Étiquette : fantasy

Au fil des pages avec Harper

J’emprunte à la bibliothèque trois tomes de la série Harper, romans jeunesse fantasy à partir de 7 ans. Je commence par lire Harper et le parapluie magique de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2016). Nous suivons les aventures de Harper, une jeune fille douée pour la musique, qui vit avec sa grande-tante Suzie au sein de la Cité des Nuages. Les chats de la cité disparaissant les uns après les autres, dont Minuit, le chat noir à la queue blanche de Harper, cette dernière va mener son enquête avec ses amis – une enquête placée sous le signe de la musique. Quelle équipe de choc avec Harper et son parapluie magique qui peut voler, Nate, aveugle de naissance avec sa fidèle louve, Fumée ainsi que Freddy, écrivain dans l’âme et sa petite sœur Lisette, adorant les souris et les contes de fées! Je retrouve avec plaisir les illustrations de Laura Ellen Anderson dont le trait de crayon est reconnaissable dès la couverture du roman. Harper n’a-t-elle pas des faux airs d’Amélia Fang? L’histoire se lit très facilement, avec de nombreuses illustrations, rappelant par moment Le joueur de flûte de Hamelin des Frères Grimm. Pleine de bons sentiments, de générosité et de musique, elle transportera facilement le jeune lecteur, un brin mélomane, dans son univers fantasy.

Puis j’enchaîne avec Harper et le cirque des rêves de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), deuxième tome qui permet d’en savoir un peu plus sur le passé de Harper et sur ses parents. Harper et ses amis vont ainsi être amenés à pénétrer le Cirque des rêves, un cirque magique dont le chapiteau se déplace dans le ciel au gré des tempêtes. Ce tome permet de répondre aux interrogations et mystères laissés sans réponse dans le tome précédent. Les illustrations de Laura Ellen Anderson sont toujours aussi plaisantes à regarder.

Puis je finis avec Harper et la forêt de la Nuit de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), troisième tome dans lequel ce conte moderne se mélange avec les contes traditionnels, la forêt de la Nuit étant le berceau de tous les contes de fées. Cette fois-ci, Harper et ses amis vont se retrouver au cœur de la légende d’une corneille de glace que souhaite capturer le chef d’orchestre fou. Dans cette nouvelle aventure, Cerrie Burnell s’amuse à distiller ça et là des éléments et personnages des contes traditionnels comme les horloges chantantes et une maison en pain d’épices. Mais à la lecture de ce troisième tome, c’est surtout le film Ladyhawke qui me vient en tête, référence que n’auront certainement pas les jeunes lecteurs.

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégories Prénom: « Harper », Lieu: « Forêt » et Objet: « Parapluie »

Au fil des pages avec Le Dragon au Cœur de chocolat

J’emprunte à la bibliothèque Le Dragon au Cœur de chocolat de Stephanie Burgis (éd. Gallimard Jeunesse, 2018), un roman jeunesse fantasy à partir de 9 ans. Écrit à la première personnage du singulier, ce roman jeunesse plonge le jeune lecteur dans la peau d’Aventurine, une jeune dragonne vivant dans une caverne de la montagne avec sa famille, loin des humains. Encore trop jeune pour sortir explorer le monde, elle enrage et décide d’aller chasser un humain pour prouver à toute sa famille ce dont elle est capable. Mais la rencontre avec son premier humain – un mage alimentaire – ne se passe pas comme elle l’avait imaginée. Ce dernier lui prépare une boisson qui va bouleverser à jamais son existence: un chocolat chaud. Et voilà Aventurine transformée en une jeune fille de 12 ans! Livrée à elle-même dans ce nouveau corps, Aventurine a trouvé sa vocation: devenir apprentie chocolatière dans la ville la plus proche, Drachenburg. Y parviendra-t-elle? Courage, détermination et soif d’apprendre lui seront d’une grande aide. Sous des traits de jeune fille bien fragile, Aventurine n’en reste pas moins un dragon méfiant, prêt à sortir les griffes. L’histoire est pleine de rebondissements qui s’enchaînent vite, au gré des rencontres d’Aventurine: Greta qui en ferait bien sa bonne, les propriétaires d’une maison de chocolat, Marina et Horst, sans oublier Silke, une jeune fille de 13 ans, très débrouillarde, qui travaille sur les marchés avec son frère aîné et qui semble connaître la ville comme sa poche. Ce roman jeunesse aborde notamment les thèmes de la famille, de l’amitié, de l’aventure, de l’apprentissage de la vie, de la peur de l’échec et de reconnaissance. L’histoire se déroulant dans une société du passé, il y est également question de travail des enfants et de classes sociales. Un bon moment de lecture que ce roman jeunesse qui ravira les jeunes lecteurs amateurs de dragon et de chocolat!

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Partie du corps: « Cœur »

Au fil des pages avec Les chroniques de Spiderwick

Lors du second Hallow RAT 2019 qui s’est déroulé le week-end dernier, j’ai lu le tome 1 des Chroniques de Spiderwick, Le livre magique de Tony Diterlizzi et Holly Black (éd. Pocket Jeunesse, 2006), roman jeunesse à partir de 9 ans. Je l’avais repéré dans les lectures choisies par Bidib lors du Hallow RAT d’ouverture, la couverture m’ayant immédiatement attiré par ce côté « ancien livre ». Dans ce premier tome, nous suivons les aventures de trois enfants Grace – Jared et Simon, les jumeaux âgés de 9 ans et Mallory, l’aînée de 13 ans – qui viennent habiter avec leur mère, après la séparation de leurs parents, dans le manoir à l’abandon de leur grande-tante Lucinda, cette dernière ayant été placée dans une maison de retraite. Très vite, ils vont découvrir dans une pièce secrète du manoir un livre qui va bouleverser leur vie, celui écrit par leur arrière-grand-oncle, Arthur Spiderwick: le Guide du monde merveilleux. Ils vont alors voir l’invisible et vont ainsi être entraînés dans de nombreuses aventures énigmatiques et périlleuses, sur les traces de leur arrière-grand-oncle.

Les nombreuses illustrations crayonnés de Tony Diterlizzi, comme des croquis pris sur le vif, donnent un certain charme supplémentaire à ce roman jeunesse. La lecture est très plaisante et m’a donné envie de percer également le mystère Spiderwick et d’en découvrir davantage sur le monde invisible. Qu’à cela ne tienne, dès le lundi après-midi, j’ai récupéré à la bibliothèque les quatre tomes suivants que j’ai lu d’une traite le soir même, dans le cadre de l’American Halloween: La lunette de Pierre (tome 2), Le secret de Lucinda (tome 3), L’arbre de fer (tome 4) et La colère de Mulgarath (tome 5). Puis me voilà à rédiger ce billet pour le rendez-vous du Challenge Contes & Légendes au pays d’Halloween du 17 octobre 2019.

Mais revenons à l’histoire. Que d’endroits nouveaux et de rencontres pour les enfants Grace, parfois à deux pas du manoir Spiderwick. Le danger rôde et j’avance, comme eux, dans ce jeu de pistes très bien amené par les auteurs qui s’amusent avec les clichés habituels des créatures fantastiques, que ce soit les gobelins, les elfes ou les nains. Les enfants Grace sont attachants, unis comme une fratrie peu l’être malgré leurs chamailleries et leurs caractères bien trempés même si différents (Jared le fonceur, Simon l’ami des animaux et Mallory la passionnée d’escrime).

Derrière une intrigue commune aux cinq tomes (qui peut vouloir voler aux enfants Grace le Guide? Dans quel but? Qu’est-il arrivé à Arthur Spiderwick?), chaque tome nous fait découvrir une nouvelle créature et nous dévoile un peu plus la richesse de l’univers imaginé par les auteurs, tant dans le texte que dans les illustrations. Ils ont, en effet, réussi à réinventer une histoire somme toute classique en une captivante lecture dans laquelle ce qui peut être féérique et accueillant peut devenir obscur et sombre et vice-versa. Ce fut un très bon moment de lecture qui devrait ravir les jeunes lecteurs friands de fantasy et de fantastique, d’autant que le texte peut se lire aisément.

Mais je n’en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de plonger à votre tour dans ce monde fantastique du petit peuple. Mais méfiez-vous, ouvrez grands les yeux et un dernier conseil, soyez gentil avec les farfadets!

Pour un autre avis sur le tome 1 de ce roman jeunesse: Bidib (que je remercie au passage pour la découverte).

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT et #American Halloween

Challenge Petit Bac d’Enna – #12 catégorie Objet: « Lunette » et catégorie Adjectif: « Magique »

Un second Hallow RAT 2019

Et c’est reparti pour un second week-end Hallow RAT du 11 octobre minuit au 13 octobre 2019. J’ai déjà prévu une « petite » pile de lectures pour ce RAT avec des livres achetés ou empruntés à la bibliothèque, en reprenant parfois des idées de lecture repérées chez d’autres participants depuis le début de ce challenge:

Les esprits halloweenesques nous ayant ensorcelés, il est bien trop difficile d’attendre minuit pour nous plonger dans cette pile de livres surtout qu’après une sortie course, je reviens avec deux autres albums jeunesse de la série « Monsieur Madame » de Roger Hargreaves: Mme Bonheur et la sorcière et M. Chatouille et le dragon.

Alors, j’avoue avoir déjà lu cet après-midi les deux premiers tomes de Bergères Guerrières de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais, une bande dessinée jeunesse qui, sans le savoir, rentre dans le thème du Halloween RAT puisque l’histoire se déroule dans un univers fantasy.

J’ai donc tout naturellement enchaîné avec ma PAL halloweenesque et ai lu le tome 1 des Chroniques de Spiderwick: Le livre magique de Tony Diterlizzi et Holly Black. Mais je dois attendre lundi pour aller chercher les autres tomes à la bibliothèque, en espérant que personne ne les ait empruntés entretemps.

Puis 16h30 rimant (ou pas) avec sortie des classes et donc début du week-end, nous lisons trois albums jeunesse (dès 3 ans): Comment reconnaître un Monstre de Gustave Roldán, Belfégor et l’orage de Laurence Bourguignon et Vincent Hardy ainsi que Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver… d’Antoine Dole et Bruno Salamone.

En soirée, je lis Lili Goth et la souris fantôme de Chris Riddell et commence, quelques pages, de L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury, avec son texte en rimes. Les esprits de la nuit sont bientôt prêts pour m’entraîner dans un profond sommeil.

Ce 12 octobre 2019, dès 6h30, nous commençons ce week-end de marathon avec deux albums jeunesse: La sorcière Tambouille de Magdalena Guirao-Jullien et Marianne Barcilon et Les Monsieur Madame fêtent Halloween de Roger Hargreaves. Puis je poursuis ma lecture de L’arbre d’Halloween.

Défi Mr Jack.jpg  Après un petit tour chez les autres participants, je finis de lire L’arbre d’Halloween en début d’après-midi et réussis donc le défi Mr. Jack (lire un titre avec une citrouille en couverture), avant de laisser de côté toute cette aventure halloweenesque pour d’autres petits diablotin, goûter d’anniversaire oblige, même si la magie n’est pas très loin, un des cadeaux étant M. Curieux et le haricot magique de Roger Hargreaves.

Dans la soirée, je fais un tour chez les autres participants qui ont également été très inspirés tout au long de la journée. C’est l’occasion de noter de nouvelles idées de lecture. Puis je débute ma soirée de lecture en commençant par Hilda et le troll. Puis je relis un roman déjà lu il y a bien vingt ans, Notre Dame de Paris de Victor Hugo, mais cette fois-ci la version illustrée par Benjamin Lacombe en deux tomes. Je ne lirai pas tout, m’arrêtant surtout sur les illustrations restituant formidablement le destin tragique d’Esméralda.

Ce 13 octobre 2019,  nous débutons la suite du marathon avec trois albums jeunesse, des Monsieur Madame: M. Heureux et le magicien, Mme Bonheur et la sorcière et M. Chatouille et le dragon. Puis je commence la lecture d’Amélia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson (tome 1) mais seulement pour quelques pages.

Vers 15h30, je reprends l’histoire très plaisante d’Amélia Fang et le bal barbare, ce qui me donne envie de lire les deux tomes suivants, le troisième tome sortant le 16 octobre 2019.

Contrairement au RAT précédent au cours duquel nous étions beaucoup sortis balader, j’ai dévoré, comme une petite créature halloweenesque, ma pile de livres – il est vrai essentiellement constituée d’albums jeunesse – et je me trouve fort dépourvue pour terminer avec des livres dans le thème cette fin de week-end. Je vais, en effet, commencer la lecture de C’est le cœur qui lâche en dernier de Margaret Atwood. Heureusement, demain, je vais pouvoir aller refaire le plein de livres à la bibliothèque.

Mais avant, une petite pause gourmande avec des biscuits en forme de monstres halloweenesques! Une recette qui rentre parfaitement dans le cadre du rendez-vous de ce dimanche gourmand de Syl.

Bilan halloweenesque de ce second Hallow RAT 2019: J’ai encore beaucoup apprécié ce marathon partagé en famille et à travers les blogs des différents participants. J’en profite pour tous les remercier pour leurs commentaires, leurs encouragements, leurs billets et idées de lecture. Nous arrivons bientôt à mi-parcours du challenge et j’ai hâte de découvrir toutes les lectures et aventures halloweenesques que nous réserve la suite!

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Hilde, Lou, Tiphania, Bidib, FondantGrignote, Sookee, Clarabel, L’Or rouge, Sophie, Samarian, Touloulou, Blandine et Samlor en livre. Sans oublier la Hallow Pom Pom: AcrO.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT

Au fil des pages avec Pepper et Carrot

Pour ce week-end cosy du Halloween Challenge 2019 de Hilde et Lou, nous lisons le tome 2 de Pepper et Carrot, Les sorcières de Chaosah de David Revoy (éd. Glénat, 2017), une bande dessinée fantasy jeunesse à partir de 7 ans. Nous suivons les aventures de Pepper, une apprentie sorcière secondée par son chat Carrot. Entre les potions magiques ratées et les jeux avec ses amies, la vie de Pepper est bien remplie! Il lui est parfois partout bien compliquée de grandir auprès de ses trois tantes, elles-mêmes sorcières, à l’éducation un brin surprenante. Les histoires sont toutes mignonnes et remplies d’humour tendre comme dans « La rencontre », « Pollution » ou encore « La soirée pyjama ». Cette bande dessinée plaira sûrement à toutes les jeunes sorcières en herbe! Un troisième tome est sorti fin août 2019.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Cosy Halloween

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégorie Végétal: « Carrot » (carotte)

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑