Catégorie : Mini joueur (page 1 of 11)

Les jours de la semaine avec Loup

Nous avons lu, il y a quelques semaines déjà, Le loup qui voulait changer de couleur d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2011). Cet album jeunesse à partir de 2/3 ans associe les couleurs aux jours de la semaine. Pour prolonger la lecture, nous nous amusons à colorier aux feutres ou aux crayons de couleur Loup, une couleur pour chaque jour de la semaine comme dans l’album, à partir d’un modèle de Loup trouvé sur le site coloriagepourtous.com et que nous avons redimensionné. Nous ajoutons des gommettes sur son ventre et son museau. Puis après avoir mis de la colle, nous finissons par des paillettes sur la tête et la queue.

Nous découpons ensuite tous les loups pour les coller sur une feuille blanche en rajoutant les jours de la semaine. Une fois le tout séché, nous les plastifions. Nous passons ensuite au cadre qui permettra de changer chaque jour de Loup : nous faisons le tour du cadre avec des gommettes de la même couleur des loups. Pour faciliter les changements de loup, nous utilisons au dos des fiches plastifiées un morceau de ruban aimanté. Il est alors temps de l’accrocher au mur de la chambre!

Des poissons en empreinte de main

Pour prolonger nos sorties plage de cet été, nous nous amusons à recréer l’univers de la mer avec des poissons en empreinte de main. La veille, nous avions fait de la peinture et notamment des empreintes de main de plusieurs couleurs que nous avons laissé sécher.  Après les avoir collés sur une feuille bleue claire, nous utilisons un feutre noir et collons des yeux mobiles et des gommettes en forme de cœur rouge. Nous rajoutons des algues et une pieuvre également en empreintes de main. Pour terminer notre « tableau » de la mer, nous collons des gommettes bleues pour les bulles d’air.

Un œuf rebondissant

Il y a quelques temps déjà, lors d’un après-midi un peu chaud, nous avons fait une nouvelle petite « expérience » scientifique avec un œuf et du vinaigre blanc. Je dépose au fond d’un pot de confiture en verre vide un œuf frais entier puis je verse dessus du vinaigre blanc pour le recouvrir totalement. Immédiatement, des bulles se forment, le vinaigre « attaquant » la coquille de l’œuf. L’œuf remonte également en haut du pot, la réaction acido-basique créant alors du CO² – l’acide venant du vinaigre et le calcaire de la coquille de l’œuf. Puis au fil des heures, la coquille ramollit. Le lendemain matin, nous voyons que la coquille a commencé à partir à certains endroits et s’effrite sous nos doigts. L’œuf a également gonflé. Nous remettons un peu de vinaigre blanc afin que l’œuf soit à nouveau couvert totalement. Nous laissons encore plusieurs heures le vinaigre agir, en remettant de temps en temps du vinaigre blanc (au total une trentaine d’heures).

Le surlendemain matin, je vide le pot et passe sous l’eau froide l’œuf, l’odeur du vinaigre étant bien évidemment fort présente. Il est enfin temps de pouvoir jouer avec, comme si nous avions une balle rebondissante. En effet, l’œuf est devenu bien mou et élastique. Nous voyons même le jaune d’œuf bouger à travers la membrane. Mais nous ne jetons pas l’œuf de trop haut pour éviter qu’il n’éclate sur le sol.

Un jeu sensoriel amusant avec des perles d’eau

Cette semaine, nous avons beaucoup joué avec des perles d’eau, ce qui était vraiment très amusant. Alors, pour cette semaine 28 du Projet 52-2019 de Du Côté de Chez Ma’, ma photo est toute trouvée pour illustrer le thème « Amusant« . Nous nous sommes, en effet, bien amusés à libérer les perles d’eau et les animaux prisonniers de la glace. Et voici un lapin libéré et un autre qui le sera sous peu! Nous avons aussi donné des bains aux animaux notamment l’éléphant, une fois la glace fondue. Une activité idéale en été et qui permet de développer la motricité fine des tout-petits et de découvrir de nouvelles matières!

Des perles d’eau

En cette journée estivale encore bien chaude, nous nous rafraîchissons avec des perles d’eau. Certaines ont été gonflées dans l’eau. D’autres ont été congelées pour encore plus de fraîcheur. Le principe de ces perles d’eau est simple: plus elles sont hydratées, plus elles grossissent. Les nôtres ont la taille d’une bille de cartouche d’encre (1 mm) pour obtenir une taille de petites billes (1cm), et ce au bout d’environ 30 minutes.

Avec quelques perles d’eau, il est possible de varier les activités sensorielles et d’éveil pour amuser les tout-petits tout en développant leur motricité fine. Qu’il est agréable de plonger les mains dedans et de s’étonner devant la texture changeante des perles. En effet, elles sont tout d’abord glacées, puis ramollissent tout en rebondissant dans les pots ou sur le sol. Certaines deviennent toute gélatineuses et s’émiettent sous les doigts.  Nous nous amusons à les faire rebondir ou à les écrabouiller, à les transvaser d’un contenant à un autre avec les mains ou une petite louche. Nous les trions également par couleur dans des pots de même couleur: bleu, vert, rose et jaune, sauf les perles blanches transparentes que nous mettons dans un pot violet puis plus tard dans un pot blanc.

Nous nous amusons aussi à jouer avec des figurines d’animaux, comme celle du crocodile et de l’éléphant, tout en chantant la comptine « Ah les crocodiles ». C’est aussi l’occasion de leur donner un bon bain de perles! Nous nous amusons aussi à mettre des perles sur des légos. Nous libérons également des animaux prisonniers de la glace en nous aidant soit d’un bol d’eau chaude (plutôt tiède d’ailleurs) soit d’un marteau ou même à mains nues.

Puis je fabrique une bouteille sensorielle en y mettant des perles d’eau, de l’eau et un peu de paillettes. Que c’est amusant aussi de secouer la bouteille dans tous les sens et de regarder le mélange tourné! D’ailleurs, en s’inspirant de la pédagogie Montessori, nous avions déjà fait, il y a très longtemps, des bouteilles sensorielles avec d’autres matières à l’intérieur comme des pompons, des grains de riz et du colorant alimentaire, etc.

« Older posts

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑