Étiquette : romance de Noël (Page 1 of 3)

Point lecture hebdomadaire #26

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et ma lecture en cours.

Nos lectures du 24 au 30 janvier 2022:

Des lectures jeunesse:

Cette semaine, j’avais envie de relire avec mon mini lutin deux contes hivernaux dans différentes versions: La moufle et La soupe au caillou. Je vais d’ailleurs rédiger un billet thématique sur La Moufle.

  • (Album jeunesse) À pas de loup… de Christine Schneider et Hervé Pinel

Nous lisons À pas de loup… de Christine Schneider et Hervé Pinel (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Alors qu’ils devraient être en train de dormir, Claire et Louis quittent leur chambre pour aller manger dans la cuisine de la maison de leurs grands-parents. Mais en chemin, ils ne sont pas si discrets qu’ils le pensent, leurs grands-parents se demandant qui peut bien faire autant de bruit. Serait-ce les enfants ou d’autres étranges animaux de la maison? Cette balade nocturne mélange rêve et réalité. Les peluches des enfants auraient-elles pris forme animale? Les illustrations d’Hervé Pinel apportent une touche d’excentricité et d’onirisme à cette histoire. Un bon moment de lecture qui fait la part belle à l’imagination!

  • (Album jeunesse) Toi et moi d’Oliver Jeffers

Nous lisons ensuite Toi et moi, Ce que nous construisons ensemble d’Oliver Jeffers (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2020), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui est paru après Nous sommes là, lorsque l’auteur est devenu père. Une petite fille et son père construisent ensemble leur vie à venir, en imaginant de quoi elle pourrait être faite et quels que soient les obstacles à surmonter. Il y est ainsi question d’amour paternel/filial. Un très bon moment de lecture à la fois poétique, onirique, tendre, drôle, optimiste et réconfortant autour de la relation père/fille!

  • (Album jeunesse) La soupe au caillou de Pauline Caudrillier

Après avoir adoré La soupe au caillou d’Anne Royer et Coralie Vallageas (éd. Lito, 2018), nous découvrons une autre version de ce conte traditionnel, celle de Pauline Caudrillier (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans qui met en scène d’autres animaux. Dans cette version, c’est un renard rusé et non un vieux loup qui prépare une soupe au caillou, attisant la curiosité de nombreux animaux qui apportent chacun leur tour un ingrédient pour parfaire le délicieux repas à venir. Une bien jolie version colorée dans un décor enneigé!

  • (Album jeunesse) La moufle d’Elisa Paganelli

Nous découvrons également une nouvelle version de La moufle avec celle d’Elisa Paganelli (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans qui met en scène d’autres animaux. C’est un lapin qui découvre la moufle, la souris n’apparaissant qu’en toute fin de l’histoire dans le rôle dévolu d’habitude à la fourmi qui n’est pas présente ici. La moufle est présentée comme un véritable petit logis où il fait bon se réchauffer et partager un bon thé. Une bien jolie version colorée de ce conte-randonnée!

  • (Album jeunesse) La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk

Après l’avoir emprunté les années précédentes à la médiathèque, j’ai fini par acheter en format poche La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2000, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans, d’après un conte traditionnel russe. De toutes les versions que nous avons pu lire, celle-ci est celle à l’ambiance russe puisqu’elle met en scène un paysan russe qui en allant couper du bois perd une de ses moufles qui va devenir un abri pour différents de la forêt. Une bien jolie version également avec les illustrations épurées d’Olivier Latyk que nous avons encore pris plaisir à relire!

  • (Album jeunesse) La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado

Nous lisons La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado (éd. Les Arènes, 2020, rééd. 2021), un album jeunesse « premières lectures » aux jolies illustrations et à partir de 4/5 ans pour apprendre à lire seul, le texte étant en lettres majuscules (diagrammes en vert et lettres muettes en gris). Il y a trois niveaux de lectures avec à chaque double page une courte phrase, des bulles et des onomatopées. Une jolie version également!

  • (Album jeunesse) La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé

Nous lisons enfin La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé (éd. L’élan vert, 2012), un album jeunesse à partir de 4/5 ans. La moufle égarée est découverte par un petit rat. Puis d’autres animaux viennent s’y blottir jusqu’à l’explosion de la moufle. Mais l’histoire ne s’arrête pas là dans cette version, une araignée tissant un petit nid douillet avec le reste de la moufle. Les illustrations d’Antoine Guilloppé contrastent avec les versions précédemment lues, l’illustrateur s’étant surtout servi de trois couleurs (le noir, le blanc et le rouge), dans un jeu d’ombre et de lumière, les animaux étant à la fois représentés en gros plan ou en silhouettes comme des ombres chinoises.

  • (Album jeunesse) Blanc et Gris et Noir de Gérard Moncomble et Zaü

Nous lisons Blanc et Gris et Noir de Gérard Moncomble et Zaü (éd. Casterman, 2001), un album jeunesse au format à l’italienne et à partir de 4/5 ans. Au coeur de l’hiver enneigé, terne et glacial, Nika a peur de rentrer chez elle, après l’école, à la nuit tombée. Ses parents sont pourtant là pour la divertir et la réconforter. Mais rien n’y fait, son chagrin ne disparaît pas. Elle a hâte de retrouver les couleurs rassurantes du printemps. Et si ses parents trouvaient une solution pour lui redonner le sourire? Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse joliment illustré aux fusain et pastels!

Des lectures adulte:

  • (Romance de Noël) Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte

Je lis Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte (éd. Harper Collins, 2016, 335 pages), une romance de Noël se passant en Savoie. Pour le travail, Chloé se rend dans un hôtel de Savoie et rencontre Valentin, son ex-fiancé avec Émilie, sa nouvelle fiancée avec qui il l’avait trompée. Elle lui faire croire qu’elle aussi vit le parfait amour alors qu’elle est célibataire et toujours amoureuse de lui. Pour se dépatouiller de ce mensonge et de son désir de récupérer son ex-fiancé, pourra-t-elle compter sur Nick qui se fait passer pour son compagnon? J’avais apprécié deux autres romances de Noël de cette autrice: Tu fais quoi pour Noël? Je t’évite et Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige. Mais cette fois, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire pourtant rigolote et pleine d’énergie ou plus exactement à l’héroïne, sa maladresse à répétition l’entraînant dans des situations grotesques et guère vraisemblables même pour une romance de Noël du type « ennemies to lovers ».

  • (Cosy Mytery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T1)

Je découvre une nouvelle série livresque de cosy mystery avec le tome 1 des Thés meurtriers d’Oxford, Chou à la crim’ (éd. Autoédition, 2021, 277 pages) qui se déroule dans un petit village proche d’Oxford, Meadowford-on-Smythe, dans les Cotswolds. Un touriste américain est découvert mort dans le salon de thé de Gemma Rose, étouffé par un scone qu’elle lui a vendu la veille. Elle décide d’enquêter pour retrouver le coupable, malgré la mise en garde de l’inspecteur en charge de l’affaire, Devlin O’Connor qui n’est autre que son amour de jeunesse lorsqu’ils étaient étudiants à Oxford. Y parviendra-t-elle sans se mettre en danger?

Le ton est donné dès l’illustration de couverture avec tous les ingrédients du cosy mystery et une ambiance so british qui me rappelle un peu Les détectives du Yorkshire, même si l’autrice prend un peu son temps pour mettre en place l’intrigue (la campagne anglaise, une enquêtrice amatrice maligne mais avec une mère entremetteuse, « les vieilles chouettes » – un groupe de commères âgées du village qui mènent elles-aussi l’enquête et qui sont hilarantes… et un duo Gemma/Devlin qui ne peut se terminer qu’en romance). Un bon voire très moment de lecture! Sans oublier plein de passages gourmands avec de nombreuses pâtisseries anglo-saxonnes (le roman se terminant avec une recette de scones que j’ai bien envie de tester).

Ma lecture en cours:

(Cosy Mytery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T2)

J’enchaîne avec le début du tome 2 des Thés meurtriers d’Oxford,  Beau thé fatal d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2021, 271 pages) et qui se déroule quelques semaines après le premier tome, Gemma et Cassie assistant au décès d’une jeune femme lors d’un vernissage dans une galerie d’art d’Oxford tenue par le nouveau petit-ami de Cassie.

Point lecture hebdomadaire #25

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière.

Nos lectures du 17 au 23 janvier 2022:

Cette semaine, dans une des annexes de la médiathèque, j’ai pris plusieurs nouveautés que nous avons pris plaisir à découvrir.

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Ruby tombée du nid de Dan Ojari Mikey Please et Briony May Smith

Même si Noël est passé, nous lisons Ruby tombée du nid de Dan Ojari Mikey Please et Briony May Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est adapté d’un court film d’animation des studios Aardman que nous avions vu pendant les vacances sur Netflix. Ruby, un rouge-gorge est adoptée par une famille de souris qui se nourrit dans la maison gardée par une chatte. Il est bien difficile pour Ruby de ne pas être démasquée par la chatte et elle rêve d’être une souris. Son vœu se réalisera-t-il? Les illustrations de Briony May Smith que nous avions découvert avec Mon amie la licorne sont magnifiques et font monter la tension dans les différentes apparitions de la chatte (son ombre ou bien encore son œil dans le sapin). Un très joli conte de Noël sur l’acceptation de soi!

  • (Album jeunesse) Même pas en rêve! de Beatrice Alemagna

Même si la rentrée scolaire est déjà bien derrière nous, nous avons lu Même pas en rêve! de Beatrice Alemagna (éd. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans repéré chez Bidib qui l’avait bien apprécié. C’est le premier jour d’école pour Pascaline, une chauve-souris. Mais il est hors de question pour elle d’y aller au point qu’elle crie sur ses parents qui rapetissent. Elle les cache sous son aile et part à l’école, rassurée d’avoir ses parents avec elle. Et si pourtant l’école sans les parents c’était mieux? Comme toute histoire de première rentrée des classes, Pascaline va vivre les temps forts d’une journée d’école tout en devant s’occuper de ses parents. Les illustrations sont pleines de pep’s et colorées. Pascaline avec sa petite bouille d’effrontée est attachante. Un bon moment de lecture rigolo!

  • (Album jeunesse) La mystérieuse baleine de Daniel Frost

Nous lisons La mystérieuse baleine de Daniel Frost (éd. L’école des loisirs, 2020, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est le livre de janvier de l’abonnement Kilimax. Dans le Grand Nord, Nils, un jeune garçon est fasciné par la baleine que son père a vu petit et qui peuple les histoires racontées le soir à sa petite sœur Anna et à lui. A bord de son kayak dans lequel s’est caché Anna, il part à sa recherche. Rencontreront-ils à leur tour cette mystérieuse baleine? Il y est question de relation frère/sœur, de courage, d’aventure, de quête initiatique à travers une magnifique rencontre qui leur permettra de souder le lien fraternel entre Nils et Anna. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse aux illustrations épurées qui révèlent la beauté et l’immensité de la banquise!

  • (Album jeunesse) Roule, Ginette! d’Anne Dory et Mirion Malle

Dans nos lectures sur le thème de la galette des rois, nous lisons également Roule, Ginette! d’Anne Dory et Mirion Malle (éd. La ville brûle, 2021), un album jeunesse au format à l’italienne, à partir de 4 ans et qui reprend le conte traditionnel russe Kobolok pour en donner une version féminine, la Vieille se décidant à quitter le Vieux. Comme dans Roule Galette de Natha Caputo et Pierre Belvès, la Vieille appelée ici Ginette prépare une galette sans aucune aide du Vieux. Alors qu’elle pose la galette au bord de la fenêtre pour la refroidir sous un rayon de soleil, elle se dit qu’elle aimerait bien être à sa place pour se prélasser au soleil. Soudain, elle se transforme en galette et part sur le sentier, croisant des animaux qui voudraient bien la manger. Sera-t-elle croquer par le renard? Il y est ainsi question de liberté, de bonheur et de sororité.

  • (Album jeunesse) Neige d’Olga Lecaye et Grégoire Solotareff

Nous lisons aussi Neige d’Olga Lecaye et Grégoire Solotareff (éd. L’école des loisirs, 2000), un album jeunesse à partir de 6 ans. Il était une fois un loup blanc qui tente de survivre à son premier hiver, après avoir été abandonné par ses parents en raison de sa différence de couleur de peau et sans même avoir reçu de nom. Affamé, triste et seul, il tente de se lier d’amitié avec un rouge-gorge puis avec un loup noir, Léo. Il y est question d’abandon, de solitude, de quête d’identité et d’amitié. Les jolies illustrations d’Olga Lecaye viennent atténuer la tristesse de l’histoire qui se finit, à la toute fin, bien. 

Des lectures adulte:

J’ai lu plusieurs romans légers, la plupart en autoédition, dont encore une romance de Noël.

  • (Romance de Noël) Le jour où j’ai failli ne pas t’aimer de Marie Lerouge

Même si nous sommes presque à la fin du mois de janvier, je continue à lire des romances de Noël. Je n’en aurai jamais lu autant que cet hiver. J’ai ainsi lu en e-book Le jour où j’ai failli ne pas t’aimer de Marie Lerouge (éd. Autoédition, 2020, 232 pages), une courte romance de Noël. Un groupe d’amis partent en Laponie pour fêter Noël et l’anniversaire d’Alex qui se remet difficilement du décès de sa tante qui l’a élevé et qui se montre peu accueillant avec Léonie tant il est concentré sur les dernières volontés de sa tante. Léonie aurait d’ailleurs préféré passer Noël toute seule, embarquée bien malgré elle dans ce voyage par sa meilleure amie Orianne. Mais si Noël était propice à réparer ces deux cœurs brisés?

Il y est question de passé familial douloureux tant pour Alex que Léonie, de peur à aimer et de résilience. Un doux et bon moment de lecture avec l’attachant duo Alex/Léonie qui en se découvrant vont panser leurs blessures affectives pour se donner le droit de vivre et pour mieux s’aimer! J’ai noté des passages gourmands et l’envie de tester à Noël prochain comme Léonie un glögg, « la version suédoise du grog, avec beaucoup d’épices et un soupçon de vodka » (p.117).

  • (Romance) La trilogie Si tu peux... de Marlene Eloradana

Je lis à la suite les trois tomes de cette trilogie de Marlene Eloradana (éd. Autoédition, 2021), des romances légères, feel-good et rigolotes avec une bande d’amis attachante et déjantée en Écosse. Dans le tome 1, Coach me (445 pages), Travis engage Amy pour coacher en séduction son frère jumeau, Cameron. Âgé de 27 ans et au franc parler, ce dernier n’a jamais eu de relation. Au fil des jours, il peut compter sur sa coach qui ne lui est pas insensible pour mieux se comporter avec la gent féminine. Âgée de 34 ans et récemment divorcée, Amy se laisse charmer elle-aussi par le tempérament décalé de Cameron. Parviendra-t-elle à rester professionnelle avec lui alors qu’ils se rendent à un concours dans les Highlands?

Dans le tome 1,5 Catch me (144 pages) et dans le tome 2 Play me (376 pages), l’histoire s’intéresse à la romance entraperçue dans le premier tome entre Travis et Zoey. Ils se retrouvent . Zoey met au défi Travis de ne coucher avec aucune femme pendant trois mois. Puis trois mois plus tard, Cameron et Amy vivant désormais ensemble, Zoey devient la colocataire de Travis, ce dernier pariant avec elle sur celui qui fera craquer l’autre en premier. Chacun regorge d’imaginations pour y arriver, remuant à cette occasion leur passé familial douloureux. Cameron n’est jamais loin surtout lorsqu’il prépare une soirée d’Halloween réunissant la bande d’amis ou en tentant de conseiller son frère. Parviendront-ils à s’avouer leur amour? Derrière la romance légère, l’autrice aborde des thèmes plus difficiles comme les relations toxiques, les violences intrafamiliales pour Zoey et le deuil pour les frères jumeaux, ce qui a eu des conséquences sur leurs relations amoureuses.

 

Point lecture hebdomadaire #22

En ce (presque) début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière, celle en cours étant une relecture, Les vœux secrets des sœurs McBride de Sarah Morgan.

Nos lectures du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022:

Des lectures jeunesse:

Cette semaine, nous avons surtout relu des albums jeunesse reçus à Noël et aussi ceux sur le thème de la galette des rois et que nous avions déjà lus les années précédentes.

  • (Album jeunesse) Mon amie la sirène de Nathalie Minne

Nous lisons Mon amie la sirène de Nathalie Minne  (éd. Casterman, 2016), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans et très joliment illustré. En se promenant sur la plage un matin, Malo découvre une petite fille blessée derrière un rocher. Il y est question d’amitié, de tolérance et d’entraide entre un petit garçon et une sirène qui font fi des préjugés des adultes pour découvrir le monde de l’autre sans en avoir peur! Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le tout petit roi de Taro Miura

Nous lisons et relisons Le tout petit roi de Taro Miura (éd. Milan Jeunesse, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est Un tout petit roi se sent bien seul dans son château jusqu’à ce qu’il se marie avec une très grande princesse, le couple ayant alors 10 enfants pour leur plus grand bonheur. Une histoire parfaite en cette période de galette des rois, qui fait la part belle à la vie de famille et qui a beaucoup plu à mon mini lutin! Graphiquement, les illustrations sont épurées et colorées, utilisant plusieurs styles (photos, collages, dessins…) et les personnages font penser à ceux d’un jeu de cartes, l’auteur faisant apparaître des lettres comme K pour King, C pour Castle… Il est d’ailleurs souvent souvent exploité en maternelle (formes, quantité, proportions (petit/grand), alimentation…).

  • (Album jeunesse) L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser

Nous lisons également L’écureuil et la lune de Sebastian Meschenmoser (éd. Minedition, 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Un matin, un écureuil découvre la lune devant chez lui. Ayant peur d’être accusé de l’avoir volée, il va essayer de s’en débarrasser, croisant sur sa route un hérisson, un bouc et des souris. Un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote et gourmande avec une tomme de fromage prise pour la lune!

Des lectures adulte:

Cette semaine, j’ai continué à lire des romances de Noël en e-books sur ma lancée de la semaine dernière, ce qui est tout nouveau pour moi préférant, et de loin, lire les ouvrages en papier. Ce sont encore une fois des lectures légères et faciles à lire comme des téléfilms de Noël, avec certes tout leur lot de clichés et de niaiseries noëlesques mais qui font du bien au moral.

  • (Romance de Noël) Un Noël sans fin de Christina Lauren

Je lis Un Noël sans fin de Christina Lauren (éd. Hugo et compagnie, 2021, 303 pages), une romance de Noël écrite par le duo Christina Hobbs et Lauren Billing. Comme chaque année à Noël, Mayline se retrouve dans un chalet de l’Utah avec ses parents divorcés, son jeune frère Miles et des amis d’université de ses parents:  Ricky, Lisa et leurs deux fils, Théo et Andrew, Aaron et Kyle et leurs jeunes jumeaux ainsi que Benny.  Après une fin de réveillon calamiteuse (elle a embrassé Théo alors qu’elle aime depuis des années Andrew et le chalet va être vendu), Mayline est victime d’un accident de la circulation le 26 décembre sur le trajet de retour et se réveille le 20 décembre dans l’avion l’amenant au chalet. Mayline Jone vit alors en boucles son dernier Noël. Choisira-t-elle le bon frère pour finir heureuse?

Il est vrai qu’en ouvrant ce livre, j’avais en tête le film culte Un jour sans fin et son célèbre jour de la marmotte alors forcément cela a joué sur mon ressenti de lecture qui est bien en-deça du film malgré une lecture plaisante. Je m’attendais également à voir l’héroïne plus âgée puisqu’il était indiqué dans le résumé qu’elle était en pleine crise de la quarantaine alors qu’en réalité elle n’a que 26 ans et se cherche autant professionnellement que sentimentalement. Derrière la romance, il est question d’apprentissage de la vie pour Mayline qui à chaque boucle temporelle apprend à avoir confiance en elle et en ses choix. 

  • (Romance de Noël) Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton

J’enchaîne avec Amour et boule de neige de Jupiter Phaeton (éd. Jupiter Phaeton, 2021, 462 pages). Après le décès de sa mère suite à une longue maladie et une rupture sentimentale avec son amour de jeunesse, Haley, âgée de 24 ans, part avec son jeune frère surdoué de 17 ans à Seattle. Elle travaille dans un salon de thé et tombe vite sous le charme d’un client, Jamie du même âge qu’elle qui apprécie d’y venir incognito, étant un riche et célèbre patron qui depuis quelques temps ne sait plus où il en est tant professionnellement que sentimentalement, son ego ayant pris le pas sur toute décision qu’il peut prendre. Quand les locaux de son entreprise prennent feu, Jamie se rapproche d’Haley.

Cette romance qui se lit très facilement est digne d’un petit téléfilm de Noël, beaucoup d’éléments de l’intrigue étant peu crédibles comme le comportement de Jamie qui délaisse son entreprise pour se prouver qu’il peut plaire aux femmes. Je pense que j’aurai plus accroché au duo s’ils avaient été plus âgés, dans la fin de la trentaine plutôt que dans la petite vingtaine compte-tenu de leurs situations respectives. Une romance comparable à un téléfilm de Noël!

  • (Romance de Noël) Putain de Noël de Lisa Sausy

Et voici que je termine, je pense pour cette année, ma dernière romance de Noël avec Putain de Noël de Lisa Sausy (éd. Cherry Publishing, 2021, 284 pages) avec un vrai/faux couple, Sidney devant trouver quelqu’un pour se faire passer pour son petit ami Albert qu’elle a inventé pour faire plaisir à sa mère lors du réveillon de Noël familial. En effet, issue d’une riche famille luxembourgeoise, Sidney s’est inventée une vie aisée à Monaco alors qu’elle vie en tant que bibliothécaire à Nice, passant tout son temps libre avec son chat, ses livres et les jeux vidéos. Sa collègue de travail lui présente son beau-frère, Jason qui vit chez elle depuis quelques mois.

J’ai bien apprécié le duo Sidney/Jason qui vont aller plus loin que les apparences pour s’apprécier. Un bon moment de lecture malgré de nombreux clichés « Cendrillon » qui m’ont fait penser au film Elle est trop bien de Robert Iscove sorti en 1999 (comme s’il suffisait de relooker une femme pour la rendre belle et irrésistible)!

  • (Romance de Noël) Sur ma liste de Rosie Blake

Finalement Putain de Noël n’était pas la dernière romance lue cette année car après avoir lu le post IG de Lou, j’ai eu envie à mon tour de lire Sur ma liste de Rosie Blake (éd. J’ai lu, 2018, 320 pages). La fin d’année approche à Yulethorpe, un petit village anglais dans le Suffolk où les commerces ferment les uns après les autres. Un soir, ne supportant plus que son magasin de jouets soit toujours vide, Louisa Alden décide de partir voyager en Espagne et de confier son appartement et son magasin à une touriste danoise de passage dans la village, Clara Kristensen. Mais tous ces changements inquiètent le fils de Louisa, Joe pourtant habitué aux frasques de sa mère. Ce dernier ne vit que pour son travail à Londres et pourtant il revient à Yulethorpe. Tombera-t-il aussi sous le charme de la douce et tranquille tornade Clara?

Une fois passé les premiers chapitres assez ubuesques avec le départ précipité de Louisa Alden et l’installation de Clara, j’ai apprécié côtoyer les habitants de ce charmant petit village anglais et la touche hygge pleine de gentillesse et de fantaisie de Clara pour faire revivre le magasin de jouets.  Derrière la romance, il est question également de choix de vie et de ne pas tout sacrifier pour son travail. Un bon moment de lecture même si j’ai été moins emballée que Lou!

  • (Romance de Noël) Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole

Je ne sais pas pourquoi mais la destination Alaska semble un incontournable cette année dans les romances de Noël – les conditions météorologiques semblant toutes indiquées pour des rapprochements sentimentaux. J’ai donc lu Comment j’ai boycotté Noël (et survécu à l’Alaska) de Julia Nole (éd. Harlequin, 2019, 249 pages), une romance « ennemies to lovers ».

Courtney Sorenson âgée de 31 ans vient de rompre avec son patron, Derek Richardson et ne sent pas d’affronter en célibataire sa famille pour le réveillon de Noël. Elle décide d’accepter un remplacement dans une agence de l’entreprise en Alaska, à Healy. Mais sur place, elle se rend vite compte qu’elle ne s’était pas préparé à vivre en pleine tempête de neige et dans des conditions bien éloignées de sa petite vie à Portland. Et ce n’est pas sa rencontre avec Bradley qui va la rassurer.

J’ai bien apprécié le duo formé par Courtney (la gaffeuse rigolote) et Brad (le bricoleur solitaire et avenant) ainsi que la petite communauté de Healy faite d’entraide et d’amitié, en particulier les « filles » du club de lectures. Un très bon moment de lecture!

  • (Romance de Noël) Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn

Je finis cette longue série de romances de Noël avec Love me doux, Un Noël givré en Provence de Nelson & Quinn (éd. Bookelis, 2021, 302 pages), une romance de Noël se passant à Maillane, dans les Bouches-du-Rhône. Cela fait six mois que son père est décédé mais jusqu’à ce que le Notaire en charge de la succession lui impose un rendez-vous le 22 décembre et que son petit ami l’oblige à venir passer le réveillon de Noël chez ses parents, Angela avait retardé le moment de revenir sur le domaine des vignobles de son défunt père et quitter son travail de photographe de mode à Londres. En effet, après une énième dispute avec son père lorsqu’elle avait 15 ans, elle avait cessé tout contact avec lui et ses amis d’enfance, Matias, Laure et Benjamin. A peine arrivée à Maillane, Angela se retrouve coincée avec Matias en raison d’une tempête de neige. Et si ce retour sur les terres paternelles 15 ans plus tard lui permettait de renouer avec son amour de jeunesse, Matias?

L’histoire alterne entre les points de vue d’Angela et Matias. Derrière la douce romance, il est question du poids du passé sur les choix de vie présents. Un bon moment de lecture avec cette romance de Noël tendre et rigolote mais aussi gourmande, Matias étant passionné de Noël et de la tradition des 13 desserts provençaux! D’ailleurs, à la fin du roman, il y a de nombreuses recettes de ces desserts avec des photos plus alléchantes les unes que les autres.

Participation #19 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romances de Noël

Participation #15 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romances de Noël

 

Au fil des pages avec Cher Père Noël, je voudrais un mec!

Après avoir lu et apprécié Je te ferai aimer Noël en 2019 pour la lecture commune du challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian, je lis cette année Cher Père Noël, je voudrais un mec! de Caro M. Leene (éd. Harper Collins Poche n°299, 2020, rééd. 2021, 298 pages), une romance de Noël dont j’attendais la sortie en format poche, trouvant le titre et le pitch de l’histoire rigolote.

Sur les conseils de sa meilleure amie Maureen, Aly décide d’écrire une lettre au Père Noël par mail mais elle se trompe de destinataire. Au lieu de Maureen, le mail atterrit sur la boîte mail de son patron, Evan Sanders pour qui elle travaille depuis quelques semaines comme secrétaire intérimaire. Entre les deux, l’ambiance est explosive même si la jeune femme trouve son patron terriblement craquant, autant qu’il est insupportable et coincé. Aly se dépêche de supprimer cet e-mail dans l’ordinateur de son patron avant qu’il ne puisse en prendre connaissance. Mais est-ce vraiment le cas?

J’ai trouvé que le duo Aly/Evan fonctionnait encore mieux que le duo que l’autrice avait imaginé dans Je te ferai aimer Noël, leur rapprochement se faisant avec humour et beaucoup d’étincelles, chacun ayant une personnalité bien trempée et beaucoup de répondant. Leurs joutes verbales sont pétillantes dans le genre « je te déteste pour mieux t’aimer ». La romance s’appuie aussi sur le fait qu’Aly est dans son premier véritable emploi et qu’elle a encore beaucoup à apprendre professionnellement alors qu’Evan a réussi professionnellement mais pas dans sa vie affective.

Un très bon moment de lecture légère et rigolote même si bien sûr dès les premières pages on sait bien où tout cela va mener et l’emploi de quelques ficelles scénaristiques/clichés « patron/salariée » dans les romances au travail comme les passages dans l’hôtel ou à l’appartement d’Evan! Les personnages secondaires – Betty et Emilio – sont attachants alors même qu’ils sont peu développés. Il est sûr que je lirai l’année prochaine, dès sa parution en poche, sa dernière romance de Noël, F*** Eve, mon père Noël s’appelle Adam.

Pour d’autres avis sur cette romance de Noël: SorbetKiwi.

Participation #16 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romance de Noël

Participation#12 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romance de Noël

challenge 2021 lire au féminin

Participation #75 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Au fil des pages avec Les étoiles brillent plus fort en hiver

Pour la lecture commune du challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian, j’ai lu mis novembre Les étoiles brillent plus fort en hiver de Sophie Jomain (éd. Charleston Poche, 2021, 365 pages), une romance de Noël se passant à Lille dans le grand magasin fictif des Galeries Hartmann.

A quelques jours du lancement de la semaine des Fééries – le plus gros évènement commercial de l’année aux Galeries Hartmann, Agathe Murano, décoratrice en chef depuis 5 ans, voit débarquer le nouveau directeur, Alexandre Hartmann qui exige de revoir toute la décoration de Noël du grand magasin la trouvant trop ringarde et surchargée à son goût. Cela m’est hors d’elle Agathe qui avait pourtant eu l’accord du directeur précédent, le défunt père d’Alexandre décédé quatre mois plus tôt. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’ambiance est électrique entre Agathe et Alexandre. Et si pourtant la magie de Noël opérait grâce au coup de pouce d’un vrai/faux Père Noël et de son chat?

L’histoire est plaisante et se lit facilement, malgré des passages plus classiques et une romance Agathe/Alexandre plus lisse qu’attendue à la lecture de la quatrième de couverture. La romance patron/employée est certes au cœur du roman mais d’autres aspects sont développés par l’autrice qui étend la magie de Noël à la famille au sens large, tant Agathe qu’Alexandre devant faire face à des problèmes personnels au sein de leur famille respective, Agathe en élevant sa nièce qui rêverait de passer un Noël avec sa mère défaillante et Alexandre en plein deuil de son père. Un bon moment de lecture dans l’ensemble avec cette romance de Noël certes parfois convenue mais avec une petite dose de magie avec le personnage fort sympathique du vrai/faux Père Noël et de son chat!

Pâtisserie Meert

Le petit plus: le passage gourmand avec la pâtisserie de Meert (véritable institution et incontournable lillois, dommage que je ne puisse pas me téléporter dans le Vieux-Lille).

Le petit (gros) moins qui a parasité la fin de ma lecture: les erreurs judiciaires/juridiques concernant par exemple la procédure de garde de la nièce (le Juge des Enfants étant compétent pour attribuer la résidence de l’enfant dans ce cas de figure et non le Juge aux Affaires Familiales et un enfant de cet âge étant lui aussi convoqué à l’audience et pouvant avoir son propre Avocat de l’Enfant) ou en matière de droit du travail (un licenciement pour motif personnel ayant très bien suffi en l’espèce pour faire avancer l’intrigue amoureuse, d’autant qu’il n’est même pas fait mention d’une mise à pied à titre conservatoire) ou procédure pénale (le retrait de plainte n’entraînant pas un classement de l’affaire par le Parquet)…

Pour d’autres avis sur cette romance de Noël: Nathalie, Blandine, Chicky Poo, Méline, Au fil des pages, Agdel, So (IG) et Samarian, Isabelle et Marion.

Participation #15 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romance de Noël

Participation#12 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romance de Noël

challenge 2021 lire au féminin

Participation #75 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Challenge Petit Bac d’Enna #14 Catégorie Météo: « Hiver »

Participation #73 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #cuisine italienne et pâtisserie Meert

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑