Étiquette : Marc Boutavant (Page 1 of 3)

Point lecture hebdomadaire #63

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec encore cette semaine et celles à venir une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques.

Nos lectures du 10 au 16 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Il en faut peu pour faire son miel! de Pip Cornell et Alex G. Griffiths

Nous lisons Il en faut peu pour faire son miel! de Pip Cornell et Alex G. Griffiths (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans et sous-titré Guide d’élevage des abeilles pour ours gourmands. Sous le regard critique d’un oiseau bleu, un sympathique ours nous explique comment nous lancer dans l’apiculture. Mais est-il lui-même un véritable apiculteur capable de nous enseigner ce métier? Les illustrations colorées sont toutes mignonnes et rigolotes. A l’image des pages de garde, cet album jeunesse contient de nombreuses informations sur l’abeille comme on pourrait les trouver dans un documentaire. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse ludique, rigolo et gourmand! 

  • (Roman jeunesse) L’École des Souris, Par ici la sortie! d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (T2)

Nous lisons mercredi le tome 2 de L’École des Souris, Par ici la sortie! d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2019, 71 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Alors que c’est dimanche, Madame de l’Écurie, la mère des 13 souriceaux les laisse à l’école d’Elvis le hibou. Mais comment les occuper alors qu’il n’y a pas classe? Une sortie en ville est alors décidée. Nous retrouvons avec plaisir les élèves souris, Elvis le directeur d’école, Emma la maîtresse et Ricky le surveillant en pleine sortie scolaire. Que de péripéties pour nos petites souris habituées à la campagne et qui découvrent pour la première fois la ville! Encore un bon moment de lecture rigolo en compagnie de l’école des souris!

  • (Album jeunesse) Le chevalier courage! de Delphine Chedru

Nous lisons et relisons afin de résoudre la quête du chevalier Courage dans Le chevalier courage! de Delphine Chedru (éd. Hélium, 2010), un album jeunesse grand format à partir de 5 ans. Dans ce livre-jeu dont tu es le héros, nous avons avancé (et surtout reculé) en résolvant des énigmes et en choisissant la page par laquelle continuer l’aventure du chevalier Courage qui a perdu son courage. Parviendra-t-on à l’aider? Un très bon moment de lecture avec cet album participatif qui s’est révélé bien plus complexe que Cap sur le trésor de Z la terreur! de Sylvie Misslin et Amandine Piu (éd. Amaterra, 2020) puisqu’il n’y a qu’ici qu’une seule solution pour résoudre la quête et affronter le terrible dragon vert.

***

Pour une lecture commune avec Hilde et Nathalie initialement prévue pour le 7 octobre, j’ai relu Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley (éd. GF Flammarion, coll. Étonnants Classiques, n°2128, rééd. 2001, 192 pages), un roman fantastique gothique paru pour la première fois en 1818. J’ai également deux adaptations de ce roman en BD jeunesse.

  • (BD jeunesse) Duckenstein de Bruno Enna et Fabio Celoni

J’ai lu Duckenstein de Bruno Enna et Fabio Celoni (éd. Glénat, 2020, 76 pages), une BD jeunesse à partir de 12/13 ans, d’après l’œuvre de Mary Shelley qui devient ici Mary Shelduck. Cette BD adapte à la façon Disney le roman Frankenstein. Au tournant du XIXe siècle, au pôle Nord, le capitaine Walton recueille à bord de son navire Victor von Duckenstein, un homme affaibli, délirant et poursuivant un monstre. Ce dernier lui raconte son enfance auprès de son oncle Balthazar von Picsou, de Daisy Beth, de son cousin Gontran Clerval puis de ses années d’étude loin de Daisy et qui lui ont permis de créer Growl, un être vivant de carton et de peinture. Un bon moment de lecture avec cette adaptation BD qui s’éloigne dans sa seconde partie du roman originelle avec une happy end à la Disney, Growl et Duckenstein ne finissant pas dans une spirale de haine meurtrière et de solitude infinie!

  • (BD jeunesse) Frankenstein de Marion Mousse et Marie Galopin (T1)

J’ai lu le premier tome du triptyque Frankenstein de Marion Mousse et Marie Galopin (éd. Delcourt, coll. Ex-Libris, 2007, 48 pages),  une BD jeunesse pour les adolescents et qui adapte le roman éponyme de Mary Shelley. Ce premier tome reprend les premiers chapitres du roman avec quelques changements et en insistant ici sur l’opposition religion/science. Lors d’une expédition au pôle Nord, l’explorateur Robert Watson sauve le Dr. Victor Frankenstein qui, affaibli et tourmenté lui raconte le début de sa vie, de sa jeunesse à ses années d’études scientifiques qui l’ont amené à créer un monstre vivant. Je n’ai pas accroché au graphisme (en particulier les traits des personnages) même si les illustrations sombres sont en accord avec le désespoir et la folie créatrice du scientifique recueilli et mourant.

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que d’un seul que j’ai bien apprécié.

  • (Cosy mystery) Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une infâme trahison de Lynn Messina (T3)

J’ai lu, en e-book, le tome 3 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une infâme trahison de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 361 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique et qui se déroule trois semaines après les faits du tome 2, Une scandaleuse supercherie. Ayant fait passer son comportement comme résultant de la perte de son soupirant inventé de toute pièce, Theodore Davies, Beatrice Hyde-Clare est tenue à l’écart de tous chez elle, malgré les visites de Damien Matloc, le duc de Kesgrave et de la comtesse d’Abercrombrie qui se voient tous deux empêcher par sa tante Vera de la voir. Mais la venue de Monsieur Skellington vient lui offrir une porte de sortie pour oublier son amour naissant pour le duc qu’elle pense à sens unique: il lui demande d’enquêter sur le décès de l’amant de sa future belle-mère. Beatrice arrivera-t-elle à mener son enquête sans interférence de la part du duc?

J’avais hâte de découvrir ce nouveau tome au vu de la fin du précédent et surtout de voir comment la romance de Beatrice et Damien allait évoluer. Comme dans les précédents tomes, l’autrice prend son temps et il faut attendre plus d’un tiers du roman pour que Beatrice et Damien se revoit lors d’un bal. Entretemps, Beatrice a pu une fois encore démontrer ses talents d’enquêtrice amatrice. Encore une très bonne lecture légère et addictive avec ce duo toujours aussi attachant, malgré un rythme lent et une fin un peu trop rocambolesque et moderne pour l’époque, bien qu’elle colle bien au tempérament de la jeune femme! Il me reste désormais à attendre la parution française du tome 4.

Au fil des pages avec le tome 1 de L’École des Souris

Nous relisons à nouveau cette année le tome 1 de L’École des Souris, Une rentrée en canoë d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2018, 47 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Afin de profiter dans le calme de la compagnie des souris, Elvis le hibou pense avoir trouver une merveilleuse idée: devenir directeur d’une école. En ce premier jour d’école, il accueille les 13 souriceaux des époux de L’Écurie dont les prénoms commencent tous par un « W ». Mais est-ce vraiment de tout repos de s’occuper de petites souris bruyantes et turbulentes? L’aide d’Emma, une belette végétarienne en tant qu’institutrice sera-t-elle suffisante?

Nous apprécions toujours autant les illustrations de Marc Boutavant qui met en scène des souriceaux espiègles et curieux avec à leur tête la petite Winnipeg, Elvis se retrouvant vite débordé par leur énergie et leur gourmandise (restes de friandises, chutney d’escargots…). Elvis parviendra-t-il à faire classe et se rappeler le prénom de tous les élèves? Il est amusant de découvrir la rentrée des classes du côté des adultes et non comme la plupart des livres jeunesse sur ce thème du côté des élèves. Un bon moment de lecture rigolo avec des passages gourmands et une référence au détour d’un paragraphe au Petit chaperon rouge (ou plus exactement « des histoires de grande méchante belette et de petit souriceau rouge »)!

Il existe deux autres tomes de L’École des Souris: Par ici la sortie! (éd. 2019, 71 pages) et Première neige (éd. 2020, 62 pages) que j’ai aussi empruntés à la médiathèque.

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Objet: « Canoë »

Participation #39 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #friandises et plats d’escargots

Participation #86 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec L’Affaire des cookies disparus

Nous lisons et relisons très régulièrement L’Affaire des cookies disparus d’Eoin McLaughlin et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2020), un album jeunesse à partir de 4 ans sous-titré L’anti-abécédaire. Une chose terrible est arrivée dans cet abécédaire: les cookies ont disparu pour le plus grand malheur de Bob, un ours bien décidé à mener l’enquête. Qui peut bien être l’auteur de ce terrible méfait: un renard, un poulpe géant ou bien encore un porcelet? Et si les apparences étaient trompeuses?

Bob le narrateur passe de lettre en lettre pour débusquer le coupable tout en s’accordant des pauses gourmandes (glace à l’italienne, yaourt…) et croise même la route d’un manchot empereur musicien. Les illustrations de Marc Boutavant sont toujours aussi jolies et pleines de malice. Coup de cœur pour cet abécédaire décalé et loufoque pour apprendre l’alphabet sous fond d’enquête policière farfelue et menée par un ours bien gourmand!

Et au passage, je valide à nouveau la catégorie « Un dessert (sucré) » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine avec des cookies.

Participation #31 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Un dessert (sucré)/Cookies)

Participation #66 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Irlande (Auteur) et France (Illustrateur)

Au fil des pages avec Mille Milliards de Familles

Nous lisons Mille Milliards de Familles de Mary Ann Hoberman et Marc Boutavant (éd. Gautier-Languereau, 2009), un album jeunesse à partir de 3/4 ans et qui déclinent avec humour et poésie de nombreuses familles, que ce soit d’êtres humains, d’animaux, de couverts et bien d’autres objets pouvant s’associer en famille.

Nous apprécions toujours autant les illustrations de Marc Boutavant qui apportent une touche de fantaisie au texte poétique de Mary Ann Hoberman dont le refrain revient à chaque page, « Bout’ficelle, bouchons et boutons font mille familles pour de bon! ». Il y est donc question de famille au sens large, du temps qui passe et aussi de tolérance. Un bon moment de lecture qui donne envie de faire à notre tour notre arbre généalogique!

Participation #19 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis (autrice) et France (illustrateur)

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Chiffre: « Mille milliards »

Au fil des pages avec C’est un secret!

Nous avons lu C’est un secret! de René Gouichoux et Marc Boutavant (éd. Nathan Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Canard est secrètement amoureux de Canette. Il confie ce secret à Oie. Mais bientôt, toute la basse-cour est au courant, même Canette. Canard restera-t-il vexé et honteux que cette dernière ait découvert son secret?

L’histoire est toute mignonne avec ce secret bien difficile à garder, chaque animal ayant bien du mal à tenir sa langue. Les illustrations de Marc Boutavant dont on reconnaît le coup de crayon sont colorées et apportent une touche rigolote à cette histoire qui fera écho chez les jeunes lecteurs. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse joliment illustré dans un décor hivernal et qui pourra être lu à la Saint-Valentin!

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Verbe: « est »

Participation #11 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑