Étiquette : mystère (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec le tome 2 de Magic Charly

Après avoir lu pendant l’été 2021 le tome 1, j’avais lu en septembre/octobre 2021, pour une lecture commune du challenge Halloween 2021, le tome 2 de Magic Charly, Bienvenue à Saint-Fouettard d’Audrey Alwett (éd. Gallimard Jeunesse, 2021, 523 pages), un roman jeunesse fantasy à partir de 12 ans et avec une magnifique illustration de couverture de Stan Manoukian.

Charly et Sapotille sont envoyés à Saint-Fouettard, une institution pour jeunes magiciers indisciplinés à Thadam, en Bretagne. L’endroit est lugubre et glacial avec des professeurs peu enclins à leur apprendre la magie et des pensionnaires surveillés par des croquemitaines et des rumeurs qui se faufilent partout pour tout rapporter au directeur Lys Atravice. L’avenir de Charly et Sapotille semble bien compromis. Parviendront-ils à survivre à Saint-Fouettard et déjouer les manoeuvres politiques du Juge Dendelion?

Charly s’affirme de plus en plus dans ce deuxième tome. Il peut une nouvelle fois compter sur ses deux amies, Sapotille et June. Ensemble, ils font preuve de beaucoup de courage, d’inventivité et d’ingéniosité alors que tout est fait pour les brimer à Saint-Fouettard, véritable prison pour enfants avec son lots de corvées, d’absence de cours et aux règles strictes et absurdes… Audrey Alwett approfondit encore plus son univers magique dans lequel la magie est une ressource rare, comme par exemple lors de la course des Cadets en citrolles ou en créant de nombreuses créatures surnaturelles dangereuses ou alliées… Ce deuxième tome, très rythmé et non dénué d’humour est plein de rebondissements, le danger n’étant jamais loin, tant pour Charly que pour Sapotille. Il y est toujours question de quête initiatique, de complots, d’inégalités sociales, de résistance face à la corruption politico-judiciaire… Un très bon moment de lecture avec ce tome 2 que j’ai même plus apprécié que le tome 1!

Comme pour le tome 1, j’ai noté des passages gourmands même si la nourriture servie à Saint-Fouettard est bien moins gourmande et appétissante que celle de Dame Mélisse. Je laisse mon tour pour les floques (« des sortes de flocons gris et blancs qui n’avaient rien de gourmand », au goût gris et même susceptibles puisque conçus pour nourrir de force si on refuse de les manger). De même, je laisse les orteils et la pulpisse au croquemitaine. Mais je prendrai bien des madeleines de réconfort pour attendre patiemment le tome 3 de Magic Charly et qui clôtura cette trilogie le 3 novembre 2022.

Pour d’autres avis sur le tome 2: Chicky Poo et Tiphanya.

Participation #10 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Roman jeunesse fantasy

Participation #46 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Gourmandises magiques

Au fil des pages avec L’étrange mystère du lac perdu

Nous lisons et relisons L’étrange mystère du lac perdu de Paddy Donnely (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans. En Irlande du Nord, Ella va chez son grand-père qui vit au bord du lac Loughareema avec la loutre Cara. Un étrange mystère entoure ce lac qui disparaît régulièrement. La petite fille percera-t-elle ce mystère?

Il y est question de la découverte de la Nature, d’émerveillement qui fait la part belle à l’imagination, la fantaisie et à la magie mais aussi d’une belle complicité intergénérationnelle entre un grand-père et sa petite fille, le grand-père d’Ella s’amusant à émettre des hypothèses farfelues et rigolotes, certaines renvoyant à la paréidolie ou aux légendes et guère scientifiques pour expliquer cette disparition en désignant tour à tour comme auteurs des moutons, un géant, des sirènes ou bien encore des narvals… Mais la petite fille n’est pas dupe et tente de donner une explication scientifique.

Les illustrations sont très jolies et donnent envie de s’évader comme eux dans la Nature. Cela me rappelle d’ailleurs des paysages de mon voyage en Irlande du Sud. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui se termine sur une double page documentaire sur le lac Loughareema, avec cette fois une explication scientifique de ce phénomène naturel!

Participation #10 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #77 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Irlande

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Lieu: « Lac »

Participation #10 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Rêveries au bord de l’eau/Méfiez-vous de de l’eau qui dort

Participation #23 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Légende

Nos lectures « Le jardin secret »

Pour cette journée « Garden » du 14 juin 2022 du Mois Anglais, j’ai choisi de regrouper dans un billet nos lectures autour du Jardin secret de Frances H. Burnett, un classique de la littérature jeunesse anglaise paru pour la première fois en 1911.

  • (Roman jeunesse) Le jardin secret de Frances H. Burnett

J’ai lu Le jardin secret de Frances H. Burnett (éd. Gallimard Jeunesse, coll. Folio Junior, rééd. 2010, 319 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans avec jolies illustrations en noir et blanc de Monique Gaudriault et Jacques Rozier. Orpheline renfermée et solitaire de 10 ans, Mary Lennox part des Indes britanniques, après le décès de ses parents pour être confié à son oncle, Archibald Craven, un vieil homme riche, bossu et malheureux depuis le décès de sa femme dix ans auparavant et qui vit dans un manoir en Angleterre, dans la lande du Yorkshire. La jeune fille va s’éveiller au contact de la Nature (et des amitiés qu’elle engendre) en arrivant à vivre pleinement son enfance et à s’épanouir à l’instar de la Nature au printemps, en s’ouvrant aux autres, en se laissant aimer et aimer en retour, que ce soit auprès de son ami Dickon ou de son cousin Colin. Un très bon moment de lecture avec ce roman d’apprentissage, ode à la Nature et à l’enfance!

  • (BD jeunesse) Le jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (T1)

J’ai lu le tome 1 du Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2021), une BD jeunesse adaptant le roman éponyme, lu l’année dernière et dont un second tome paraîtra le 2 septembre 2022. Sous le coup de crayon de Maud Begon, Mary Lennox se métamorphose à l’instar du jardin abandonné qui reprend vie avec l’arrivée du printemps. Comme dans le roman, la Nature est omniprésente. Une jolie adaptation réussie et fidèle de la première partie du roman!

  • (Album jeunesse) Le jardin secret de Brigitte Barrager, d’après Frances H. Burnett

Nous avons aussi lu Le jardin secret de Brigitte Barrager, d’après Frances H. Burnett (éd. Deux Coqs d’Or, 2019), un album jeunesse à  partir de 3 ans et qui adapte pour les plus jeunes lecteurs le roman éponyme avec la recherche du jardin abandonné par Mary, sa rencontre avec Dickon, l’ami des animaux puis de son cousin Colin… Un bien joli moment de lecture pour découvrir l’histoire de Mary Lennox!

Participation #4 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Garden

Participation #7 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Classique anglais

Participation #3 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

challenge lecture les 50 livres recommandé par Hayao Miyazaki

Challenge des 50 livres recommandés par Miyazaki – Bidib (6)

Au fil des pages avec le tome 2 de Dans la tête de Sherlock Holmes

Pour la lecture commune du 30 mars 2022 de la Quinzaine British Mysteries avec Blandine, Nathalie et Hilde, j’ai lu, dans les temps, le tome 2 de Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du Ticket Scandaleux de Cyril Liéron et Benoît Dahan, d’après Sir Arthur Conan Doyle (éd. Ankama, 2021), une BD jeunesse à partir de 13 ans. Avec retard, voici mon avis sur cette lecture.

Après avoir relu le premier tome, j’ai enchaîné avec le deuxième tome qui vient clore l’enquête de Sherlock Holmes accompagné du Dr. Watson qui concerne de mystérieux tickets pour assister à un spectacle chinois de magie, celui du magicien Wu-Jing. L’histoire reprend, après un bref résumé, là où s’était arrêté abruptement le tome 1. Sherlock Holmes et le Dr. Watson se rendent dans une imprimerie afin d’en apprendre plus sur les mystérieux tickets de spectacle. Ils arrivent à obtenir un ticket pour assister à une représentation qui a lieu le soir même et décident de solliciter l’aide de Mycroft, le frère de Sherlock. Arriveront-ils à déjouer le complot qui se trame cette fois dans les hautes sphères du pouvoir britannique?

Graphiquement, ce second tome est tout aussi réussi que le précédent, avec ce fil rouge à suivre qui parfois se brise mais qui est très vite réparé par Sherlock Holmes, des jeux de transparence pour le lecteur nous permettant de vérifier la pertinence des indices et déductions du détective à la mémoire infaillible et au cerveau toujours en ébullition… Il y est question de la colonisation britannique en Inde, de la guerre de l’opium, du racisme à l’égard des Chinois… Une conclusion à la hauteur du premier tome et que j’ai trouvé malheureusement plus réaliste que cynique (ne dit-on pas que l’Histoire bégaie)! J’ai déjà vu qu’un troisième tome est prévu avec une nouvelle enquête pour Sherlock Holmes.

Pour d’autres avis sur cette BD jeunesse: Blandine, Nathalie, Hilde et Pativore.

Participation #5 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #LC

Participation #5 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Adaptation en BD

Participation #28 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec le tome 6 de Son espionne royale

En septembre 2021, j’ai lu le tome 6 de la série livresque Son espionne royale: Son espionne royale et les douze crimes de Noël de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, coll. La bête noire, 2020, 395 pages), un cosy mystery qui se déroule en Angleterre, dans les années 30 et que je chronique pour la semaine « Noëls mystérieux » d’Il était 9 fois Noël et pour le challenge Christmas Time 2021.

En décembre 1933, pour échapper à un morne Noël familial au château de Rannoch, Lady Georginia répond à une petite annonce d’hôtesse mondaine pour les festivités traditionnelles organisées par Lady Camilla Hawse-Gorzley qui n’est autre que la tante maternelle de Darcy O’Mara. Tout semble sourire à Lady Georginia qui se rend dans le petit village de Tiddleton-under-Lovey et y retrouve sa mère qui y a trouvé refuge pour écrire une pièce en compagnie du dramaturge Noël Coward, son grand-père maternel et même Darcy. Mais plusieurs décès viennent noircir son soudain bonheur ainsi que l’évasion de trois détenus de la prison voisine. Ces décès ne sont-ils qu’accidentels et sans rapports les uns les autres? Où sont-ils liés à la malédiction de la Lovey qui frappe le village, une sorcière revenant à chaque Noël se venger d’avoir été brûlée sur le bûcher dans les années 1700?

C’est encore une fois une lecture agréable et addictive en compagnie de Lady Georginia plus mûre mais toujours aussi indépendante et obstinée. En effet, la jeune femme devient de plus en plus aguerrie dans l’art d’être une enquêtrice amateur. Cette fois, elle ne doit pas remplir une mission royale confiée par la Reine. Mais elle se trouve au cœur d’une série de décès étranges et inquiétants dans un petit village anglais pourtant d’ordinaire si paisible, sous fond de Noël traditionnel (que ce soit les coutumes noëlesques ou les bons petits plats) avec une une dose halloweenesque avec une mystérieuse malédiction de sorcière. Un bon moment de lecture! Il ne me reste plus qu’à attendre que le tome 7 soit disponible à ma médiathèque.

Pour d’autres avis sur ce tome 6: Pedro Pan Rabbit et Hilde.

Participation #19 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #13 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Roman policier de Noël

Participation #11 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Cosy Mystery de Noël

Participation #36 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Cosy Mystery

challenge 2021 lire au féminin

Participation #76 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #74 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Repas traditionnel de Noël

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑