Étiquette : pêche

Au fil des pages avec Le petit pêcheur et le squelette

J’emprunte à la bibliothèque Le petit pêcheur et le squelette de Chen Jiang Hong (éd. L’École des loisirs, 2013), un album jeunesse à partir de 9 ans se lisant comme un conte initiatique. Orphelin de père et pêcheur comme lui, un petit garçon brave la tempête pour quelques poissons. Mais dans une mer déchaînée, point de poisson mais un squelette inquiétant qui s’accroche à son embarcation. Après s’être évanoui et avoir été ramené chez lui par le squelette, le petit garçon va lui offrir gîte et couvert, lui offrant jusqu’à son dernier poisson. Et là, la vie reprend le dessus sur la mort, le petit garçon dépassant la terreur ressentie devant le squelette. Ou est-ce l’inverse? Vie, mort, les deux s’entremêlent. Cet album jeunesse aborde le deuil d’un parent, la bienveillance, l’entraide et la transmission du savoir. Les illustrations d’abord sombres deviennent plus vives et colorées, à l’instar de la relation qui s’instaure entre le petit garçon et le squelette faite d’entraide et de partage. Un album jeunesse touchant mais à lire par de « grands » jeunes lecteurs, pour éviter tout cauchemar!

Pour d’autres avis sur cet album jeunesse: Bidib, Tiphanya et Blandine.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #77 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégorie Partie du corps: « Squelette »

Au fil des pages avec Alors, ça mord?

Nous empruntons à la bibliothèque Alors, ça mord? de Jean Gourounas (éd. L’atelier du poisson soluble, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans totalement loufoque, surréaliste et qui n’est surtout pas un manuel de pêche. Un manchot empereur est en train de pêcher sur la banquise avec une canne à pêche. Mais aucun poisson ne mord à l’hameçon, ce qui intrigue de plus en plus d’animaux venus s’agglutiner autour de lui. Devant tant de vacarme et d’impatience de la part de tous ces animaux, le manchot empereur, de plus en plus énervé, parviendra-t-il à pêcher un poisson? Le texte répétitif participe à l’humour très décalé de cette histoire. Cet album jeunesse permet ainsi  d’aborder avec les tout-petits le comique de répétition et l’absurde dans une histoire pourtant simple, à l’instar des illustrations très épurées. Fous-rires garantis avec cet album jeunesse et surtout la chute totalement improbable!

Participation #68 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec des contes chinois

Comme je l’ai écrit dans mon dernier article, je participe cette année au challenge « Je lis aussi des albums 2019 ». Ce mois de mai est consacré au thème facultatif de la Chine. C’est l’occasion pour nous de découvrir des contes chinois à travers ces deux albums jeunesse empruntés à la bibliothèque et compréhensibles pour les tout-petits.

Nous commençons par Plouf de Guillaume Olive et He Zhihong (éd. des Éléphants, 2015). Un lapin s’enfuit en ayant peur d’un bruyant plouf au bord de la rivière. Il entraîne dans sa peur de nombreux animaux de la savane. La rumeur se propage en effet qu’un danger les guette: « Sauvons-nous, voilà le Plouf ». Mais qu’en est-il vraiment de ce plouf? Cet album jeunesse aborde de façon rigolote un thème bien plus grave qu’est la rumeur. L’écriture de l’histoire sous la forme d’un conte-randonnée entretient le mystère jusqu’à la chute. Heureusement que le tigre était là pour se poser les bonnes questions.

Puis nous lisons Le Pêcheur et le cormoran de Stéphane Sénégas (éd. Kaléidoscope, 2013). Nous avions déjà lu cet auteur avec des tomes d’Anuki, une bande dessinée sans texte ayant pour personnage central un petit indien. Cet album jeunesse comporte peu de texte qui accompagne de très belles illustrations. Nous suivons la naissance de l’amitié qui va lier un cormoran et un pêcheur, les deux s’entraidant pour se nourrir de poissons. Cette histoire décrit une méthode de pêche traditionnelle encore pratiquée en Chine, sur la rivière Li et qui existait aussi au Japon depuis le VIIIe siècle.

Grand cormoran

Mais il est vrai que l’histoire est bien plus romancée et poétique que le sort réservé aux cormorans capturés pour la pêche, même si la servitude du cormoran est représenté par l’anneau autour du cou. Le meilleur endroit pour un cormoran c’est de vivre en liberté! Nous avons d’ailleurs la chance de pouvoir en observer régulièrement le long de la Mer Méditerranée, à l’étang de Vaugrenier ou encore aux étangs de Villepey.

Participation #2 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #5 catégorie Métier: « Pêcheur »

Sortie à la base de loisirs de Roquebillière

Roquebillière – juillet 2018

Roquebillière – juin 2018

Roquebillière – août 2015

Ce 22 juillet 2018, nous montons en voiture à Roquebillière, à environ 600 mètres d’altitude, espérant y chercher un peu de fraîcheur, mais pas trop, afin de nous baigner dans la piscine biologique. Il fait 24 degrés. Le ciel est couvert. Craignant un orage, nous décidons de nous installer sous un arbre dans l’herbe, près du bassin de pêche, dans l’aire de pique-nique, tout près de la piscine et des rives de la Vésubie. Des tables et même un barbecue ont été installés.

Il y a beaucoup plus de monde que les fois précédentes. De nombreuses cannes à pêche sont installées tout autour du bassin prévu à cet effet. Ce sont surtout des pères qui initient leur(s) enfant(s) à pêcher – qui sait – leur premier poisson. Il y a, de ce fait, moins de libellules – bleues, vertes ou rouges, à observer.

Après avoir pique-niqué, nous marchons un peu dans le parc, soit près du bassin, soit près des rives de la Vésubie. Des libellules bleues survolent l’eau. Il est également possible de faire le parcours de santé ou des exercices sur les machines réparties un peu partout.

piscine biologique de Roquebillière – août 2015

Nous aimerions que le temps soit plus clément. Mais ce n’est pas le cas et vers 15h30, nous rentrons. Cela nous aurait pourtant tellement plu de nous baigner dans la piscine biologique, comme ce fut le cas en août 2015. En effet, cette piscine est ouverte tout l’été. L’avantage de cette piscine c’est qu’elle est traitée par bio-filtrage et est donc sans chlore ou autre produit chimique. Ce sont des plantes aquatiques qui servent à filtrer l’eau de la piscine. Beaucoup de familles sont plus téméraires que nous et n’hésitent pas à s’y baigner, malgré la température fraîche de l’eau.

Balade au lac de Thorenc

Orchis morio ou bouffon – Lac de Thorenc

Ce 21 mai 2018, nous allons au lac de Thorenc (1.130 mètres d’altitude), en espérant ne pas avoir de pluie contrairement à la fois précédente où nous avions dû déjeuner dans la voiture puis repartir. Le ciel est un peu couvert, les températures douces, le sol verdoyant encore trempé et boueux par endroits. Mais le soleil est malgré tout présent. A l’entrée du site, des poneys sont dans les sous-bois recouverts d’orchidées – des orchis morio appelées également orchis bouffons. Nous nous garons sur le grand parking et nous installons sur un des bancs au bord du lac, après avoir passé un petit pont métallique. 

Lac de Thorenc

Le lac de Thorenc est un petit lac artificiel, d’un hectare, apparu avec la construction d’un barrage sur le ruisseau de la Lane qui prend sa source sur la commune d’Andon. Il est alimenté par deux affluents du cours d’eau, les vallons de la Ravinette et  de l’Ubac. C’est un lieu très agréable et rafraîchissant pour piquer-niquer, randonner, faire de la pêche et même balader à poney ou tout simplement farnienter. Les cyclistes ne sont pas en reste non plus. Il y a de nombreuses tables de pique-nique et des bancs en bois qui se fondent dans le décor et au niveau du parking, des cabanes en bois pour les enfants.

Le banc que nous avons choisi pour pique-niquer nous permet de voir une végétation bien variée, même si les iris des marais sont déjà fanées : fleurs de coucou ou primevères officinales, fraisiers des bois, champignons…

Fleurs de coucou

Grèbe castagneux

Nous mangeons également sous les chants des passereaux et observons un grèbe castagneux traversé une partie du lac pour se cacher à nouveau.

Libellule

Puis nous partons faire un petit tour du lac en traversant quelques ponts métalliques. Nous croisons plusieurs pêcheurs le long du parcours de pêche, certains venus avec leurs enfants. En effet, il est possible de pêcher dans le lac des truites Fario, des truites Arc-en-ciel et de saumons de Fontaine. Nous pouvons également observer une libellule de très près, posée sur des herbes.

Narcisse

Le sentier est arboré et par endroits débouche sur des grandes prairies sur lesquelles des vaches ont dû paître. Entre les bouses de vache et les flaques de boue, il y a de nombreux narcisses qui les parsèment aussi. Une bien jolie balade autour de ce lac!

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑