Étiquette : pêche (Page 2 of 3)

Au fil des pages avec Le secret du rocher noir

Nous lisons Le secret du rocher noir de Joe Todd-Stanton (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 6 ans. Erine a grandi avec sa mère dans un port de pêche et est curieuse de savoir ce qui se cache derrière la légende du Rocher noir qui emporte les bateaux des pêcheurs. Un jour, elle arrive à déjouer la surveillance de sa mère et part à bord de son bateau de pêche. Tombée à l’eau, elle va découvrir ce qui se cache derrière cet intriguant et magnifique rocher. Parviendra-t-elle à faire changer l’avis des pêcheurs emplis de préjugés?

Quel joli album, ode à l’écologie et à la protection de l’environnement! Les illustrations de la faune marine sont très jolies et révèlent toute la beauté des fonds marins qui peuvent pourtant être mis à mal par la main des hommes. La petite héroïne, Erine, est fort courageuse et intrépide. Derrière cette légende, le jeune lecteur pourra se sensibiliser à l’importance de préserver la Nature. Un très bon moment de lecture engagée!

Participation #132 Je lis aussi des albums

Participation #4 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Couleur: « Noir »

Au fil des pages avec Le petit pêcheur et le squelette

J’emprunte à la bibliothèque Le petit pêcheur et le squelette de Chen Jiang Hong (éd. L’École des loisirs, 2013), un album jeunesse à partir de 9 ans se lisant comme un conte initiatique. Orphelin de père et pêcheur comme lui, un petit garçon brave la tempête pour quelques poissons. Mais dans une mer déchaînée, point de poisson mais un squelette inquiétant qui s’accroche à son embarcation. Après s’être évanoui et avoir été ramené chez lui par le squelette, le petit garçon va lui offrir gîte et couvert, lui offrant jusqu’à son dernier poisson. Et là, la vie reprend le dessus sur la mort, le petit garçon dépassant la terreur ressentie devant le squelette. Ou est-ce l’inverse? Vie, mort, les deux s’entremêlent.

Cet album jeunesse aborde le deuil d’un parent, la bienveillance, l’entraide et la transmission du savoir. Les illustrations d’abord sombres deviennent plus vives et colorées, à l’instar de la relation qui s’instaure entre le petit garçon et le squelette faite d’entraide et de partage. Un album jeunesse touchant mais à lire par de « grands » jeunes lecteurs, pour éviter tout cauchemar!

Pour d’autres avis sur cet album jeunesse: Bidib, Tiphanya et Blandine.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #77 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégorie Partie du corps: « Squelette »

Au fil des pages avec Alors, ça mord?

Nous empruntons à la bibliothèque Alors, ça mord? de Jean Gourounas (éd. L’atelier du poisson soluble, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans totalement loufoque, surréaliste et qui n’est surtout pas un manuel de pêche. Il fait d’ailleurs partie d’une série avec les mêmes personnages: Elle est bonne? et Ça marche pas? du même auteur.

Un manchot empereur est en train de pêcher sur la banquise avec une canne à pêche. Mais aucun poisson ne mord à l’hameçon, ce qui intrigue de plus en plus d’animaux venus s’agglutiner autour de lui. Devant tant de vacarme et d’impatience de la part de tous ces animaux, le manchot empereur, de plus en plus énervé, parviendra-t-il à pêcher un poisson?

Le texte répétitif participe à l’humour très décalé de cette histoire. Cet album jeunesse permet ainsi  d’aborder avec les tout-petits le comique de répétition et l’absurde dans une histoire pourtant simple, à l’instar des illustrations très épurées. Fous-rires garantis avec cet album jeunesse et surtout la chute totalement improbable!

Participation #68 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec des contes chinois

Comme je l’ai écrit dans mon dernier article, je participe cette année au challenge « Je lis aussi des albums 2019 ». Ce mois de mai est consacré au thème facultatif de la Chine. C’est l’occasion pour nous de découvrir des contes chinois à travers ces deux albums jeunesse empruntés à la bibliothèque et compréhensibles pour les tout-petits.

Nous commençons par Plouf de Guillaume Olive et He Zhihong (éd. des Éléphants, 2015). Un lapin s’enfuit en ayant peur d’un bruyant plouf au bord de la rivière. Il entraîne dans sa peur de nombreux animaux de la savane. La rumeur se propage en effet qu’un danger les guette: « Sauvons-nous, voilà le Plouf ». Mais qu’en est-il vraiment de ce plouf? Cet album jeunesse aborde de façon rigolote un thème bien plus grave qu’est la rumeur. L’écriture de l’histoire sous la forme d’un conte-randonnée entretient le mystère jusqu’à la chute. Heureusement que le tigre était là pour se poser les bonnes questions.

Puis nous lisons Le Pêcheur et le cormoran de Stéphane Sénégas (éd. Kaléidoscope, 2013). Nous avions déjà lu cet auteur avec des tomes d’Anuki, une bande dessinée sans texte ayant pour personnage central un petit indien. Cet album jeunesse comporte peu de texte qui accompagne de très belles illustrations. Nous suivons la naissance de l’amitié qui va lier un cormoran et un pêcheur, les deux s’entraidant pour se nourrir de poissons. Cette histoire décrit une méthode de pêche traditionnelle encore pratiquée en Chine, sur la rivière Li et qui existait aussi au Japon depuis le VIIIe siècle.

Grand cormoran

Mais il est vrai que l’histoire est bien plus romancée et poétique que le sort réservé aux cormorans capturés pour la pêche, même si la servitude du cormoran est représenté par l’anneau autour du cou. Le meilleur endroit pour un cormoran c’est de vivre en liberté! Nous avons d’ailleurs la chance de pouvoir en observer régulièrement le long de la Mer Méditerranée, à l’étang de Vaugrenier ou encore aux étangs de Villepey.

Participation #2 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #5 catégorie Métier: « Pêcheur »

Au fil des pages avec La pêche à la lune

Nous restons dans le thème de la lune avec La pêche à la lune de Claude K. Dubois (éd. L’école des loisirs, 2011). Nous suivons Momo, une petite grenouille qui va avec son papy à la pêche à la lune. Les illustrations sont attachantes et pleines de douceur. Nous prenons le temps, comme les deux personnages, d’apprécier les différentes étapes de cette journée qui amèneront à « pêcher » la lune: prendre un seau et une louche, construire une cabane, attendre la nuit au bord de l’eau et voir la lune se lever dans le ciel. La lune semble alors à portée de seau. Un beau moment de complicité et de partage entre un enfant et son grand-père! Rien de telle qu’une sortie en famille ou entre amis dans la nature pour s’émerveiller et se construire autour de ce qui fera de jolis souvenirs.

Challenge Petit Bac d’Enna – #1 catégorie Lieu « Lune »

« Older posts Newer posts »

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑