Étiquette : humour (page 2 of 3)

Au fil des pages avec Oscar le fantôme

Dans le cadre du Halloween Challenge 2019 organisé par Lou et Hilde en duo le samedi matin avec le challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson, nous empruntons à la bibliothèque Oscar le fantôme d’André Bouchard (éd. Saltimbanque, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans selon l’éditeur mais, selon moi, plus pour les 6-9 ans. De cet auteur, nous avions apprécié l’humour noir de son autre album jeunesse, Les lions ne mangent pas de croquettes. Oscar, un fantôme hantant le château de Canterbourg se retrouve propulser par mégarde dans notre monde moderne. Lui qui, dans des temps anciens, était si effrayant parviendra-t-il à survivre dans notre monde alors qu’il a perdu de sa superbe, ne faisant même plus peur à des enfants comme Martin et Jeanne? Nous retrouvons dans cet album tous les travers de notre société moderne à travers notamment une critique des écrans, que ce soit la télévision ou les téléphones portables. Les plus jeunes lecteurs riront plus de la peur d’Oscar – un comble pour un fantôme – devant des peluches ou un aspirateur! Nous retrouvons également ce décalage entre le texte et les illustrations propre à cet auteur. Finalement, le plus terrifiant, ce sont les fantômes ou notre société actuelle?

Participation #61 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Prénom: « Oscar »

Au fil des pages avec Bob & Marley, La nuit

Nous retrouvons avec grand plaisir Bob et Marley, deux amis ours un brin chamailleurs que nous avions découverts avec Bob & Marley, Le cadeau. Nous empruntons, en effet, à la bibliothèque Bob & Marley, La nuit de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2018), album jeunesse dès 3 ans. Un soir, Bob est angoissé à l’idée que le Soleil ne se lève plus jamais. Il fait part de sa peur à Marley qui, toujours aussi facétieux, lui suggère de rester éveillé toute la nuit. Qu’à cela ne tienne, Bob suit ce conseil mais finit par s’endormir. Le jour viendra-t-il ou nos deux amis finiront dans un monde de nuit éternel? Comme dans le précédent album lu, l’auteur joue sur les caractères bien différents des deux ours. Bob renvoie au tout-petit, à l’âge des terreurs nocturnes. Je pensais que le dénouement aurait été une éclipse solaire mais le final est bien plus drôle. Comme nous adorons ce duo,  nous lisons une autre histoire: Bob & Marley, Le monstre.

Participation #30 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 catégorie Prénom: « Bob »

Au fil des pages avec Chut! On a un plan

Après Oh non, George! et Un peu perdu, nous lisons Chut! On a un plan de Chris Haughton (éd. Thierry Magnier, 2014), un album jeunesse dans sa forme grand format pouvant être lu dès 2 ou 3 ans. Nous suivons les péripéties un brin gaffeuses de trois bonhommes qui tentent de capturer un oiseau. A l’instar de nous lecteurs, le plus petit bonhomme reste bien dubitatif devant les stratagèmes mis en place par ces trois compères, dignes représentants de pieds nickelés. Arriveront-ils à mettre leur plan à exécution? Pour le bien de cet oiseau, nous espérons que non. Comme dans les précédents albums lus de cet auteur, nous retrouvons avec grand plaisir son humour à travers un texte sous forme de conte-randonnée et des illustrations dans les tons cette fois-ci bleutés. Cet album jeunesse a d’ailleurs été lauréat du Prix des Incorruptibles en 2016 dans la catégorie « Maternelle ».

Pour prolonger la lecture, nous faisons un puzzle de la couverture. Nous nous amusons à ranger du plus petit au plus grand les bonhommes de l’histoire. Nous faisons un peu de mathématiques en comptant et en dénombrant jusqu’à 3: un bonhomme, un écureuil, trois oiseaux, etc.

C’est aussi l’occasion de se rappeler les moyens d’aider les oiseaux de nos jardins, la chanson venant en tête à la lecture de cet album étant « La cage aux oiseaux » de Pierre Perret datant de 1971. En effet, plutôt que de donner des miettes de pain aux oiseaux comme le fait le plus petit bonhomme (ce qui est dangereux pour leur santé), pensez plutôt à mettre une coupelle d’eau avec des cailloux en ces jours estivaux, eau à changer bien sûr tous les jours pour éviter les moustiques.

Participation #22 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 catégorie Objet: « Plan »

Au fil des pages avec Le loup qui criait au garçon!

Nous empruntons à la bibliothèque un album jeunesse reprenant de façon décalée l’expression « à force de crier au loup ». Il s’agit de l’album Le loup qui criait au garçon! de James O’Neill et Russel Ayto (éd. Circonflexe, 2017), conte détourné de la fable d’Ésope, Le garçon qui criait au loup. Entre les villageois et les loups de la forêt, la peur de l’autre domine. Les enfants apprennent très vite à se méfier des loups, les louveteaux des humains. Que peut-il bien arriver lorsqu’un louveteau et un petit garçon, chacun avec ses préjugés, se rencontrent au bord de la rivière? Cet album jeunesse aborde avec beaucoup d’humour la peur de l’inconnu et l’amitié. Certes le graphisme des illustrations est simple mais la mise en page du texte est très dynamique et joue avec l’effet miroir entre le louveteau et le garçon. Grâce aux apartés, le petit lecteur (dès 3 ans) est lui-même partie prenante de l’histoire. Encore un bon moment de lecture rempli de fous rires et de cris « Au loup! »… euh « Au garçon! »… euh « A l’amitié! ».

À noter que cet album jeunesse a fait partie de la sélection CP pour le 30ème Prix des Incorruptibles 2018-2019. Nous ne pouvons qu’approuver ce choix.

Participation #21 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec Les lions ne mangent pas de croquettes

Nous lisons Les lions ne mangent pas de croquettes d’André Bouchard (éd. Seuil Jeunesse, 2012), un album jeunesse conseillé par l’Éducation Nationale pour le Cycle 2 (du CP au CE2). Plein d’humour noir, cet album jeunesse offre un drôle de décalage entre le texte et les illustrations de ce lion terrorisant tous les humains qu’il croise avec sa toute petite maîtresse. La couverture du livre donne immédiatement le ton de l’histoire: un lion qui se pourlèche les babines avec à ses pieds chaussures, chapeaux et autres accessoires. La chute de l’histoire permet un peu de relativiser si besoin était pour l’enfant. Âmes sensibles s’abstenir! A ne pas mettre entre toutes les dents!

Participation #19 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 catégorie Animal: « Lions »

« Older posts Newer posts »

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑