Étiquette : ours (Page 1 of 12)

Au fil des pages avec Le lit des parents

Nous empruntons à la médiathèque Le lit des parents de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans. Léo est un petit ourson qui a bien du mal à rester dans son lit pendant la nuit. Tout un tas de raisons le réveille (une petite soif, une petite faim, envie de faire pipi, un cauchemar…) et le pousse à aller chercher du réconfort dans le lit de ses parents. Le temps de la grande hibernation des ours approche. La passera-t-il dans le lit de ses parents? Ou Léo arrivera-t-il à dormir seul dans son lit?

Comme toujours avec Marianne Barcilon, les illustrations à l’aquarelle sont douces et rigolotes. Il y est question des rituels du soir, chacun devant dormir dans son lit. Il n’est pas si simple de dormir seul pour un enfant. Le jeune lecteur pourra facilement s’identifier au petit ourson qui rappellera également des anecdotes au parent lecteur. Il est aussi fait référence à Boucle d’Or, le doudou du petit ourson étant une poupée aux traits d’une petite fille blonde qu’il appelle Douzumain. Un bon moment de lecture!

Participation #22 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Boucle d’Or et les trois ours

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Objet: « Lit »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #6 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Au fil des pages avec Elma, une vie d’ours

J’emprunte à la médiathèque le diptyque Elma, une vie d’ours d’Ingrid Chabbert et Léa Mazé, une BD jeunesse à partir de 7 ans. Dans le premier tome, Le grand voyage (éd. Dargaud, 2018), Elma, une petite fille de 7 ans a été élevée par un ours, véritable père pour elle. Mais à l’approche de ses 8 ans, il est temps pour elle d’entreprendre un grand voyage. L’ours semble inquiet et reste bien silencieux face aux questions de la petite fille. Quel est donc l’objectif de ce périple?

Les illustrations dynamiques et aux couleurs automnales apportent une tendresse à cette relation touchante et fusionnelle parent/enfant entre un ours au grand cœur et une petite fille sauvage, intrépide et au fort tempérament. On ressent l’attachement et l’amour réciproque qui unit ces deux êtres mais aussi les inquiétudes de l’ours qui dénotent par rapport à l’insouciance enfantine d’Elma. Ce voyage apparaît comme un parcours initiatique pour la petite fille, sans qu’elle s’en rende compte et qui risque de mal finir.

J’avais déjà lu le tome 1 en octobre 2019 mais n’avais pas pu encore emprunter le tome 2. C’est chose faite ce mois-ci, ce qui me permet d’avoir les réponses aux questions laissées en suspens dans le premier tome. Le duo autrice/illustratrice aborde de façon tendre et poétique la fin de l’enfance.

En effet, dans ce second tome, Derrière la montagne (éd. Dargaud, 2019), je reprends l’intrigue là où elle s’était arrêtée. Le voyage d’Elma et de l’ours est de plus en plus périlleux, les eaux inquiétantes les ralentissant. Blessé, l’ours se décide à révéler à la petite fille son passé et le destin qui l’attend. Un bon moment de lecture avec une préférence pour le premier tome! 

Pour d’autres avis: Chicky Poo et Blandine.

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégories Prénom: « Elma » et Voyage: « Voyage »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #3 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Au fil des pages avec Maman Ours

Nous empruntons, à nouveau, à la médiathèque Maman Ours de Ryan T. Higgins (éd. Albin Michel Jeunesse, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans et je me rends compte que je n’avais pas encore pris le temps de le chroniquer sur le blog. Marcel est un ours solitaire et râleur qui n’aime rien excepté les œufs. Lorsqu’il récupère quatre œufs d’oie pour son déjeuner, il est victime d’une erreur d’identité. Alors qu’ils sont en train de cuire, les œufs éclosent, quatre oisons prenant Marcel pour leur mère. L’ours grincheux finira-t-il par s’attacher à eux au point de les adopter?

Les mimiques de Marcel sont hilarantes et feront très certainement plus sourire le parent lecteur que le jeune lecteur dans la découverte de son rôle parental. Derrière ses airs grognons, Marcel a un bon fond, ce qui me rappelle un autre parent malgré lui et aussi victime d’une erreur d’identité par des poussins, le renard du Grand méchant renard de Benjamin Renner (éd. Delcourt, coll. Shampooing, 2015), une BD jeunesse. Et forcément, en cette semaine de la Chandeleur, c’est encore plus savoureux. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet d’aborder avec beaucoup d’humour avec les plus jeunes la migration des oies sauvages et aussi le respect de l’environnement dans ses choix alimentaires!

Participation #13 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Œufs durs

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Animal: « Ours »

Au fil des pages avec Dors bien, Ours brun!

L’été dernier, nous avions emprunté à la médiathèque une lecture hivernale avec Dors bien, Ours brun! de Karma Wilson et Jane Chapman (éd. Milan, 2002), un album jeunesse à partir de 3 ans. En plein hiver, bien à l’abri, l’ours brun hiverne. Mais une petite souris puis d’autres animaux de la forêt viennent à leur tour, un à un, se réfugier dans sa caverne, mangeant et chantant sans que cela ne semble réveiller Ours brun. Ce dernier dort-il vraiment si profondément?

Les illustrations de Jane Chapman sont très jolies, les différents animaux étant tout mignons, entre la petite souris, le lièvre variable ou encore la taupe par exemple. La chute de l’histoire est tout aussi adorable. Un très bon moment de lecture avec cette jolie histoire d’amitié drôle et gourmande (miam le pop-corn)! Il en existe d’autres avec ces personnages, comme Joyeux Noël, Ours brun! que nous n’avons pas pu encore lire mais que j’ai déjà repéré à la médiathèque.

Participation #12 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pop-corn

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Couleur: « Brun »

Au fil des pages avec Super potes

Nous lisons Super potes de Smriti Halls et Steve Small (éd. Sarbacane, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Écureuil et Ours sont super potes. Mais vont-ils rester amis pour la vie? En effet, Écureuil supporte de moins en moins d’avoir toujours dans les pattes Ours. Le jour où Ours casse sa tasse pour le thé, Il décide de partir loin de lui, pensant ainsi retrouver paix et sérénité. Mais à la place, ce n’est que vide et tristesse, à l’image de sa tasse cassée. Parviendra-t-il à redevenir ami avec Ours?

L’histoire aborde avec humour l’amitié, avec ses hauts et ses bas, où parfois la patience est de mise face à un ami un peu trop envahissant ou lorsqu’il s’agit d’apprendre à concilier avec des moments à soi sans vexer l’autre. C’est une histoire rigolote avec un duo d’amis fonctionnant sur leurs différences, un petit écureuil râleur et un grand ours maladroit! Les illustrations mettent d’ailleurs l’accent sur les émotions ressenties, les deux animaux étant très expressifs. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui permettra aux plus jeunes de réfléchir sur le sens de l’amitié, entre plaisir d’être ensemble et/ou envie de s’isoler!

Participation #9 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Goûter

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑