Étiquette : ours (page 2 of 4)

Au fil des pages avec Plume s’envole

Attirés par la couverture de l’album (« Oh Jojo! »), nous empruntons à la bibliothèque Plume s’envole de Hans de Beer (éd. Nord-Sud, 2002), un album jeunesse à partir de 3 ans. Plume, un petit ours blanc rêve de voler. Il rencontre Youri, un macareux moine tout mazouté qui n’arrive plus à s’envoler. La découverte d’une montgolfière permettra-t-elle à Plume de réaliser son rêve en volant au-dessus des nuages et à Youri de voler à nouveau? Cet album jeunesse permet d’aborder avec les tout-petits le thème de l’amitié, de l’entraide, de la pollution et du respect de l’environnement, même si l’histoire est avant tout axée sur le désir de voler des deux protagonistes. A l’instar de la couverture de l’album, nous apprécions les illustrations toutes en douceur à l’aquarelle de cet album.

Pour prolonger la lecture, nous relisons des imagiers issus de deux numéros mensuels  du magazine Popi (éd. Bayard, février et août 2019) : l’un sur les animaux du froid et l’autre sur tout ce qui vole.  Puis nous faisons également de la peinture et des collages en reprenant des illustrations de l’album.

Participation #36 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec L’ours qui aimait les histoires

Nous empruntons à la bibliothèque L’ours qui aimait les histoires de Dennis Haseley et Jim LaMarche (éd. Casterman, 2013). Nous suivons la naissance d’une amitié entre un ours et une jeune femme à travers le plaisir de la lecture. Tout se met en place autour des livres: d’abord la découverte des lettres sur un morceau de papier perdu dans la forêt, puis des années plus tard, des livres que lit une  jeune femme assise sur une chaise, puis la voix de cette liseuse. Et c’est ainsi que la jeune femme réussit à apprivoiser l’ours. A chaque rencontre, l’ours est heureux de retrouver la jeune femme et de l’entendre lui raconter des histoires. Mais de son côté, la jeune femme est de plus en plus partagée entre ce plaisir de lire et une certaine tristesse en sachant qu’elle devra partir une fois l’hiver arrivé. Les auteurs réussissent à décrire ces sensations et sentiments entourant la découverte des livres.  Cela rappelle au parent lecteur ce moment des premières histoires partagées avec son bébé lorsque celui-ci entend ses premiers sons lus, les changements d’intonation de voix, les émotions ressenties, etc… Puis initié au plaisir de lire, le tout-petit prendra son envol pour lire des histoires et en raconter, laissant libre cours à son imagination. Mais revenons à ce petit ours fasciné par l’objet qu’est le livre avec son papier, ses mots, son odeur et son histoire mais aussi les sensations et émotions qu’il procure à sa lecture ou à son écoute. Un  joli coup de cœur pour cet album jeunesse plein de tendresse et aux illustrations si douces et déclinant les couleurs automnales! 

Participation #32 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Lecture: « Histoires »

Au fil des pages avec Bob & Marley, Le monstre

Après avoir lu Bob & Marley, La nuit, nous continuons avec une autre aventure:  Bob & Marley, Le monstre de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2016), album jeunesse dès 3 ans. Cette fois-ci,  Bob  et Marley sont en pleine cueillette de framboises.  Mais soudain, Bob est attaqué par un monstre.   De tirade en tirade, ne serait-il pas alors un digne représentant des plus grands de la Tragédie ou un roi de l’exagération? Bob  personnifie bien le tout-petit lorsqu’un petit rien aux yeux de l’adulte peut déclencher chez lui une tempête émotionnelle. Heureusement, il pourra une nouvelle fois compter sur le vaillant Marley.  La chute de l’histoire est toute mignonne, lorsque l’identité du « monstre » est révélée. Il ne nous reste plus qu’à dénicher de nouveaux albums de Bob & Marley à la bibliothèque.

Participation #31 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Prénom: « Marley »

Au fil des pages avec Bob & Marley, La nuit

Nous retrouvons avec grand plaisir Bob et Marley, deux amis ours un brin chamailleurs que nous avions découverts avec Bob & Marley, Le cadeau. Nous empruntons, en effet, à la bibliothèque Bob & Marley, La nuit de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2018), album jeunesse dès 3 ans. Un soir, Bob est angoissé à l’idée que le Soleil ne se lève plus jamais. Il fait part de sa peur à Marley qui, toujours aussi facétieux, lui suggère de rester éveillé toute la nuit. Qu’à cela ne tienne, Bob suit ce conseil mais finit par s’endormir. Le jour viendra-t-il ou nos deux amis finiront dans un monde de nuit éternel? Comme dans le précédent album lu, l’auteur joue sur les caractères bien différents des deux ours. Bob renvoie au tout-petit, à l’âge des terreurs nocturnes. Je pensais que le dénouement aurait été une éclipse solaire mais le final est bien plus drôle. Comme nous adorons ce duo,  nous lisons une autre histoire: Bob & Marley, Le monstre.

Participation #30 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 catégorie Prénom: « Bob »

Au fil des pages avec l’école

En attendant la rentrée des classes et pour continuer de se familiariser avec l’école maternelle, nous empruntons à la bibliothèque deux albums jeunesse sur ce thème et qui permettent aux tout-petits, dès 3 ans, de dédramatiser leur première rentrée.

Il s’agit tout d’abord d’Un ours à l’école de Jean-Luc Englebert (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2015). Dans la forêt, à quelques heures du début de son hibernation, un petit ours découvre un bonnet perdu dans la forêt et s’aventure plus loin que de coutume jusqu’à découvrir une école. Quelle n’est pas sa surprise en découvrant dans la cour de récréation des enfants jouant avec le même bonnet! Intrigué, il s’approche et est emporté dans une drôle de journée par les enfants l’acceptant comme un de leurs pairs et avec beaucoup de bienveillance. Que d’expériences pour ce petit ours qui assistera également à une leçon de calcul élémentaire, avant que la réalité sous les traits de la maîtresse ne le rattrape! Les tout-petits peuvent s’identifier facilement à ce petit ours, petit écolier d’un jour. Les illustrations à l’aquarelle sont aussi tendres que l’histoire de cet album jeunesse qui aborde joliment les thèmes de la découverte de l’école, de la tolérance et de l’autonomie.

Puis nous lisons Mon premier jour d’école de Debi Gliori et Alison Brown (éd. Gautier-Laugereau, 2018). C’est le premier jour d’école de Petit Hibou qui préférerait rester auprès de sa mère et de Bébé Hibou. Pourtant, au fur-et-à-mesure de la journée, il va prendre plaisir à être à l’école grâce aux activités organisées par la maîtresse, l’accueil chaleureux des autres élèves, etc. Une premier journée bien remplie qui en appellera bien vite d’autres! Comme dans le précédent album, le tout-petit peut s’identifier à Petit Hibou qui doit affronter ses craintes face à une situation inédite: être élève. Petit Hibou a une frimousse toute craquante, à l’instar des illustrations de cet album jeunesse toutes colorées.

Participation #29 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #7 catégories Lieu: « École » et Adjectif: « Premier »

« Older posts Newer posts »

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑