Étiquette : reproduction

Au fil des pages avec Le problème avec les lapins

Nous empruntons à la bibliothèque Le problème avec les lapins d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2009), un album jeunesse à partir de 6 ans. Partant des suites du mathématicien italien Fibonacci et de son problème de population des lapins résolu au XIIIe siècle, l’autrice s’amuse à décrire, mois par mois, la vie d’un couple de lapins dans un champ et de sa descendance. Au fil des mois, il y a bien sûr de plus en plus de lapins. Sous forme de calendrier (même des trous ont été prévus pour l’accrocher!), cet album pop-up est rempli d’humour et dépeint la vie quotidienne des lapins et leurs problèmes comme la pluie, l’ennui, le froid ou la chaleur. Les illustrations d’Emily Gravett sont toujours aussi craquantes et drôles, comme dans Drôle d’œuf ou Sortilèges. Elles sont remplies de détails notamment à travers les rabats, les découpes et les petits livres intégrés à l’album: des recettes de carottes, un faire-part de naissance ou bien encore un carnet de rationnement délivré par le Ministère de carottes. Que de situations rigolotes imaginées par l’autrice! Un véritable coup de cœur pour cet album jeunesse! À lire sans modération!

Participation #93 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégorie Animal: « Lapins »

Au fil des pages autour d’un œuf

À quelques jours d’intervalles, nous empruntons à la bibliothèque deux albums jeunesse traitant une histoire similaire: la découverte d’un œuf par un animal, même si la fin diffère.  Il s’agit, tout d’abord, de C’est à moi, ça! de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, 2010), l’auteur s’amusant avec la période des « c’est à moi » des tout-petits, vers 2/3 ans. Une grenouille trouve un œuf. Mais d’autres animaux veulent le lui prendre. S’ensuivent des disputes jusqu’à ce que l’œuf éclose. De cet auteur, nous avions déjà  lu 1,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3. Quel animal sortira de cet œuf? La grenouille ne devrait-elle pas se méfier? L’histoire comporte des rebondissements rigolos. Cet album jeunesse aborde, avec beaucoup d’humour, les thèmes de la possession et de l’apprentissage du partage chez les tout-petits.

Puis nous lisons Drôle d’œuf d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2008). Cette fois-ci, c’est un canard qui trouve un œuf qu’il couve, longtemps, jusqu’à son éclosion, sous le regard moqueur d’autres oiseaux. La méfiance sera-t-elle à nouveau de mise? Nous retrouvons avec plaisir l’humour de l’autrice que nous avons découvert avec Sortilèges. Les illustrations sont rigolotes et dynamiques grâce aux découpes et rabats de l’album, sans oublier les petits détails (les livres lus par la chouette, les chaussons tricotés par le canard) qui rendent la chute vraiment très drôle. Un bon moment de lecture ponctué de rires!

Pour prolonger la lecture de ces deux albums, nous nous amusons à classer les œufs par leur taille. Nous abordons également la notion d’ovipare ainsi que le cycle de vie d’un animal ovipare, comme la poule que nous avions déjà évoqué à Pâques. Nous voyons ainsi, par exemple, que le papillon, le lézard des murailles, le serpent, la chouette, la poule, le canard, le crocodile, l’abeille, la tortue, le manchot empereur et les poissons sont ovipares.

Participation #85 Je lis aussi des albums

Participation #24 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Lieu: « Moi » (localité de Norvège) et catégorie Adjectif: « Drôle »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑