Étiquette : saisons (page 2 of 3)

Au fil des pages avec Petits riens grande nature

Nous empruntons à la bibliothèque un album jeunesse qui suit un petit garçon au fil des saisons. Il s’agit de Petits riens grande nature de Géraldine Collet et Kerascoët (éd. Albin Michel Jeunesse, 2018), un album jeunesse dès 2 ans. Un vrai coup de cœur pour cet album jeunesse au texte poétique et aux illustrations à l’aquarelle! Cet album parle, en effet, aux tout-petits qui ont l’habitude de passer du temps dehors, dans la nature. Un rien permet de s’amuser, comme observer les insectes ou les oiseaux, ramasser des cailloux ou des pommes de pin, les jeter dans l’eau, souffler sur un pissenlit, sauter dans des flaques d’eau, s’amuser dans la neige ou les feuilles mortes, etc. A chaque saison, ces petits riens qui font pourtant la grandeur de la nature et qui permettent de faire vagabonder l’imagination des petits comme des grands! D’ailleurs, les auteurs s’amusent à décliner les variations autour des adjectifs « petit » et « grand ».

Participation #26 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #6 catégorie Végétal: « Nature »

Au fil des pages avec Le Grand Livre de Petit Ours

Nous lisons Le Grand Livre de Petit Ours de John Prater (éd. Les Livres du Dragon d’Or, 2002), un album jeunesse emprunté à la bibliothèque qui regroupe plusieurs histoires ou plutôt des comptines, poèmes et petites scénettes de la petite enfance. Nous suivons Petit Ours avec son père, Grand Ours ou avec ses amis au fil des pages.

Nous retrouvons avec grand plaisir des comptines connus comme « Au clair de la lune », « Pirouette, Cacahuète », etc… Nous lisons nos premiers poèmes avec par exemple un poème de Robert-Louis Stevenson, auteur bien connu de L’île au trésor et de L’étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde. Cela me donne envie de lire d’autres poèmes de cet auteur, ayant repéré Petit jardin de poésie ou Au jardin des poèmes d’enfance dans le catalogue de la bibliothèque et même une version pour les petits de L’île au trésor… Mais revenons à Petit Ours tout en fredonnant d’autres comptines de l’album: « Dansons la capucine », « Bateau sur l’eau »… Nous le suivons aussi au gré des saisons qui passent et dans des moments de complicité avec Grand Ours.

Cet album jeunesse tout en tendresse peut être lu pour différents moments de la journée: une petite activité musique et chanson – en sortant bien sûr les instruments de musique et en jouant aux marionnettes ou en imitant Petit Ours – mais aussi pour un moment plus calme, comme avant d’aller se coucher. Les illustrations me rappellent celles de Sam McBratney, l’auteur de Devine combien je t’aime avec ses deux lièvres bruns, un petit et un grand, le père. D’ailleurs, les deux auteurs sont britanniques et de la même génération.

Participation #13 Devine qui vient Bloguer?

Participation #4 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Lecture: « Livre »

Une roue de la semaine printanière

Avec un peu de retard, je fais une nouvelle roue de la semaine qui va remplacer celle faite cet hiver. Le printemps est, en effet, bien avancé, malgré la pluie de ces derniers jours (ah avril et ses giboulées!). L’idée m’est venue après que nous ayons passé la matinée à fabriquer des oiseaux en pompon. Pour faire ces oiseaux, nous reprenons le même principe que pour nos poussins de Pâques: nous collons sur des pompons des yeux mobiles et morceaux de feutrine pour les pattes et les becs. Puis nous installons ces oiseaux sur des balançoires fabriquées avec de petits morceaux de bois ramassés lors de balades et de la laine marron.

Pour terminer la roue, j’imprime des images de P’tit Loup (le personnage  créé par Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier, éd. Auzou) récupérées sur internet: ceux des mois de l’année sur le blog de La maternelle de Moustache et ceux des saisons sur le blog de Maîtresse Myriam. Je les colle sur la feuille blanche préalablement collée sur une feuille cartonnée verte. Il ne reste plus qu’à tourner la roue sur le bon jour de la semaine!

Au fil des pages avec Ta main dans ma main

Nous empruntons à la bibliothèque un nouvel album jeunesse tout en tendresse: Ta main dans ma main de Mark Sperring et Britta Teckentrup (éd. Larousse, 2014). Nous suivons un petit souriceau, main dans la main avec une souris (dont on peut s’imaginer le lien de parenté ou non) à travers les mois de l’année, de saison en saison.

Le texte est tout en douceur et poésie à l’instar des illustrations qui représentent à merveille la nature au fil de saisons. Quand arrive la dernière page de l’album, nous n’avons qu’une hâte, retourner à la première. Et pourquoi pas être ce petit souriceau curieux? Vite sortons nous aussi en balade pour découvrir ou redécouvrir toutes les beautés de la nature en ce début de printemps!

Participation #6 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #3 catégorie Partie du corps: « Main »

Au fil des pages sur le thème du printemps

Nous avons découvert la famille écureuil de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016) en suivant les aventures automnales de Nic, Nac et Noc dans Tout est rouge puis hivernales avec Vive la neige. Nous les retrouvons, avec beaucoup de plaisir, dans deux histoires printanières. Les illustrations sont toujours aussi splendides, le texte dispersant ça et là de petites touches pédagogiques sur la nature pour les enfants.

Nous commençons par C’est déjà le printemps de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016). Un beau matin, le printemps semble être enfin arrivé. Nic, Nac et Noc en profitent pour partir se promener et en viennent à observer la fonte des neiges. Ils suivent alors le cours d’eau jusqu’à se retrouver au milieu d’un immense lac. Ils seront alors aidés par des canards Colvert qui les ramèneront sur les bords du lac. Sous un aspect très poétique, l’histoire aborde le cycle de l’eau et la migration des canards.

Puis nous lisons A table! de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016). Lors d’une balade printanière, Nic, Nac et Noc aperçoivent un oisillon qui pleure de faim. Ils décident de le nourrir. Mais que mange un oisillon? Des pommes de pain? Des fleurs de cerisier? Les trois petits écureuils sont bien embêtés jusqu’au retour de la mère de l’oisillon qui revient avec une chenille verte pour le nourrir. Pleine de tolérance, cette histoire permet d’aborder avec les enfants les différences de régime alimentaire entre les espèces.

Pour les tout-petits lecteurs, le printemps peut s’inviter à travers des imagiers sur les saisons comme par exemple Les 4 saisons (Collectif, éd. Hemma, coll. Les 100 premiers mots, 2018). Cet imagier aux jolies illustrations colorées permet d’enrichir le vocabulaire autour, par exemple, des animaux, des vêtements, des activités ludiques, des couleurs ou des sons changeant au fil des saisons. Lorsque l’enfant est plus grand, il peut servir dans l’apprentissage de l’écriture.

Dans notre bibliothèque, nous avons un autre album jeunesse pour les tout-petits (de plus de 18 mois selon l’éditeur) qui se déroule au printemps, dans un style bien différent de celui de Kazuo Iwamura. Cette fois-ci, nous nous retrouvons dans une ferme  avec des naissances d’animaux: Maman Poule et les trois petits œufs de Beck Ward et Sami Sweeten (éd. Lipokili, 2004). En réalité, il y a quatre histoires: la naissance des poussins dans le livre en forme de poule et trois autres histoires connexes dans les trois petits œufs. Pour les plus petits lecteurs, ce qui est le plus amusant ce n’est pas tant l’histoire que de faire pivoter la queue de la poule ou de faire pondre les œufs. Restera toutefois toujours la question de savoir qui est arrivé en premier: l’œuf ou la poule.

Participation #1 Mon Bazar coloré

Avec cet article, je participe, pour la première fois, au rendez-vous « Et dans leur bibliothèque il y a… » de Mon Bazar coloré qui propose de publier tous les 20 du mois des livres sur un thème précis: ce mois-ci le printemps. Bien évidemment, il s’agit d’une liste non-exhaustive et qui ne tient pas compte de nos emprunts à la bibliothèque. Le printemps ne faisant que commencer, nous continuerons à lire d’autres albums jeunesse sur ce thème. Nous nous attendons, peut-être voire même sûrement, à de jolis coups de cœur comme celui de Kazuo Iwamura, sans compter tous nos activités printanières à venir.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégories Animal « Poule » et Objet « Table »

« Older posts Newer posts »

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑