Étiquette : marionnettes à doigt (page 1 of 2)

Des marionnettes à doigt du Monstre des couleurs

Comme annoncé il y a quelques temps dans mon article relatif aux albums jeunesse d’Anna Llenas sur le Monstre des couleurs, j’ai fabriqué des marionnettes à doigt reprenant les 5 émotions ressenties par ce dernier: la joie, la tristesse, la colère, la peur, la sérénité. Pour les réaliser, j’ai repris des illustrations de l’album La couleur des émotions d’Anna Llenas (éd. Quatre Fleuves, 2017) que j’ai au préalable redimensionnées afin que les patrons fassent environ 5/6 centimètres pour le corps. Puis j’ai rajouté les bras et les jambes du personnage.

Avant de coudre les deux parties du corps, j’ai dessiné au feutre noir les contours, les poils et le visage du Monstre en reprenant le code couleur de chaque émotion: rouge pour la colère, bleu pour la tristesse, etc. Pour la colère, l’amour et la peur, j’ai collé des ronds en feutrine blanche pour les yeux.

Grâce à ces marionnettes à doigt, nous pouvons rejouer l’histoire des deux albums. C’est aussi un moyen pour les tout-petits de s’amuser autour des émotions qu’ils peuvent eux-mêmes ressentir. Et vous, sauriez-vous les reconnaître?

Girafe en feutrine

Voici une nouvelle marionnette à doigt, cette fois-ci une girafe. Pour la fabriquer, j’ai commencé par dessiner une girafe qui va me servir de patron. Puis j’ai utilisé de la feutrine jaune pour le corps, de la feutrine marron clair pour le nez, les oreilles et le bout de la queue. La feutrine marron foncé m’a servi pour les taches de la girafe, la queue et les cornes. Une fois toutes les taches cousues, j’ai assemblé les deux parties de la girafe avec du fil jaune. Et c’est parti pour des histoires dans la savane!

Licorne en feutrine

Pour fabriquer une marionnette à doigt de licorne, j’ai utilisé de la feutrine aux couleurs de l’arc-en-ciel. Après avoir dessiné un patron, j’ai commencé par découper le corps de la licorne dans deux morceaux de feutrine blanche. Sur la partie face, j’ai cousu le nez et la frange de la crinière en trois couleurs. Puis j’ai collé des yeux et deux petits ovales roses foncés pour les narines. J’ai ensuite cousu les sabots avec de la feutrine marron, sans oublier la corne en feutrine jaune. J’ai fait après le dos en y cousant les ailes roses et une queue avec des couleurs rappelant la frange de la crinière. J’ai terminé la licorne en assemblant les deux parties avec du fil blanc.

Halloween en feutrine

Voici quelques décorations en feutrine sur le thème d’Halloween: sorcière, fantôme, citrouille et chauve-souris… Des bonbons ou un sort! Bouh! Même pas peur…

Pour faire la sorcière, j’en ai dessiné une pour avoir un patron. Puis j’ai pris de la feutrine violette pour faire la robe et le chapeau pointu. Je me suis ensuite concentrée sur le haut de son corps: tête ronde avec de la feutrine verte, des cheveux ébouriffés avec de la feutrine rouge. J’ai cousu les différentes parties ensemble, du fil rouge pour les cheveux, du fil vert pour la tête. Puis j’ai assemblé avec du fil rose le chapeau qui peut se mettre ou se retirer de la sorcière. J’ai terminé cette marionnette à doigt en cousant les côtés de la robe. 

Pour la chauve-souris, j’ai repris la marionnette à doigt que j’avais confectionnée cet été. J’ai également cousu sur un morceau de feutrine noir un petit fantôme, une citrouille terrifiante et des lettres en orange et blanc. Cette partie servira à la fabrication d’un petit sac en feutrine.

Chauve-souris en feutrine

L’été étant propice à l’observation des chauves-souris, nous avons eu la chance d’en apercevoir une dormant derrière un volet, avant qu’elle ne s’envole quelques heures plus tard chasser toute la nuit des insectes, et en particulier des moustiques. Il s’agissait sans doute d’une pipistrelle commune. Nous décidons, quelques jours plus tard, de fabriquer une marionnette à doigt en forme de chauve-souris en feutrine.

Pour ce faire, nous faisons un patron de chauve-souris puis nous découpons deux morceaux identiques dans de la feutrine noire. Sur le morceau qui servira de face, nous cousons des yeux et deux dents. Puis nous cousons ensemble les deux parties de feutrine en prenant le soin de laisser une ouverture en bas. Et voilà! La chauve-souris peut se reposer la tête en bas ou s’envoler!

Et cette chauve-souris en vrai… Elle avait réussi à s’accrocher au dos du volet, tête en bas, dans un minuscule espace. En même temps, elle était toute petite! Et dire qu’elle ne fait que quelques grammes.

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑