Étiquette : environnement

Au fil des pages avec Un jour d’été

Nous empruntons à la médiathèque Un jour d’été de HeyJin Go (éd. Maison Eliza, 2019), un album jeunesse à partir de 2 ans. Par un jour d’été, des ours blancs sont épuisés par la chaleur assommante. Ils se jettent à l’eau pour se rafraîchir. Débute alors une étrange danse jusqu’à ce qu’un des ours aperçoive une connaissance au fond de l’eau.

Le texte court appuie des illustrations douces qui, dès la couverture de l’album, interrogent le lecteur (sans doute moins les plus jeunes): des ours polaires au comportement intriguant qui se déplacent dans un décor aquatique bien trop coloré pour des fonds marins de la Banquise (très joliment illustrée en page de garde). Un moment de lecture engagé qui permet d’aborder avec le jeune lecteur le droit des animaux, le sort des animaux en captivité, le réchauffement climatique et le respect de l’environnement!

Au fil des pages avec Allons chercher le printemps

Nous lisons Allons chercher le printemps de Laura Hedon (éd.  Circonflexe, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. En ce premier jour du printemps, les animaux de la forêt sont impatients de le voir. Mais la journée passe et aucune trace du printemps. Ils décident de partir à sa recherche. Y parviendront-ils pour préserver leur forêt? Et si le Printemps avait décidé de rester chez lui cette année, par manque de considération? Les illustrations sont très jolies. Les animaux sont très expressifs et attachants, comme le Printemps personnifié sous forme d’un petit être verdoyant. L’histoire aborde ainsi l’importance du respect de la Nature et du cycle des saisons. Coup de cœur pour cet album jeunesse, le premier de cette autrice, qui décrit avec beaucoup de tendresse et de poésie le passage de l’hiver au printemps!

Participation #182 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec Le grand ménage

Nous empruntons à la médiathèque Le grand ménage d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Benoît, un blaireau, est tellement obnubilé par la propreté qu’il en arrive à détériorer toute la forêt dans laquelle il habite. Il passe son temps à tout nettoyer, y compris les autres animaux de la forêt. Quand les premières feuilles commencent à tomber à l’automne, branle bas de combat: il ramasse les feuilles et accumule les sacs poubelles. Mais cela ne suffit pas pour ce maniaque de l’ordre et de la propreté. Il décide d’arracher les arbres et pire encore, de tout bétonner jusqu’à ne plus retrouver l’entrée de son terrier. La forêt a disparu. Benoît arrivera-t-il à réparer son erreur et ne pas retomber dans son excès de propreté?

Avec le coup de crayon et l’humour qu’on lui connaît, Emily Gravett amène les jeunes lecteurs à se rappeler l’importance du rôle des saisons et de la Nature tout en les sensibilisant à l’écologie, au respect de l’environnement et à la préservation de la biodiversité comme celle existant dans la forêt. Cette histoire aborde également le fait qu’il faut savoir se mesurer dans toute chose et nous rappelle dans la série Edmond et ses amis, Le Grand chef d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant et son excès d’ordre. Coup de cœur pour cet album jeunesse aux illustrations remplies de petits détails comme dans les pages de garde ou le message détourné de la poubelle!

Participation #167 Je lis aussi des albums

Participation #39 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Amour et relations amoureuses: « Ménage »

Au fil des pages avec Le secret du rocher noir

Nous empruntons à la bibliothèque Le secret du rocher noir de Joe Todd-Stanton (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 6 ans. Erine a grandi avec sa mère dans un port de pêche et est curieuse de savoir ce qui se cache derrière la légende du Rocher noir qui emporte les bateaux des pêcheurs. Un jour, elle arrive à déjouer la surveillance de sa mère et part à bord de son bateau de pêche. Tombée à l’eau, elle va découvrir ce qui se cache derrière cet intriguant et magnifique rocher. Parviendra-t-elle à faire changer l’avis des pêcheurs emplis de préjugés? Quel joli album, ode à l’écologie et à la protection de l’environnement! Les illustrations de la faune marine sont très jolies et révèlent toute la beauté des fonds marins qui peuvent pourtant être mis à mal par la main des hommes. La petite héroïne, Erine, est fort courageuse et intrépide. Derrière cette légende, le jeune lecteur pourra se sensibiliser à l’importance de préserver la Nature. Un très bon moment de lecture engagée!

Participation #132 Je lis aussi des albums

Participation #4 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Couleur: « Noir »

Au fil des pages avec Plume s’envole

Attirés par la couverture de l’album (« Oh Jojo! »), nous empruntons à la bibliothèque Plume s’envole de Hans de Beer (éd. Nord-Sud, 2002), un album jeunesse à partir de 3 ans. Plume, un petit ours blanc rêve de voler. Il rencontre Youri, un macareux moine tout mazouté qui n’arrive plus à s’envoler. La découverte d’une montgolfière permettra-t-elle à Plume de réaliser son rêve en volant au-dessus des nuages et à Youri de voler à nouveau? Cet album jeunesse permet d’aborder avec les tout-petits le thème de l’amitié, de l’entraide, de la pollution et du respect de l’environnement, même si l’histoire est avant tout axée sur le désir de voler des deux protagonistes. A l’instar de la couverture de l’album, nous apprécions les illustrations toutes en douceur à l’aquarelle de cet album.

Pour prolonger la lecture, nous relisons des imagiers issus de deux numéros mensuels  du magazine Popi (éd. Bayard, février et août 2019) : l’un sur les animaux du froid et l’autre sur tout ce qui vole.  Puis nous faisons également de la peinture et des collages en reprenant des illustrations de l’album.

Participation #36 Je lis aussi des albums

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑