT

Au fil des pages avec le tome 1 des mystères de Honeychurch

Pour la lecture commune du Challenge British Mysteries du 7 mars 2020, je lis le tome 1 des Mystères de Honeychurch, Petits meurtres en héritage d’Hannah Dennison (éd. City Editions, 2018), un roman policier britannique. Venant de quitter sa célèbre émission de télévision « Fakes & Treasures », Kat Stanford projette d’ouvrir à Londres une boutique d’antiquités, notamment de jouets anciens, avec sa mère, Iris Stanford. Mais cette dernière, récemment veuve, en a décidé autrement en achetant une vieille bâtisse délabrée, le Logis du palefrenier qui fait partie du domaine de Honeychurch appartenant à Lady Edith, une comtesse. Kat Stanford quitte donc Londres pour se retrouver en pleine campagne anglaise, à Little Dipperton dans le Devon.

A peine arrivée auprès de sa mère, Kat Stanford ne sait plus que penser. Sa mère lui semble une inconnue tant elle lui paraît différente depuis le décès de son père, quelques mois plus tôt. Elle veut rester à tout prix dans cette demeure insalubre, malgré l’hostilité de son voisin, Eric Pugsley, un employé du domaine qui fait tout pour la faire fuir comme lui couper l’eau. Les incidents s’enchaînent. Mais pourquoi donc sa mère est-elle tellement attirée par l’histoire de ce manoir et de la famille Honeychurch? A cela se rajoute la disparition inquiétante de Gayla, la nurse du jeune fils Harry qui vient d’être renvoyée du domaine.

Beaucoup d’ingrédients dans ce premier tome sont classiques voire très stéréotypés comme la personnalité de la narratrice, Kat Stanford et sa vie sentimentale à la dérive. L’autrice ne fait pas preuve de grande originalité. Mais l’histoire reste tout de même plaisante à lire. Honeychurch ne manque pas de mystères: secrets de famille, disparition inquiétante, meurtre, jalousie et rivalités et même fantômes hantant le domaine. J’enchaîne les pages même si mes soupçons sur l’auteur du meurtre se sont vite confirmés. Ce n’est pas tant la résolution de ce meurtre qui importe dans ce roman que la révélation des secrets entourant par exemple la mère, Iris Stanford alias Kristalle Storm, autrice à succès de romans érotiques ou les liens unissant tout ce petit monde gravitant autour du manoir. Même le policier en charge de l’enquête, Shawn est un habitué de Honeychurch. Un bon moment de lecture cosy mystery! A ce jour, il existe quatre tomes de cette série et j’ai bien envie de lire le tome 2 pour découvrir d’autres mystères que cachent Honeychurch.

Pour d’autres avis sur ce roman policier: Isabelle et Lou.

Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #LC – Cosy mysteries

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Crimes et Justice: « Meurtres »

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑