Étiquette : jeux d’enfants (page 1 of 3)

Au fil des pages avec des instruments de musique

Nous empruntons à la bibliothèque deux albums jeunesse abordant le thème de la musique et par suite des instruments de musique. Nous commençons par  Le piano des bois de Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 2006), un album jeunesse à partir de 3 ans, et même avant. Nous retrouvons toute la simplicité très poétique de cet auteur dont les illustrations nous rappellent celles de La pomme rouge. Au cœur d’une forêt aux teintes automnales, Yuki, une petite fille s’amuse à jouer sur une souche d’arbre du piano. Des animaux de la forêt, comme une souris ou un écureuil, s’approchent puis s’enfuient. Reviendront-ils se joindre à elle pour former l’orchestre de la forêt? Encore un bon moment de lecture!

Puis nous lisons Jaune Kajou de Malou Ravella et Marianne Barcilon (éd. du Ricochet, coll. Les Bouées du Ricochet, 2004), un album jeunesse à partir de 3 ans. Après le rouge dans Rouge Thildou, cette fois-ci, c’est la couleur jaune qui est déclinée à travers les premiers pas d’un petit poussin, Kajou qui entraîne les tout-petits dans la découverte des tournesols et des instruments de musique par exemple.

Pour prolonger la lecture, nous nous amusons avec nos maracas, xylophones et tambourins! En mini musiciens, nous jouons et dansons. Puis nous jouons plus posément avec des cartes plastifiées fabriquées à partir du Piano des bois pour associer les animaux et les instruments avec les vrais.

Participation #59 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Objet: « Piano » et #11 catégorie Couleur: « Jaune »

Au fil des pages avec Devine combien je t’aime au fil des saisons

Nous empruntons à la bibliothèque Devine combien je t’aime au fil des saisons de Sam McBratney et Anita Jeram (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2009). Nous suivons deux lièvres bruns, un grand et un petit du printemps à l’hiver. Cet album jeunesse aux illustrations toutes douces mêle beaucoup de tendresse et de l’humour pour décrire les sentiments entre un père et son fils au fil des saisons. Nous avions déjà lu Devine combien je t’aime au printemps qui met en avant le cycle de la vie avec l’arbre ou la grenouille par exemple. Au moment de l’été, ce sont les couleurs qui sont abordées, entre le bleu du ciel ou le rouge des coquelicots. Puis vient le tour de l’automne et son « monstre ». L’album jeunesse se termine sur l’hiver avec un jeu de détectives dans la forêt enneigé. A chaque fois, la complicité entre Petit Lièvre Brun et Grand Lièvre Brun est mise en avant entre preuves d’amour, câlins et tendresse, malgré un petit bémol sur le fait qu’un enfant appartienne à ses parents. Un très joli moment de lecture!

Participation #54 Je lis aussi des albums

Participation #19 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #9 catégorie Objet : « Fil »

Table d’automne

En ce premier jour d’automne, nous jouons autour d’une table des saisons. Pour ce faire, j’ai utilisé marrons, pommes de pin et feuilles mortes de précédentes balades et aussi des figurines d’animaux de la forêt et des personnages. J’ai également écrit le mot « automne » et ai déposé sur la table deux albums jeunesse sur ce thème que nous apprécions beaucoup: Tout est rouge et La chose. Nous rajouterons bien évidemment au fil de la saison d’autres éléments.

Au fil des pages avec Fenouil

Nous avions découvert le personnage de Fenouil avec Joyeuses Pâques, Fenouil! de Brigitte Weninger et Ève Tharlet, cette dernière étant aussi l’illustratrice de Cassis. Nous avions beaucoup apprécié sa petite frimousse et celle de cette famille de lapins. Nous empruntons deux autres histoires de Fenouil à la bibliothèque, des albums jeunesse à partir de 3 ans.

Nous commençons par lire Fenouil, reviens! de Brigitte Weninger et Eve Tharlet (éd. Nord-Sud, 1996). Un bol a été cassé dans la cuisine et tout porte à croire que l’auteur en soit Fenouil puisqu’il « fait toujours des bêtises ». Blessé d’avoir été grondé à tort par sa mère, Fenouil part avec son baluchon. Cette histoire témoigne de ce qui peut se passer dans une fratrie, les parents pouvant eux-mêmes faire des erreurs. En effet, pour le jeune lecteur, cela peut lui rappeler des émotions ressenties, qu’il soit auteur ou non de la « bêtise », notamment lorsqu’il a des frères et sœurs ou lorsqu’il est en collectivité (école, centres de loisirs, en famille avec des cousins par exemple…). Pour le parent lecteur, cela lui rappelle l’importance de ne pas coller des étiquettes toute faites sur son enfant, au vu des conséquences que cela peut avoir sur lui et le sentiment d’injustice qui s’ensuit. Cet album plus sombre permet ainsi d’aborder avec les tout-petits de nouvelles émotions que même les adultes peuvent ressentir. Les illustrations mettent en exergue la douleur ressentie par Fenouil. Par exemple, il paraît tellement petit face à la colère de sa mère. Qu’il est important de laisser la place au dialogue! D’ailleurs, nous prolongeons la lecture de cette histoire en revenant sur ce qui s’est passé.

Puis nous poursuivons avec Fenouil, parole de lapinou! de Brigitte Weninger et Eve Tharlet (éd. Nord-Sud, 2005). Cette fois-ci, l’histoire est bien plus rigolote que la précédente. Fenouil se sent malade après avoir mangé tout un buisson de mûres, même les vertes. Gardé par Tony et Cooky, il promet à sa mère de ne pas sortir de son lit. Mais qui a dit que rester dans son lit ne peut pas se transformer en folle aventure? Le lit devient alors grâce à l’imagination des trois lapereaux un bateau pirate. Parole de Jojo – euh de lapinou! Nous apprécions beaucoup les illustrations d’Ève Tharlet qui mettent en scène le texte tout en fantaisie de Brigitte Weninger. Encore un bon moment de lecture!

Participation #40 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 et #8 catégorie Végétal: « Fenouil »

Au fil des pages avec Bloub bloub bloub

En cette dernière semaine d’août et une matinée passée à la plage ce week-end, nous lisons Bloub bloub bloub de Yuichi Kasano (éd. L’école des loisirs, 2014), un album jeunesse cartonné pour les tout-petits (0-3 ans) et qui se lit dans le sens vertical. Nous suivons un petit garçon sur une bouée se baignant dans la mer. « Bloub bloub bloub » font des bulles à côté de lui. Qui va bien pouvoir sortir de l’eau? Son père. Puis au fil des pages, les bulles se font de plus en plus grandes comme les animaux marins qui forment une pyramide de plus en plus haute pour la plus grande joie du petit garçon mais aussi du jeune lecteur!

Participation #38 Je lis aussi des albums

Cette histoire est toute rigolote et rentre dans le thème facultatif des mois de juillet et août du challenge Challenge de Sophie Hérisson « Je lis aussi des albums 2019 ». Les illustrations aux couleurs pastel nous entraînent de page en page jusqu’à la chute très drôle de l’histoire, tout comme la répétition du texte et des onomatopées.  Fous-rires garantis avec la tête fort différente du petit garçon et de son père à la dernière page!

Pour prolonger la lecture, nous nous amusons à faire des pyramides de jouets avant de les détruire. Nous jouons également à reconnaître les animaux marins et à en rajouter d’autres comme le requin ou l’hippocampe. C’est également l’occasion de reprendre notre livret de cartes à dorer (« Cartes à dorer sous l’océan », éd. Deux coqs d’or), avec par exemple la tortue que nous avions faite en juin. Nous poursuivons par des coloriages que j’ai trouvés pour une exploitation pédagogique de l’album en maternelle sur le site de Grenouille et Compagnie.

« Older posts

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑