Étiquette : albums jeunesse (page 1 of 7)

Au fil des pages avec Polo et le dragon

Nous empruntons à la bibliothèque une bande dessinée sans texte: Polo et le dragon de Régis Faller (éd. Bayard Jeunesse, 2003). Nous suivons Polo, un chien qui part à l’aventure sur son bateau mais qui se retrouve bloqué par la neige. Heureusement, il trouve, dans un coffre, une encre magique lui permettant de pénétrer dans une forêt imaginaire. Pour pouvoir rentrer chez lui, il pourra compter sur l’aide d’un dragon y vivant. De cette rencontre, naîtra alors une grande amitié.

Cet album jeunesse aborde de façon rigolote et poétique les thèmes de l’entraide et de l’amitié. Les illustrations sont très compréhensibles pour les tout-petits (à partir de 2 ans) tant dans le déroulement de l’histoire que par exemple dans les différentes émotions ressenties par Polo.  Elles oscillent, d’ailleurs, entre les couleurs froides et les couleurs vives, selon l’endroit où se trouve Polo. Nous nous laissons emporter par l’imagination foisonnante de l’auteur.

Pour prolonger l’histoire, nous jouons avec des cartes plastifiées créées à partir des illustrations de l’album, ce qui permet là encore de développer le vocabulaire des tout-petits. Un joli coup de cœur qui nous donne envie de découvrir d’autres aventures de Polo et ainsi connaître le nom de son nouvel ami le dragon!

Participation #11 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Objet: « Polo »

Au fil des pages avec le tome 13 d’Ana Ana

Nous avons déjà emprunté tous les tomes d’Ana Ana que possède notre bibliothèque municipale, dont certains ont fait l’objet d’articles ici et à travers notre blog. Alors qu’elle ne fut pas mon emballement quand j’ai appris qu’un nouveau tome sortait en avril 2019! Voici donc notre nouvelle lecture: le tome 13 d’Ana Ana, Papillons, lilas et fraises des bois d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2019).

Cette fois-ci, sous l’impulsion de Goupille, Ana Ana et les doudous partent à une chasse au trésor, l’occasion pour eux de découvrir la nature et toutes les richesses de sa faune et de sa flore: les papillons, les fleurs, les nuages, etc. Les personnages vont ainsi faire des jeux que toute personne a fait lorsqu’elle était enfant (ou même plus grand, j’espère!), comme chercher les formes dans les nuages, sauter de caillou en caillou, manger des fruits sauvages, observer les petites bêtes ou les oiseaux, écouter le clapotis de l’eau, etc…

Une bien belle histoire qui nous donne aussi l’envie, si besoin était, de vite partir nous promener et de rester curieux! L’histoire mêle toujours humour et tendresse. On adore les facéties de Touffe de Poil. Le tout-petit pourra s’inspirer des jeux créés par les personnages dans ses futures explorations. Encore une fois un coup de cœur pour Ana Ana et ses doudous! Pour prolonger l’histoire, nous jouons avec des cartes plastifiées des différents personnages mais aussi avec une carte récupérée du tome 8: Goupille en mode ornithologue.

Challenge Petit Bac d’Enna – #5 catégorie Couleur : « Lilas »

Participation #10 Devine qui vient Bloguer?

Des cartes plastifiées avec Rouge et Vert

Depuis plusieurs mois déjà, nous prolongeons la lecture de certains albums jeunesse par des petites activités de jeux: puzzle de couverture ou d’autres illustrations, coloriage et aussi des imagiers avec des cartes plastifiées développant ainsi le vocabulaire en s’amusant. C’est aussi une façon de reconnaître une carte avec la bonne illustration de l’album. C’est le cas ce matin avec un imagier fabriqué à partir des illustrations avec Rouge et Vert de Gabriel Gay (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2016).

Pour fabriquer ces cartes plastifiées, rien de plus simple: je prends en photo des illustrations de l’album: pour Rouge et Vert, ce sera les éléments-clés de l’histoire à savoir notamment les protagonistes, les véhicules et le feu tricolore. Après les avoir recadrées, je les intègre dans un fichier texte dans lequel j’ai préalablement créé un tableau avec les mots associés. Reste la partie délicate, plastifier les cartes. Il est possible d’utiliser une plastifieuse. Mais si vous n’en avez pas comme nous, il existe une autre technique qui demande un peu plus d’huile de coude: un fer à repasser! Sur un morceau de tissu ou couverture assez épais (mais pas la planche à repasser trop molle), je pose une pochette de plastification avec ma feuille imprimée de cartes. Je la recouvre avec un morceau de papier sulfurisé. Il ne reste plus qu’à passer dessus le fer à repasser assez longtemps pour coller l’ensemble puis à découper les cartes. A noter que le papier sulfurisé se garde longtemps puisqu’il ne brûle pas au passage du fer à repasser.

Et enfin place au jeu! Nous pouvons utiliser les cartes pour plusieurs jeux: comme un simple imagier pour reconnaître, nommer (ou lire) les cartes mais aussi pour rechercher dans l’album jeunesse la bonne illustration utilisée. Nous jouons aussi en faisant des mises en scène avec des jouets: faire passer la voiture au rouge en associant les deux cartes correspondantes ou faire passer le piéton, etc.

Au fil des pages avec Guili l’aventurier

Après Guili le cow-boy, nous empruntons deux autres albums jeunesse de Guili, ce petit pingouin à l’imagination débordante, à la bibliothèque. Nous commençons par Guili, pirate des mers de Fabien Robert et Léa Weber (éd. Milan, 2013). Dans cette histoire, Guili est dans sa chambre qui devient dans son jeu de pirates une mer aux mille dangers. Arrivera-t-il à sauver son brave matelot pirate, Doudou Pingouin? Le tout-petit peut se retrouver facilement dans cette histoire qu’il aurait pu lui-même inventer. Pourquoi ne pas prolonger cette lecture avec une chasse au trésor dans la chambre à l’aide de notre bateau pirate?

Mais nous préférons enchaîner avec Super-Guili de Fabien Robert et Léa Weber (éd. Milan, 2013). Cette fois-ci, Guili devient un super-héros un brin gaffeur avec bien sûr son acolyte Doudou Pingouin. Trouvera-t-il une mission à sa hauteur de super-pingouin? Cette histoire est pleine d’humour et de tendresse entre un enfant et son père. Nous finissons également l’histoire par de gros câlins!

Au fil des pages avec Mon jardin

Voici une jolie idée cadeau pour un tout-petit d’un an: Dans mon jardin de Marion Billet (éd. Gallimard Jeunesse, coll. Musique, 2017), un petit album jeunesse cartonné mêlant à la fois la vue (un cherche et trouve), le toucher (différentes textures comme la feutrine) et l’ouïe (des puces avec le son des animaux). Cet album d’éveil se présente comme un imagier et comporte de jolies illustrations très colorées pour découvrir les animaux du jardin: rouge-gorge, mulot, grillon, abeille et hérisson. Pour accompagner la lecture, nous y ajoutons une peluche toute douce, Izzy la Coccinelle. 

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Lieu: « Jardin »

« Older posts

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑