Étiquette : lecture jeunesse (Page 1 of 97)

Au fil des pages avec Deux pour moi, Un pour toi

Nous lisons et relisons Deux pour moi, Un pour toi de Jörg Mühle (éd. L’école des loisirs, coll. Minimax, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, un ours a trouvé trois champignons que son amie la belette prépare pour le déjeuner. Comment partager ce plat? Chacun des deux gourmands tente de prendre deux champignons pour n’en laisser qu’un à l’autre. De quoi mettre à rude épreuve leur amitié? L’histoire aborde de façon rigolote le partage équitable, entre mauvaise foi et culpabilité. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la chute ouverte tout aussi drôle! D’ailleurs, mon petit lecteur a très vite deviné qui mangerait le troisième champignon. Pour prolonger la lecture, nous faisons les jeux des différences et de dénombrement sur le site de l’école des loisirs à la maison.

Participation #25 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Le tout petit bébé de la rivière

J’emprunte à la médiathèque Le tout petit bébé de la rivière d’Armelle Modéré (éd. Albin Michel Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans (voire plus grand) et abordant l’abandon des petites filles en Inde. Un matin, au bord de la rivière, une vieille éléphante pauvre, Alhadita découvre un nourrisson abandonné, une petite fille qu’elle adopte et appelle Ambu. La petite fille grandit auprès d’elle. Mais un jour, Alhadita se blesse. Sur le chemin de l’hôpital, un autre nourrisson est trouvé et Ambu en apprend plus sur son passé.

Quel thème dur abordé avec beaucoup de douceur par Armelle Modéré! Le destin de nombreuses petites filles en Inde est tragique. Abandonnées dès la naissance, la mort attend la plupart d’entre elles. Celles qui survivent finissent dans des orphelinats et quelques-unes sont adoptées comme Ambu. Le fait que les personnages soient des animaux anthropomorphes atténue cette douloureuse réalité basée, comme le rappelle l’avant-propos, sur d’anciens préjugés et le coût de la dot à payer à la famille lors du mariage d’une fille qui ont malheureusement encore cours en Inde. Il y est aussi question de pauvreté et de l’accès à l’école. Un album jeunesse qui se veut malgré tout optimiste avec cette très jolie relation parent/enfant entre Alhadita et Ambu!

Participation #1 Les Étapes Indiennes 2021 de Hilde #6 Jeunesse indienne

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Lieu: « Rivière »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #7 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Participation #24 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Thé

Au fil des pages avec Dans les yeux

J’emprunte à la médiathèque Dans les yeux de Philippe Jalbert (éd. Gautier-Languereau, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui revisite le conte du Petit Chaperon rouge. La petite fille par chez sa grand-mère à travers la forêt et croise un loup. Contrairement au loup qui se précipite chez la grand-mère, le Petit Chaperon rouge prend son temps, allant même à mettre en garde les autres animaux de la forêt de la présence inquiétante du loup.

C’est une très jolie revisite angoissante du conte traditionnel en alternant les points de vue du petit chaperon rouge et du loup, à travers leurs yeux. Accompagné d’un texte très court, les illustrations en noir et blanc et une touche de rouge montrent au lecteur ce que voit chacun des deux protagonistes jusqu’à l’issue fatale. La tension monte au fil des pages avec cette traque implacable du loup, malgré les mises en garde faites au Petit Chaperon rouge. Un très bon moment de lecture!

Participation #24 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #8 au challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie

Au fil des pages avec Le voleur d’histoires

Nous lisons Le voleur d’histoires de Graham Carter (éd. Kimane, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Alors qu’elle se rend par bateau avec son père à la bibliothèque, Olivia, une petite fille perd un de ses livres dans l’eau. Ce livre réveille un poulpe géant qui n’a de cesse alors de comprendre ce qu’est un livre. Sur l’île, les livres commencent tous à être volés, tant ceux des humains que ceux des animaux (même ceux des macareux poètes!). S’inspirant des histoires qu’elle a lues, Olivia part à la recherche du voleur d’histoires.

En découvrant le livre, le poulpe nous rappelle l’âne de C’est un petit livre de Lane Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2017). L’histoire est magnifiquement illustrée et aborde le plaisir de lire et la transmission du goût de la lecture. Une petite dose d’enquête à la Sherlock Holmes, d’aventures façon pirate et exploratrice des fonds marins! Il y a même une petite pause gourmande avec un livre à la main et aussi des illustrations renvoyant aux contes traditionnels et même à l’album précédent de l’auteur, Otto Blotter, Ornithologue-explorateur. Sans oublier de l’amitié et une vocation toute trouvée pour le poulpe amateur de livres. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui plaira à tous les passionnés (en herbe ou non) des livres!

Participation #3 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #British Mysteries Month 2021

Participation #3 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #23 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Participation #23 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Notre mois bloguesque de février 2021

Comme le mois dernier, voici un petit retour bloguesque sur février 2021 avec encore une fois beaucoup de lectures. Nous avons continué nos lectures hivernales et nous y avons ajouté nos lectures autour du carnaval. avec un coup de coeur pour Le carnaval de l’ogre de Catherine Tamain et Marjorie Béal (éd. Âne bâté, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans et sa recette de bugnes.

Février 2021, c’était le mois des contes en cuisine avec le Challenge des Contes et Légendes 2021 en duo avec le Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2021, Bidib et FondantGrignote ayant concocté pour l’occasion un RAT gourmand de St-Valentin. J’ai ainsi pris le temps de relire ou redécouvrir des contes qui me sont moins familiers ou que j’apprécie moins comme Peau d’Âne ou Le bonhomme de pain d’épice. J’ai également été agréablement surprise par une suite donnée au Petit Chaperon rouge avec Cœur de bois d’Henri Meunier et Régis Lejonc (éd. Notari, 2016), un album jeunesse pour les adolescents, à partir de 15/16 ans.

C’était aussi un mois dédié à l’époque victorienne pour les dix ans du Mois Anglais qui devient un challenge annuel cette année, A year in England 2021. J’ai ainsi fini la série Lizzie et Ben Ross d’Ann Granger avec les deux derniers tomes: Le témoignage du pendu et Le brouillard tombe sur Deptford. Cette série me permet aussi de participer au Challenge British Mysteries. Je n’ai pas eu le temps de les chroniquer et ai prévu de commencer en mars une nouvelle série qui rappelle chez beaucoup celle-ci et écrite bien avant, celle de Charlotte et Thomas Pitt d’Anne Perry, le premier tome étant L’étrangleur de Cater Street.

Voici d’ailleurs mon petit bilan de participations pour ce mois de février:

  • Challenge Petit Bac d’Enna: j’ai terminé deux autres lignes et ai commencé ma 5e ligne
  • Challenge Contes et Légendes de Bidib: 12 participations
  • Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et FondantGrignote:  10 participations gourmandes
  • Challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie: 5 participations avec des contes traditionnels ou revisités
  • Challenge A Year in England de Lou, Titine et Cryssilda: 2 participations avec des albums jeunesse
  • Challenge Lire au féminin de Typhania: 5 participations avec des albums jeunesse écrits et/ou illustrés par des autrices européennes ou d’Amérique du Nord (essentiellement françaises).

J’ai également pris le temps de rassembler dans un même billet nos dernières lectures jeunesse sur un thème récurrent chez nous, les pirates. Et d’ailleurs, ce billet n’est déjà plus à jour puisque notre dernière lecture d’hier après-midi parlait de pirate avec Le voleur d’histoires de Graham Carter (éd. Kimane, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans.

Sans oublier mon deuxième Alphabet des animaux illustrés dans la littérature jeunesse que j’ai terminé avec les semaines 43 à 45: U comme Unau, V comme Ver de terre et W comme Wapiti. En semaine 46, j’ai débuté un troisième Alphabet avec A comme Araignée.

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑