Étiquette : Laura Ellen Anderson

Au fil des pages avec le tome 3 d’Amélia Fang

Je lis le tome 3 d’Amélia Fang, L’anniversaire tout moisi de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2019), un roman jeunesse fantasy à partir de 8 ans. C’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve Amélia et ses amis à Nocturnia. Si vous ne connaissez pas Amélia Fang, je vous déconseille de lire la suite et d’aller voir si ça vous tente mon billet sur les deux premiers tomes.

Ses 11 ans approchant, Amélia a prévu une superbe fête d’anniversaire dans un champ de citrouilles. En plein préparatif avec Trouille, sa citrouille de compagnie, elle se dispute avec sa mère, la comtesse Frivoletta. Au point de voir sa fête d’anniversaire compromise? D’autant qu’à l’école, l’arrivée d’un nouveau professeur de pâtisserie, M. Merveilleux la détourne de l’organisation de son anniversaire pour participer au concours de biscuits merveilleux, le premier prix étant une excursion à Citrouille-Land. Même ses amis, Florence et Grimaldi agissent bizarrement. Et si Amélia devait une nouvelle fois mener son enquête, secondée par Tangine?

Dans ce troisième tome, l’histoire est certes plus simple mais tout aussi plaisante. L’enquête d’Amélia l’amène à réfléchir sur l’importance des souvenirs, l’estime de soi, l’amitié et/ou l’amour, malgré les petites disputes qu’elle a pu avoir par exemple avec sa mère. Les illustrations de Laura Ellen Anderson en noir et blanc sont toujours aussi mignonnes et rigolotes. Il existe un tome 4 actuellement traduit que je me réserve pour le Halloween Challenge en octobre 2020. 

Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

Au fil des pages avec Harper

J’emprunte à la bibliothèque trois tomes de la série Harper, romans jeunesse fantasy à partir de 7 ans. Je commence par lire Harper et le parapluie magique de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2016). Nous suivons les aventures de Harper, une jeune fille douée pour la musique, qui vit avec sa grande-tante Suzie au sein de la Cité des Nuages. Les chats de la cité disparaissant les uns après les autres, dont Minuit, le chat noir à la queue blanche de Harper, cette dernière va mener son enquête avec ses amis – une enquête placée sous le signe de la musique. Quelle équipe de choc avec Harper et son parapluie magique qui peut voler, Nate, aveugle de naissance avec sa fidèle louve, Fumée ainsi que Freddy, écrivain dans l’âme et sa petite sœur Lisette, adorant les souris et les contes de fées! Je retrouve avec plaisir les illustrations de Laura Ellen Anderson dont le trait de crayon est reconnaissable dès la couverture du roman. Harper n’a-t-elle pas des faux airs d’Amélia Fang? L’histoire se lit très facilement, avec de nombreuses illustrations, rappelant par moment Le joueur de flûte de Hamelin des Frères Grimm. Pleine de bons sentiments, de générosité et de musique, elle transportera facilement le jeune lecteur, un brin mélomane, dans son univers fantasy.

Puis j’enchaîne avec Harper et le cirque des rêves de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), deuxième tome qui permet d’en savoir un peu plus sur le passé de Harper et sur ses parents. Harper et ses amis vont ainsi être amenés à pénétrer le Cirque des rêves, un cirque magique dont le chapiteau se déplace dans le ciel au gré des tempêtes. Ce tome permet de répondre aux interrogations et mystères laissés sans réponse dans le tome précédent. Les illustrations de Laura Ellen Anderson sont toujours aussi plaisantes à regarder.

Puis je finis avec Harper et la forêt de la Nuit de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), troisième tome dans lequel ce conte moderne se mélange avec les contes traditionnels, la forêt de la Nuit étant le berceau de tous les contes de fées. Cette fois-ci, Harper et ses amis vont se retrouver au cœur de la légende d’une corneille de glace que souhaite capturer le chef d’orchestre fou. Dans cette nouvelle aventure, Cerrie Burnell s’amuse à distiller ça et là des éléments et personnages des contes traditionnels comme les horloges chantantes et une maison en pain d’épices. Mais à la lecture de ce troisième tome, c’est surtout le film Ladyhawke qui me vient en tête, référence que n’auront certainement pas les jeunes lecteurs.

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégories Prénom: « Harper », Lieu: « Forêt » et Objet: « Parapluie »

Au fil des pages avec Amélia Fang

Dans le cadre de la lecture commune du Halloween Challenge prévue le 25 octobre 2019, je lis Amélia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2018), le premier tome d’une série de romans jeunesse à partir de 8 ans.  Nous suivons Amélia Fang, une jeune vampire qui se voit, à son grand désespoir, encore obligée de participer au bal barbare organisé, comme chaque année, par ses parents. Mais heureusement cette année, elle ne sera pas la seule enfant puisque le roi Vladimir viendra avec son fils Tangine, un vampire du même âge qu’elle. Mais Amélia va vite déchanter devant le caractère exécrable de Tangine qui va jusqu’à lui prendre Trouille, sa citrouille de compagnie. Elle va alors tout faire pour récupérer Trouille, aidée de ses fidèles amis -Florence Patata, une espèce rare de yéti et Dimitri Mort-de-faux, un faucheur de crapauds. Le trio ne sera pas au bout de ses surprises, entre mystères et secrets de famille, sans oublier les cruelles et maléfiques créatures des lumières.

Les illustrations complètent à merveille le texte plein d’humour et qui renverse les rôles tenus traditionnellement par les créatures de la nuit et celles des lumières. Les habitants de Nocturnia ont même peur des fées, des paillettes et autres créatures des lumières! Derrière toutes les extravagances et la cuisine  particulièrement peu ragoûtante de Nocturnia, ce monde nous apparaît bien plus proche de nous. Ce roman jeunesse d’aventures et d’amitié ravira les jeunes lecteurs qui pourront s’identifier aisément à Amélia et ses amis apprentis détectives. Ils dorment certes le jour mais vont à l’école la nuit, s’amusent et se chamaillent comme tout enfant de dix ans. Ce trio est très attachant et j’ai hâte de connaître la suite de leurs aventures.

C’est chose faite lors du Cosy Halloween du 22 au 24 octobre 2019 au cours duquel je lis le tome 2: Amélia Fang et les seigneurs licornes de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2019). En route vers Pailletteville pour continuer de percer le mystère entourant la mère de Tangine.  Sur le même ton que le précédent tome, cette suite est tout aussi drôle et pleine de rebondissements. Je retrouve avec plaisir les quatre protagonistes toujours aussi intrépides, inventifs et plein de vie – si je puis dire pour des vampires et autres gentilles créatures des ténèbres. Mais gare aux paillettes, licornes, fées ou autres anges chatons dans leur périple loin de Nocturnia! Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spolier la fin du premier tome. Un bon moment de lecture qui donnerait envie d’adopter une citrouille de compagnie!

Pour d’autres avis sur le tome 1, Amélia Fang et le bal barbare : Tiphanya (plus exactement Nine), Hilde et Lou.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT et #Cosy Halloween

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Prénom: « Amélia » et catégorie Animal: « Licornes »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑