Étiquette : peur de l’abandon

Au fil des pages avec Cinq dans le lit

Nous empruntons à la bibliothèque un album jeunesse pour continuer de s’amuser autour des premiers chiffres, après avoir lu 1,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3. Il s’agit cette fois de Cinq dans le lit de Marie-France Painset et l’Atelier Saje (éd. Didier Jeunesse, coll. Les tout-cartons petite enfance, 2018), un album jeunesse pour les moins de 3 ans. Reprenant la comptine anglaise « There were ten in the bed », nous suivons cinq lapins dans un lit. Le plus petit pousse les autres un à un du lit, jusqu’à se retrouver seul, tout terrifié. Cet album cartonné avec des tirettes permet aux tout-petits de participer activement à l’histoire en faisant tomber les lapins au fil des pages. Il permet ainsi une première approche de la soustraction mais aborde également les émotions comme la peur d’abandon au moment du coucher. Les illustrations tout en rondeur et épurées des petits lapins apportent une touche de fantaisie à cet album à manier avec beaucoup de plaisir. Simple et efficace pour les jeunes lecteurs!

Participation #45 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Objet: « Lit »

Au fil des pages avec La provision de bisous de Zou

Nous relisons, en cette semaine de rentrée des classes, La provision de bisous de Zou de Michel Gay (éd. L’école des loisirs, 2017), album jeunesse à partir de 3 ans. Nous suivons Zou, un petit zèbre qui part pour la première fois en colonie de vacances. Triste de devoir être ainsi séparé de ses parents, ces derniers ont l’idée de lui fabriquer une provision de bisous. Arrivera-t-il à surmonter leur absence pendant la première nuit dans le train l’amenant sur le lieu des vacances? Grâce à cette boîte, la nuit sera chargée de beaucoup d’émotions! L’entraide et l’amitié feront également partie du voyage. Cet album jeunesse peut permettre aux tout-petits de se préparer à une première séparation d’avec les parents, que cette séparation soit plus ou moins longue: par exemple au moment du départ pour la colonie de vacances mais aussi le centre aéré, la crèche ou la nounou, l’école, un séjour chez les grands-parents, une hospitalisation, etc.

Participation #44 Je lis aussi des albums

Participation #16 Devine qui vient Bloguer?

Au fil des pages avec Un peu perdu

De Chris Haughton, nous avions lu, un nombre incalculable de fois, Oh non George!. J’avais repéré que dans notre bibliothèque municipale, nous pouvions emprunter Un peu perdu et Chut! On a un plan. Direction la bibliothèque et à force de rechercher ces deux albums, je ne fais pas attention que j’emprunte deux fois Un peu perdu mais dans deux formats différents. Encore une raison – si l’en fallait une – pour retourner à la bibliothèque pour Chut! On a un plan.

Nous lisons d’abord la version cartonnée, idéale pour les tout-petits: Un peu perdu de Chris Haughton (éd. Thierry Magnier, 2013). En plein sommeil, le Bébé Chouette (qui est en réalité un hibou) tombe du nid. Loin de sa mère, il n’a qu’une hâte, la retrouver au plus vite. Il sera aidé par un écureuil, pas très doué mais très enclin à l’aider du mieux possible. Heureusement, une grenouille saura reconnaître la Maman Chouette. Malgré le thème du sentiment d’abandon et la peur éprouvée par le Bébé Chouette d’être loin de sa mère, cette histoire est très drôle. Le texte répétitif y participe fortement tout comme les illustrations très colorées. La chute de l’histoire est aussi ouverte que celle de Oh non, George! et apporte avec elle de grands instants de rire.

Nous lisons également le format plus grand et plus souple: Un peu perdu de Chris Haughton (éd. Thierry Magnier, 2012), ce format permettant de mieux observer les détails des illustrations, en particulier les déplacements de la Maman Chouette qui recherche également son bébé.

Pour prolonger la lecture, nous faisons un hibou en rouleau de papier toilette à l’image du Bébé Chouette. Nous utilisons un rouleau que nous avions peint la semaine dernière en noir. Puis après avoir plié le haut du rouleau pour former les aigrettes du hibou, nous collons les yeux mobile et les différents morceaux de papier cartonné pour les autres parties du corps: des ailes grises, le contour des yeux violet, un bec orange et quatre bandes bleues sur le corps représentant des plumes.

Nous jouons également avec un imagier en cartes plastifiées et dans lequel nous retrouvons les différents animaux de l’histoire: chouette, écureuil, ours, lapin et grenouille. Nous faisons également des puzzles, un memory et des marottes de cet album jeunesse qui permet de dédramatiser cette peur de la séparation ou de l’abandon, comme par exemple un premier jour chez la nounou ou à la crèche ou le jour de rentrée à l’école maternelle.

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Adjectif: « Perdu »

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑