Étiquette : morse

Au fil des pages avec Noulouk

Nous empruntons à la médiathèque Noulouk d’Agnès Bertron-Martin et Gwen Keraval (éd. Flammarion, coll. Les albums du Père Castor, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un jeune esquimau,  Noulouk vit dans la banquise dans le respect de la Nature, en préservant l’équilibre de ses éléments comme le feu, le vent et l’eau. Désormais prêt à conduire seul le traîneau aux douze chiens, il part rejoindre son amoureuse, Anouk qui vit de l’autre côté de la banquise.  Mais trois monstres l’attendent sur le trajet: la Sorcière Glacée,  le Morse Géant et le Dragon qui Souffle le Froid. Courageux et rusé, parviendra-t-il à surmonter ces épreuves (de l’Amour?)? Il pourra compter sur la Nature protectrice. Ce conte joliment illustré aborde les thèmes du courage, de l’amour, de l’écologie et de l’autonomie sous un angle fantastique et magique. Un très bon moment de lecture!

Participation #147 Je lis aussi des albums

Participation #9 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Prénom: « Noulouk »

Au fil des pages avec Banquise blues

Un vrai petit régal que Banquise Blues de Jory John et Lane Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection CP du 31e Prix des Incos en 2020. Nous lisons cet album jeunesse avec beaucoup de rire (peut-être plus chez le parent que l’enfant surtout si ce dernier est encore petit). Pourtant, le petit manchot empereur de l’histoire ne fait que se plaindre et râler: du froid, de la blancheur de la banquise, de son être même, etc. Les paroles d’un morse lui permettront-elles de changer sa nature? Pas si sûr… Tout est bien résumé au dos de la couverture: « Oui je râle et alors? ». Encore un coup de cœur déniché à la bibliothèque! Cette histoire toute rigolote peut être transposée sans problème à notre vie quotidienne car n’avons-nous pas tous un peu en nous ce côté râleur…

Challenge Petit Bac d’Enna – #3 catégorie Lieu : « Banquise »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑