Étiquette : contes détournés (page 2 of 2)

Au fil des pages avec Pas la pomme, Blanche-Neige!

Après être allés au Vide ta chambre de Castagniers, nous revenons avec de nouveaux livres jeunesse et décorations d’Halloween dont cet album jeunesse, Pas la pomme, Blanche-Neige! d’Alexandre Jardin et Hervé le Goff (éd. Hachette Jeunesse, 2015), un conte détourné de l’œuvre originelle des Frères Grimm. Nous lisons cet album cet après-midi dans le cadre du week-end cosy du Halloween Challenge 2019. Pour empêcher Blanche-Neige de croquer la pomme ensorcelée de la Reine, un jeune garçon très bavard, Nicolas, saute littéralement dans l’histoire. Son intervention modifiera-t-elle le destin de Blanche-Neige? Cet album jeunesse revisite de façon rigolote pour les tout-petits l’histoire de Blanche-Neige et les 7 nains, sans la part sombre et parfois cruelle écrite par les frères Grimm et met en avant la tolérance puisque ce qui peut apparaître comme un défaut chez Nicolas devient une force. Bien sûr, comme tout conte détourné, il convient au préalable de bien connaître le conte traditionnel. Pour prolonger la lecture, l’album jeunesse comporte à chaque double page un cherche et trouve.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #62 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégorie Prénom: « Blanche »

Au fil des pages avec Boucle d’Or et les trois ours

Nous empruntons à la bibliothèque deux nouvelles versions de Boucle d’Or. Nous commençons par Les trois ours de Byron Barton (éd. L’école des loisirs, 2014), un album cartonné pour les tout-petits, à partir de 2 ans qui présente une version très classique et colorée du conte. Mais pas de soupe dans cette histoire mais un bon chocolat chaud! De quoi se régaler pour les tout-petits, lecteurs mais gourmands aussi!

Puis nous lisons Boucle d’Or et les trois ours d’Olivier Douzou (éd. du Rouergue, 2011), un album jeunesse pour les plus grands, à partir de 4 ans selon l’éditeur, mais plutôt 6 ou 7 ans selon moi pour vraiment apprécier le jeu de mots et des illustrations autour des chiffres. En effet, c’est une version très originale dans son graphisme du conte. L’auteur compose un florilège de chiffres qui donnent vie aux différents personnages et décors: le zéro – une boucle doré – pour Boucle d’Or, le trois ou le cinq pour les ours, le quatre pour les chaises, etc. Et pour renforcer les jeux de mots, il a imaginé un zozotement pour Petit Ours. Cet album jeunesse permet ainsi une première approche de l’abstraction chez les tout-petits.

Avec ces deux albums jeunesse, je participe, pour la première fois et tardivement, au Challenge Contes & Légendes 2019 organisé par Bidib du blog « Ma petite Médiathèque » qui se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2019. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog. Ci-joint le lien vers les règles de ce challenge.

Participation #60 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégories Animal « Ours » et Objet: « Boucle »

Au fil des pages avec La soupe des trois ours

Nous continuons à lire d’autres versions de Boucle d’Or et les trois ours. Cette fois-ci, nous empruntons La soupe des trois Ours de Cecil Kim et Mique Moriuchi (éd. Âne bâté, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui existe aussi en version Kamishibaï. Il est rigolo de découvrir la recette de la soupe des ours qui fut tant appréciée par Boucle d’Or! Nous suivons donc les trois ours – un grand, un moyen et un petit bien sûr – qui partent chercher les ingrédients de la soupe: poissons, carottes et de l’eau.

Cet album jeunesse au texte court, avec de nombreuses onomatopées et aux illustrations enfantines fait interagir le jeune lecteur en lui posant des devinettes, comme par exemple : « Qui récolte la (carotte) moyenne? ». Il permet également de nombreuses activités pour une exploitation pédagogique autour des nombres, les grandeurs, les formes et aussi de s’initier à la cuisine.

Participation #51 Je lis aussi des albums

Participation #18 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Animal: « Ours »

Au fil des pages avec Le loup qui criait au garçon!

Nous empruntons à la bibliothèque un album jeunesse reprenant de façon décalée l’expression « à force de crier au loup ». Il s’agit de l’album Le loup qui criait au garçon! de James O’Neill et Russel Ayto (éd. Circonflexe, 2017), conte détourné de la fable d’Ésope, Le garçon qui criait au loup. Entre les villageois et les loups de la forêt, la peur de l’autre domine. Les enfants apprennent très vite à se méfier des loups, les louveteaux des humains. Que peut-il bien arriver lorsqu’un louveteau et un petit garçon, chacun avec ses préjugés, se rencontrent au bord de la rivière? Cet album jeunesse aborde avec beaucoup d’humour la peur de l’inconnu et l’amitié. Certes le graphisme des illustrations est simple mais la mise en page du texte est très dynamique et joue avec l’effet miroir entre le louveteau et le garçon. Grâce aux apartés, le petit lecteur (dès 3 ans) est lui-même partie prenante de l’histoire. Encore un bon moment de lecture rempli de fous rires et de cris « Au loup! »… euh « Au garçon! »… euh « A l’amitié! ».

À noter que cet album jeunesse a fait partie de la sélection CP pour le 30ème Prix des Incorruptibles 2018-2019. Nous ne pouvons qu’approuver ce choix.

Participation #21 Je lis aussi des albums

Au fil des pages sur le thème de la sécurité routière

Les enfants adorent jouer avec les véhicules, que ce soit les petites voitures, les camions de pompier ou les trains. Et qui dit véhicule dit sécurité routière avec les feux tricolores ou les panneaux de signalisation! A force d’entendre « rouge, vert, rouge, vert » à chaque feu ou lorsque nous jouons avec les petites voitures, je me suis dit qu’il était peut-être temps de lire des albums jeunesse sur les règles du code de la route.

Nous commençons par un album jeunesse qui ne va pas faire cesser les « rouge, vert » puisqu’il s’agit de Rouge et Vert de Gabriel Gay (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2016). Les petits bonshommes du feu de signalisation se disputent lorsque Vert voudrait que Rouge laisse traverser un chien, en l’absence de voiture. Cela crée un accident et Vert est éjecté du feu de signalisation. Il part à la découverte de la ville avec un pigeon. Mais toutes les voitures lui font de plus en plus peur, d’autant que son absence a provoqué un énorme bouchon. Vert finit par être renversé par une voiture. Rouge vient à sa rescousse. Rouge et Vert comprennent alors qu’ils doivent travailler de concert pour rétablir la circulation. Quel travail d’équipe entre ces deux petits bonshommes pour nous permettre de circuler sans soucis dans notre vie quotidienne, que nous soyons piéton, conducteur ou cycliste!

Cet album  jeunesse aborde également le thème de la pollution des grandes villes avec les tas de poubelles ou le fait que le pigeon se nourrit de plastique, ce qui n’est pas forcément appréhendé par les tout-petits lecteurs, trop concentrés sur les petits bonhommes aux couleurs bien vives et qui contrastent avec le décor très sombre de la ville. Il est donc possible de prolonger cet album, avec les plus grands enfants, en parlant d’écologie et de respect de l’environnement.

Puis nous lisons Le code de la route de Mario Ramos (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2018), un album jeunesse sans texte et revisitant les contes traditionnels. Le Petit chaperon rouge se rend, en draisienne, chez sa grand-mère. Grâce à de nombreux panneaux de la circulation, elle est prévenue – à l’instar du lecteur – du passage d’autres personnages de conte: les trois ours (sans Boucle d’Or) qui traversent la route à vélos, les trois petits cochons sur des skateboards ou bien encore un loup sur des patins à roulettes… Trois petites souris se sont aussi glissées dans chaque page. Fous rires garantis surtout avec le loup!

Une bien jolie initiation ludique aux règles de la circulation routière pour les tout-petits lecteurs et une piqûre de rappel pour les plus grands, même si dans le second livre, aucun des personnages ne porte de casque.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégorie Livre « Code » et #3 catégorie Couleur « Vert »

Newer posts »

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑