Étiquette : Orianne Lallemand (Page 1 of 3)

Nos lectures autour de la galette des rois 2022

Cette année, tout en dégustant galettes et couronnes des rois, nous relisons des albums jeunesse sur ce thème depuis quelques jours.

  • (Album jeunesse) La galette et le roi de Schéhérazade Zeboudji et Marianne Barcilon

Nous commençons par relire La galette et le roi de Schéhérazade Zeboudji et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des Loisirs, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, les animaux se préparent pour le jour de galette qui permettra de dévoiler le nouveau roi pour l’année à venir. Nous rigolons toujours autant au fil des pages, notamment avec les facéties du loup qui voudrait bien avoir la fève. 

  • (Album jeunesse) La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart

Nous relisons ensuite La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans selon l’auteur mais 6 ans selon l’éditeur et qui est une version détournée de Roule Galette de Natha Caputo et Pierre Belvès. Pour l’anniversaire de Mère-Grand, Monsieur Lapin prépare une galette. Alors qu’elle refroidit, la galette prend la poudre d’escampette. Un conte-randonnée toujours aussi drôle et gourmand avec le Petit chapeau rond rouge ou Igor le loup par exemple!

  • (Album jeunesse) J’aime la galette! d’Orianne Lallemand et Maud Legrand

Nous relisons, voire plutôt nous chantons, J’aime la galette! d’Orianne Lallemand et Maud Legrand, un album jeunesse cartonné, au format à l’italienne et à partir de 2/3 ans que nous avions découvert l’année dernière. Le duo autrice/illustratrice s’amuse avec la comptine « J’aime la galette, savez-vous comment? » chantonné par de nombreux personnages de contes et fables comme la petite souris, un ogre, une sorcière ou bien encore le Petit Chaperon rouge et le loup. Un très bon moment de lecture gourmande!

  • (Album jeunesse) Caroline et la galette des rois de Pierre Probst

Nous lisons Caroline et la galette des rois de Pierre Probst (éd. Hachette Jeunesse, 1989, rééd. 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Comme chaque année au mois de janvier, Caroline et ses amis préparent la galette des rois. Mais Youpi avale la fève. A défaut de farine, il est décidé d’aller acheter une galette à la boulangerie. Mais cette fois, deux fèves sont trouvées, en premier Kid puis Plouf dont la fève est coincée entre deux molaires et qui est conduit chez le dentiste. Qui sera donc roi cette année? Que de péripéties pour ce tirage des rois qui se finit dans un beau partage de galette! Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse de mon enfance rigolo et généreux!

  • (Roman jeunesse) La galette des rois d’Emmanuelle Massonaud et Thérèse Bonté

Dans la collection « J’apprends à lire avec Sami et Julie », nous lisons La galette des rois d’Emmanuelle Massonaud et Thérèse Bonté (éd. Hachette Éducation, 2018, rééd. 2021, 31 pages), un roman jeunesse Premières Lectures (Niveau 2, Milieu de CP) à partir de 6 ans. En ce 6 janvier, Sami et son père préparent une galette des rois. Julie, sa sœur aînée, fabrique les couronnes. Qui aura la fève? L’histoire reprend les moments conviviaux et gourmands de la fête des rois. Un bon moment de lecture pour apprendre à lire tout seul, la lecture étant facilitée par des aides à la lecture (lettres muettes en bleu et le son indiqué pour la liaison entre deux mots).

  • (Album jeunesse) Roule, Ginette! d’Anne Dory et Mirion Malle

Dans nos lectures sur le thème de la galette des rois, nous lisons également Roule, Ginette! d’Anne Dory et Mirion Malle (éd. La ville brûle, 2021), un album jeunesse au format à l’italienne, à partir de 4 ans et qui reprend le conte traditionnel russe Kobolok pour en donner une version féminine, la Vieille se décidant à quitter le Vieux. Comme dans Roule Galette de Natha Caputo et Pierre Belvès, la Vieille appelée ici Ginette prépare une galette sans aucune aide du Vieux. Alors qu’elle pose la galette au bord de la fenêtre pour la refroidir sous un rayon de soleil, elle se dit qu’elle aimerait bien être à sa place pour se prélasser au soleil. Soudain, elle se transforme en galette et part sur le sentier, croisant des animaux qui voudraient bien la manger. Sera-t-elle croquer par le renard? Il y est ainsi question de liberté, de bonheur et de sororité.

Participation  #15 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Lecture jeunesse

Participation  #1 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Traditions

Participation  #1 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Galette des rois

Deuxième alphabet des animaux: T comme Taupe

Pour la semaine 42 de mon challenge de l’alphabet des animaux illustrés sur Instagram #jojoenherbeetcieillustre qui associe la première lettre d’un animal avec une illustration tirée de la littérature jeunesse en suivant l’ordre de l’alphabet, il s’agit du T comme Taupe. Alors voici notre sélection de taupes qui sera mise à jour au fur-et-à-mesure de nos lectures.

  • Petite Taupe dans Petite taupe, ouvre-moi ta porte! d’Orianne Lallemand et Claire Frossard (éd. Auzou, 2009), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Madame Utopia dans Billy cherche un trésor de Catharina Valckx (éd. L’école des Loisirs, 2020), un album jeunesse très rigolo à partir de 5 ans, et même bien avant
  • une taupe également dans Dors bien, Ours brun! de Karma Wilson et Jane Chapman (éd. Milan, 2002), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • et enfin celle de Pas de panique, Belette! de Ciara Gavin et Tim Warnes (éd. Mijade, 2020), un album jeunesse à partir de 4 ans

Au fil des pages avec Le loup qui découvrait le pays des contes

Nous empruntons à la médiathèque Le loup qui découvrait le pays des contes d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pour le goûter du Printemps, Loup voudrait préparer un gâteau aux pommes pour ses amis mais il ne sait pas cuisiner. Arrivera-t-il à trouver de l’aide dans la forêt en commençant par une bonne recette?

Un très bon moment de lecture avec Loup qui, ingrédient après ingrédient, croise de nombreux personnages issus des contes comme les Trois petits cochons, le Petit Chaperon rouge, la petite poule rousse et bien d’autres encore… Les illustrations en montrent beaucoup, certains dans les arrière-plans comme par exemple le Chat botté ou Pinocchio… Il est très rigolo de les rechercher. Le duo autrice/illustratrice s’amuse avec les contes traditionnels, le loup n’étant pas le méchant de l’histoire. Mais c’est aussi une histoire gourmande!

Pour prolonger la lecture, nous faisons un gâteau aux pommes en suivant la recette de Tatie Rosette – la tante des Trois petits cochons, ce qui va parfaitement avec le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.  Un régal! Je participe également au jeu de pistes du Mois des Contes et Légendes de Bidib pour la piste n°2, « Conte détourné ».

Participation #40 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte détourné

Participation #4 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2020 de Bidib et Fondant

Challenge Petit Bac d’Enna #9 Catégorie mot au pluriel: « Contes »

Une taupinière pour Petite Taupe

Pour prolonger la lecture du dernier album étudié en classe et que nous lisons également régulièrement à la maison, Petite Taupe, ouvre-moi ta porte! d’Orianne Lallemand et Claire Frossard, nous avons fabriqué hier et encore ce matin une taupinière pour Petite Taupe pour raconter l’histoire à la façon Narramus.

Pour ce faire, j’ai commencé par découper dans des cartons usagés ce qui constituera la taupinière. Sur un côté, j’ai utilisé un cutter pour faire la porte. Nous avons peint en bleu la porte en même temps qu’un autre petit morceau pour la cuisinière. Nous avons également collé sur un morceau de carton plus fin les figurines des différents animaux de l’histoire que j’avais redimensionnés à partir d’une activité trouvée sur le blog de La maternelle de Vivi.

Le temps que cela sèche, j’ai découpé d’autres morceaux de carton pour fabriquer le canapé et le lit. Nous avons collé et scotché les différents morceaux, en rajoutant deux bâtonnets en bois pour des étagères et un autre bâtonnet pour soutenir le lit. Nous faisons également l’échelle à partir de brochettes en bois dont j’ai ôté les parties pointues (et qui serviront pour faire les bâtons de la grenouille et une cuillère en bois pour la soupe).

Pendant la sieste de l’après-midi, j’en ai profité pour coudre les petits coussins et la couverture. J’ai cousu à chaque à l’envers deux morceaux identiques, les ai retournés une fois presque cousus et les ai rembourrés avec des nicofibres. Puis j’ai coupé un dernier bout de tissu pour le rideau de la porte comme dans l’histoire et fait des trous pour y passer une brochette en bois.  Je découpe également tous les personnages en laissant un petit bout à replier en bas pour les maintenir debout.

Plus tard dans l’après-midi, nous reprenons la fabrication de la taupinière: nous collons des boutons de récup’ sur la cuisinière pour les plaques. Nous rajoutons des tiroirs et un four sur la cuisinière, après les avoir peint en bleu et rajouté des traits au feutre gris à la règle. Nous collons sur le sol deux morceaux de feutrine pour les tapis de Petite Taupe. Je fais une petite caisse en carton pour le cageot d’oignons. Nous utilisons pour la marmite un de nos légos.

Et mine de rien, cela permet à l’enfant d’apprendre en s’amusant puisque la fabrication du décor a mobilisé plein de compétences: observation des détails des illustrations, repérage des formes, couleurs et quantités, développement du vocabulaire et du langage pour nommer les objets et animaux, motricité fine pour couper, coller, peindre ou colorier, etc… Et surtout un très bon moment ensemble!

Ce matin, je reprends les personnages car ils ne tenaient pas vraiment lorsque nous racontions l’histoire. Nous utilisons pour chaque deux petits morceaux de cartons que nous collons sur la « languette » ce qui stabilise nos figurines fait maison.

Nous continuons à faire les petits livres de Petite taupe car nous avions repéré que Petite Taupe avait 5 livres posés sur une petite table: un bleu, deux rouges et deux verts. Nous en colorions un en bleu et les autres en peinture. Je rajoute à l’intérieur des petites feuilles blanches que j’agrafe et colle. Puis nous fixons des petits bouts de ruban auto-aggripant adhésif. Je refais également un autre cageot pour les pommes de terre et nous y mettons des perles (comme pour les oignons qui sont en réalité des perles oranges).

Nous faisons également une décoration avec des bougies que nous peignons en blanc et jaune. Nous faisons ensuite la fenêtre en peignant un morceau de carton arrondi en bleu et une fois sec, en faisant des flocons de neige avec un coton tige. Nous collons dessus deux autres bouts de carton colorié en marron. Et maintenant il est temps de s’amuser et de raconter l’histoire de Petite Taupe (avec le loup bien sûr!).

Au fil des pages avec Petite taupe, ouvre-moi ta porte!

Après avoir lu et relu à Noël Joyeux Noël, Petite taupe!, nous lisons une histoire qui précède cet album jeunesse: Petite taupe, ouvre-moi ta porte! d’Orianne Lallemand et Claire Frossard (éd. Auzou, 2009), un album jeunesse à partir de 3 ans. Par une nuit d’hiver, Petite taupe est bien au chaud dans son lit. Soudain, quelqu’un frappe à sa porte. Et s’enchaînent les toc toc toc, pour la plus grande joie des jeunes lecteurs. Petite taupe accueille chez elle de nombreux animaux de la forêt qui ont froid et faim. Mais au loin, un loup rôde.

Construit comme un conte randonnée, cette histoire aborde l’entraide, la générosité et le vivre ensemble au cœur de l’hiver. Nous comprenons mieux la réaction des différents animaux à l’arrivée du loup dans Joyeux Noël, Petite taupe!. Un très bon moment de lecture plein d’humour et de bons sentiments autour d’une soupe à l’oignon!

Participation #166 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Couleur: « Taupe »

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑