Étiquette : Corse

A flanc de falaise à Bonifacio

 

Bonifacio, son port et sa citadelle

Ce 21 août 2006, nous partons à Bonifacio, à l’extrême Sud de la Corse. Peu après midi, nous nous garons sur l’un des parkings payants jouxtant le port. Puis nous déjeunons des crêpes salées sur la terrasse d’un des restaurants de la commune, avant de prendre une navette pour un tour d’une heure dans la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. Il s’agit du détroit qui sépare la Corse de la Sardaigne, île située à une dizaine de kilomètres seulement de Bonifacio.

Grotte de Sdragonato

Grotte de Sdragonato

Cette balade en Mer Méditerranée est vraiment magnifique avec la vue sur les falaises, sur le phare de la Madonetta et un peu plus loin sur Bonifacio construite à flanc de falaise. Le petit bateau rentre également dans la grotte de Sdragonato, une grotte à ciel ouvert, l’ouverture dessinant la forme de la Corse. C’est vraiment incroyable!

Phare de la Madonetta et les falaises de Bonifacio

l’escalier du Roi d’Aragon

Nous ressortons de la grotte en direction des falaises de calcaire, creusées par l’érosion. Nous pouvons voir des touristes y marcher et également un immense escalier creusé dans le calcaire et appelé l’escalier du Roi d’Aragon. Selon la légende, des soldats du roi Alphonse V d’Aragon l’auraient construit en une nuit  pendant le siège de Bonifacio en 1420, la Corse étant alors génoise. En réalité, ce serait l’œuvre de moines franciscains afin d’accéder à une source d’eau potable.

Falaises et le Grain de sable

Un peu plus loin, le bateau se dirige vers le Grain de sable, un gros bloc de calcaire qui s’est détaché au fil du temps des falaises. Les îles de Lavezzi seront pour une prochaine fois.

Puis nous retournons au port et commençons à grimper jusqu’à la citadelle. Nous déambulons dans les ruelles. Nous ressortons de l’enceinte de la commune et avons un autre très beau point de vue sur Bonifacio dont nous nous demandons comment les habitations font pour tenir ainsi sur les falaises. Nous revenons sur nos pas et nous nous dirigeons de l’autre côté de la citadelle. Nous traversons le cimetière marin de San Franzé, avec encore une fois de jolis points de vue sur la Mer. Nous retournons à notre voiture, après avoir passé encore une formidable journée. Mais le retour sur Bastia s’avère plus long que prévu. Nous ne pouvons pas reprendre la route passant par Porto-Vecchio et suivons au pas les voitures devant nous, des hommes au bord de la route agitant les bras en guise de déviation ; ce qui nous conduira à rentrer à Bastia par les cols de montagne, dans la nuit noire, pour ne plus être dans les embouteillages.

Journée plage à Saleccia

Port de Saint-Florent

Plage de Lotu

Ce 20 août 2006, nous partons tôt de Bastia pour prendre la navette à Saint-Florent en vue de passer la journée entre amis sur la plage de Saleccia, dans le désert des Agriates. Lorsque nous nous garons, vers 8h00, sur l’un des parkings de Saint-Florent, le temps est encore couvert. Nous espérons toutefois avoir du soleil dans les heures suivantes. Après 20 minutes de traversée, nous débarquons sur la plage de Lotu et empruntons un sentier pour rejoindre la plage de Saleccia.

Étang de Lotu

Accolés à la plage de Lotu, se trouvent deux étangs qui contrastent avec la Mer Méditerranée.  Puis nous passons à travers une forêt de pins d’Alep. Nous voyons, enfin – après une bonne demi-heure de marche, devant nous la plage de Saleccia et y descendons.

Plage de Saleccia

Vu le temps, la plage est quasi déserte. L’endroit est préservé de toute construction et est vraiment magnifique avec ce sable fin blanc et cette eau turquoise. Nous n’avons plus l’impression d’être en Corse! A moins que finalement ce soit cela la Corse… Les heures passent à farnienter, à papoter entre amis, à regarder le paysage, à se baigner mais pas à bronzer. Une fine pluie commence à tomber et la faim commence à se faire sentir. Nous n’avions pas vraiment prévu de pique-nique mais avions glissé un parapluie dans notre sac à dos. Vers midi, nous partons.  Au détour du sentier, nous tombons nez à nez avec des vaches laissées en liberté. Nous revenons sur le ponton d’arrivée pour reprendre la navette pour Saint-Florent et y arrivons vers 14h30.

Le Cap Corse en voiture

Erbalunga

Ce 18 août 2006, nous partons de Bastia pour un road trip découverte du Cap Corse d’Est en Ouest. Nous passons de villages en plages, avec à chaque fois en toile de fond des petits ports de pêcheurs, des tours et des églises. Nous nous arrêtons d’abord, peu avant 7h30, à Erbalunga où nous ne croisons dans les ruelles que des chats farnientant déjà au soleil.

Plage de Macinaggio

Puis nous reprenons la voiture pour nous rendre à Macinaggio, au Nord du Cap Corse. Nous marchons le long de la plage recouverte de posidonie. Puis nous montons par le sentier du littoral que nous laissons pour marcher dans le maquis en direction de la tour qui semble perdue au milieu de la végétation. Nous aurions bien continué la balade mais choisissons de faire demi-tour pour continuer notre tour du Cap Corse.

Plage de Bartaggio

Nous passons en voiture le col de Saint-Nicolas, à 303 mètres d’altitude, offrant une belle vue sur le littoral. Puis nous faisons une pause plage, vers midi, à Barcaggio. Mais la plage est déjà bien occupée de vacanciers. Nous y restons une petite heure, le temps de pique-niquer. Nous avons une jolie vue sur l’île de la Giraglia avec sa tour génoise datant du XVIe siècle et son phare construit en 1839.

Moulin Mattéi

Centuri

Nous reprenons la route avec cette fois-ci la visite du Moulin Mattéi. Ce moulin à vent a été restauré en 2004 par le Conservatoire du Littoral dans son aspect publicitaire des années 1930. En haut du moulin,  nous apercevons les ruines de deux autres moulins. Nous allons ensuite à Centuri, un tout petit port de pêcheurs, après avoir emprunté une route typique de Corse, étroite et sinueuse.

Nonza

Puis nous nous dirigeons vers Nonza. Au détour de la route, nous sommes arrêtés par des chèvres plus occupées à brouter qu’à se protéger des voitures. Nous avançons prudemment et arrivons bientôt à Nonza. La plage de Nonza avec ses galets noirs contraste avec les plages précédemment visitées. Et pour cause! Cette plage a été polluée par l’usine d’amiante de Canari qui a jeté, dès 1948, des tonnes de déchets d’amiante dans la Mer. Sur la route, nous avions vu les anciens bâtiments de cette usine fermée en 1965 et qui cause encore aujourd’hui un vrai désastre humain et écologique. Nous nous contenterons de visiter la Tour paoline construite sur le modèle des tours génoises en 1760 et l’église Sainte-Julie.

Bastia

Il est presque 18h00. Il est temps pour nous de regagner Bastia d’autant plus que la brume se lève et que nos amis nous attendent pour le dîner. Le lendemain, ce sera la visite de Bastia et de Saint-Florent.

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑