Étiquette : romans jeunesse (Page 2 of 25)

Point lecture hebdomadaire 2023 #46

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et qui sont encore un peu halloweenesque. D’ailleurs, du 10 au 30 novembre, c’est Noëlloween avec les copinautes, Hilde, Lou, Chicky Poo et Samarian.

Nos lectures du 13 au 19 novembre 2023:

Des lectures jeunesse:

  • (Roman jeunesse) Charlock, Le trésor de Toutouchamon de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (T7)

Mon mini lutin a lu à peine acheté à la librairie le dernier tome paru en édition collector de Charlock, Le trésor de Toutouchamon de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (éd. Flammarion Jeunesse, octobre 2023, 80 pages), un roman jeunesse pour les 8/10 ans avec des rabats. À Alexandrie, 45 ans avant JC, Charlock et ses amis partent, sur ordre de la Reine Chaopatra, à la recherche d’un trésor. Réussiront-ils à surmonter les épreuves qui les attendent et ainsi trouver ce fabuleux trésor? Encore un très bon moment de lecture pour mon mini lutin qui était très content de retrouver Charlock! Mon avis viendra plus tard car pour une fois, je ne l’ai pas encore lu puisque mon mini lutin l’a lu tout seul.

  • (Conte illustré) La Petite Sirène de Hans Christian Andersen et illustré par Benjamin Lacombe

J’ai lu La Petite Sirène de Hans Christian Andersen, traduit par Jean-Baptiste Coursaud et illustré par Benjamin Lacombe (éd. Albin Michel, novembre 2022, 104 pages), un roman jeunesse magnifiquement illustré du conte paru pour la première fois en 1837. Comme ses sœurs sirènes avant elle et suivant la tradition, la benjamine du Roi de la Mer est autorisée, le jour de ses 15 ans, à monter à la surface de l’eau afin d’observer les humains. La jeune sirène tombe alors amoureuse d’un prince qu’elle sauve de la noyade. Pour se rapprocher de lui, elle accepte de renoncer à sa queue de sirène et de perdre l’usage de sa voix. Parviendra-t-elle à se faire aimer du prince? Encore un bien jolie version de Benjamin Lacombe qui avait également illustré Ondine!

  • (Roman jeunesse) Maya l’abeille de Waldemar Bonsels

J’ai lu Maya l’abeille de Waldemar Bonsels (éd. Ynnis Editions, 2022, 221 pages), un roman jeunesse initiatique à partir de 9/10 ans et paru pour la première fois en Allemagne en 1912. Quittant pour la première fois la ruche, Maya part à l’aventure. Un bon moment de lecture avec ce roman d’apprentissage à la fois poétique et philosophique, un classique jeunesse allemand qui interroge la nature humaine!

Des lectures ados:

J’ai trouvé ces albums illustrés dans le rayon « Ados » de ma médiathèque en recherchant un autre livre qui avait déjà été emprunté par quelqu’un d’autre.

  • (Documentaire jeunesse) Fées & Déesses d’Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel

J’ai lu Fées & Déesses d’Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel (éd. Daniel Maghen, octobre 2009, 50 pages), un livre-documentaire magnifiquement illustré sur les fées et déesses du folklore breton, celtique ou des légendes arthuriennes ou médiévales avec par exemple les fées Mélusine, Morgane, Iseult, la Dame du Lac, Viviane (l’illustration de couverture) ou des fées plus anonymes du petit peuple comme les fées guerrières et autres fées-papillons. Un bien joli ouvrage qui donne envie de rêver et qui fait la part belle aux fées!

  • (Album illustré) Aurore de Binette Schroeder

J’ai lu Aurore de Binette Schroeder (éd. NordSud, 2007, 25 pages), un album illustré à partir de 12/13 ans, attirée par l’illustration de couverture mettant en scène et un personnage m’ayant immédiatement fait penser à un personnage d’Alice dans De l’autre côté du miroir de Lewis Carroll, Humpty Dumpty. Aurore est une petite fille qui vit dans la forêt avec sa grand-mère. Une nuit, elle fait la rencontre de Timothée, un étrange personnage qui a une peur terrible des oiseaux d’éclairs. Les deux se lient d’amitié. Mais alors qu’elle laisse seul Timothée pour rentrer chez elle, l’orage éclate. Timothée survivra-t-il à cette nuit? Un bon moment de lecture, entre rêve enfantin et réalité dans une ambiance sombre et mystérieuse mais qui s’éclaire dans les instants amicaux entre Aurore et Timothée!

  • (Album illustré) Blanche d’Alexandre Day et Pog

J’ai également lu Blanche d’Alexandre Day et Pog (éd. Margot, novembre 2013), un album jeunesse grand format pour les 8/11 ans selon l’éditeur, L’école des Loisirs, mais classé en adolescents par ma médiathèque et d’après L’Enfant de neige d’Hélène-Adeline Guerber. Dans une maisonnette au fond des bois, deux vieillards n’ont pu avoir d’enfant. Un jour, après avoir fabriqué de petites poupées de neige, l’une prend vie. Ils l’appellent Blanche. Mais pourra-t-elle vivre au-delà de l’hiver qui prendra bientôt fin? Les illustrations évanescentes tout en noir et blanc renforcent la vie éphémère de Blanche. Un bon moment de lecture avec ce conte hivernal!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Roman thriller historique) Comme si nous étions des fantômes de Philip Gray

J’ai fini de lire Comme si nous étions des fantômes de Philip Gray (éd. Sonatine, septembre 2023, 504 pages), un thriller historique se déroulant au lendemain de la 1ère Guerre mondiale et premier roman de l’auteur. En mars 1919, près d’Amiens, une jeune lady anglaise, Amy tente de retrouver son fiancé, Edward porté disparu le 17 août 1918 dans les tranchées de la Somme. Il y est question de la vie d’après-guerre en pleine reconstruction, d’enquête militaire, de secrets de famille, de vengeance, de trafics, petits larcins et autres contrebandes pendant la guerre et après-guerre, de racisme, ou bien encore de culpabilité, d’espoir et de résilience… Un bon moment de lecture émouvant en particulier pour les personnages d’Amy  et du capitaine Mackenzie et cette plongée historique dans l’Histoire de la Grande Guerre, même si je m’attendais à une fin différente!

  • (BD/Roman graphique) Je suis leur silence de Jordi Lafebre

Après avoir bien apprécié Malgré tout, j’ai eu envie de lire sa dernière BD, Je suis leur silence de Jordi Lafebre (éd. Dargaud, octobre 2023, 112 pages), une BD adulte sous-titré Un polar à Barcelone et qui est consultable en ligne grâce à ma médiathèque.  De nos jours, à Barcelone, Eva Rojas, une psychiatre âgée de 34 ans vient d’être suspendue et doit, si elle veut pouvoir exercer à nouveau, faire l’objet d’un bilan psychiatrique par un de ses collègues, le Dr. Llull. Quelques jours auparavant, une de ses patientes, Penelope Monturós l’a invitée dans le vignoble familial, angoissée à l’idée d’assister avec le reste de sa famille à la lecture le lendemain matin du testament de sa grand-mère. Mais dans la nuit, l’oncle de Penelope est retrouvé mort empoisonné, faisant d’Eva la principale suspecte. La jeune femme décide alors de mener sa propre enquête. Parviendra-t-elle à s’innocenter? Un bon voire très bon moment de lecture avec ce polar plein d’humour malgré une enquête classique!

  • (BD/Roman graphique) Ada de Barbara Baldi

J’ai lu Ada de Barbara Baldi (éd. Ici Même, février 2019, 120 pages), un roman graphique pour adultes que j’avais repéré en mai dernier chez Nathalie. En 1917, en Autriche, dans la forêt de Gablitz, près de Vienne, Ada grandit auprès d’un père bûcheron maltraitant, à tout instant colérique, tyrannique et méprisant à son égard. Afin d’échapper à son quotidien étouffant, la jeune femme trouve refuge dans la peinture et réconfort auprès de sa petite chienne Gertha. Mais pourra-t-elle réussir à s’émanciper de cette triste vie? J’ai apprécié l’héroïne et les magnifiques aquarelles de Barbara Baldi qui sans peu de texte retranscrit l’atmosphère pesante dans laquelle vit, au fil des mois, la jeune femme. Un bon voire très bon moment de lecture qui se termine sur une note d’espoir!

Point lecture hebdomadaire 2023 #42

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et qui sont encore pour la plupart halloweenesques.

Nos lectures du 16 au 22 octobre 2023:

Des lectures jeunesse:

Cela faisait longtemps que mon mini sorcier ne s’était pas plongé dans autant de nouvelles lectures. Peut-être le fait que les vacances aient commencé plus tôt en raison de la fermeture des écoles vendredi en raison de l’alerte rouge pluie-inondations y a contribué et que le samedi précédent nous étions allés à la médiathèque.

  • (Roman jeunesse illustré) Mortina, Les Vacances au lac Mystère de Barbara Cantini (T4)

J’ai lu le tome 4 de Mortina, Les Vacances au lac Mystère de Barbara Cantini (éd. Albin Michel Jeunesse, octobre 2020, 50 pages), un un roman jeunesse illustré (premières lectures) à partir de 6 ans, Mortina et sa famille de la villa Décadente étant invitées en vacances pour le solstice d’été chez Tante Mégère, la sœur de Tante Trépassée et mère du cousin Dilbert, à la villa Falbala sur les rives du lac Mystère qui est sur le point d’être mis aux enchères, faute d’héritier connu. Encore un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote, à l’ambiance gothique et qui finit comme à chaque fois sur une chouette morale! Un tome 5, Une effroyable surprise est paru le 2 octobre 2023.

  • (Album jeunesse) Ça déménage! de Fred Paronuzzi et Marianne Barcilon

Nous avons lu Ça déménage! de Fred Paronuzzi et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, septembre 2019, 40 pages), un album jeunesse à partir de 3/4 ans et au format à l’italienne. Au beau milieu de la nuit, Marcel, le père chauve-souris se réveille en décidant qu’il est temps de déménager afin de trouver un meilleur cadre de vie. Mais l’herbe est-elle plus verte ailleurs? Une histoire toute rigolote avec cette famille de chauve-souris qui désespère, de rencontre en rencontre, à trouver un endroit pour vivre! Les illustrations de Marianne Barcilon au trait si reconnaissable sont toujours aussi douces, mignonnes et pleines d’espièglerie.

  • (Album jeunesse) Dessine-moi une histoire d’Olivier Dupin et Geneviève Després

Nous avons lu Dessine-moi une histoire d’Olivier Dupin et Geneviève Després (éd. Mijade, octobre 2019, 32 pages), un album jeunesse à partir de 4/5 ans. Tous les soirs, Marceline, une petite fille, adore se replonger dans la lecture de ses contes préférés. Mais un soir, les personnages principaux lui font comprendre qu’ils en ont assez de revivre encore et encore les mêmes aventures, comme par exemple le Petit Chaperon rouge qui ne veut plus se faire dévorer par le Grand Méchant Loup. Quelle nouvelle histoire la petite fille va-t-elle leur inventer? Mais cela va-t-il plaire aux grands méchants des contes? Un bon moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse qui fait la part belle à l’imagination enfantine et la créativité artistique!

  • (Album jeunesse) Peureux toi-même! de Seth Meyers et Rob Sayegh Jr.

Nous avons lu et relu Peureux toi-même! de Seth Meyers et Rob Sayegh Jr. (éd. Kimane, août 2022, 40 pages), un album jeunesse à partir de 4 ans. Un ours a tellement peur de tout qu’il a même peur de se regarder dans un miroir pour se brosser les dents tandis que son seul ami, un lapin, n’a peur de rien. Un jour, le lapin entraîne l’ours dans une aventure dans laquelle tout élément lui paraît un obstacle infranchissable: une rivière trop profonde, une forêt bien trop dense ou bien encore un pont trop délabré. Et si finalement reconnaître sa peur serait la preuve d’un grand courage? Il y est ainsi question d’amitié, de peur, de courage et d’entraide. Un très bon moment de lecture joliment illustré et même un coup de cœur pour mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Le plat du loup plat de Michel Van Zeveren

Nous avons lu Le plat du loup plat de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, mars 2021, 40 pages), un album jeunesse à partir de 3/4 ans que j’avais repéré chez Bidib et qui avait aussi bien plu à Mélissande. C’est bien connu, les loups n’existent plus que dans les livres. A force de passer de page en page, un loup est devenu tout plat et est bien affamé. Pourra-t-il se rassasier en mangeant 3 petits cochons croisés dans une forêt hivernale? Nous retrouvons avec plaisir l’humour et le coup de crayon de Michel Van Zeveren. Un très bon moment de lecture rigolo avec ce conte détourné avec 2 petits cochons bien inconscients, malgré les mises en garde du plus jeune et face à un loup bien rusé!

  • (Album jeunesse) Gromislav, le géant qui couvait la Terre de Carole Trébor et Tristan Gion

Nous avons lu Gromislav, le géant qui couvait la Terre de Carole Trébor et Tristan Gion (éd. Aleph Editions, août 2019, 48 pages), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais je dirai pour les plus grands, à partir de 9/10 ans autour de la mythologie slave. Gromislav est un géant au caractère bien différent de ses frères, amoureux des oiseaux et protecteur de la Nature. Lorsqu’avec ses frères, il est chassé par les Dieux sur une nouvelle planète, la Terre, ses frères recommencent à tout détruire et concoctent une vengeance avec un démon. Grosmilav parviendra-t-il à déjouer leur plan et protéger leur nouvelle planète? Un bon moment de lecture avec ce mythe de cosmogonie à la portée écologique!

  • (Album jeunesse) La vérité sur l’affaire des trois petits cochons de Jon Scieszka et Lane Smith

Nous avons lu La vérité sur l’affaire des trois petits cochons de Jon Scieszka et Lane Smith (éd. Nathan, septembre 1991, 32 pages), un album jeunesse à partir de 5 ans. En effet, mon mini sorcier l’a étudié à l’école sous forme de tapuscrit en noir et blanc et m’avait demandé de voir s’il y avait un exemplaire à notre médiathèque. Il s’agit d’une réécriture loufoque du conte des Trois petits cochons sous le point de vue du loup qui donne une interview exclusif à la Gazette du Loup. Et dire que le loup ne voulait au départ que du sucre pour faire un gâteau à sa vieille grand-mère! Tout en mauvaise foi, il se justifie en disant qu’il était enrhumé et que c’était un malheureux concours de circonstance, les événements s’étant enchaînés sans qu’il ne puisse arrêter l’inévitable et dévorer les trois petits cochons. Un innocent aurait-il être envoyer à tort en prison? Un bon voire très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) La soupe Lepron de Giovanna Zoboli et Mariachiara Di Giorgio

Nous avons lu La soupe Lepron de Giovanna Zoboli et Mariachiara Di Giorgio (éd. Les fourmis rouges, novembre 2022, 48 pages), un album jeunesse aux jolies illustrations vintage, à partir de 4 ans selon l’éditeur et qui aborde à travers l’histoire d’un lièvre, Monsieur Lepron qui industrialise sa production de soupe, face à sa notoriété de plus en plus grande, en oubliant de vivre simplement, auprès de sa famille, tellement il devient obnubilé par la gestion de son usine et le profit. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui aborde non sans humour le capitalisme et le bonheur simple!

Des lectures ados/YA:

J’ai lu le premier tome de deux séries de mangas que j’avais envie de découvrir, depuis un moment et que je conseillerai plutôt pour un lectorat adolescent; les 2 ayant été mis au rayon adulte de ma médiathèque. Ne connaissant pas grand chose en manga, je sais juste qu’ils sont classés en Seinen c’est-à-dire pour un lectorat plutôt de jeunes hommes adultes même si les avis positifs que j’ai pu lire viennent de blogueuses.

  • (Manga Seinen) L’Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama (T1)

J’ai lu le tome 1 de L’Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama (éd. Pika, coll. Pika Seinen, mars 2018, 208 pages), un manga Seinen à partir de 13 ans se déroulant dans un univers de fantasy médiévale avec l’histoire initiatique de Coco, une jeune couturière comme sa mère, orpheline de père qui après avoir découvert que la véritable nature de la magie, lance par mégarde un sortilège interdit et est initié, à la magie, par un jeune sorcier, Kieffrey. Même si elle est humaine, parviendra-t-elle à devenir une véritable sorcière comme les 3 autres apprenties sorcières de Kieffrey, Agathe, Trice et Tetia? Un bon voire très bon moment de lecture tant au niveau de l’intrigue que des illustrations et avec une jeune héroïne attachante et pleine d’exubérance enfantine en découvrant la magie! Je lirai volontiers la suite. Un tome 12 paraîtra le 15 novembre 2023.

  • (Manga Seinen) Les Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (T1)

J’ai lu le tome 1 des Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (éd. Ki-oon, janvier 2021, 178 pages), un manga Seinen à partir de 15 ans avec l’histoire de Mao Mao qui a été formée, dès son plus jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs et qui, à  17 ans, a été enlevée pour devenir servante dans le quartier des femmes du Palais Impérial. Elle ne tente de passer inaperçue parmi les servantes, dames de compagnie et concubines de l’Empereur. Mais lorsque des princes nouveaux-nés meurent mystérieusement, elle ne peut rester sans agir et est repérer par le mystérieux et androgyne Jinshi qui la fait devenir goûteuse pour l’une des favorites de l’Empereur. Ce manga est plus adulte que le précédent lu malgré le jeune âge de l’héroïne, très mature et perspicace qui aurait pu être plus âgée, surtout au regard du comportement dérangeant de Jinshi. L’intrigue fait de nombreux sauts dans le temps, au fil des chapitres et des enquêtes menées par Mao Mao. Un bon moment de lecture! J’ai également apprécié les illustrations et lirai volontiers la suite. Un tome 12 paraîtra le 16 novembre 2023.

Des lectures adulte:

  • (Romance cosy mystery) Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une perfide performance de Lynn Messina (T5)

Dès le jour de sa parution, j’ai lu en e-book, le tome 5 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une perfide performance de Lynn Messina (éd. Les Escales, octobre 2023, 392 pages), une romance cosy mystery reprenant le lendemain des évènements du tome précédent. Désormais fiancée à Damien Matloc, Duc de Kesgrave, Beatrice entend bien l’épouser le plus rapidement possible, quoiqu’en dise son entourage, chacun ayant une raison de vouloir retarder les noces, au grand dam des deux fiancés. La jeune femme se voit confier une enquête par Melle Brougham, son ennemie jurée. Mais ne devrait-elle pas se méfier? C’est avec un grand plaisir que je retrouve ce duo très attachant et toujours aussi complice. Encore un très bon moment de lecture! Il me reste à patienter plusieurs mois pour la parution du tome suivant.

  • (Romance d’urban fantasy) Démons de cendre, L’ange perdu de Laura Black (T4)

J’ai lu le tome 4 de Démons de cendre, L’ange perdu de Laura Black (éd. Autoédition, octobre 2023, 520 pages), qui reprend la suite de l’intrigue principale en se focalisant sur la romance entre Ophée Shaeman, la plus jeune des sœurs qui a été enlevée enceinte et Hunter Lucifer. L’enquête principale se poursuit et n’a pas livré tous ses secrets. Encore un très bon moment de lecture plein d’actions, de rebondissements entre alliances et trahisons! Peut-être que tout sera révélé dans le tome 5? Je suppose que la romance sera entre le frère aîné des quintuplés, Trey. J’ai déjà quelques idées sur sa rencontre avec Autumn, une sorcière qui avait réussi fuir dans le tome 3 avec des enfants enlevés.

  • (Romance surnaturelle/d’urban fantasy) Créatures, gourmandises et contretemps: Cerbère, cookie et autres cataclysmes de Darcy Mulligan (T3)

J’ai lu en e-book le tome 3 de la trilogie Créatures, gourmandises et contretemps, Cerbère, cookie et autres cataclysmes de Darcy Mulligan (éd. Autoédition, octobre 2023, 442 pages), une romance surnaturelle/d’urban fantasy qui revient un an en arrière par rapport au tome précédent pour reprendre là où s’était arrêté le tome 2, en se concentrant sur la 3e nouvelle sœur, Andy qui a été tuée par sa petite amie, Deliah une charmeuse qui est entretemps devenue la fiancée de Félix dans le tome 2 et qui, en arrivant aux Enfers, a été forcée à devenir la nouvelle épouse du Dieu des Enfers, Hard et surveillée par l’un des trois cerbères, Khaos. Il me tardait de découvrir la suite des aventures des nouvelles Parques, deux d’entre elles, Emery et Hortense étant poursuivies par les hydres et plus particulièrement du sort incertain de Félix à l’issue du tome 2. L’intrigue est toujours aussi plaisante et rigolote avec de nombreux rebondissements au sein des Enfers et de la transmission des pouvoirs des vieilles Parques.

Notre sélection « Vampires » pour le Challenge Halloween

Après les sorcières, les ogres et les fantômes en 2020, voici notre sélection « Vampires » avec des livres aussi déjà lus et/ou chroniqués les années précédentes. Lorsqu’il s’agit d’une série, je n’ai mentionné que le premier tome ou celui où il y a le plus de vampires. Et pour changer de la présentation de mes anciens billets de 2020, j’ai eu envie de présenter les vampires selon leur nom, qu’ils soient connus ou non. Je continuerai à mettre ce billet à jour au-fur-et-à-mesure de cette édition 2023 du Challenge Halloween, les Vampires étant à l’honneur cette année.

Des vampires légendaires

  • la rencontre de la narratrice, Laura lorsqu’elle avait 19 ans avec une jeune femme Carmilla à la nature surprenante et terrifiante dans Carmilla de Sheridan Le Fanu et Isabella Mazzanti (éd. Soleil, coll. Métamorphose, 2014, 191 pages), roman court qui est paru pour la première fois en 1872 et qui a été classé dans ma médiathèque dans la section « Adolescents » des romans illustrés
  • Dracula de Bram Stoker et illustré par François Roca (éd. L’école des loisirs, coll. Illustres classiques, mars 2020, pages), un roman à partir de 13 ans dans une version abrégée de l’histoire de Jonathan Harker, jeune clerc de notaire anglais qui est envoyé négocier avec le comte Dracula dans un sinistre château de Transylvanie l’achat d’une propriété en Angleterre.
  • Le Château des Carpathes de Jules Verne (éd. Le Livre de Poche, n°2031, rééd. janvier 2010, 222 pages), un roman fantastique

De gentils vampires en littérature jeunesse

  • Chaque jour Dracula de Loïc Clément et Clément Lefèvre (éd. Delcourt Jeunesse, 2018), une BD jeunesse à partir de 9 ans avec un jeune Dracula victime de harcèlement scolaire avant de devenir le célèbre vampire sanguinaire.
  • Vlad, un jeune vampire qui aimerait bien aller à l’école dans le tome 1 de Vlad le pire vampire du monde d’Anna Wilson et Kathryn Durst (éd. Talents Hauts, coll. Zazou, 2019), un roman jeunesse à partir de 8 ans et avec une illustration de couverture qui brille dans le noir.
  • la vampirette Amélia Fang et sa famille dans le tome 1 d’Amélia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2018), un roman jeunesse à partir de 8 ans
  • Petit Vampire dans le tome 1 de Petit Vampire, Le serment des pirates de Joann Sfar (éd. Rue de Sèvres, 2017, 66 pages), une BD jeunesse
  • le tome 1 des Contes du Manoir Frayeur, Garou Vampire de Loïc Clément et Julien Arnal (éd. Glénat Jeunesse, octobre 2023), un album jeunesse à partir de 3 ans selon l’éditeur avec la colocation improbable entre Vincent, un vampire et Eliphas, un loup-garou garou.
  • Madame S, l’assistante vampire du Professeur Balzar qui chaperonne les adolescents stagiaires sur l’île de Vorn dans le tome 1 de Sorceline, Un jour, je serai fantasticologue! de Sylvia Douyé et Paola Antista (éd. Glénat, coll. Vents d’Ouest, 2018), une BD jeunesse à partir de 9/10 ans.
  • le tome 1 d’Elizabeth et Diego, Une vampire dans mon placard de Swann Méralli et Arthur du Coteau (éd. Dargaud, janvier 2023, 52 pages), une BD jeunesse à partir de 9/10 ans avec l’amitié entre Elizabeth, une vampire qui aimerait avoir à Noël un poney-licorne et Diego, un petit garçon peureux qui a une main droite artificielle depuis un accident de voiture lorsqu’il était petit.

Des vampires dans les contes

  • Le petit Chaperon rouge en Transylvanie de Martin Powell et Victor Rivas (éd. EP Jeunesse, 2011, 32 pages) une BD jeunesse à partir de 9 ans, l’éditeur mentionnant « des récits d’aventures classiques à lire au premier ou au second degré » avec une version vampirique du conte
  • Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005) avec l’histoire en Inde de Vikram, un roi sage et courageux qui se rend en pleine nuit dans un cimetière décrocher un pendu habité par un vampire (un génie), ce dernier ne cessant de lui poser des questions qui l’oblige à revenir à son point de départ
  • le vampire charmant qui rêve de vivre sous le soleil d’Hawaï dans le tome 2 de Spooky, Les contes de travers, Charmant vampire de Carine-M et Élian Black’Mor (éd. Glénat, 2016), une BD jeunesse à partir de 9 ans, sans oublier les trois petits cochons devenus vampires et oncles de Spooky

Des vampires dans la littérature ado/YA

  • le tome 1 de Lili Goth, Lili Goth et la souris fantôme de Chris Riddell (éd. Milan, 2014), un roman jeunesse à partir de 11 ans. Au Manoir des Frissons frissonnants, la jeune Lili Goth se lie d’amitié avec Ismaël, une souris fantôme et tente avec elle de déjouer un sombre mystère.
  • le tome 1 de la trilogie Les tribulations d’Esther Parmentier, Cadavre haché Vampire fâché, Une enquête sang pour sang de Maëlle Desard (éd. Rageot, 2019, 383 pages), un roman pour adolescents avec l’histoire d’Esther Parmentier, une jeune femme de 19 ans qui devient sorcière stagiaire de la Division Grand Est de  l’ACDCS – l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles sous la tutelle de l’agent Loan, un vampire qui est chargé d’enquêter sur l’affaire du Ghost Challenge avec de nombreuses disparitions inquiétantes d’adolescents à Strasbourg et alentour.
  • Silas le vampire tuteur  du jeune garçon recueilli bébé par les « habitants » d’un cimetière et élevé par les époux Owens, des fantômes dans L’étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman et illustré par Dave Mckean (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, mars 2009, 311 pages) avec l’histoire d’un jeune garçon / le tome 1 de son adaptation en BD éponyme, Neil Gaiman et P. Craig Russell (éd. Delcourt, mai 2015, 192 pages), une BD classée en adulte par ma médiathèque.

Des vampires dans la bit-lit

  • le tome 1 des Chroniques des vampires, Entretien avec un vampire d’Anne Rice avec l’histoire des vampires Louis, Lestat, Claudia et Armand.
  • Lord Akeldama, un vampire gay dans le tome 1, Sans âme, Une aventure d’Alexia Tarabotti de Gail Carriger et REM (éd. Pika, coll. Black Moon Graphics, 224 pages), une romantasy steampunk à partir de 14 ans selon l’éditeur mais que je conseillerai plutôt pour des lecteurs plus âgés et adaptant en manga le roman éponyme, le tome 1 du Protectorat de l’ombrelle, Sans âme de Gail Carriger (éd. Calmann-Lévy, 2011, 338 pages)
  • le tome 1 de la trilogie L’ascension d’une légende, Espoir ou malédiction de Dana Roccia (éd. Isis Éditions, 2022, 266 pages), une dark romantasy post-apo se déroulant en 4038 entre Mia, une humaine de 18 ans et Heskel, le chef vampire du clan Nazéru dans un monde où les vampires divisés en clans plus violents les uns que les autres ayant pris le pouvoir et asservi les humains comme du bétail, ces derniers étant réduits à de la nourriture et/ou d’esclaves sexuels.
  • le tome 1 sur 5 de Démons de cendre, Le chant du phœnix  de Laura Black (éd. Elyxiria, 2021, 629 pages) une romance d’urban fantasy sous fond d’enquête sur la disparition des casglwr sains, fragiles créatures démoniaques qui maintiennent l’équilibre du monde (des anges), une série dans laquelle on croise des clans vampires même si ce ne sont que des personnages très secondaires.
  • le 1 tome de la trilogie Humana, L’appel du sang de Jocabel C. Caballero (éd. Autoédition, 2019, rééd. 2023, 439 pages), un roman d’urban fantasy pour adolescents avec Sérena Wilson  qui est née humaine au sein d’une famille de vampires
  • le tome 1 de la trilogie Une plume et des crocs, La nuit des loups de Delphine Montariol (éd. Belle Époque, 2022, 349 pages), un roman de fantasy historique dans laquelle on croise de nombreuses créatures surnaturelles avec magie blanche ou magie noire (loup-garou, élémentaire, sorcière, vampire, goule…).
  • le tome 3 sur 5 d’Alpha Priors, La princesse de sang de Jocabel C. Caballero (éd. Autoédition, 2022, 321 pages), une romance surnaturelle entre L’oméga de la meute, Tobias Priors et la princesse de sang Elionore, une vampire du clan Campbell qui vient au sein de leur meute en tant qu’ambassadrice afin de renégocier l’accord de paix entre loups et vampires.
  • le tome 2 du spin-off des Tribulations d’une pâtissière, Écume & Sang: Callum de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2023, 233 pages), un roman d’urban fantasy à trois voix et qui se déroule plusieurs années après les événements du tome précédent, le nid de vampires de Tijuana ayant été accueilli par Erwann et avec l’amitié improbable entre Callum, un kelpie et Homer, un vampire.
  • le tome 1 des Gardiens d’Apophis, Renaissance de R.B. Devaux (éd. Autoédition, 2019, rééd. 2020, 593 pages), romance d’urban fantasy en 4 tomes avec de nombreuses créatures surnaturelles comme des divinités égyptiennes, des démons, des anges, des faës, des vampires…

Des histoires qui s’inspirent ou parodient les vampires

  • le tome 4 de Son espionne royale, Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, coll. La bête noire, 2020, 345 pages), un cosy mystery se déroulant en novembre 1932, Lady Georgiana devant représenter la Couronne britannique lors du mariage de la princesse de Roumanie, Maria Theresa, ancienne camarade d’école en Suisse et le prince de Bulgarie organisé dans un château isolé par la neige et inquiétant, le château de Bran en Transylvanie, l’autrice s’amusant en rendant hommage au Dracula de Bram Stoker.

Des documentaires

  • Secrets de vampires de Julie Légère, Elsa Whyte et Laura Pérez (éd. de la Martinière Jeunesse, octobre 2021, 80 pages), un documentaire illustré sur les vampires

Participation # Challenge Halloween 2023 de Hilde et Lou #Vampires

Au fil des pages avec le tome 4 de Mortina

J’ai lu le tome 4 de Mortina, Les Vacances au lac Mystère de Barbara Cantini (éd. Albin Michel Jeunesse, octobre 2020, 50 pages), un un roman jeunesse illustré (premières lectures) à partir de 6 ans. Mortina et sa famille de la villa Décadente sont invitées en vacances pour le solstice d’été chez Tante Mégère, la sœur de Tante Trépassée et mère du cousin Dilbert, à la villa Falbala sur les rives du lac Mystère. Mais peu après leur arrivée, un huissier pose une pancarte mettant aux enchères la villa la pensant inhabitée et à défaut d’héritier connu. L’idée du cousin Dilbert d’utiliser le sortilège du retour sera-t-elle suffisante pour empêcher la vente?

Tous les membres de la famille de Mortina agissent de concert afin de sauver la villa Falbala de la vente projetée par l’huissier. J’apprécie toujours autant les illustrations de Barbara Cantini qui fourmillent de détails, mélangent plusieurs techniques plusieurs techniques (dessin, montage-photos parfois réelles, collage…) et qui me renvoient, dans ce tome, à mes souvenirs de voyage dans la région des grands lacs en Italie comme le lac de Côme (l’autrice étant italienne). Grâce à une potion magique qui la rend temporairement humaine, il est amusant de découvrir Mortina en jeune fille et Tante Trépassée en soubrette servant le thé. Encore un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote, à l’ambiance gothique et qui finit comme à chaque fois sur une chouette morale! Sans oublier un passage gourmand avec le thé préparé à l’huissier. Un tome 5, Une effroyable surprise est paru le 2 octobre 2023.

Participation # Challenge Halloween 2023 de Hilde et Lou #Roman jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Paysage: « Lac »

Participation #25 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Goûter/thé

Participation #34 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Italie

Point lecture hebdomadaire 2023 #41

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) même si j’en ai déjà parlé de certaines lors du RAT d’Halloween.

Nos lectures du 9 au 15 octobre 2023:

Des lectures jeunesse:

Toute cette semaine, mon mini sorcier a lu et relu, quasiment tous les soirs, le tome 1 de Brume.

  • (Album jeunesse) Il était une fois un roi et une rei… de Philippe Jalbert

Nous avons lu et relu Il était une fois un roi et une rei… de Philippe Jalbert (éd. Seuil Jeunesse, août 2020, 48 pages), un album jeunesse pour les 3/6 ans et lauréat du 34e Prix des Incos en 2023 dans la sélection « Maternelle ». L’auteur s’amuse à détourner les contes traditionnels, les mots attendus n’étant pas ceux choisis comme un couple royal portant des couches et nous des couronnes ou bien encore une méchante sorcière qui se sert d’une drôle de baguette. Un album jeunesse complètement loufoque, qui joue sur les sonorités, syllabes et orthographe des mots et qui a beaucoup faire rire mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Gaston Grognon, c’est la fête! de Suzanne et Max Lang

Nous avons lu Gaston Grognon, c’est la fête! de Suzanne et Max Lang (éd. Casterman jeunesse, septembre 2020, 48 pages), un album jeunesse à partir de 4 ans. Gaston le chimpanzé n’est pas pressé de se rendre à la fête organisé par le porc-pic car il n’aime pas danser. Et s’il n’était pas le seul dans ce cas? Dans ce nouvel opus, Gaston est toujours aussi grognon. Et pourtant, finira-t-il par apprécier la fête? Un bon moment de lecture rigolo et gourmand!

  • (Album jeunesse) La saison des provisions de Fleur Oury

Nous avons également lu La saison des provisions de Fleur Oury (éd. Les fourmis rouges, février 2023, 40 pages), un album jeunesse joliment illustré et à partir de 3 ans. Après avoir failli mourir de faim l’hiver précédent, deux écurueils, Fauve et Jonquille décident de faire suffisamment de provisions afin que cela ne se reproduise plus. Les illustrations fourmillent de détails racontant bien plus que l’histoire des deux écureuils. Un bon voire très bon moment de lecture avec cet album jeunesse que j’ai préféré à Dimanche! Il y est aussi question d’imagination enfantine mais aussi avec un aspect documentaire, comme la dernière page de garde d’illustrations des plantes comestibles cueillies par les deux écureuils.

  • (Album jeunesse) Ton rêve à toi de Laura Hedon

Nous avons lu et relu Ton rêve à toi de Laura Hedon (éd. Gautier-Languereau, septembre 2023, 32 pages), un album jeunesse joliment illustré et à partir de 3 ans acheté le jour de sa parution, mon mini sorcier ayant craqué sur les illustrations mises par l’autrice sur son compte IG. Un très bon moment de lecture avec cette belle invitant au jeune lecteur à ne jamais cesser de rêver et à trouver sa voie (son rêve)!

  • (BD jeunesse) Armelle et Mirko, L’étincelle d’Anne Montel, Loïc Clément et Julien Arnal (T1)

Nous avons lu et relu le tome 1 d’Armelle et Mirko, L’étincelle d’Anne Montel, Loïc Clément et Julien Arnal (éd. Delcourt, mars 2023, 32 pages), une BD jeunesse joliment illustrée, à partir de 6/7 ans que j’avais gardée de côté pour cet automne et qu’Hilde et Bidib avait bien appréciée aussi. Il y est question de peur du noir, de courage à affronter sa peur, de résilience, d’amitié toute mignonne entre Armelle, une tortue qui a une peur du noir et Mirko, une luciole. Un très bon moment de lecture! Un deuxième tome, Le voyage paraîtra le 15 novembre 2023.

* * *

J’ai également lu seule cette semaine, pendant le RAT d’Halloween, d’autres livres jeunesse mais qui sont pour les plus grands lecteurs, préados ou ados.

  • (Roman jeunesse) Maudite poupée d’Amélie Antoine

J’ai lu Maudite poupée d’Amélie Antoine (éd. Casterman, coll. Hanté, 2021, 95 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans et que j’avais repéré chez les copinautes Hilde, Blandine et MyaRosa lors de leur lecture commune en 2021. Thaïs et Margot, d’un an sa cadette, sont deux soeurs inséparables jusqu’à un jour d’été, avant l’entrée au collège de Margot, où cette dernière achète dans un vide-grenier une poupée en porcelaine qu’elle ne lâche plus. Très vite, d’inquiétants évènements ont lieu. Seule Thaïs s’en aperçoit. Margot est-elle vraiment en danger? Un bon moment de lecture avec cette histoire un brin effrayante d’une poupée en porcelaine possédée!

  • (Roman jeunesse) L’étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman et illustré par Dave Mckean

J’ai lu L’étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman et illustré par Dave Mckean (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, mars 2009, 311 pages) avec l’histoire d’un jeune garçon recueilli bébé par les « habitants » d’un cimetière, élevé par les époux Owens, des fantômes et avec l’aide d’un tuteur vampire, Silas. Un bon moment de lecture avec ce roman initiatique qui se termine aux 15 ans du garçon!

Jusqu’à l’interlude, juste avant le chapitre 6, j’ai alterné ma lecture avec l’adaptation en BD du roman, le tome 1 de Neil Gaiman et P. Craig Russell (éd. Delcourt, mai 2015, 192 pages), une BD classée en adulte par ma médiathèque. Dans ce premier tome d’une duologie, le jeune garçon, « Bod » est désormais un tout jeune adolescent qui a tenté une incursion dans le monde des vivants en allant au collège. Il me reste à aller emprunter le second tome de son adaptation en BD, même si dans le premier tome je n’ai pas vraiment accroché à tous les styles des dessinateurs, avec une nette préférence pour le chapitre 4 illustré par Galen Showman.

Des lectures adulte:

  • (Roman choral) La Maison des Sortilèges d’Emilia Hart

J’ai lu La Maison des Sortilèges d’Emilia Hart (éd. Les Escales, septembre 2023, 448 pages), le premier roman de cette autrice avec l’histoire croisée de 3 femmes d’une même famille, les Weyward: Altha, âgée de 21 ans lors de son procès pour sorcellerie en 1619, Violet âgée de 16 ans qui vit cloîtrée dans le grand domaine familial avec son père et son frère cadet, sous le point des conventions sociales en 1942 et Kate, âgée de 29 ans enceinte et qui vient de se séparer de son compagnon violent. Il y est ainsi question de secrets de famille, de sorcellerie, de résilience, de condition de la femme à travers les siècles, de violences intrafamiliales… Ce sera un roman vite oublié tant les trois histoires étaient convenues et déjà vues, sans originalité ni nuances dans les caractères, en particulier des personnages masculins. Je n’ai pas non plus accroché au personnage de Kate qui aurait pu être plus intéressant si on s’était placé sur les conséquences d’une séparation d’un conjoint violent sur l’enfant déjà né et non juste après la séparation, ce dernier pouvant faire reconnaître sa paternité et exercer ses droits sur lui (peut-être n’était-ce pas la spécialité de l’autrice qui était Avocate). Je rejoins d’ailleurs l’avis de Pedro Pan Rabbit.

  • (Romance historique) Les Frères Mackenzie, L’Irrésistible Jaimie Mackenzie de Jennifer Ashley (T12)

J’ai lu le tome 12 des Frères Mackenzie et le premier que je lis de la série, L’Irrésistible Jaimie Mackenzie de Jennifer Ashley (éd. octobre 2023, 388 pages), une romance historique s’intéressant à la deuxième génération de Mackenzie. Un lecture plaisante mais sans originalité et qui ne m’a pas vraiment donner envie de lire les autres de la série, même si j’ai apprécié le duo Jaimie/Evie McKnight! Les deux personnages principaux sont en effet attachants, indépendants et bien complémentaires.

  • (Romance historique) Alliances imposées, La fiancée déshonorée de Liv Fox (T3)

J’ai lu, en e-book, le tome 3 des Alliances imposées, La fiancée déshonorée de Liv Fox (éd. Autoédition, octobre 2023, 424 pages), une romance historique se déroulant en 1817 entre la sœur cadette de James Covington (du tome 1), Sophia, âgée de 22 ans et Maximilien Reid, capitaine dans l’armée et qui rentre, à 25 ans, en tant que fils héritier d’un comte, après 7 ans, pour reprendre en main le domaine familial. Une lecture plaisante avec un couple de jeunes mariés qui apprennent à s’apprivoiser, avec leurs défauts, peurs et faiblesses, jusqu’à tomber amoureux l’un de l’autre!

Ma lecture en cours:

(Roman jeunesse fantasy) Magic Charly, Justice soit faite! d’Audrey Alwett (T3)

A la fin du RAT d’Halloween, j’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 3 (58 pages lues) le tome 3 de la trilogie Magic Charly, Justice soit faite! d’Audrey Alwett (éd. Gallimard Jeunesse, novembre 2022, 544 pages), un roman jeunesse fantasy à partir de 12 ans et avec une magnifique illustration de couverture de Stan Manoukian. Thandam étant en danger, Sapotille arrivera-t-elle à retrouver à temps Charly afin de déjouer ensemble les plans du juge Dendelion et de l’Académie? Je suis bien contente de me replonger dans l’univers fantastique de Magic Charly.

Cette semaine c’est une Semaine à mille pages organisée par Le pingouin vert sur IG chaque mois tout au long de l’année 2023. Alors combien ai-je lu de pages cette semaine? 1.916 pages lues sans compter les livres jeunesse lus avec mon mini sorcier.

 

« Older posts Newer posts »

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑