Nous empruntons à la bibliothèque Bonhomme et le caillou bleu d’Anne-Gaëlle Balpe et Ève Tharlier (éd. Minedition, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Par une journée d’été, Bonhomme trouve un caillou bleu et décide de le garder, nonobstant les dires du sanglier, du loup ou encore des trois lutins croisés lors de sa promenade car qui sait, cet objet bien étrange pourrait être utile. Le texte se lit comme un conte-randonnée, Bonhomme étant déterminé à conserver sa trouvaille. Mais à quoi peut donc servir ce caillou? Les tons bleus des illustrations d’Ève Tharlier sont tout en douceur et en générosité comme l’est Bonhomme au fil des pages. La fin heureuse de l’histoire laisse entrouverte la porte d’une autre aventure de Bonhomme.

Nous lisons également sa suite, Bonhomme et le fil rouge d’Anne-Gaëlle Balpe et Ève Tharlier (éd. Minedition, 2014) qui reprend l’histoire peu de temps avant la première, mais cette fois-ci en automne. A la place d’un caillou bleu, c’est un fil rouge d’une poupée que Bonhomme ramasse par terre. Mais le vent violent emporte, dans une bourrasque, son fil qui se révèle bien utile pour le nid d’un oiseau. En remerciement, l’oiseau offre deux plumes à Bonhomme. De rencontre en rencontre au cours de sa promenade, Bonhomme fait preuve du même sens du partage et d’entraide. Les illustrations douces d’Ève Tharlier dans les tons rouges sont toujours plaisantes à regarder et accompagnent le texte dans son élan d’optimisme et de générosité jusqu’à la chute finale tout en poésie. Un très bon moment de lecture et un beau message pour les jeunes lecteurs!

Participation #88 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Couleur: « Bleu » et catégorie Objet: « Fil »