Étiquette : imagination (Page 2 of 8)

Au fil des pages avec C’est peut-être une pomme

Au cours de ce Mois au Japon 2022, Blandine et Hilde ont lu La librairie de tous les possibles de Shinsuke Yoshitake (éd. Milan, 2018), une BD jeunesse à partir de 10 ans que j’avais déjà repérée en 2019 chez Fondant. N’ayant pu la trouver à ma médiathèque, j’ai emprunté à la place un autre livre de cet auteur: C’est peut-être une pomme (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans qui nous a bien fait rire avec un petit garçon qui procrastine devant une pomme. Finira-t-il par la manger?

Les illustrations simples et aux couleurs chaudes (rouge, orange et jaune) renforcent le côté absurde de l’histoire: la pomme devenant par exemple une maison aux délicieux murs à croquer, une planète peuplée d’extraterrestres de pomme ou bien ayant remplacé les êtres humains… Un très bon moment de lecture complètement loufoque, absurde autour de l’imagination débordante d’un petit garçon ou bien plus philosophe et scientifique qu’il n’y paraît, ne se fiant pas à ses sens et aux apparences, mettant alors en pratique le doute cartésien!

Participation #7 Un Mois au Japon 2022 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #18 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Pomme

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Verbe: « Est »

Participation #35 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Japon

Au fil des pages avec A pas de loup…

Nous lisons À pas de loup… de Christine Schneider et Hervé Pinel (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Alors qu’ils devraient être en train de dormir, Claire et Louis quittent leur chambre pour aller manger dans la cuisine de la maison de leurs grands-parents. Mais en chemin, ils ne sont pas si discrets qu’ils le pensent, leurs grands-parents se demandant qui peut bien faire autant de bruit. Serait-ce les enfants ou d’autres étranges animaux de la maison?

Cette balade nocturne mélange rêve et réalité. Les peluches des enfants auraient-elles pris forme animale? Les illustrations au charme désuet d’Hervé Pinel apportent une touche d’excentricité, d’exotisme et d’onirisme à cette histoire. Il est amusant de rechercher les deux enfants qui se fondent dans le décor lorsque la grand-mère ou le grand-père arrive. Un bon moment de lecture qui fait la part belle à l’imagination, au plaisir de dormir chez les grands-parents et avec une chute toute mignonne!

Participation #9 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Lait et cerises

Participation #17 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Ponctuation: « … »

Au fil des pages avec Rêve de neige

Découvert à l’ouverture de la case 8 de notre calendrier de Noël, nous lisons et relisons depuis Rêve de neige de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2021), un album à partir de 3 ans et dans lequel nous retrouvons avec plaisir les deux enfants de Graines de sable (une histoire se déroulant à la fin de l’été).

La veille de Noël, Lucie et son petit frère Ulysse vont se coucher regrettant l’absence de neige. Après avoir secoué la boule de neige reçue en cadeau par sa marraine, la petite fille se plonge dans un délicieux rêve neigeux en compagnie de son petit frère. Et si son rêve devenait réalité?

Les illustrations un brin vintage, dans des tonalités sépia, blanc et rouge, sont magnifiques, tout en gaieté, tendresse et simplicité et apportent une touche de douceur onirique et de merveilleux réconfortant. Il y a, en effet, beaucoup de magie de Noël (sans Père Noël) et d’imagination enfantine dans cette histoire avec son lot de plaisirs simples de jouer avec la neige et une forte complicité sœur/frère comme faire des bonhommes de neige, des batailles de boules de neige ou attraper des flocons de neige avec la langue… Que d’expressivité chez les deux enfants! Coup de cœur pour cet album jeunesse comme tous ceux que nous avons lu de cette autrice!

Participation #11 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Livre pour enfants de Noël

Participation #14 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #74 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice franco-belge

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégorie Météo: « Neige »

Au fil des pages avec le tome 1 des Croques

Pendant le Halloween cosy RAT, j’ai lu le tome 1 d’un triptyque Les Croques, Tuer le temps de Léa Mazé (éd. de la Gouttière, 2018), une BD jeunesse à partir de 9 ans et repérée chez Blandine et Bidib. Céline et Colin vivent très mal le fait d’être les enfants jumeaux d’un couple tenant les pompes funèbres d’un village et qui sont quotidiennement harcelés par les élèves de leur collège qui les surnomment « Croquemitaine » et « Croque-mort ». Trop occupés par leur travail surtout à l’approche de la Toussaint, leurs parents ne voient rien et même pire ils les punissent en leur ordonnant de nettoyer le cimetière, après une bagarre de trop au collège.

Poussin, le tailleur de pierres les occupe en leur racontant des histoires fantastiques sur les visiteurs du cimetière et les entraîne sur la piste d’étranges inscriptions sur certaines tombes. Retrouvant le sourire, Céline et Colin partent mener l’enquête avec leur imagination débordante. De quoi tuer le temps et égayer leur quotidien? Rien n’est moins sûr au vu du suspense sur lequel se conclut ce premier tome. Il y est question du mal-être adolescent, de harcèlement scolaire, des rapports parents/enfants sous fond d’enquête dans un lieu insolite.

Je retrouve le coup de crayon de cette autrice dont j’avais bien apprécié les illustrations dans le diptyque Elma, une vie d’ours. Son univers graphique est similaire, dans les mêmes tonalités et des personnages aux cheveux bleus et renforce le côté mystérieux de l’enquête des deux adolescents. Au passage, je coche la case 7 « Cimetière » du bingo et note des passages gourmands comme « la tartine Frankenstein ». Un bon moment de lecture avec ce thriller jeunesse! J’espère pouvoir rapidement emprunter les deux tomes suivants.

Pour d’autres avis sur ce tome 1 (et/ou les suivants): Bidib, Blandine et Syl qui m’a rejointe pour une LC sur la trilogie.

Participation #10 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Case 7 du bingo

Participation #60 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Participation #66 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Tartine Frankenstein

Au fil des pages avec Des vagues

Lors de notre pique-nique sur la plage de Saint-Jean-Cap-Ferrat d’hier soir, nous avons relu Des vagues d’Isabelle Simler (éd. courtes et longues, 2014), un album jeunesse grand format à partir de 2/3 ans. Un jeune enfant plonge dans les vagues au plus près des animaux marins, que ce soit un poisson-lune, un crabe ou un requin-marteau.

Le texte est court, doux et poétique et invite à la rêverie aquatique. Nous nous laissons subjuguer et bercer par les vagues, chacune offrant une belle rencontre. Les grandes illustrations colorées et très réalistes sont magnifiques et contrastent avec les différentes parties blanches de l’enfant et le bleu de la mer/de l’océan.

Nous retrouvons dans les pages de garde tous les animaux mentionnés sous forme encyclopédique, avec leur nom latin et que nous avons croisé dans le voyage onirique de l’enfant. Outre la découverte de nombreux animaux marins, c’est aussi une façon poétique d’aborder le champ lexical du toucher et des parties du corps humain. Coup de cœur pour cet album jeunesse, ode à la beauté de la faune aquatique et aux rêves que nous ne cessons pas de relire ou feuilleter ces dernières semaines!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Bidib.

challenge 2021 lire au féminin

Participation #49 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

« Older posts Newer posts »

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑