Étiquette : Saint-Vallier-de-Thiey

Sur les traces de l’Arche de Ponadieu

Ce 31 août 2013, nous partons à Saint-Vallier-de-Thiey, dans l’arrière-pays grassois. Au Nord de la commune, au niveau du grand pré, nous nous y prenons à deux fois pour trouver à gauche une petite route goudronnée que nous empruntons jusqu’à une croix de fer, le parking étant à côté d’un réservoir d’eau. Pour débuter la randonnée, nous descendons un long moment par un sentier, les eaux de la Siagne se faisant entendre en contrebas. 

Nous marchons ensuite à travers une forêt des chênes verts. Peu avant la dernière descente vers l’arche, nous ne sommes plus seuls, des chèvres gambadant à travers les arbres et les rochers. En contrebas, nous voyons la Siagne qui semble jouer à cache-cache avec nous.

Nous nous rapprochons de l’arche et finissons par une courte descente. La vue sur l’arche et la couleur de l’eau sont magnifiques ! Cette arche s’est naturellement formée afin de permettre à la Siagne de continuer son chemin. Son nom viendrait de « lou pont natiou » (pont naturel car dû à un dépôt de calcaire d’une source disparue) ou de « lou pont a Diou » (pont de Dieu car en offrande à celui qui l’aurait façonné).

Il est temps de repartir par le même chemin. Puisque nous n’avions fait que descendre à l’aller, nous ne faisons que remonter désormais. Le jour commence à tomber lorsque nous revenons sur nos premiers pas. Nous finissons la soirée par un restaurant en terrasse à Saint-Vallier-de-Thiey, à défaut de voir des chauve-souris.

Randonnée au Col du Pilon – Saint-Vallier-de-Thiey

Nous quittons Saint-Vallier-de-Thiey en direction de Grasse et garons la voiture, quelques kilomètres plus loin au Col du Pilon, au niveau de la balise n°56 pour débuter notre randonnée en direction du Castellaras de la Malle. Le sentier forestier est assez raide et très caillouteux. Nous faisons attention à ne pas glisser sous les cailloux qui ne sont pas très stables.

Au lieu et place de la balise n°57, un cairn nous indique que nous devons continuer de grimper. Nous voyons de plus en plus de gui sur les arbres.

Nous arrivons  à un mas à l’abandon, les arbres alentour étant couverts de guis dont l’un d’eux est accessible pour attraper une petite branche.

Vue sur le littoral

Vue sur le lac Saint-Cassien

Crête du Ferrier

Nous avons une belle vue sur les crêtes mais la visibilité est moindre sur le littoral et sur le lac Saint-Cassien. Un peu plus d’une heure s’est écoulé lorsque nous arrivons à la balise n°58. Un peu plus loin, nous amorçons la descente. Nous n’irons pas cette fois jusqu’aux ruines du Castellaras.

Nous repartons avec notre petite branche de gui, le jour de l’An étant proche.

La pierre druidique de Saint-Vallier-de-Thiey

Ce 26 décembre 2006, nous nous rendons à Saint-Vallier-de-Thiey pour voir la pierre druidique. Nous nous garons dans la commune et marchons en direction de la chapelle Saint-Pons. Un peu plus loin sur la droite, l’avenue Séverine : un panneau indique « Pierre druidique » (balise n°46). Nous suivons le balisage jaune. Nous passons à côté d’une bergerie. Le sentier est un peu boisé.

Nous arrivons à la pierre druidique. Elle est facilement reconnaissable et est imposante : une pierre dure d’environ 3 mètres sur un socle plus friable mais tout aussi grand. Il s’agit en réalité d’une formation naturelle du même genre que les cheminées des fées.

Puis nous revenons par le même chemin. Comme il est encore tôt, nous en profitons pour continuer de randonner au Col du Pilon.

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑