Ô liberté!

Pour cette semaine 30 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Liberté« . Alors direction le Palais de Justice de Nice et la devise de la République française inscrite au-dessus des trois portes du palais. On entre par la Fraternité.  Puis on ressort par la Liberté.  Mais pas pour tout le monde, le Palais abritant en son sein  la Cour d’assises,  le Tribunal correctionnel et le Tribunal pour Enfants.  Certains arrivant par la souricière ne verront jamais la devise et leur privation de liberté continuera. D’autres ressortiront libres. Puis d’autres encore arriveront libres mais sortiront condamnés et menottés, un mandat de dépôt ayant été prononcé à leur encontre.  C’est dire comme se joue la liberté dans le Palais entraînant dans son sillage toute une palette d’émotions! Elle est d’ailleurs palpable dans la salle des pas perdus lors de l’attente parfois angoissante des délibérés. Puis le délibéré est prononcé: soit la joie en cas de relaxe soit le soulagement en cas de condamnation sans emprisonnement soit la douleur ou la colère face à la liberté perdue. Pour d’autres enfin,  la liberté sera de courte durée en attendant la mise à exécution du jugement par le Juge de l’Application des Peines.  Devant ce dernier, la défense de la liberté se rejouera alors. De même,  du côté des victimes quand liberté et sérénité résonnent dans leur tête lorsque leur constitution de partie civile est acceptée et aussi devant des excuses sincères du prévenu – ce qui est malheureusement rare. D’autres situations me viennent en tête pour lesquelles il ne reste que ma liberté d’en parler ou non, n’ayant abordé que le pénal: retrait du permis de conduire, hospitalisation d’office en hôpital psychiatrique, placement d’enfant, mise sous tutelle ou curatelle, expulsion ou vente forcée de son logement, prolongation de placement en centre de rétention, etc. Ô liberté!

6 Comments

  1. Un beau développement de la manière dont les choses se passent et dont on peut être privé de liberté!
    Bon week-end.

    • Jojo

      27 juillet 2019 at 13 h 02 min

      Merci. Il est vrai qu’avec une photo du Palais de Justice de Nice, j’aurai pu parler de l’évasion de Spaggiari… Bon week-end également!

  2. Ayant été juré de cour d’Assises il y a fort longtemps et étant très jeune à l’époque, j’ai « expérimenté » notre « devise » au plus près et j’avoue que je n’en étais pas ressortie indemne ! Bon weekend !

  3. et on fait quoi de la porte de l’egalité dans ce palais dit de justice? curiosité personnelle, le thème était bien liberté 😉

    • Jojo

      27 juillet 2019 at 12 h 59 min

      A vrai dire, sous l’égalité, c’est grillagé… Ô égalité devant la loi! Comme disait La Fontaine dans « Les Animaux malades de la peste »: « Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »… Tout est question d’un subtil dosage entre liberté, égalité et fraternité, sans oublier le principe d’individualisation de la peine…

  4. Vaste sujet que la Liberté et sa privation…
    Bises et bon dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :