Étiquette : documentaires jeunesse (Page 1 of 2)

Point lecture hebdomadaire #39

En cette fin de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours.

Nos lectures du  25 avril au 1er mai 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) L’Arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut

Nous lisons L’Arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut (éd. de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2018), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans et aux magnifiques illustrations. Kimi se souvient de sa grand-mère, Sobo chez qui elle passait les vacances, à la campagne. Sobo était couturière, brodant des kimonos. Elle se rendait avec Kimi au pied d’un arbre surplombant la campagne, avec au loin la mer. Mais au décès de Sobo, les parents de Kimi souhaitent vendre la maison. Kimi réussira-t-elle à leur faire changer d’avis? Il y est question du deuil, de transmission entre une grand-mère et sa petite fille, Sobo lui ayant transmis le goût de la Nature et de la broderie! Un très bon moment de lecture avec cette histoire qui renvoie aussi au folklore japonais avec le renard (le yokai Kitsune – « esprit renard »)!

  • (Album jeunesse) Dans l’œuf d’Emma Lidia Squillari

Nous lisons Dans l’œuf d’Emma Lidia Squillari (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. 12 oeufs sont prêts à éclore. Au fil des double page, un des animaux disparaissent. Serait-ce l’œuvre du serpent qui l’air de rien les dévore? Et si lui aussi était avalé à son tour? Un bon moment de lecture rigolo autour de la transgression et de la politesse (ou plutôt impolitesse)  qui nous rappelle d’autres histoires comme celle de C’est à moi, çà! de Michel Van Zeveren et qui permet au jeune lecteur de décompter les animaux avalés!

  • (BD jeunesse) Ana Ana, Touffe de poils, drôle d’animal! de Dominique Roques et Alexis Dormal (T19)

Nous lisons le dernier tome paru en mars 2022 d’Ana Ana, le tome 19: Touffe de poils, drôle d’animal! de Dominique Roques et Alexis Dormal (éd. Dargaud, 2022), une BD jeunesse pour les 3/6 ans. En se rendant compte que les autres doudous d’Ana Ana sont des animaux, Touffe de poils se demande quel animal il est. Mais la tâche est bien difficile. Encore un très bon moment de lecture avec ce tome qui aborde la question de l’appartenance et de la différence!

  • (Roman jeunesse) Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (T2)

Mercredi après-midi, nous finissons de lire les derniers chapitres du tome 2 d’Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (éd. Casterman Jeunesse, 2019, 187 pages), un roman jeunesse à partir de 8 ans et aux jolies illustrations en noir et blanc. Un très bon moment de lecture en compagnie de Mona la petite souris et tous les autres animaux de passage à l’hôtel Heartwood! Nous commencerons mercredi prochain le tome 3, Ensemble, c’est mieux.

  • (Album jeunesse) C’est peut-être une pomme de Shinsuke Yoshitake

Nous lisons et relisons depuis mercredi C’est peut-être une pomme de Shinsuke Yoshitake (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans qui nous a bien fait rire avec un petit garçon qui procrastine devant une pomme. Finira-t-il par la manger? Un très bon moment de lecture complètement loufoque, absurde autour de l’imagination débordante d’un petit garçon ou bien plus philosophe et scientifique qu’il n’y paraît, ne se fiant pas à ses sens et aux apparences, mettant alors en pratique le doute cartésien!

  • (Album jeunesse) Gaston la licorne, Mes émotions d’Aurélie Chien Chow Chine

Nous lisons Gaston la licorne, Mes émotions d’Aurélie Chien Chow Chine (éd. Hachette, ), un album jeunesse avec une roue des émotions à partir de 3/4 ans et qui regroupe des histoires déjà parues de Gaston la licorne et des nouvelles: une émotion par histoire suivie d’un exercice de sophrologie. Nous y retrouvons des émotions non présentes dans d’autres albums sur ce thème comme « tout fou fou » ou « coupable ». Un livre qui rejoint dans nos bibliothèques ceux avec le Monstre des couleurs, Le loup ou bien encore Minimoni.

  • (Album jeunesse) Hachiko, L’incroyable histoire d’un chien fidèle de Pamela S. Turner et Yan Mascimbene

Je lis Hachiko, L’incroyable histoire d’un chien fidèle de Pamela S. Turner et Yan Mascimbene (éd. Nobi Nobi, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui s’inspire d’une histoire vraie rappelée en fin d’ouvrage. Un jeune garçon, Kentaro raconte l’histoire de Hachiko, un chien fidèle et loyal qui a attendu pendant des années, chaque jour, à la gare de Shibuya son retour, même après le décès de son maître. Un bon moment de lecture avec cette histoire de loyauté et d’amitié!

  • (Album jeunesse) Raymond La Taupe, détective de Camilla Pintonato

Nous lisons Raymond La Taupe, détective de Camilla Pintonato (éd. Seuil Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans avec l’histoire de Raymond, une taupe tenant un restaurant et chef cuisinier reconnu. Mais pourtant, son plus grand rêve est de devenir détective privé. Un jour, le papy d’une écureuil disparaît. Passionné de romans policiers, Raymond est déterminé à faire ses preuves et résoudre cette disparition. Mais n’est pas Sherlock Holmes qui veut. Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Les animaux préhisto de Cécile Alix et Kiko

Nous lisons Les animaux préhisto de Cécile Alix et Kiko (éd. L’élan vert, 2020), un album jeunesse à partir de 2/3 ans aux illustrations colorées accompagnant un texte rigolo en rimes. Une façon rigolote d’aborder les peintures rupestres et l’art préhistorique! A la fin de l’album, nous comprenons alors que les animaux de l’histoire sont ceux qui peuvent être vus sur les parois de la grotte Chauvet, grotte ornée paléolithique située en Ardèche.

  • (Album jeunesse) Un tout petit coup de main d’Ann Tompert et Lynn Munsinger

Nous lisons aussi Un tout petit coup de main d’Ann Tompert et Lynn Munsinger (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 1995), un album jeunesse à partir de 2/3 ans avec l’histoire d’un éléphant qui voudrait bien faire de la balançoire. Mais son poids empêche la bascule. Les autres animaux tentent de faire contrepoids. Seront-ils suffisants pour mettre en branle la balançoire et permettre à l’éléphant de jouer? Un bon moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse au texte répétitif sur les thèmes de l’entraide, d’amitié et d’équilibre des masses!

  • (BD jeunesse) Les Quiquoi et le concours de déguisements qui risque de tourner à la catastrophe de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (T7)

Nous lisons le tome 7, Les Quiquoi et le concours de déguisements qui risque de tourner à la catastrophe de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2017), une BD jeunesse à partir de 6 ans, au format à l’italienne et proche d’un album illustré. Les déguisements qu’ont choisi les Quiquoi pour le concours du meilleur déguisement de l’école sont ratés. Olive dessine l’entrée d’un château fort pour aider Pétole qui se désespère de trouver un costume de princesse. La bande d’amis sont alors amenés à aider un prince à délivrer une princesse. Encore une histoire loufoque et pleine d’imagination en compagnie des Quiquoi!

  • (BD jeunesse) Les Quiquoi et l’étrange maison qui n’en finit pas de grandir de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (T1)

Nous enchaînons avec un autre tome, le tome 1: Les Quiquoi et l’étrange maison qui n’en finit pas de grandir de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2017), une BD jeunesse à partir de 6 ans, au format à l’italienne et proche d’un album illustré. Olive dessine une étrange maison qui est bien plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur. La bande d’amis y pénètre non sans appréhension. Un bon moment de lecture loufoque avec l’imagination débordante des Quiquoi!

  • (BD jeunesse) Dans les yeux de Lya, Un coupable intouchable de Justine Cunha et Carbone (T3)

Après avoir lu l’année dernière les deux premiers tome de cette trilogie, j’ai enfin pu emprunter le troisième et dernier tome de Dans les yeux de Lya, Un coupable intouchable de Justine Cunha et Carbone (éd. Dupuis, 2021), une BD jeunesse à partir de 9/10 ans. Malgré les incohérences/erreurs juridiques et judiciaires (en particulier dans le métier d’Avocat et en matière d’indemnisation en cas d’accident de la circulation, le rôle des compagnies d’assurance étant ici totalement occulté), j’avais apprécié le premier tome beaucoup moins le second. Je souhaitais quand même connaître le dénouement de cette affaire et voir la façon dont Lya allait confondre le responsable de son invalidité. Une jolie conclusion pour ce thriller judiciaire dans lequel le trio est toujours attachant et courageux!

  • (Album jeunesse) La grande famille de Galia Bernstein

Encore une histoire de chat pour mon mini lutin! Nous lisons La grande famille de Galia Bernstein (éd. Nathan Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Simon, un petit chat pense être de la famille des félins, ce qui fait rire les autres grands et forts félins tels que le lion, le tigre ou la panthère. Et s’il avait raison? Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui aborde avec humour le thème de la famille, de l’identité, de l’appartenance à un groupe et de la différence! Nous retrouvons d’ailleurs des thèmes communs à un autre album jeunesse de cette autrice, Laissez-moi tranquille….

  • (Documentaire jeunesse) 10 secrets sur les manchots de Catherine Barr et Hanako Clulow

Nous lisons aussi 10 secrets sur les manchots de Catherine Barr et Hanako Clulow (éd. Kimane, 2018, 24 pages), un documentaire jeunesse à partir de 6 ans et avec une couverture découpée pour en savoir plus sur les manchots, que ce soit par exemple les manchots empereurs et leur façon si particulière de se déplacer ou les manchots Adélie qui adorent les cailloux… Un bon moment de lecture qui ravira tous les amateurs de manchots! Forcément nous étions tenus de le lire.

Des lectures adultes:

  • (Roman adulte) Maïmaï d’Aki Shimazaki

En début de semaine, je continue et finis de lire Maïmaï d’Aki Shimazaki (éd. Actes Sud, 2019, 174 pages), un roman court à la fin ouverte et qui vient clore le cycle 2 de la pentalogie L’ombre du chardon. L’histoire se focalise cette fois sur Tarô, désormais âgé de 26 ans, sa mère, Mitsuko venant de décéder. Il découvre alors des secrets de famille tout en renouant avec Hanako, une amie de jeunesse âgée de 24 ans, les deux tombant amoureux l’un de l’autre. Encore une fois, l’autrice narre un amour de jeunesse retrouvé et qui aborde de façon toujours épurée et délicate des secrets de famille qui peuvent entraîner des situations graves et dérangeantes (maternité, adoption, inceste…).

  • (BD adulte) Béatrice de Joris Mertens

J’ai lu Béatrice de Joris Mertens (éd. Rue de Sèvres, 2020, 112 pages), une BD adulte/roman graphique sans textes. Dans les années 70, Béatrice, une jeune femme célibataire et vendeuse dans un grand magasin se rend sur son lieu de travail en train et est intriguée par un sac à main rouge laissé par terre. Un jour, elle succombe à sa curiosité et emporte le sac chez elle. Elle y découvre un album photo rempli de photos d’un couple amoureux ayant vécu dans les années 30. Cette découverte chamboule son existence bien terne et routinière. Jusqu’à quel point la jeune femme solitaire et rêveuse va-t-elle s’identifier à celle des photos? Est-ce une vie par procuration poussée à l’extrême ou un pacte avec le diable? Un très bon moment de lecture avec cette BD!

  • (BD adulte) Blanc autour de Wilfried Lupano et Stéphane Fert

J’ai enfin lu Blanc autour de Wilfried Lupano et Stéphane Fert (éd. Dargaud, 2020, 144 pages), une BD adulte s’inspirant de faits et personnages historiques ayant existé aux États-Unis, 30 ans avant la Guerre de Sécession. En 1832, la jeune institutrice Prudence Crandall décide d’accueillir dans son école pour filles qu’elle dirige à Canterbury, une petite ville du Connecticut, une jeune fille noire, Sarah. Mais encore marquée par une sanglante révolte d’esclaves menée un an plus tôt par Nat Turner, la communauté blanche et raciste va tout faire pour l’en empêcher, même par la violence si la voie légale n’était pas suffisante.

Comme pour Les filles de Salem de Thomas Gilbert, j’en attendais peut-être plus. Graphiquement alors que j’avais été attirée par l’illustration de couverture, j’ai trouvé que les personnages étaient un peu trop similaires et caricaturaux, même si la rondeur des illustrations permet d’atténuer un peu la dureté du propos. J’ai bien plus apprécié l’histoire même si j’ai trouvé que l’introduction de la « sorcière blanche » était peut-être de trop. Il y est ainsi question du droit à l’instruction, de sororité, d’égalité ou bien encore des droits civiques des Afro-américains qui bien que libres n’étant pourtant pas égaux… Un bon moment de lecture, l’ouvrage finissant par un postface de la conservatrice du Musée Prudence Candall!

Ma lecture en cours:

(Roman adulte) La Marche de Mina d’Yoko Ogawa

Avec retard pour la LC du 15 avril 2022, j’ai lu jusqu’au chapitre 33 (240 pages) La Marche de Mina d’Yoko Ogawa (éd. Actes Sud, 2008, 318 pages), un roman initiatique dans lequel Tomoko, désormais adulte se souvient lorsqu’elle a vécu, pendant un an, en 1972, chez son oncle et sa tante, après le décès de son père, lorsqu’elle était âgée de 12 ans et son amitié avec sa cousine, Mina, d’un an plus jeune qu’elle. Un bon moment de lecture au rythme lent et qui va bien avec l’histoire teinté de nostalgie et de doux sentiments, pleine d’anecdotes et de souvenirs d’enfance de Tomoko, que ce soit des faits historiques ou des épisodes familiaux auprès auprès des habitants de la maison d’Ashiya avec chacun leur personnalité excentrique!

 

Au fil des pages avec 10 secrets sur les manchots

Nous lisons 10 secrets sur les manchots de Catherine Barr et Hanako Clulow (éd. Kimane, 2018, 24 pages), un documentaire jeunesse à partir de 6 ans pour en savoir plus sur les manchots, que ce soit par exemple les manchots empereurs et leur façon si particulière de se déplacer ou les manchots Adélie qui adorent les cailloux… Chaque double page présente un secret concernant leur mode de vie, leur alimentation et rappelle, si besoin était, l’importance de les protéger, leur habitat étant menacé par les activités humaines (pêche, réchauffement climatique…). Les illustrations sont très jolies et réalistes, à l’instar de la couverture découpée pour accompagner un texte court accessible aux jeunes lecteurs.

Un bon moment de lecture qui ravira tous les amateurs de manchots! Forcément nous étions tenus de le lire. Cela m’a d’ailleurs donné envie de faire découvrir à mon mini lutin le film documentaire, La Marche de l’Empereur de Luc Jacquet sorti au cinéma en janvier 2005.

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Chiffre: « 10 »

Participation #36 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Grande-Bretagne

Point lecture hebdomadaire #35

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours, après un passage à la médiathèque.

Nos lectures du  28 mars au 3 avril 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Pendant qu’il dort… d’Ayano Imai (éd. Minedition, 2013)

Nous lisons et relisons Pendant qu’il dort… d’Ayano Imai (éd. Minedition, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un ours solitaire porte un chapeau dans lequel viennent nicher de plus en plus d’oiseaux jusqu’à ce que l’hiver arrive. Un bon moment de lecture avec cette histoire onirique qui aborde la solitude et la préservation de l’environnement!

  • (Album jeunesse) Songe dans la forêt d’Ayano Imai (éd. Minedition, 2018)

Nous lisons et relisons également Songe dans la forêt d’Ayano Imai (éd. Minedition, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans cette histoire tout aussi onirique que la première, nous retrouvons le même thème de la préservation de l’environnement avec cette fois un petit garçon qui rêve d’un lièvre qui plante des glands dans une clairière désolée, bientôt imité par d’autres animaux. Un bon moment de lecture également!

  • (Documentaire jeunesse) La préhistoire de Cécile Benoist, Baptiste Amsallem, Benjamin Bécue, Hélène Convert et Julie Mercier

Nous lisons La préhistoire de Cécile Benoist, Baptiste Amsallem, Benjamin Bécue, Hélène Convert et Julie Mercier (éd. Milan Jeunesse, coll. Mes années Pourquoi, 2013, 94 pages), un documentaire jeunesse à partir de 3 ans selon l’éditeur. Après celui sur Les dinosaures, mon mini lutin en  apprend plus sur nos ancêtres préhistoriques, leur mode de vie, leur habitat ou bien encore les animaux qui vivaient à la même époque… Encore un tome de cette collection pédagogue et à hauteur d’enfant!

  • (Album jeunesse) Chrysalide de Fog et Maurèen Poignonec

Nous lisons Chrysalide de Fog et Maurèen Poignonec (éd. Cépages, coll. Mes tendres feuilles, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans un jardin d’hiver entretenu par une vieille dame, une petite fée attend de naître de son cocon. J’ai bien plus apprécié magnifiques illustrations aux tons pastel de Maurèen Poignonec que le texte qui aborde la magie de la naissance. En effet, il se dégage beaucoup de douceur et de sérénité des illustrations.

  • (BD jeunesse) Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du Ticket Scandaleux de Cyril Liéron et Benoît Dahan, d’après Sir Arthur Conan Doyle (T2)

Après avoir relu le premier tome, je lis le tome 2 de Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du Ticket Scandaleux de Cyril Liéron et Benoît Dahan, d’après Sir Arthur Conan Doyle (éd. Ankama, 2021), une BD jeunesse à partir de 13 ans pour la LC du 30 mars 2022 de la Quinzaine British Mysteries avec Blandine, Nathalie et Hilde. C’est avec plaisir que je lis ce deuxième tome qui vient clore l’enquête de Sherlock Holmes accompagné du Dr. Watson en suivant le fil rouge de ses indices et déductions et qui concerne de mystérieux tickets pour assister à des représentations d’un spectacle chinois de magie. Une conclusion à la hauteur du premier tome! J’ai déjà vu qu’un troisième tome est prévu avec une nouvelle enquête pour Sherlock Holmes.

  • (Roman jeunesse) Des enquêtes au poil, Poisson d’avril d’Anne-Marie Desplat-Duc, Anne Dumergue et Fabien Öckto Lambert (T4)

Pour le premier avril, nous lisons le tome 4 des Des enquêtes au poil, Poisson d’avril d’Anne-Marie Desplat-Duc, Anne Dumergue et Fabien Öckto Lambert (éd. Flammarion Jeunesse, 2021, 32 pages), un roman jeunesse Premières Lectures à partir de 6 ans. L’inspecteur Oslo et Miss Kiss, son assistante enquêtent sur l’assèchement soudain de l’étang de Crotte-sur-Mer. Qui a bien pu vider l’étang? Une histoire rigolote avec des poissons d’avril!

Des lectures ados/young adult:

  • (Roman ado) Glace de Christine Féret-Fleury

Je lis Glace de Christine Féret-Fleury (éd. Scrineo, 2021, 317 pages), un roman pour les adolescents qui est réécrit, dans un environnement dystopique le conte de La Reine des Neiges d’Hans Christian Andersen. Après le Nuage qui a dévasté la Terre, Sanna vit ou plutôt survit avec Grand’ la grand-mère de Kay, ses parents étant décédés et Kay ayant été enlevé par les Glacés. Chaque jour, elle descend des les mines pour extraire comme les autres Cramés des métaux précieux qui servent à l’entretien du bouclier climatique derrière lequel, dans les montagnes enneigées, vivent les Glacés en échange d’une maigre ration de survie et d’un peu d’eau. Mais après le décès de Grand’ et désirant la promesse qu’elle lui avait faite, Sanna part à la recherche de Kay. Son dangereux voyage commence alors avec de nombreuses rencontres qui la conduiront sur les traces de la Reine des Neiges. Je ressors très mitigée de ma lecture, l’histoire se mettant en place lentement puis avançant avec de trop nombreuses facilités scénaristiques et un schéma narratif très répétitif, même si j’ai apprécié retrouver des éléments revisités du conte originel sans l’aspect religieux.

  • (Roman young adult) Le Prince cruel d’Holly Black (T1)

Je lis Le Prince cruel d’Holly Black (éd. Rageot, 2020, 540 pages), un roman fantasy et young adult qui est le premier tome de la trilogie Le peuple de l’air. Jude, une jeune fille mortelle de 17 ans vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ avec sa sœur jumelle Tyren, sa demi-sœur fæ Vivienne chez Madoc, le père de cette dernière et assassin de ses parents. Mais il est bien difficile pour une mortelle de vivre au sein de la Haute Cour. Les brimades, humiliations et dangers sont quotidiens pour Jude qui tentent de survivre et trouver sa place au sein des Faes, des créatures sublimes, immortelles et cruelles en se protégeant le plus possible des sortilèges, des fruits fæs et de ses camarades de classe comme le prince Cardan et en apprenant à se battre à l’épée et la stratégie tant politique que militaire sous les conseils de Madoc.

J’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire tantôt très jeunesse côté romance et ressenti de Jude, tantôt young adult dans la violence des Fæs tels que Madoc et ne réussissant pas non plus au début à m’imprégner de l’univers fantasy développé par l’autrice et à comprendre les intentions et comportements de protagonistes, en particulier Jude. Puis une fois que le complot sanglant contre la Couronne se dévoile et que Jude devient l’espionne du prince Daim, j’ai commencé à apprécier l’intrigue au point que j’ai enchaîné avec le tome 2, Le Roi maléfique. Un bon moment de lecture dans l’ensemble surtout quand l’action démarre avec son lot de rebondissements, trahisons et retournements de situation!

Nos lecture en cours:

  • (Roman jeunesse) Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (T2)

Nous continuons de lire, comme chaque mercredi depuis janvier, le tome 2 d’Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (éd. Casterman Jeunesse, 2019, 187 pages), un roman jeunesse à partir de 8 ans. Au cœur de l’hiver bien glacial, l’hôtel Heartwood vit au ralenti, la plupart des clients et membres du personnel hibernant ou hivernant. Après avoir participé pour la première fois au réveillon de la Saint-Édredon, Mona est ravie de recevoir des cadeaux et décide de fabriquer en retour et en secret un cadeau tout en s’occupant d’une cliente âgée et exigeante, la Duchesse Amandine et en cherchant à débusquer celui ou celle qui vole dans les réserves de l’hôtel alors qu’une tempête de neige empêche le ravitaillement.

Nous en sommes désormais au chapitre 11 (p.131), l’identité du voleur des réserves de l’hôtel Heartwood ayant été révélée, ce qui nous a surpris et ému. L’histoire est toujours aussi douce, bienveillante et gourmande que le tome précédent et Mona, la petite souris est toujours aussi attachante, débrouillarde et généreuse. Le tome 3 se déroulant au printemps, Ensemble c’est mieux, nous attend déjà.

  • (Roman adulte) L’auberge de la Jamaïque de Daphné Du Maurier

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 4 (47 pages) L’auberge de la Jamaïque de Daphné Du Maurier (éd. Le livre de poche, n°77, 1941, rééd. 2021, 318 pages), un roman que m’avait offert l’année dernière MissyCornish après ma participation à son challenge Cottagecore (encore merci à toi). Après le décès de sa mère, Mary tient sa promesse de se rendre chez sa tante Patience qui vit avec son époux cruel et ivrogne, Josh à l’auberge de la Jamaïque, dans la lande des Cornouailles. L’auberge est lugubre et a mauvaise réputation. Mais pour sa tante, Mary reste et doit affronter d’étranges et inquiétants visiteurs à la nuit venue. J’apprécie toujours autant le style d’écriture de cette autrice.

Point lecture hebdomadaire #30

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et ma lecture en cours.

Nos lectures du 21 au 27 février 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche

Nous avons lu L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche (éd. La Cabane bleue, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Valentine a grandi et doit changer de lit. Son père en construit un avec un vieux poirier du jardin qui au fil des jours va devenir triste en constatant qu’aucun arbre n’a été planté à sa place. Un bien joli conte écologique sur la transmission et le cycle de la vie sans oublier le plaisir de lire et d’écouter des histoires!

  • (Album jeunesse) Hulotte de Juliette Lagrange

Nous avons également lu Hulotte de Juliette Lagrange (éd. L’école des loisirs, 2019, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 mois que mon mini lutin a reçu dans le cadre de son abonnement Kilimax pour le mois de mars 2022. Hulotte est angoissée à l’idée de présenter un exposé devant toute sa classe. Arrivera-t-elle à vaincre sa timidité grâce à sa passion pour la botanique? Une bien jolie histoire de confiance en soi avec l’attachante Hulotte qui vit dans un arbre d’une grande ville! Les illustrations nous plongent dans le quotidien de ce petit hibou qui va prendre confiance en elle en nous mettant à sa hauteur.

  • (BD jeunesse) Les Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (T2)

Après avoir apprécié le premier tome consacré à l’aînée des sœurs, Sarah, j’ai emprunté à la médiathèque le tome 2 des Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (éd. Dupuis, 2021), une BD jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais plutôt à partir de 9/10 ans selon moi et qui est consacrée à la deuxième sœur, Cassiopée. En vacances d’été avec ses deux sœurs chez leur grand-mère, Cassiopée est partagée entre Ulysse, son amoureux resté en ville et le déstabilisant Olivier. Ce dernier leur apprend alors qu’un fantôme hanterait les ruines de l’ancien château du village.  Les illustrations sont tout aussi réussies que dans le premier tome mais j’ai été moins emballée par l’histoire moins profonde et plus convenue sur les premiers émois amoureux de Cassiopée que celle du premier tome. Il y est ainsi question d’amour,  du temps qui passe et de secrets de famille, la grand-mère des sœurs apportant son soutien affectif à Cassiopée.

  • (Documentaire jeunesse) Les animaux préhistoriques d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero 

Tout en relisant des documentaires sur les dinosaures, nous lisons aussi Les animaux préhistoriques pour les faire connaître aux enfants d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero (éd. Fleurus, coll. L’imagerie animale, 2003, 28 pages), un documentaire jeunesse présentant les premiers animaux (poissons, insectes, mammouths…). Nous découvrons ou revoyons ainsi d’autres dinosaures. En effet, après être allés à une exposition sur les dinosaures pendant les vacances de février, mon mini lutin voulait en savoir plus car il y avait aussi d’autres espèces que les dinosaures (mammouth, smilodon…). Un documentaire aux jolies illustrations avec une explication succincte sur ces animaux imposants!

  • (Album jeunesse) Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon

Nous lisons et relisons Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré à partir de 3 ans. Après avoir reçu par erreur une invitation pour le grand concours de pâtisserie organisé par des lapins, Quentin un loup y participe en se déguisant en lapin. Il y est question de compétition, de tricherie mais aussi d’entraide et d’amitié. Nous prenons le temps de regarder les illustrations pleines de détails et de malice. Coup de cœur pour cet album jeunesse rigolo, gourmand et mignon!

  • (Album jeunesse) Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai lu dimanche après-midi Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Petits contes de sagesse, 2001), un album jeunesse à partir de 4/5 ans et s’inspirant d’un conte traditionnel bouddhiste. Au temps où seul le peuple de singes connaissaient la saveur exquise des mangues, un des singes commencent à les gaspiller et les laisser, à peine croquées sur le sol. Le roi singe Mahakapi met en garde son peuple contre de tels agissements qui pourraient permettre aux hommes de découvrir l’existence des mangues et de mettre à mal l’équilibre du manguier. Sera-t-il écouté? Dans ce conte bien pessimiste, il est question de surconsommation et de gaspillage des ressources, de jalousie et d’envie, la folie des singes rejoignant celle des hommes qui ne tiennent pas compte du discours pourtant si sage de Mahakapi. Un bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai aussi lu dimanche après-midi Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005). Il était une fois en Inde Vikram, un roi sage et courageux qui se rend en pleine nuit dans un cimetière décrocher un pendu habité par un vampire (un génie). Ce dernier lui pose de nombreuses énigmes. A chaque réponse, Vikram est obligé de revenir à son point de départ pour décrocher à nouveau le pendu. Arrivera-t-il à se taire face au Vampire? Un bon moment de lecture qui n’est pas dénoué d’humour, tant dans le texte imbriquant comme des poupées russes les histoires/énigmes que la mise en page et joliment illustré!

  • (Album jeunesse) Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin

Nous faisons la recette de cookies de Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, 2013). Je ne l’ai pas suivi à la lettre n’ayant pas eu tous les ingrédients. J’ai, en effet, remplacé le sucre blond par un mélange de vergeoise blonde et sucre en poudre et je n’avais plus d’extrait de vanille. Le livre permet aux enfants de suivre étape par étape illustrée la préparation de la pâte jusqu’à sa cuisson. Un livre parfait pour les petits marmitons en herbe!

Des lectures adulte:

  • (Cosy Mystery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T2)

J’ai repris cette semaine et fini de lire en e-book le tome 2 des Thés meurtriers d’Oxford,  Beau thé fatal d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2021, 271 pages) et qui se déroule quelques semaines après le premier tome, Gemma et Cassie assistant au décès d’une jeune femme lors d’un vernissage dans une galerie d’art d’Oxford tenue par le nouveau petit-ami de Cassie. Devlin est chargé de cette enquête, la jeune femme ayant été empoisonnée. Gemma enquête également de son côté, soupçonnant le petit-ami de Cassie d’être impliqué voire responsable de cet empoisonnement. Un bon moment de lecture même si ce tome est moins drôle que le précédent! Nous en apprenons plus sur les raisons de la séparation huit ans plus tôt entre Cassie et Devlin. Les vieilles chouettes ne sont jamais bien loin comme la chatte Muesli, coéquipière féline de choc de Gemma. Un tome 3, Flagrant délice est prévu pour le 15 avril 2022.

  • (Romance) Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter

J’ai également lu en e-book Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter (éd. Autoédition, 2022, 262 pages), une romance légère et rigolote du genre « ennemies to lovers » entre deux voisins parisiens. En couple avec Arthur, Garance ne supporte pas son voisin du dessous, Hugo. Qu’elle n’est pas sa surprise de le voir se présenter le soir de la Saint-Valentin à la place de son compagnon. Alors certes il y a des passages improbables et stéréotypés (comme par exemple la maladresse de Garance avec ses lentilles ou une méconnaissance du droit du travail) mais c’était plaisant, Garance finissant par remettre en question tant sa vie amoureuse que professionnelle. Le couple Garance/Hugo fonctionne bien.

  • (Romance) Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain

Après avoir lu pour une lecture commune à Noël Les étoiles brillent plus fort en hiver, j’ai lu en e-book Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain (éd. HarperCollins, 2018, 337 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers » dont je trouvais le pitch rigolo, une fleuriste organisant des mariages se heurtant à un comédien payé pour les détruire. Il y a des passages vraiment drôles comme celui où Loïc se fait passer pour un curé lors d’un mariage ou un vieux notaire lors d’un enterrement. Une romance légère, sans surprises et dont les personnages auraient pu être plus approfondis!

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (T1)

J’ai lu en e-book le tome 1 des Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2021, 263 pages), une romance d’urban fantasy (je dirai à partir de 16 ans) se déroulant à Toulouse dans une époque contemporaine alternative, après le coming out des êtres surnaturels en 1985, le monde étant désormais gouverné par le Grand Conseil Surnaturel. En cette période de Noël, Lola Gabast a beaucoup de commandes dans sa pâtisserie et voit sa vie chambouler par sa rencontre avec Fergus, le bêta de la meute des Highlands qui est venu sauver Landon, son neveu garou de 8 ans kidnappé et qui vient s’incruster chez elle alors qu’elle préférerait s’atteler à ses bûches de Noël tout en buvant des litres de café. Même sa qualité d’humaine est remise en question par Donald, l’héritier du clan de magicien Payot qui a jeté son dévolu sur elle et qui voudrait la faire sienne. À qui peut-elle accorder sa confiance: Fergus, Donald ou bien encore de sa vieille cliente, Hilda?

Il y est question de secrets de famille, notamment autour de la naissance de Lola, de romance et d’enquête pour retrouver Landon. Le duo Lola/Fergus fonctionne bien, les deux étant attachants et au caractère bien trempé avec d’un côté Lola accro au café et au sucre, perdue dans le monde des Surnat’ mais déterminée à aider Fergus et en savoir plus sur elle tout en ayant un goût bizarre pour les pyjamas Disney en pilou et de l’autre Fergus, un vieux garou mystérieux, taisant et totalement soumis à son frère cadet Erwann, l’Alpha de la meute écossaise. Un bon moment de lecture avec un mélange bien dosé d’humour, de romance et d’action! Sans oublier les passages gourmands, que ce soit des pâtisseries ou non typiques de Noël (éclair au café, forêt noire, bûche de Noël…).

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (T2)

J’ai enchaîné en e-book avec le tome 2 des Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 233 pages) dont la fin appelle le tome 3 qui n’est pas paru. Direction l’Écosse et Glasgow pour Lola qui va rejoindre Fergus pour solliciter son aide et la protection de la meute des Highlands. Mais à la place, elle devient l’épouse de son frère Erwann, l’Alpha de la meute malgré ses sentiments pour Fergus. Lola arrivera-t-elle à s’adapter à sa nouvelle condition d’Élémentaire alors qu’elle a vécu toute sa vie en tant qu’humaine? Pourra-t-elle compter sur Callum, un kelpie venu se mettre à son service (une créature métamorphe de cheval aquatique issu du folklore écossais)? D’autant qu’une nouvelle menace apparaît en la personne de Baba Yaga, prévenue par sa fidèle servante sanguinaire, Roussalka.

Ce tome laisse beaucoup plus place à l’action et à la découverte par Lola de sa nouvelle condition. Nous en apprenons ainsi plus ses origines. Il est bien difficile pour Lola de ne pas tout ramener sous le prisme humain et à gérer ses nouveaux pouvoirs qui se déclenchent sans contrôle, lorsqu’elle est en colère, ayant grandi jusqu’à ses 30 ans en tant qu’humaine, que ce soit par exemple son besoin de sang ou encore de voir dans Landon un futur alpha garou devant obéissance à son père Erwann plutôt qu’un jeune enfant. Encore un bon moment de lecture! Vivement le tome 3, l’intrigue de ce tome finissant en plein suspense.

Ma lecture en cours:

(Roman policier) Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury

J’ai commencé hier Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages), un roman policier jusqu’à la page 86, les chapitres alternant entre le passé trois mois plus tôt à Calcutta de Kamil alors policier et son présent ou passé proche à Londres en tant que serveur dans un restaurant indien. Après avoir été démis de ses fonctions de sous-inspecteur de police à Calcutta, Kamil pense avoir mis de côté son passé mais le décès d’un riche entrepreneur, Rakesh Sherma lors de sa soirée d’anniversaire pour laquelle il est de service vient tout changer. Et si les deux affaires étaient liées? Pour le moment, je me laisse prendre par l’intrigue tout en apprenant plus sur Kamil.

Point lecture hebdomadaire #19

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et celles en cours et sans doute à venir, avec un passage à la médiathèque et un à la librairie.

Nos lectures du 6 au 12 décembre 2021:

Des lectures jeunesse:

Il y a surtout eu des relectures d’albums jeunesse avec quelques nouveautés découvertes dans notre calendrier de Noël.

  • (Album jeunesse) Dis Ours, tu m’aimes? de Jory John et Benji Davies

Découvert à l’ouverture de la case 7 de notre calendrier de Noël, nous lisons Dis Ours, tu m’aimes? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. L’histoire est construite comme les trois autres de ce duo Canard/Ours (que nous relisons d’ailleurs à cette occasion) et avec la fameuse réplique « tu l’as déjà dit ». Encore une histoire rigolote dans laquelle Canard ne laisse pas un moment de repos à son voisin Ours!

  • (Album jeunesse) Rêve de neige de Sibylle Delacroix

Découvert à l’ouverture de la case 8 de notre calendrier de Noël, nous lisons et relisons depuis Rêve de neige de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2021), un album à partir de 3 ans et dans lequel nous retrouvons avec plaisir les deux enfants de Graines de sable. La veille de Noël, Lucie et son petit frère Ulysse vont se coucher regrettant l’absence de neige. Beaucoup de magie de Noël (sans Père Noël) et d’imagination enfantine dans cette histoire magnifiquement illustrée (que d’expressivité chez les deux enfants)! Coup de cœur pour cet album jeunesse comme tous ceux que nous avons lu de cette autrice!

  • (Album jeunesse) Qui a volé le bonnet du Père Noël? d’Emmanuelle Rey et Fabien Öckto-Lambert

Découvert à l’ouverture de la case 9 de notre calendrier de Noël, nous lisons et relisons depuis Qui a volé le bonnet du Père Noël? d’Emmanuelle Rey et Fabien Öckto-Lambert (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse grand format cartonné et à flaps à partir de 3 ans sur le même principe qu’un autre album jeunesse illustré par Fabien Öckto-Lambert et que nous adorons, Noël dans le grand arbre. Encore un très bon moment de lecture à soulever les flaps et observer les magnifiques illustrations, même si l’histoire de la disparition du bonnet du Père Noël est classique!

  • (Album jeunesse) Paddington reste à la maison de Michael Bond et R. W. Alley

Pendant le RAT de Noël, nous lisons Paddington reste à la maison de Michael Bond et R. W. Alley (éd. Hachette Jeunesse, 1999), un album jeunesse à partir de 3 ans. Resté seul à la maison, l’ours Paddington fait, à sa façon, un grand nettoyage de printemps tout en préparant un gâteau au chocolat. Il enchaîne les maladresses voire même les bêtises, s’épuisant à chaque fois pour tout ranger et recommencer à nettoyer. Une histoire vintage rigolote avec l’attachant ourson et bien sûr gourmande!

  • (Roman jeunesse) Starfell, Violette Dupin et le jour perdu de Dominique Valente (T1)

Emprunté au départ pour le Challenge Halloween avec le tome 2, je ne lis que cette semaine le tome 1 de Starfell, Violette Dupin et le jour perdu de Dominique Valente (éd. Casterman Jeunesse, 2020, 287 pages), un roman jeunesse fantasy pour les 9/12 ans et que j’avais repéré chez Chicky Poo.

Violette Dupin est la cadette d’une famille de sorcières qui se désole de ne pas avoir eu un don magique aussi puissant que ses sœurs aînées ou que sa mère. Elle a, en effet, le pouvoir assez banal de retrouver les choses perdues et fait l’objet de moqueries. Mais un jour, Moreg Vaine, la sorcière la plus puissante du royaume de Starfell lui demande son aide car une journée entière a disparu de la mémoire de tous les habitants, que ce soit chez les sorciers, les dragons ou les trolls. Un très bon moment de lecture avec ce premier tome mêlant quête initiatique, amitié et aventures fantastiques pour éviter la fin du monde!

  • (Roman jeunesse) Un garçon nommé Noël de Matt Haig et Chris Mould

Pendant le RAT de Noël, je lis Un garçon nommé Noël de Matt Haig et illustré par Chris Mould (éd. Actes Sud, coll. Hélium, 2016, 254 pages), un roman jeunesse pour les 9/12 ans. Orphelin de mère et âgé de 11 ans, Nicolas vit pauvrement avec Joël son père bûcheron dans la forêt finlandaise. Mais un jour, un chasseur propose, au nom du Roi, un travail à Joël pour rapporter la preuve de l’existence des lutins et de leur royaume, Lutinbourg. Joël accepte en laissant Nicolas avec sa méchante tante Carlotta. Mais ne supportant plus l’absence de son père, le jeune garçon s’enfuit. Parviendra-t-il à retrouver son père?

Cette histoire de quête initiatique est drôle et magique, malgré certains passages plus tristes, en compagnie d’un jeune garçon qui a été drimwické par des lutins. Je retrouve tous les ingrédients et qualités qui feront de lui le Père Noël: le bonnet à pompon qu’il tient de son père comme son surnom Noël, sa bonté, sa générosité, des lutins distillant la magie et leurs rennes… Sans oublier une souris rêvant de fromage et une fée de Vérité qui adore faire exploser des têtes. Un bon moment de lecture aux origines du Père Noël et avec des passages gourmands à Lutinbourg!

  • (Documentaire jeunesse) L’univers, Collectif (éd. Larousse, coll. Ma première encyclopédie, 1993, rééd. 2000)

Nous lisons L’univers de Jean-Pierre Verdet (éd. Larousse, coll. Ma première encyclopédie, 1993, rééd. 2000), un documentaire jeunesse écrit par un Astronome à l’Observatoire de Paris permettant de découvrir notre système solaire, les planètes, le Soleil, la Lune, la conquête spatiale… même si certaines données sont à mettre à jour, au vu des découvertes de ces dernières années, comme pour Pluton qui est désormais considérée comme une planète naine et non plus la neuvième planète de notre système solaire. De même, il n’y a plus de station MIR. Un documentaire intéressant qui répond donc à certaines questions tout en soulevant d’autres!

Des lectures adulte:

  • (Roman) Princess Bride de William Goldman

En voyant ce roman sur le rayon des nouveautés de ma médiathèque, j’ai eu envie de le lire après avoir vu il y a très longtemps le film éponyme de Rob Reiner sorti en 1987 avec dans les rôles principaux Robin Wright en Bouton d’Or et Cary Elwes en Westley, d’après le scénario de William Goldman qu’il a lui-même adapté de son roman paru pour la première fois en 1973: Princess Bride (éd. Bargelonne, 2004, rééd. 2021, 381 pages).

En commençant à lire, je suis surprise des nombreuses digressions et notes de l’auteur, anecdotes plus ou moins autobiographiques (plûtot fictives) entourant l’écriture de cette histoire d’aventures rocambolesques et de romance farfelue entre la princesse Bouton d’Or et son fidèle valet de ferme Westley. Je retrouve d’ailleurs le côté complètement loufoque du film avec ce roman sous-titré Le Grand Classique du Conte de Grand Amour et de Grande Aventure de S. Morgenstern et qui se veut être une version abrégée avec les meilleurs moments. Cela me donne envie de revoir le film!

  • (Cosy Mystery) Les Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (T7)

Je lis en quelques heures, pendant le RAT de Noël, le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages). L’histoire reprend au moment où le tome 6 s’arrêtait, au mois de mai et alors que la vie de Samson est une nouvelle fois, et peut-être la dernière fois, menacée. Mais Delilah va tout faire, avec l’aide des villageois de Bruncliffe en qui elle a confiance, pour empêcher un tueur à gages de parvenir à ses fins. Un très bon moment de lecture addictif avec ce tome qui se déroule sur une journée bien mouvementée, chaque minute étant comptée (un 24h chrono en mode « campagne anglaise »)! Vivement le tome 8!

Ma lecture en cours:

(Roman jeunesse) Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (T1)

Pendant le RAT de Noël, j’ai commencé à lire le tome 1 de Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, 2018, 431 pages), un romance jeunesse à partir de 9 ans jusqu’au chapitre 6 (56 pages lues) avec le départ pendant les vacances de Noël d’Elizabeth, une jeune fille orpheline de 11 ans, pour l’hôtel Winterhouse.

Mes prochaines lectures envisagées:

  • (Roman jeunesse) le tome 2 de Starfell, Violette Dupin et le souvenir oublié de Dominique Valente ( éd. Casterman Jeunesse, 2021, 286 pages)
  • (Romance de Noël) Joyeux Noël et laisse-moi tranquille! d’Ève Borelli (éd. Harper Collins Poche, n°194, 2020, 236 pages)

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑