Nous empruntons à la bibliothèque Le fantôme de Canterville et autres nouvelles d’Oscar Wilde (éd. Le Livre de Poche Jeunesse, 2011), une nouvelle à partir de 9 ans. Comme le titre l’indique,  nous suivons le fantôme de Sir Simon de Canterville qui hante depuis plusieurs siècles un manoir récemment acheté par la Famille Otis, des Américains venus s’installer au Domaine de Canterville Chase, en Angleterre. Aucun tour de fantôme ne semble fonctionner sur cette famille si matérialiste et pragmatique. Le fantôme, piqué dans son orgueil, est bien en peine face aux farces des jumeaux Otis et au scepticisme des parents? Serait-ce la fin de vie du fantôme terrifiant? Les premiers chapitres auraient pu être sous-titrés les malheurs d’un fantôme tant celui est martyrisé par les jumeaux Otis et bafoué par les époux Otis qui ont remède à tout (de l’huile pour graisser les chaînes du fantôme par exemple). Puis l’humour grinçant et satirique laisse place à un texte plus intimiste avec la rencontre du fantôme avec Virginia, la fille des époux Otis. Dans cette nouvelle, sous des airs de conte surnaturel, l’auteur s’amuse du choc culturel de la fin du XIXème siècle entre la bourgeoisie américaine bien trop matérialiste et l’aristocratie britannique ancrée dans ses vieilles traditions et superstitions. Un brin d’humour so british également dans les deux autres nouvelles de ce livre, Le crime de Lord Arthur Savile et Le millionnaire modèle!

Pour un autre avis sur Le fantôme de Canterville: Isabelle du blog Une ribambelle d’histoires.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégorie Lecture: « Nouvelles »