Étiquette : romans jeunesse (Page 1 of 8)

Notre PAL de légendes arthuriennes 2021

Après avoir proposé le thème des légendes arthuriennes en mars 2020, Bidib le propose à nouveau pour ce mois de janvier 2021. L’année dernière, avec le premier confinement, je n’avais pu emprunter uniquement qu’un album jeunesse sur ce thème. C’est donc avec plaisir que je me replonge en ce début d’année dans les légendes arthuriennes, des légendes que j’ai beaucoup lues jeune ado. Voici donc ma sélection de livres pour ce mois-ci:

Des albums jeunesse:

  • une relecture avec Merlin, L’enfance d’un enchanteur d’Anne Ferrier et Christelle Le Guen (éd. Locus Solus, coll. La Table ronde, 2019), un album jeunesse à partir de 5 ans
  • Arthur, L’enfance d’un roi d’Anne Ferrier et Christelle Le Guen (éd. Locus Solus, coll. La Table ronde, 2019), un album jeunesse à partir de 5 ans
  • Morgane, L’enfance d’une magicienne d’Anne Ferrier et Christelle Le Guen (éd. Locus Solus, coll. La Table ronde, 2019), un album jeunesse à partir de 5 ans

Des romans jeunesse:

  • Le Roi Arthur de Marie Page et Arthur Rackham, d’après les textes anciens (éd. Corentin, 1993), un roman jeunesse à partir de 13 ans
  • Merlin l’Enchanteur de Marie Page et Arthur Rackham, d’après les textes anciens (éd. Corentin, 1993), un roman jeunesse à partir de 13 ans
  • Le Roi Arthur de Michael Morpurgo et illustré par Michael Foreman (éd. Gallimard Jeunesse, 1994, rééd. 2007), un roman jeunesse à partir de 9 ans
  • Laomer, La nouvelle histoire de Lancelot du Lac de Pierre-Marie Beaude (éd. Gallimard Jeunesse, 2018), un roman jeunesse à partir de 13 ans

Outre cette sélection de lectures, les légendes arthuriennes sont aussi bien présentes dans les œuvres cinématographiques comme le dessin animé de Disney de 1963, Merlin l’Enchanteur, le film de John Boorman sorti en 1981, Excalibur et plus récemment la série Kaamelott porté par Alexandre Astier (2005/2009) et dont le film sortira cette année.

Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Légendes arthuriennes

Challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie

Nos lectures hivernales 2021

Comme je l’avais fait pour l’automne dernier, je souhaite également regrouper sous un même billet nos lectures hivernales commencées en décembre 2020. Ce billet sera ainsi actualisé tout au long de cet hiver au gré de nos lectures sur ce thème. Je ne reprends toutefois pas nos relectures de livres déjà lus les années précédentes sauf dans les cas où ils intégreront nos bibliothèques ou que je n’avais pas pris le temps de les chroniquer avant.

Des albums jeunesse:

  • Vive l’hiver! de Leen Van Durme (éd. Ballon Media, 2012), un album jeunesse cartonné à partir de 2 ans avec des animaux s’amusant dans la neige
  • Tout seul? de Rosemary Shojaie (éd. Didier Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui parle d’amitié avec Nico, un renard roux qui se retrouve bien seul lorsque débute l’hiver et que tous ses amis sont partis hiberner.
  • Première neige de Bomi Park (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une belle histoire douce et poétique avec une petite fille qui découvre pour la première fois la neige!
  • Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans
  • Il était une fois… le feu des dragons de Beatrice Blue (éd. Little Urban, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • L’enfant, la baleine et l’hiver de Benji Davies (éd. Milan Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui correspond au deuxième tome d’une trilogie
  • Le secret du loup de Morgane de Cadier et Florian Pigé (éd. Hongfei, 2017), un album jeunesse à partir de 7 ans selon l’éditeur voire même avant avec une jolie amitié entre un loup et un petit garçon

Des romans jeunesse:

  • Cœur de loup de Katherine Rundell et Gelrev Ongbico (éd. Gallimard Jeunesse, 2017), un roman jeunesse à partir de 10 ans et qui raconte l’histoire dans les forêts enneigées russes, à l’époque du tsar et de la montée du bolchevisme, d’une jeune fille de 12 ans, Féodora, maître-loup comme sa mère, emprisonnée par l’ignoble Rakov et qu’elle tente de libérer avec l’aide de ses loups et d’un jeune soldat déserteur, Ilya.

Des BD jeunesse:

  • Entre neige et loup d’Agnès Domergue et Hélène Canac (éd. Jungle, 2019), une BD jeunesse

Un second RAT post-Noël 2020

Pour ce premier week-end de l’année 2021, Chicky Poo et Samarian nous propose de clôturer leur challenge Il était 8 fois Noël par un RAT post-Noël 2020. Dans notre PAL de ce week-end, nous avons encore quelques lectures de Noël, des relectures sur le thème de la galette des rois et aussi des lectures hivernales.

  • Un Noël sous la neige (éd. Hachette Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans  (RELU)
  • Cœur de loup de Katherine Rundell et Gelrev Ongbico (éd. Gallimard Jeunesse, 2017), un roman jeunesse à partir de 10 ans (LU)
  • La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans selon l’auteur mais 6 ans selon l’éditeur (RELU)
  • Entre neige et loup d’Agnès Domergue et Hélène Canac (éd. Jungle, 2019), une BD jeunesse (EN COURS DE RELECTURE)
  • Il était une fois… le feu des dragons de Beatrice Blue (éd. Little Urban, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans (RELU)
  • Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans (LU)

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Samlor, Méline (sur Insta), Samarian et Didine. Sans oublier les flocons-pompons de Chicky Poo et de FondantGrignote.

Vendredi 1er janvier 2021, ce marathon de lectures débute à 21h mais nous commençons plus tôt avec des lectures de fin d’après-midi et les habituelles histoires du soir: La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2012),  Le Noël de Nicodème d’Agnès Laroche et Stéphanie Augusseau (éd. Alice Jeunesse, 2015), Papy, il neige! de Sam Usher (éd. Little Urban, 2015) et Un Noël sous la neige avec la Pat’patrouille (éd. Hachette Jeunesse, 2020).

Samedi 2 janvier 2021, Je commence la journée en lisant Cœur de loup de Katherine Rundell et Gelrev Ongbico avec l’histoire d’une jeune russe Féodora parmi les loups dans le froid de l’hiver (les 5 premiers chapitres puis le reprenant dans l’après-midi jusqu’au chapitre 8).

Puis nous faisons des parties de Monopoly Junior – cadeau glissé sous le sapin à Noël, la difficulté principale avant de commencer chaque partie étant de savoir qui aura le pion P’tit Pingouin (on se demande bien pourquoi?!), ce qui était déjà le cas à Noël lorsque j’ai fait des parties avec mon petit lutin et l’une de mes nièces. Une autre grande interrogation: qui aura la bibliothèque, la propriété la plus convoitée chez nous? Je me souviens encore du « j’aime les livres moi » dit spontanément en chœur par les enfants quand j’avais réussi à l’acheter pendant une partie le jour de Noël.

Ce ne sera que le soir que nous lirons une autre histoire de loup pour l’histoire du soir avec un magnifique album grand format, Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax. Comme dans leurs albums précédents, il est question de quête initiatique, un jeune garçon archet partant à la recherche du dernier loup. Un coup de cœur qui fera très vite l’objet d’un billet à part entière!

En soirée, je pensai continuer Cœur de loup mais finalement j’ai regardé à la télévision les deux premiers épisodes de la saison 4 de Poldark.

Dimanche 3 janvier 2021: La matinée étant encore pluvieuse, je finis de lire Cœur de loup (333 pages) avec cette jeune fille de 12 ans, Féodora, maître-loup comme sa mère, emprisonnée par l’ignoble Rakov et qu’elle tente de libérer avec l’aide de ses loups et d’un jeune soldat déserteur, Ilya. Il me faut bien un nouveau café pour me réchauffer après cette plongée dans les forêts enneigées de Sibérie à l’époque du tsar et de la montée du bolchevisme (contexte historique qui ne sera peut-être pas compris des plus jeunes lecteurs mais plutôt des collégiens). Un bon moment de lecture en compagnie de jeunes protagonistes attachants et joliment décrits dans les illustrations en noir et blanc parsemant le texte, même si j’aurai apprécié un style d’écriture plus travaillé (même pour un roman jeunesse)! Puis je fais un tour chez les autres participantes.

En début d’après-midi, nous lisons des albums jeunesse. Nous commençons par deux albums jeunesse que nous apprécions beaucoup et que nous avons choisi pour le premier thème du challenge #lireenmaternelle2021 proposé pour la première fois cette année sur Instagram par @lespetitsliserons et @lecturesdekik, « Bisous/Câlins »: Pourquoi, moi, j’ai jamais de câlins? de Christian Jolibois et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, 2020) et De quelle couleur sont les bisous? de Rocio Bonilla (éd. Père Fouettard, 2018).

Nous relisons également Première neige de Bomi Park (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Quelle belle histoire douce et poétique avec une petite fille qui découvre pour la première la neige!

Nous lisons également Michka de Marie Colmont et Feodor Rojankovsky (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 1941, rééd. 2013), un album jeunesse à partir de 4 ans et donc nous avions lu il y a quelques temps une version plus récente illustrée par Olivier Tallec (même éditeur, 2011). Quel joli conte de Noël avec ce petit ourson en peluche, Michka, qui s’enfuit de chez une petite fille qui maltraite ses jouets, découvre la liberté dans une forêt enneigée et aide le Renne de Noël dans la distribution des cadeaux aux enfants!

Pour les histoires du soir, nous relisons deux albums jeunesse à partir de 3 ans: Il était une fois… le feu des dragons de Beatrice Blue (éd. Little Urban, 2020) et Les souris vont à la pêche de Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, rééd. 2019).

En soirée, je passe faire un dernier petit coucou chez les autres participantes et actualise ce billet de suivi. Je prends aussi de poster sur mon compte Instagram des oies illustrées pour la semaine 38 de mon challenge de l’alphabet des animaux illustrés #jojoenherbeetcieillustre. Puis je finis les dernières heures de ce marathon en commençant à relire une BD jeunesse, Entre neige et loup d’Agnès Domergue et Hélène Canac. 

Petit bilan de ce marathon: en actualisant une dernière fois ce billet, je me rends compte que nos lectures de ce week-end ont mis à l’honneur les loups dans des ambiances hivernales. Ce lundi matin, je referme la chambre de notre au chalet dans lequel nous avons été si bien accueillis par Samarian et Chicky Poo. A l’année prochaine! Notre réservation est déjà faite pour l’édition 2021, Il était 9 fois Noël.

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #RAT post-Noël

Un premier RAT de Noël 2020

Ce 11 décembre 2020 à 21h débute un premier RAT de Noël organisé par Samarian et Chicky Poo dans le cadre du challenge « Il était 8 fois Noël », et ce jusqu’au 13 décembre minuit avec au moins une lecture sur le thème de l’hiver et/ou de Noël. Alors on se glisse sous les plaids, au coin du feu du chalet.

Nos deux elfes de Noël coorganisatrices proposent cette année, à la place des catégories, des défis à relever (ou non) pendant le marathon de lectures, un même livre pouvant valider plusieurs défis: lire un livre qui se passe à Noël, lire dans un lieu inattendu, lire près du sapin lire au coin du feu (même virtuel), lire le livre de la Lecture Commune, lire une relique de la PAL, lire un livre avec le mot « joyeux » dans le titre, lire un livre reçu en cadeau à Noël, lire un livre dans lequel le personnage principal est un enfant, lire un livre à la couverture rouge, lire un livre à la couverture vert sapin, lire un livre à la couverture enneigée, lire un livre avec une boisson chaude sur la couverture, lire un livre à la couverture brillante/dorée, lire un livre dans lequel les personnages s’embrassent sous le gui et enfin, faire une photo de sa lecture en cours, avec une gourmandise.

Allons-nous avoir quelques points sur les 15? Nous ne le serons qu’à la fin du week-end! D’ailleurs, ce billet de suivi sera actualisé tout le long du marathon et sera ponctué aussi par les passages sur les blogs et/ou réseaux sociaux des autres participants.

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Samarian, Chicky Poo, NathChoco, LilasViolet, Touloulou, Elora, Lou, Didine, Bidib, Jelydragon, Northanger, Sookee, L’Orouge et MissyCornish. Sans oublier les grelots-pompons de FondantGrignote.

En attendant ce soir 21h, j’ai commencé à préparer notre PAL qui pourra évoluer en fonction de nos envies de (re)lectures ou du temps que nous pourrons consacrer au RAT. Alors voici nos lectures envisagées pour tous les âges, des plus petits au plus grands en passant par des albums jeunesse bien sûr ou des romances de Noël par exemple:

  • Où est le renne au nez rouge? de Sophie Adriansen et Marta Orzel (éd. Gulf Stream éditeur, 2017), un album jeunesse cartonné à flaps à partir de 10 mois
  • le tome 14 de Zouk, Un Noël ensorcelé de Serge Bloch et Nicolas Hubesch (éd. Bayard Jeunesse, coll. Mini BD Kids, 2016), une BD jeunesse (LU)
  • Les douze indices de Noël et autres récits de P.D. James (éd. Fayard, 2016), des nouvelles pour le côté policier de Noël
  • Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien (éd. Pocket, 2010), un recueil de lettres qu’il a écrites pour ses enfants
  • Le Noël de Nicodème d’Agnès Laroche et Stéphanie Augusseau (éd. Alice Jeunesse, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans (RELU)
  • Papy, il neige! de Sam Usher (éd. Little Urban, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans (RELU)
  • la lecture commune: Mission Hygge de Caroline Franc (éd. Pocket, 2019), une romance de Noël (LU)
  • et L’exquise clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan (éd. Harper Collins Poche, 2020), le tome 2 de la trilogie Snow Crystal, une romance de Noël (EN COURS DE LECTURE)

A ce soir pour le début du RAT!

Vendredi 11 décembre 2020, avant 21h mais pour l’histoire du soir, nous avons lu Un toit pour Noël de Rebecca Harry (éd. Gründ, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Puis en soirée, j’ai continué de lire La curiosité est un péché mortel d’Ann Granger (éd. 10/18, 2014), un roman policier commencé la veille et jusqu’au chapitre 9.

Samedi 12 décembre 2020, je n’ai finalement pas pu lire comme je le pensais. Nous avons passé la matinée à jouer à des jeux de société. En fin de journée, nous avons lu des albums jeunesse: La maison des amis de Patricia Hegarty et Greg Abbott (éd. Larousse, 2017) et L’affaire des cookies disparus d’Eoin McLaughlin et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2020), sous-titré L’anti-abécédaire, des albums jeunesse à partir de 3 ans.

Puis pour les histoires du soir, nous lisons deux histoires avec des souris: Un Noël sous la neige de Diana Hendry et Jane Chapman (éd. Mijade) et Le premier Noël de Nina de Christine Leeson et Gaby Hansen (éd. Milan Jeunesse, 2003).

Un peu avant 21h, j’actualise mon billet avec beaucoup de retard et prends connaissance des commentaires. Puis après mon tour chez les autres participantes, je retournerai sans doute dans la suite de la deuxième aventure policière d’Elisabeth Martin et Benjamin Ross. Il est plus de 22h30 quand je me replonge dans la lecture de La curiosité est un péché mortel d’Ann Granger et avance de quelques chapitres.

Dimanche 13 décembre 2020 commence, comme les jours précédents, vers 6h/6h30, avec l’ouverture des calendriers de Noël et une première lecture matinale puisque pour le J13 de notre calendrier livresque, nous avons lu Joyeux Noël, Splat! Rob Scotton (éd. Nathan,), un album jeunesse à partir de 3 ans et que nous avions découvert l’année dernière en l’empruntant à la médiathèque. Et déjà un premier défi relevé au saut du lit (« lire un livre avec le mot « joyeux » dans le titre »)! Puis, comme hier matin, nous enchaînons les parties de jeux de société en variant les jeux.

Puis je lis Mission Hygge de Caroline Franc, un feel-good se déroulant à Gilleleje, un petit port de pêche danois, en période des fêtes de fin d’année. Il s’agit d’un premier roman court de l’autrice et qui me permet de relever un autre défi (« lire le livre de la Lecture Commune »). J’avoue que je regrette d’avoir laissé de côté Lizzie et Ben pour ce roman très (trop) convenu. Mais j’attendrai la LC pour peut-être en parler un peu plus et voir les avis de ceux qui l’ont apprécié.

En début d’après-midi, nous relisons Le Noël de Nicodème d’Agnès Laroche et Stéphanie Augusseau (éd. Alice Jeunesse, 2015) et Papy, il neige! de Sam Usher (éd. Little Urban, 2015), des albums jeunesse à partir de 3 ans. Puis nous lisons une BD jeunesse avec le tome 14 de Zouk, Un Noël ensorcelé de Serge Bloch et Nicolas Hubesch (éd. Bayard Jeunesse, coll. Mini BD Kids, 2016). Sans oublier l’histoire du soir avec Le flocon de Noëlle de Benji Davies.

Puis, pour cette dernière soirée de marathon, je lis le tome 2 de la trilogie Snow Crystal, L’exquise clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan (éd. Harper Collins Poche, 2020), une romance de Noël dont j’avais bien apprécié le tome 1 à Noël dernier.

Bilan de ce premier marathon noëlesque: encore beaucoup d’albums jeunesse et une plongée très agréable dans presque la moitié du roman de Sarah Morgan (bon j’avoue j’ai dépassé minuit avant de refermer le livre pour dormir). Je le finis d’ailleurs lundi soir avant d’enchaîner le lendemain sur le tome 3. Dois-je dire que j’ai bien apprécié ces histoires au sein de la famille O’Neil?! Et côté défis relevés, je regrette juste de n’avoir pas pris le temps de faire des sablés de Noël. Peut-être au prochain RAT!

  • lire un livre qui se passe à Noël: oui, quasiment tous les livres lus durant ce week-end
  • lire le livre de la Lecture Commune : oui, Mission Hygge
  • lire un livre avec le mot « joyeux » dans le titre: oui, Joyeux Noël, Splat!
  • lire un livre reçu en cadeau à Noël, lire un livre dans lequel le personnage principal est un enfant: oui et même plusieurs dont Le Noël de Nicodème et Le flocon de Noëlle
  • lire un livre à la couverture enneigée: oui et même plusieurs
  • lire un livre à la couverture brillante/dorée: oui et même plusieurs dont L’exquise clarté d’un rayon de lune.

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #RAT de Noël

Notre PAL de contes nordiques 2020

En ce mois de décembre 2020, après une immersion dans le pays des Ogres, direction le grand Nord avec le challenge Contes et Légendes de Bidib puisque ce sont les contes nordiques qui sont mis à l’honneur ce mois-ci.

Des albums jeunesse:

  • Les trois boucs de Jean-Louis Le Craver et Rémi Saillard (éd. Didier Jeunesse, coll. A petits petons, 2001), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Le sapin d’Hans Christian Andersen et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2005, rééd. 2008), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans, une bien jolie version illustrée qui reprend le texte originel
  • Le Renard et le Lutin d’Astrid Lindgren et Eva Eriksson (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 1965, rééd. 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Le Noël des trolls de Jan Brett (éd. Gautier-Languereau, 1993, rééd. 1997), un album jeunesse à partir de 3 ans

Des romans jeunesse:

  • Contes d’Hans Christian Andersen (éd. Le livre de poche, n°16113, rééd. 2013), un recueil de ses contes plus ou moins connus comme La Princesse sur le pois ou Le sapin.
  • Tor et les gnomes de Thomas Lavachery (éd. L’école des loisirs, coll. Animax, 2017), un roman jeunesse à partir de 6 ans

Challenge Contes & Légendes 2020 de Bidib #Contes nordiques

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Contes nordiques

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Contes nordiques

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑