Étiquette : rentrée des classes

Au fil des pages avec le tome 1 de L’École des Souris

Nous relisons à nouveau cette année le tome 1 de L’École des Souris, Une rentrée en canoë d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2018, 47 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Afin de profiter dans le calme de la compagnie des souris, Elvis le hibou pense avoir trouver une merveilleuse idée: devenir directeur d’une école. En ce premier jour d’école, il accueille les 13 souriceaux des époux de L’Écurie dont les prénoms commencent tous par un « W ». Mais est-ce vraiment de tout repos de s’occuper de petites souris bruyantes et turbulentes? L’aide d’Emma, une belette végétarienne en tant qu’institutrice sera-t-elle suffisante?

Nous apprécions toujours autant les illustrations de Marc Boutavant qui met en scène des souriceaux espiègles et curieux avec à leur tête la petite Winnipeg, Elvis se retrouvant vite débordé par leur énergie et leur gourmandise (restes de friandises, chutney d’escargots…). Elvis parviendra-t-il à faire classe et se rappeler le prénom de tous les élèves? Il est amusant de découvrir la rentrée des classes du côté des adultes et non comme la plupart des livres jeunesse sur ce thème du côté des élèves. Un bon moment de lecture rigolo avec des passages gourmands et une référence au détour d’un paragraphe au Petit chaperon rouge (ou plus exactement « des histoires de grande méchante belette et de petit souriceau rouge »)!

Il existe deux autres tomes de L’École des Souris: Par ici la sortie! (éd. 2019, 71 pages) et Première neige (éd. 2020, 62 pages) que j’ai aussi empruntés à la médiathèque.

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Objet: « Canoë »

Participation #39 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #friandises et plats d’escargots

Participation #86 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Même pas en rêve!

En janvier 2022, nous avions lu et relu Même pas en rêve! de Beatrice Alemagna (éd. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans et repéré chez Bidib qui l’avait aussi bien apprécié. C’est le premier jour d’école pour Pascaline, une chauve-souris. Mais il est hors de question pour elle d’y aller au point qu’elle crie sur ses parents qui rapetissent. Elle les cache sous son aile et part à l’école, rassurée d’avoir ses parents avec elle. Et si pourtant l’école sans les parents c’était mieux?

Comme toute histoire de première rentrée des classes, Pascaline va vivre les temps forts d’une journée d’école tout en devant s’occuper de ses parents et faire face à sa peur de la séparation. Les illustrations à l’aquarelle sont pleines de pep’s et colorées, avec l’utilisation par l’autrice-illustratrice d’un rose bonbon fluo qui au premier abord détonne. Pascaline avec sa petite bouille d’effrontée est attachante. Elle personnifie à merveille le petit enfant à travers ses mimiques très expressives et les émotions ressenties. Un bon moment de lecture rigolo! Attention cependant il est possible après la lecture d’entendre très souvent les enfants dire des « Même pas en rêve! » à tout va.

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Bidib.

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Ponctuation: « ! »

Participation #72 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Italie

Au fil des pages avec Nina et le petit ours à l’école

La rentrée des classes approchant, c’est l’occasion cette semaine de découvrir un album jeunesse que j’avais acheté à sa parution en juin 2022 et qui est la quatrième histoire de Nina (après Pâques, Halloween et Noël): Nina et le petit ours à l’école de Nicola Killen (éd. Glénat, 2022), un album jeunesse avec des découpes et à partir de 3 ans.

À la veille de la rentrée des classes, Nina se couche nerveuse de la journée qui l’attend. Au cours de la nuit, elle est réveillée par une chouette qui la conduit, avec d’autres animaux de la forêt, dans une école. Elle fait alors la connaissance d’un petit ours tout aussi nerveux qu’elle d’aller à l’école. Et si tout se passait bien?

L’autrice reprend le schéma narratif de ses précédents albums jeunesse, entre songe et réalité, Nina faisant équipe cette fois-ci avec un ourson. Les illustrations en noir et blanc avec une touche de couleur par-ci par-là sont toujours aussi mignonnes. Un très bon moment de lecture tendre et réconfortant pour permettre d’appréhender en douceur une première rentrée des classes! Nous retrouvons, en effet, de façon classique pour ce thème, le déroulement d’une journée type à l’école maternelle et les émotions associées au fait d’être élève.

Participation #32 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Baies

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #70 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Royaume-Uni

Au fil des pages avec Un oiseau sur mon épaule

Nous empruntons à la médiathèque Un oiseau sur mon épaule de Sibylle Delacroix (éd. Mijade, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Le jour de la rentrée des classes, une petite fille est prête à y aller et se faire des amis. Mais un oiseau qui grandit en même temps que sa confiance en elle s’égratigne l’empêche de parler aux autres enfants de sa classe. Arrivera-t-elle à vaincre sa timidité et à regagner son estime d’elle-même pour rompre sa solitude?

Les illustrations de Sibylle Delacroix au crayonné avec des touches orangées sont magnifiques. L’histoire aborde avec poésie et délicatesse la confiance en soi et l’estime de soi d’un enfant face à une rentrée scolaire. Il n’est pas si facile, même adulte, de s’ouvrir aux autres. L’oiseau comme voix intérieure personnifie à merveille les craintes et inquiétudes de la petite fille qui se replie de plus en plus sur elle sous son poids. Arrivera-t-elle à dépasser ses craintes pour aller vers les autres enfants et amorcer les prémices d’une belle amitié? Coup de cœur pour cet album jeunesse qui pourra permettre au jeune lecteur d’appréhender de façon plus sereine une rentrée scolaire ou l’arrivée dans une nouvelle école après un déménagement!

challenge 2021 lire au féminin

Participation #2 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Au fil des pages avec Le petit ogre veut aller à l’école

Nous lisons, dans nos derniers emprunts à la médiathèque, Le petit ogre veut aller à l’école de Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins (éd. Bayard Jeunesse, coll. Les Belles Histoires, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a été lauréat de la sélection CP du 13ème Prix des Incos en 2002. Un petit ogre vit avec ses parents qui passent leur temps à manger des enfants. Mais lui s’ennuie et rêve de pâtisseries. Un jour, après avoir trouvé un livre oublié par un petit garçon et qu’il n’arrive pas à déchiffrer, il convainc ses parents d’aller à l’école. Il découvre le plaisir des livres. Parviendra-t-il à donner le goût de la lecture aussi à ses parents et à les faire renoncer à la chair fraîche? Peut-être avec un livre de recettes?

Dans cette histoire, les rôles sont inversés puisque le goût de la lecture est transmis par l’enfant. L’illustrateur décrit des ogres très expressifs, notamment dans les émotions ressenties en écoutant ou en lisant une histoire. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse sur l’école et le plaisir de la lecture! D’ailleurs, cet album est souvent étudié en maternelle.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Ogre

Participation #62 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Participation #21 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pâtisseries

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑