Étiquette : Il était 9 fois Noël (Page 1 of 5)

Point lecture hebdomadaire #22

En ce (presque) début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière, celle en cours étant une relecture, Les vœux secrets des sœurs McBride de Sarah Morgan.

Nos lectures du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022:

Des lectures jeunesse:

Cette semaine, nous avons surtout relu des albums jeunesse reçus à Noël et aussi ceux sur le thème de la galette des rois et que nous avions déjà lus les années précédentes.

  • (Album jeunesse) Mon amie la sirène de Nathalie Minne

Nous lisons Mon amie la sirène de Nathalie Minne  (éd. Casterman, 2016), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans et très joliment illustré. En se promenant sur la plage un matin, Malo découvre une petite fille blessée derrière un rocher. Il y est question d’amitié, de tolérance et d’entraide entre un petit garçon et une sirène qui font fi des préjugés des adultes pour découvrir le monde de l’autre sans en avoir peur! Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le tout petit roi de Taro Miura

Nous lisons et relisons Le tout petit roi de Taro Miura (éd. Milan Jeunesse, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est Un tout petit roi se sent bien seul dans son château jusqu’à ce qu’il se marie avec une très grande princesse, le couple ayant alors 10 enfants pour leur plus grand bonheur. Une histoire parfaite en cette période de galette des rois, qui fait la part belle à la vie de famille et qui a beaucoup plu à mon mini lutin! Graphiquement, les illustrations sont épurées et colorées, utilisant plusieurs styles (photos, collages, dessins…) et les personnages font penser à ceux d’un jeu de cartes, l’auteur faisant apparaître des lettres comme K pour King, C pour Castle… Il est d’ailleurs souvent souvent exploité en maternelle (formes, quantité, proportions (petit/grand), alimentation…).

  • (Album jeunesse) L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser

Nous lisons également L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser (éd. Minedition, 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Un matin, un écureuil découvre la lune devant chez lui. Ayant peur d’être accusé de l’avoir volée, il va essayer de s’en débarrasser, croisant sur sa route un hérisson, un bouc et des souris. Un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote et gourmande avec une tomme de fromage prise pour la lune!

Des lectures adulte:

Cette semaine, j’ai continué à lire des romances de Noël en e-books sur ma lancée de la semaine dernière, ce qui est tout nouveau pour moi préférant, et de loin, lire les ouvrages en papier. Ce sont encore une fois des lectures légères et faciles à lire comme des téléfilms de Noël, avec certes tout leur lot de clichés et de niaiseries noëlesques mais qui font du bien au moral.

  • (Romance de Noël) Un Noël sans fin de Christina Lauren

Je lis Un Noël sans fin de Christina Lauren (éd. Hugo et compagnie, 2021, 303 pages), une romance de Noël écrite par le duo Christina Hobbs et Lauren Billing. Comme chaque année à Noël, Mayline se retrouve dans un chalet de l’Utah avec ses parents divorcés, son jeune frère Miles et des amis d’université de ses parents:  Ricky, Lisa et leurs deux fils, Théo et Andrew, Aaron et Kyle et leurs jeunes jumeaux ainsi que Benny.  Après une fin de réveillon calamiteuse (elle a embrassé Théo alors qu’elle aime depuis des années Andrew et le chalet va être vendu), Mayline est victime d’un accident de la circulation le 26 décembre sur le trajet de retour et se réveille le 20 décembre dans l’avion l’amenant au chalet. Mayline Jone vit alors en boucles son dernier Noël. Choisira-t-elle le bon frère pour finir heureuse?

Il est vrai qu’en ouvrant ce livre, j’avais en tête le film culte Un jour sans fin et son célèbre jour de la marmotte alors forcément cela a joué sur mon ressenti de lecture qui est bien en-deça du film malgré une lecture plaisante. Je m’attendais également à voir l’héroïne plus âgée puisqu’il était indiqué dans le résumé qu’elle était en pleine crise de la quarantaine alors qu’en réalité elle n’a que 26 ans et se cherche autant professionnellement que sentimentalement. Derrière la romance, il est question d’apprentissage de la vie pour Mayline qui à chaque boucle temporelle apprend à avoir confiance en elle et en ses choix. 

  • (Romance de Noël) Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton

J’enchaîne avec Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton (éd. Jupiter Phaeton, 2021, 462 pages). Après le décès de sa mère suite à une longue maladie et une rupture sentimentale avec son amour de jeunesse, Haley, âgée de 24 ans, part avec son jeune frère surdoué de 17 ans à Seattle. Elle travaille dans un salon de thé et tombe vite sous le charme d’un client, Jamie du même âge qu’elle qui apprécie d’y venir incognito, étant un riche et célèbre patron qui depuis quelques temps ne sait plus où il en est tant professionnellement que sentimentalement, son ego ayant pris le pas sur toute décision qu’il peut prendre. Quand les locaux de son entreprise prennent feu, Jamie se rapproche d’Haley.

Cette romance qui se lit très facilement est digne d’un petit téléfilm de Noël, beaucoup d’éléments de l’intrigue étant peu crédibles comme le comportement de Jamie qui délaisse son entreprise pour se prouver qu’il peut plaire aux femmes. Je pense que j’aurai plus accroché au duo s’ils avaient été plus âgés, dans la fin de la trentaine plutôt que dans la petite vingtaine compte-tenu de leurs situations respectives. Une romance comparable à un téléfilm de Noël!

  • (Romance de Noël) Putain de Noël de Lisa Sausy

Et voici que je termine, je pense pour cette année, ma dernière romance de Noël avec Putain de Noël de Lisa Sausy (éd. Cherry Publishing, 2021, 284 pages) avec un vrai/faux couple, Sidney devant trouver quelqu’un pour se faire passer pour son petit ami Albert qu’elle a inventé pour faire plaisir à sa mère lors du réveillon de Noël familial. En effet, issue d’une riche famille luxembourgeoise, Sidney s’est inventée une vie aisée à Monaco alors qu’elle vie en tant que bibliothécaire à Nice, passant tout son temps libre avec son chat, ses livres et les jeux vidéos. Sa collègue de travail lui présente son beau-frère, Jason qui vit chez elle depuis quelques mois.

J’ai bien apprécié le duo Sidney/Jason qui vont aller plus loin que les apparences pour s’apprécier. Un bon moment de lecture malgré de nombreux clichés « Cendrillon » qui m’ont fait penser au film Elle est trop bien de Robert Iscove sorti en 1999 (comme s’il suffisait de relooker une femme pour la rendre belle et irrésistible)!

  • (Romance de Noël) Sur ma liste de Rosie Blake

Finalement Putain de Noël n’était pas la dernière romance lue cette année car après avoir lu le post IG de Lou, j’ai eu envie à mon tour de lire Sur ma liste de Rosie Blake (éd. J’ai lu, 2018, 320 pages). La fin d’année approche à Yulethorpe, un petit village anglais dans le Suffolk où les commerces ferment les uns après les autres. Un soir, ne supportant plus que son magasin de jouets soit toujours vide, Louisa Alden décide de partir voyager en Espagne et de confier son appartement et son magasin à une touriste danoise de passage dans la village, Clara Kristensen. Mais tous ces changements inquiètent le fils de Louisa, Joe pourtant habitué aux frasques de sa mère. Ce dernier ne vit que pour son travail à Londres et pourtant il revient à Yulethorpe. Tombera-t-il aussi sous le charme de la douce et tranquille tornade Clara?

Une fois passé les premiers chapitres assez ubuesques avec le départ précipité de Louisa Alden et l’installation de Clara, j’ai apprécié côtoyer les habitants de ce charmant petit village anglais et la touche hygge pleine de gentillesse et de fantaisie de Clara pour faire revivre le magasin de jouets.  Derrière la romance, il est question également de choix de vie et de ne pas tout sacrifier pour son travail. Un bon moment de lecture même si j’ai été moins emballée que Lou!

  • (Romance de Noël) Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole

Je ne sais pas pourquoi mais la destination Alaska semble un incontournable cette année dans les romances de Noël – les conditions météorologiques semblant toutes indiquées pour des rapprochements sentimentaux. J’ai donc lu Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole (éd. Harlequin, 2019, 249 pages), une romance « ennemies to lovers ».

Courtney Sorenson âgée de 31 ans vient de rompre avec son patron, Derek Richardson et ne sent pas d’affronter en célibataire sa famille pour le réveillon de Noël. Elle décide d’accepter un remplacement dans une agence de l’entreprise en Alaska, à Healy. Mais sur place, elle se rend vite compte qu’elle ne s’était pas préparé à vivre en pleine tempête de neige et dans des conditions bien éloignées de sa petite vie à Portland. Et ce n’est pas sa rencontre avec Bradley qui va la rassurer.

J’ai bien apprécié le duo formé par Courtney (la gaffeuse rigolote) et Brad (le bricoleur solitaire et avenant) ainsi que la petite communauté de Healy faite d’entraide et d’amitié, en particulier les « filles » du club de lectures. Un très bon moment de lecture!

  • (Romance de Noël) Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn

Je finis cette longue série de romances de Noël avec Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn (éd. Bookelis, 2021, 302 pages), une romance de Noël se passant à Maillane, dans les Bouches-du-Rhône. Cela fait six mois que son père est décédé mais jusqu’à ce que le Notaire en charge de la succession lui impose un rendez-vous le 22 décembre et que son petit ami l’oblige à venir passer le réveillon de Noël chez ses parents, Angela avait retardé le moment de revenir sur le domaine des vignobles de son défunt père et quitter son travail de photographe de mode à Londres. En effet, après une énième dispute avec son père lorsqu’elle avait 15 ans, elle avait cessé tout contact avec lui et ses amis d’enfance, Matias, Laure et Benjamin. A peine arrivée à Maillane, Angela se retrouve coincée avec Matias en raison d’une tempête de neige. Et si ce retour sur les terres paternelles 15 ans plus tard lui permettait de renouer avec son amour de jeunesse, Matias?

L’histoire alterne entre les points de vue d’Angela et Matias. Derrière la douce romance, il est question du poids du passé sur les choix de vie présents. Un bon moment de lecture avec cette romance de Noël tendre et rigolote mais aussi gourmande, Matias étant passionné de Noël et de la tradition des 13 desserts provençaux! D’ailleurs, à la fin du roman, il y a de nombreuses recettes de ces desserts avec des photos plus alléchantes les unes que les autres.

Participation #19 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romances de Noël

Participation #15 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romances de Noël

 

Au fil des pages avec Fais un vœu Petit Ours

En ce début d’année 2022, voici une histoire que nous avions lue l’hiver dernier: Fais un vœu Petit Ours de Greg Foley (éd. Circonflexe, 2013), un album jeunesse à partir de 2 ans. Un soir d’hiver enneigé, Petit Ours fait un vœu après avoir vu une belle étoile étincelante dans le ciel. En attendant que son vœu se réalise, ses amis viennent un à un lui tenir compagnie tout en lui prodiguant leur conseil. Quel peut bien être le vœu de Petit Ours?

Les illustrations hivernales sont douces et épurées, les animaux expressifs. Un bon moment de lecture avec cette histoire d’amitié construite en randonnée, toute mignonne et idéale à lire en ce début d’année! Si je trouve d’autres histoires de cette série « Petit Ours », nous les lirons avec plaisir.

Participation #18 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album jeunesse

Participation #14 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #1 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

Mélis-mélos des marchés de Noël 2021

Pendant les vacances de Noël, nous n’avons pas pu faire tous les marchés de Noël comme nous le voulions. Mais nous avons pu quand même en apprécier quelques-uns.

  • Le marché de Noël de Sisteron

Tour de la Médisance – Sisteron

Le 18 décembre 2021, nous sommes arrivés dans l’après-midi à Sisteron, l’occasion de visiter la vieille ville avec la citadelle, les différentes tours de l’enceinte de ville et classées Monument historique et son marché de Noël avant de croiser le Père Noël et de découvrir le spectacle des Anookis.

Les Anookis

Malgré le froid et après une petite pause sucrée, nous regardons à la tombée de la nuit le spectacle des Anookis dans une immense boule à neige, à la fois très drôle et mignon. Pendant 15 minutes, nous retombons en enfance dans une ambiance magique noëlesque tout en ayant une petite note écolo, les Anookis nous transportant dans des lieux différents (neige, pluie, désert…).

Puis avec la nuit, les illuminations commencent à éclairer les rues de Sisteron et nous en profitons pour refaire quelques arrêts devant les décorations de Noël comme le gros nounours ou le bonhomme de neige scintillant.

  • La fabrique des jouets de Saint-Jean-Cap-Ferrat

Même si Noël était passé, nous sommes allés en fin d’après-midi du 30 décembre 2021, une fois que la nuit était tombée, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, la fabrique des jouets ayant remplacée cette année la ferme de Noël. Nous sommes restés un moment à regarder les chouettes automates pour faire rêver petits et grands, comme les lutins préparant des cadeaux qui défilent sur un tapis roulant.

Comme chaque année, les autres décorations et illuminations sont très jolies comme le chat tout mignon au bonnet rouge (mon préféré), la botte du Père Noël, la boîte aux lettres du Père Noël, la boule de Noël contenant l’atelier du Père Noël ou encore le sapin de Noël…

  • Le marché de Noël de Nice

Nous sommes ensuite revenus à Nice mais trop tard pour visiter le marché de Noël, celui-ci fermant à 20h. Nous avons quand même profiter des lumières projetées sur la place Masséna, notamment du côté de la Fontaine du Soleil.

Participation #17 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Illuminations/Marchés de Noël

Participation #13 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Illuminations/Marchés de Noël

Au fil des pages avec Cher Père Noël, je voudrais un mec!

Après avoir lu et apprécié Je te ferai aimer Noël en 2019 pour la lecture commune du challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian, je lis cette année Cher Père Noël, je voudrais un mec! de Caro M. Leene (éd. Harper Collins Poche n°299, 2020, rééd. 2021, 298 pages), une romance de Noël dont j’attendais la sortie en format poche, trouvant le titre et le pitch de l’histoire rigolote.

Sur les conseils de sa meilleure amie Maureen, Aly décide d’écrire une lettre au Père Noël par mail mais elle se trompe de destinataire. Au lieu de Maureen, le mail atterrit sur la boîte mail de son patron, Evan Sanders pour qui elle travaille depuis quelques semaines comme secrétaire intérimaire. Entre les deux, l’ambiance est explosive même si la jeune femme trouve son patron terriblement craquant, autant qu’il est insupportable et coincé. Aly se dépêche de supprimer cet e-mail dans l’ordinateur de son patron avant qu’il ne puisse en prendre connaissance. Mais est-ce vraiment le cas?

J’ai trouvé que le duo Aly/Evan fonctionnait encore mieux que le duo que l’autrice avait imaginé dans Je te ferai aimer Noël, leur rapprochement se faisant avec humour et beaucoup d’étincelles, chacun ayant une personnalité bien trempée et beaucoup de répondant. Leurs joutes verbales sont pétillantes dans le genre « je te déteste pour mieux t’aimer ». La romance s’appuie aussi sur le fait qu’Aly est dans son premier véritable emploi et qu’elle a encore beaucoup à apprendre professionnellement alors qu’Evan a réussi professionnellement mais pas dans sa vie affective.

Un très bon moment de lecture légère et rigolote même si bien sûr dès les premières pages on sait bien où tout cela va mener et l’emploi de quelques ficelles scénaristiques/clichés « patron/salariée » dans les romances au travail comme les passages dans l’hôtel ou à l’appartement d’Evan! Les personnages secondaires – Betty et Emilio – sont attachants alors même qu’ils sont peu développés. Il est sûr que je lirai l’année prochaine, dès sa parution en poche, sa dernière romance de Noël, F*** Eve, mon père Noël s’appelle Adam.

Pour d’autres avis sur cette romance de Noël: SorbetKiwi.

Participation #16 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romance de Noël

Participation#12 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romance de Noël

challenge 2021 lire au féminin

Participation #75 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Au fil des pages avec Les étoiles brillent plus fort en hiver

Pour la lecture commune du challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian, j’ai lu mis novembre Les étoiles brillent plus fort en hiver de Sophie Jomain (éd. Charleston Poche, 2021, 365 pages), une romance de Noël se passant à Lille dans le grand magasin fictif des Galeries Hartmann.

A quelques jours du lancement de la semaine des Fééries – le plus gros évènement commercial de l’année aux Galeries Hartmann, Agathe Murano, décoratrice en chef depuis 5 ans, voit débarquer le nouveau directeur, Alexandre Hartmann qui exige de revoir toute la décoration de Noël du grand magasin la trouvant trop ringarde et surchargée à son goût. Cela m’est hors d’elle Agathe qui avait pourtant eu l’accord du directeur précédent, le défunt père d’Alexandre décédé quatre mois plus tôt. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’ambiance est électrique entre Agathe et Alexandre. Et si pourtant la magie de Noël opérait grâce au coup de pouce d’un vrai/faux Père Noël et de son chat?

L’histoire est plaisante et se lit facilement, malgré des passages plus classiques et une romance Agathe/Alexandre plus lisse qu’attendue à la lecture de la quatrième de couverture. La romance patron/employée est certes au cœur du roman mais d’autres aspects sont développés par l’autrice qui étend la magie de Noël à la famille au sens large, tant Agathe qu’Alexandre devant faire face à des problèmes personnels au sein de leur famille respective, Agathe en élevant sa nièce qui rêverait de passer un Noël avec sa mère défaillante et Alexandre en plein deuil de son père. Un bon moment de lecture dans l’ensemble avec cette romance de Noël certes parfois convenue mais avec une petite dose de magie avec le personnage fort sympathique du vrai/faux Père Noël et de son chat!

Pâtisserie Meert

Le petit plus: le passage gourmand avec la pâtisserie de Meert (véritable institution et incontournable lillois, dommage que je ne puisse pas me téléporter dans le Vieux-Lille).

Le petit (gros) moins qui a parasité la fin de ma lecture: les erreurs judiciaires/juridiques concernant par exemple la procédure de garde de la nièce (le Juge des Enfants étant compétent pour attribuer la résidence de l’enfant dans ce cas de figure et non le Juge aux Affaires Familiales et un enfant de cet âge étant lui aussi convoqué à l’audience et pouvant avoir son propre Avocat de l’Enfant) ou en matière de droit du travail (un licenciement pour motif personnel ayant très bien suffi en l’espèce pour faire avancer l’intrigue amoureuse, d’autant qu’il n’est même pas fait mention d’une mise à pied à titre conservatoire) ou procédure pénale (le retrait de plainte n’entraînant pas un classement de l’affaire par le Parquet)…

Pour d’autres avis sur cette romance de Noël: Nathalie, Blandine, Chicky Poo, Méline, Au fil des pages, Agdel, So (IG) et Samarian, Isabelle et Marion.

Participation #15 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romance de Noël

Participation#12 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romance de Noël

challenge 2021 lire au féminin

Participation #75 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Challenge Petit Bac d’Enna #14 Catégorie Météo: « Hiver »

Participation #73 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #cuisine italienne et pâtisserie Meert

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑