Étiquette : rouge

Des activités sur le thème de l’amour

Pour ce mois de février 2020, je participe une nouvelle fois, également via mon compte Instagram, au rendez-vous sur le fil organisé par MamanSurLeFil. Le thème de ce mois-ci est « Love, love, love ».

Nous avons réalisé une petite activité de collage et de gommettes. Je dessine une cigogne comme patron puis découpe les différentes parties dans des feuilles cartonnées de couleur adéquate: orange pour les pattes et le bec, noir et blanc pour le corps et le plumage. Nous utilisons comme décor une demi-page d’une feuille cartonnée bleue. Qu’il est amusant de tout assembler et de finir en collant des yeux mobiles! Puis nous collons un baluchon rempli de gommettes en forme de cœurs. Puis nous dispersons plein de cœurs tout autour.

Nous nous sommes aussi beaucoup amuser avec des coeurs en bois de différentes tailles. Nous en avons peints et/ou pailletées aux couleurs de l’amour (rose et rouge bien sûr!). Nous avons gardé certains petits à l’état brut pour les disposer sur une pomme de pin peinte en rose.

Nous avons aussi collé des sequins et/ou des yeux mobiles sur des grands coeurs. Mais avant de coller les sequins, nous les avons triés par couleur et mis dans des petits pots en verre comme le Monstre des couleurs d’Anna Llenas. Nous avons resorti pour l’occasion nos marionnettes à doigt et La couleur des émotions. 

Une fois tous ces coeurs coloriés, que faire d’autant de coeurs? Un jeu de morpion de l’amour! Rien de plus simple pour fabriquer ce jeu de société DIY. Nous en avions déjà fait pour Halloween, Noël (et bientôt un nouveau pour Pâques). Je découpe un carré de 15 cm sur 15 cm sur une feuille blanche que je colle sur un morceau de carton usagé. Puis une fois le tout séché, nous quadrillons par carré de 5 cm sur 5 cm avec une règle. Puis nous collons du ruban rouge pour emballage cadeau qu’il nous restait de Noël. Et voilà notre jeu de morpion fait maison prêt!

Outre ces activités manuelles, nous avons bien évidement lu et relu des albums jeunesse sur ce thème en reprenant dans notre bibliothèque:

Et de nouveaux emprunts à la médiathèque (rentrant pour certains également dans nos lectures hivernales):

L’amour peut, en effet, revêtir plusieurs formes comme l’amour avec un grand A et donc le sentiment amoureux (merveilleux ou douloureux), l’amour parental (maternel/paternel mais aussi des grands-parents), l’amour filial, etc. Un vaste sujet qui fait tourner le monde et est une source intarissable d’inspiration, heureusement la plupart du temps pour la joie et le bonheur des plus petits comme des plus grands!

Enfin, pour l’occasion, nous avons refait des petites activités manuelles en jouant avec de la pâte à modeler et nos perles en forme de cœur, d’étoile et de fleur. Nous avons également découpé des cœurs dans du papier que nous avons colorié aux feutres ou aux crayons de couleurs avant de perforer les contours pour y passer de laine. Il y a eu également des cœurs en peinture, avec des pinceaux et/ou du papier bulle. D’ailleurs, ces activités permettent, tout en s’amusant, de développer la motricité fine des tout-petits.

Participation 2 #rvsurlefil de MamanSurleFil #Love, love, Love

Au fil des pages avec Rouge Thildou

Nous empruntons à la bibliothèque Rouge Thildou de Malou Ravella et Marianne Barcilon (éd. du Ricochet, coll. Les Bouées du Ricochet, 2003), un album jeunesse à partir de 3 ans. Cet album jeunesse est le premier d’une série de quatre. Les autrices déclinent aussi trois autres couleurs avec Jaune Kajou, Bleu Linou et Vert Zabou. Dans Rouge Thildou, c’est le rouge qui est mis à l’honneur à travers de nombreux déguisements que des élèves sortent d’une boîte en cartons: un camion de pompier, un poisson, des fleurs, etc. Thildou trouvera-t-elle également un déguisement dans la boîte? Grâce à de jolies illustrations à l’aquarelle, l’histoire permet aux tout-petits de se familiariser avec la couleur rouge et de développer leur vocabulaire autour d’objets, personnages et animaux de cette couleur.

Pour prolonger la lecture, nous faisons des activités à partir des illustrations de l’album: des collages et des gommettes pour se repérer dans l’espace ou dénombrer de 1 à 3. Nous collons autant de gommettes qu’il y a d’objets ou personnages sur le dessin. Puis nous collons des gommettes pour retracer le chemin permettant à Thildou de trouver son déguisement.

Nous continuons à nous repérer dans l’espace en collant au bon endroit les images pour reproduire le modèle sur un quadrillage. Nous nous amusons aussi avec des cartes plastifiées fabriquées à partir des illustrations et à rechercher des objets rouges dans la chambre. Il ne nous reste plus qu’à emprunter les trois autres albums pour s’amuser avec le jaune, le vert et le bleu.

Participation #33 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Adjectif: « Rouge »

Au fil des pages sur le thème de la sécurité routière

Les enfants adorent jouer avec les véhicules, que ce soit les petites voitures, les camions de pompier ou les trains. Et qui dit véhicule dit sécurité routière avec les feux tricolores ou les panneaux de signalisation! A force d’entendre « rouge, vert, rouge, vert » à chaque feu ou lorsque nous jouons avec les petites voitures, je me suis dit qu’il était peut-être temps de lire des albums jeunesse sur les règles du code de la route.

Nous commençons par un album jeunesse qui ne va pas faire cesser les « rouge, vert » puisqu’il s’agit de Rouge et Vert de Gabriel Gay (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2016). Les petits bonshommes du feu de signalisation se disputent lorsque Vert voudrait que Rouge laisse traverser un chien, en l’absence de voiture. Cela crée un accident et Vert est éjecté du feu de signalisation. Il part à la découverte de la ville avec un pigeon. Mais toutes les voitures lui font de plus en plus peur, d’autant que son absence a provoqué un énorme bouchon. Vert finit par être renversé par une voiture. Rouge vient à sa rescousse. Rouge et Vert comprennent alors qu’ils doivent travailler de concert pour rétablir la circulation. Quel travail d’équipe entre ces deux petits bonshommes pour nous permettre de circuler sans soucis dans notre vie quotidienne, que nous soyons piéton, conducteur ou cycliste!

Cet album  jeunesse aborde également le thème de la pollution des grandes villes avec les tas de poubelles ou le fait que le pigeon se nourrit de plastique, ce qui n’est pas forcément appréhendé par les tout-petits lecteurs, trop concentrés sur les petits bonhommes aux couleurs bien vives et qui contrastent avec le décor très sombre de la ville. Il est donc possible de prolonger cet album, avec les plus grands enfants, en parlant d’écologie et de respect de l’environnement.

Puis nous lisons Le code de la route de Mario Ramos (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2018), un album jeunesse sans texte et revisitant les contes traditionnels. Le Petit chaperon rouge se rend, en draisienne, chez sa grand-mère. Grâce à de nombreux panneaux de la circulation, elle est prévenue – à l’instar du lecteur – du passage d’autres personnages de conte: les trois ours (sans Boucle d’Or) qui traversent la route à vélos, les trois petits cochons sur des skateboards ou bien encore un loup sur des patins à roulettes… Trois petites souris se sont aussi glissées dans chaque page. Fous rires garantis surtout avec le loup!

Une bien jolie initiation ludique aux règles de la circulation routière pour les tout-petits lecteurs et une piqûre de rappel pour les plus grands, même si dans le second livre, aucun des personnages ne porte de casque.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégorie Livre « Code » et #3 catégorie Couleur « Vert »

Au fil des pages avec les pompiers

Pin-pon! Un incontournable chez les enfants, les pompiers et leur camion bien sûr! Nous lisons Les pompiers de Marion Zoubenko et Charlie Pop (éd. Gründ, 2019), dans la collection « Mes baby docs sonores » . Cet album jeunesse cartonné peut être mâchouillé – lu dès un an. Il permet différentes lectures selon l’âge de l’enfant: à chaque page, des puces pour écouter (le gyrophare, la grande échelle, etc.), un cherche et trouve pour observer les détails des illustrations (le 18, la hache, le casque, les gants, etc.), un imagier mais aussi une petite documentation sur l’univers des pompiers (le centre d’appels, les vestiaires, l’entraînement, l’intervention des pompiers sur un accident et un incendie, etc.). Cela permet aux tout-petits d’enrichir leur vocabulaire de façon ludique. Cet album jeunesse est, en effet, rempli d’informations très accessibles pour les enfants de 2 ou 3 ans. Après plusieurs lectures, nous nous amusons à rejouer les scénettes avec notre camion de pompier, en appuyant ou non sur les puces de l’album. Nous avons aussi en tête la comptine « Au feu les pompiers ».

L’occasion également de relire notre magazine Popi du mois de janvier 2019 (éd. Bayard) sur le thème des pompiers et plus largement sur la couleur rouge. Nous retrouvons Popi dans une caserne de pompiers mais aussi un petit monde des pompiers.

Challenge Petit Bac d’Enna – #1 catégorie Métier « Pompiers »

Au fil des pages avec Tout est rouge

Nous nous replongeons, avec Tout est rouge de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016), dans l’automne avec la découverte de cette saison par les écureuils, Nic, Nac et Noc. Nous avions pu être aussi émerveillés qu’eux en nous promenant en forêt cet automne en observant la végétation et les couchers de soleil. Cet album est tout en poésie, avec de très jolies illustrations toutes douces et qui se déclinent autour des teintes automnales: rouge bien sûr, orangée et jaune. L’auteur a réussi à retranscrire à merveille les changements de l’automne à travers l’histoire de cette famille d’écureuils qui passeront l’hiver bien au chaud.

Pour prolonger l’histoire, nous pouvons aussi jouer à rechercher tous les objets rouges qui nous entourent. Nous faisons également un puzzle de la couverture. Nous collons aussi dans l’ordre des images séquentielles de l’histoire ou utilisons des cartes plastifiées, comme par exemple en cherchant qui est Nic, Nac et Noc… Selon l’âge de l’enfant, il est possible d’aborder la façon dont les animaux passent l’hiver: certains s’adaptent au froid, d’autres hibernent ou hivernent, d’autres encore migrent dans des régions plus chaudes et même certains meurent en ayant pris soin avant de laisser une descendance…

Challenge Petit Bac d’Enna – #1 catégorie Couleur « Rouge »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑