Étiquette : forêt (Page 1 of 13)

Au fil des pages avec Ours et les choses

En juillet 2021, nous avions lu Ours et les choses d’Andrée Prigent (éd. Didier Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Depuis qu’il a trouvé une carriole dans la forêt, Ours s’est recroquevillé sur lui-même, amassant des tas d’objets inutiles. Obnubilé par sa prochaine trouvaille, tête baissée sur sa carriole, il ne voit même pas la tempête arriver. Et si l’alouette lui permettait d’ouvrir à nouveau les yeux sur le monde qui l’entoure et de retrouver sa joie de vivre?

Les illustrations en linogravure tout en bleu indigo avec des touches orangées sont épurées et adoucissent le propos de l’histoire. Il y est question de repli sur soi, de surconsommation et de mal-être. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui nous rappelle, si besoin était, de vivre pleinement, de profiter de la Nature et de ne pas s’enfermer dans un consumérisme aveuglant!

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #74 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Nina et le petit ours à l’école

La rentrée des classes approchant, c’est l’occasion cette semaine de découvrir un album jeunesse que j’avais acheté à sa parution en juin 2022 et qui est la quatrième histoire de Nina (après Pâques, Halloween et Noël): Nina et le petit ours à l’école de Nicola Killen (éd. Glénat, 2022), un album jeunesse avec des découpes et à partir de 3 ans.

À la veille de la rentrée des classes, Nina se couche nerveuse de la journée qui l’attend. Au cours de la nuit, elle est réveillée par une chouette qui la conduit, avec d’autres animaux de la forêt, dans une école. Elle fait alors la connaissance d’un petit ours tout aussi nerveux qu’elle d’aller à l’école. Et si tout se passait bien?

L’autrice reprend le schéma narratif de ses précédents albums jeunesse, entre songe et réalité, Nina faisant équipe cette fois-ci avec un ourson. Les illustrations en noir et blanc avec une touche de couleur par-ci par-là sont toujours aussi mignonnes. Un très bon moment de lecture tendre et réconfortant pour permettre d’appréhender en douceur une première rentrée des classes! Nous retrouvons, en effet, de façon classique pour ce thème, le déroulement d’une journée type à l’école maternelle et les émotions associées au fait d’être élève.

Participation #32 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Baies

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #70 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Royaume-Uni

Au fil des pages avec L’ours qui jouait du piano

Nous avions lu et relu en avril 2021 L’ours qui jouait du piano de David Litchfield (éd. Belin Jeunesse, 2016), un album jeunesse à partir de 5 ans. Un matin, dans la forêt, un ours découvre un piano abandonné et apprend jour après jour, avec patience et persévérance, à en jouer pour le plus grands plaisirs de ses amis qui viennent l’écouter. Mais ils ne sont pas les seuls: un homme et sa fille découvrant son talent de pianiste invitent l’ours à les suivre dans la grande ville. Malgré le succès, l’ours se sent bien seul, loin de ses amis. Les retrouvera-t-il à son retour dans la forêt?

Dans la première partie de l’histoire, nous voyons bien l’Ours se prendre de passion pour la musique et devenir un pianiste talentueux. Puis après avoir quitté sa forêt, l’Ours est amené à s’interroger sur la vie qu’il souhaite réellement, partagé entre les émotions ressenties par la célébrité et le plaisir de vivre de sa passion mais une vie de solitude et de doutes qui l’assaillent. L’équilibre entre vivre son rêve et conserver ses racines n’est pas si simple à trouver. L’un exclut-il l’autre ou peuvent-ils se concilier? Il y est ainsi question de musique, de vie rêvée, de célébrité, d’épanouissement personnel et d’amitié. Un très bon moment de lecture avec une fin toute mignonne! Il existe deux autres suites que nous n’avons pas encore lus: L’ours et son orchestre (2018) et L’ours et le concert de Petite Ourse (2020).

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Art: « Piano »

Participation #67 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Royaume-Uni

Randonnée estivale à Peïra-Cava

Le 31 juillet 2022, nous sommes partis randonner en fin de matinée à Peïra-Cava pour découvrir la grotte de Malpertus, la température étant de 26 degrés. Nous commençons à la balise n°36 puis avant de poursuivre notre ascension, nous pique-niquons et assistons, par hasard, à une course de carrioles qui a lieu ce jour-là dans une rue en descente de Peïra Cavae et qui nous rappelle les courses de caisses à savon. Nous regardons plusieurs descentes des participants, dont une femme au volant d’une carriole identique à celle de Gaston Lagaffe. Une chouette course conviviale avec des participants de tous âges, même de jeunes adolescents, en duo ou en solo!

Demi-deuil

Silène

Puis nous entamons véritablement notre randonnée en passant la balise n°38 en empruntant un sentier balisé en jaune, goudronné et peu ombragé. Pendant l’ascension, nous prenons le temps d’observer de nombreux papillons, certains se dissimulant sur l’écorce des arbres.

Un peu plus haut, après avoir tourné à droite, le sentier arrête d’être goudronné et nous passons dans les sous-bois de sapins, d’hêtres, de mélèzes… Nous continuons de marcher jusqu’à un bunker de la ligne Maginot datant de la Seconde Guerre Mondiale.

Nous revenons sur nos pas de quelques mètres pour suivre le balisage jaune vers le Nord. La montée devient plus escarpée sur la crête jusqu’à la cime de Peïra Cava (1.581 mètres d’altitude), offrant un joli panorama. Nous en profitons pour faire une nouvelle pause, un peu avant une nouvelle balise n°38.

Mélampyre des bois

Puis nous passons par la baisse de Peïra Cava, une longue descente bien à l’ombre jusqu’à la balise n°179 (1.508 mètres d’altitude), sous les chants des oiseaux. Nous voyons le sentier creusé par endroit par l’eau bien que totalement asséché.

Grotte de Malpertus

Nous faisons une nouvelle pause avant une dernière montée jusqu’à la balise n°180 pour aller voir l’entrée de la grotte de Malpertus. La grotte se situe en contrebas de la balise n°180, en dehors du sentier et balisé par des cairns.

Puis nous faisons demi-tour pour jusqu’à une autre balise n°179 qui permet un retour direct à Peïra-Cava et de terminer cette boucle à la balise n°35 et regagner notre voiture par la route départementale. La course de carrioles est terminée depuis un moment déjà. Il est déjà 18 heures et il est temps de rentrer chez nous. Une bien agréable rando en boucle!

Pour d’autres balades estivales: la plage de Deauville chez Isabelle.

Au fil des pages avec le tome 3 du Loup en slip

Nous avons continué à découvrir la série du Loup en slip avec le tome 3: Le loup en slip, Slip hip hip! de Wilfrid Lupano, Mayanna Itoïz et Paul Cauuet (éd. Dargaud, 2018, 40 pages), une BD jeunesse à partir de 5 ans. Dans la forêt, tout le monde se prépare avec effervescence et enthousiasme pour la course annuelle « Rapide et furieux! ». Mais quelqu’un vandalise toutes les affiches de la course. Serait-ce l’œuvre  d’une bête féroce mécontente? Le loup parviendra-t-il à apaiser sa colère en découvrant l’identité du malotrus?

En menant l’enquête, le loup en slip apporte conseil et bienveillance à un jeune oiseau ado parlant verlan souffrant tellement de sa différence lui permettant d’accepter qui il est. Il est ainsi question de compétition, de course, d’acceptation de soi, de tolérance et de différence. Encore un très bon moment de lecture avec ce tome toujours aussi rigolo et dans lequel le slip du loup a un rôle d’importance à jouer!

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Objet: « Slip »

Participation #63 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑