Étiquette : conte indien

Point lecture hebdomadaire #30

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et ma lecture en cours.

Nos lectures du 21 au 27 février 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche

Nous avons lu L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche (éd. La Cabane bleue, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Valentine a grandi et doit changer de lit. Son père en construit un avec un vieux poirier du jardin qui au fil des jours va devenir triste en constatant qu’aucun arbre n’a été planté à sa place. Un bien joli conte écologique sur la transmission et le cycle de la vie sans oublier le plaisir de lire et d’écouter des histoires!

  • (Album jeunesse) Hulotte de Juliette Lagrange

Nous avons également lu Hulotte de Juliette Lagrange (éd. L’école des loisirs, 2019, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 mois que mon mini lutin a reçu dans le cadre de son abonnement Kilimax pour le mois de mars 2022. Hulotte est angoissée à l’idée de présenter un exposé devant toute sa classe. Arrivera-t-elle à vaincre sa timidité grâce à sa passion pour la botanique? Une bien jolie histoire de confiance en soi avec l’attachante Hulotte qui vit dans un arbre d’une grande ville! Les illustrations nous plongent dans le quotidien de ce petit hibou qui va prendre confiance en elle en nous mettant à sa hauteur.

  • (BD jeunesse) Les Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (T2)

Après avoir apprécié le premier tome consacré à l’aînée des sœurs, Sarah, j’ai emprunté à la médiathèque le tome 2 des Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (éd. Dupuis, 2021), une BD jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais plutôt à partir de 9/10 ans selon moi et qui est consacrée à la deuxième sœur, Cassiopée. En vacances d’été avec ses deux sœurs chez leur grand-mère, Cassiopée est partagée entre Ulysse, son amoureux resté en ville et le déstabilisant Olivier. Ce dernier leur apprend alors qu’un fantôme hanterait les ruines de l’ancien château du village.  Les illustrations sont tout aussi réussies que dans le premier tome mais j’ai été moins emballée par l’histoire moins profonde et plus convenue sur les premiers émois amoureux de Cassiopée que celle du premier tome. Il y est ainsi question d’amour,  du temps qui passe et de secrets de famille, la grand-mère des sœurs apportant son soutien affectif à Cassiopée.

  • (Documentaire jeunesse) Les animaux préhistoriques d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero 

Tout en relisant des documentaires sur les dinosaures, nous lisons aussi Les animaux préhistoriques pour les faire connaître aux enfants d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero (éd. Fleurus, coll. L’imagerie animale, 2003, 28 pages), un documentaire jeunesse présentant les premiers animaux (poissons, insectes, mammouths…). Nous découvrons ou revoyons ainsi d’autres dinosaures. En effet, après être allés à une exposition sur les dinosaures pendant les vacances de février, mon mini lutin voulait en savoir plus car il y avait aussi d’autres espèces que les dinosaures (mammouth, smilodon…). Un documentaire aux jolies illustrations avec une explication succincte sur ces animaux imposants!

  • (Album jeunesse) Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon

Nous lisons et relisons Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré à partir de 3 ans. Après avoir reçu par erreur une invitation pour le grand concours de pâtisserie organisé par des lapins, Quentin un loup y participe en se déguisant en lapin. Il y est question de compétition, de tricherie mais aussi d’entraide et d’amitié. Nous prenons le temps de regarder les illustrations pleines de détails et de malice. Coup de cœur pour cet album jeunesse rigolo, gourmand et mignon!

  • (Album jeunesse) Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai lu dimanche après-midi Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Petits contes de sagesse, 2001), un album jeunesse à partir de 4/5 ans et s’inspirant d’un conte traditionnel bouddhiste. Au temps où seul le peuple de singes connaissaient la saveur exquise des mangues, un des singes commencent à les gaspiller et les laisser, à peine croquées sur le sol. Le roi singe Mahakapi met en garde son peuple contre de tels agissements qui pourraient permettre aux hommes de découvrir l’existence des mangues et de mettre à mal l’équilibre du manguier. Sera-t-il écouté? Dans ce conte bien pessimiste, il est question de surconsommation et de gaspillage des ressources, de jalousie et d’envie, la folie des singes rejoignant celle des hommes qui ne tiennent pas compte du discours pourtant si sage de Mahakapi. Un bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai aussi lu dimanche après-midi Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005). Il était une fois en Inde Vikram, un roi sage et courageux qui se rend en pleine nuit dans un cimetière décrocher un pendu habité par un vampire (un génie). Ce dernier lui pose de nombreuses énigmes. A chaque réponse, Vikram est obligé de revenir à son point de départ pour décrocher à nouveau le pendu. Arrivera-t-il à se taire face au Vampire? Un bon moment de lecture qui n’est pas dénoué d’humour, tant dans le texte imbriquant comme des poupées russes les histoires/énigmes que la mise en page et joliment illustré!

  • (Album jeunesse) Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin

Nous faisons la recette de cookies de Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, 2013). Je ne l’ai pas suivi à la lettre n’ayant pas eu tous les ingrédients. J’ai, en effet, remplacé le sucre blond par un mélange de vergeoise blonde et sucre en poudre et je n’avais plus d’extrait de vanille. Le livre permet aux enfants de suivre étape par étape illustrée la préparation de la pâte jusqu’à sa cuisson. Un livre parfait pour les petits marmitons en herbe!

Des lectures adulte:

  • (Cosy Mystery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T2)

J’ai repris cette semaine et fini de lire en e-book le tome 2 des Thés meurtriers d’Oxford,  Beau thé fatal d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2021, 271 pages) et qui se déroule quelques semaines après le premier tome, Gemma et Cassie assistant au décès d’une jeune femme lors d’un vernissage dans une galerie d’art d’Oxford tenue par le nouveau petit-ami de Cassie. Devlin est chargé de cette enquête, la jeune femme ayant été empoisonnée. Gemma enquête également de son côté, soupçonnant le petit-ami de Cassie d’être impliqué voire responsable de cet empoisonnement. Un bon moment de lecture même si ce tome est moins drôle que le précédent! Nous en apprenons plus sur les raisons de la séparation huit ans plus tôt entre Cassie et Devlin. Les vieilles chouettes ne sont jamais bien loin comme la chatte Muesli, coéquipière féline de choc de Gemma. Un tome 3, Flagrant délice est prévu pour le 15 avril 2022.

  • (Romance) Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter

J’ai également lu en e-book Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter (éd. Autoédition, 2022, 262 pages), une romance légère et rigolote du genre « ennemies to lovers » entre deux voisins parisiens. En couple avec Arthur, Garance ne supporte pas son voisin du dessous, Hugo. Qu’elle n’est pas sa surprise de le voir se présenter le soir de la Saint-Valentin à la place de son compagnon. Alors certes il y a des passages improbables et stéréotypés (comme par exemple la maladresse de Garance avec ses lentilles ou une méconnaissance du droit du travail) mais c’était plaisant, Garance finissant par remettre en question tant sa vie amoureuse que professionnelle. Le couple Garance/Hugo fonctionne bien.

  • (Romance) Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain

Après avoir lu pour une lecture commune à Noël Les étoiles brillent plus fort en hiver, j’ai lu en e-book Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain (éd. HarperCollins, 2018, 337 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers » dont je trouvais le pitch rigolo, une fleuriste organisant des mariages se heurtant à un comédien payé pour les détruire. Il y a des passages vraiment drôles comme celui où Loïc se fait passer pour un curé lors d’un mariage ou un vieux notaire lors d’un enterrement. Une romance légère, sans surprises et dont les personnages auraient pu être plus approfondis!

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (T1)

J’ai lu en e-book le tome 1 des Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2021, 263 pages), une romance d’urban fantasy (je dirai à partir de 16 ans) se déroulant à Toulouse dans une époque contemporaine alternative, après le coming out des êtres surnaturels en 1985, le monde étant désormais gouverné par le Grand Conseil Surnaturel. En cette période de Noël, Lola Gabast a beaucoup de commandes dans sa pâtisserie et voit sa vie chambouler par sa rencontre avec Fergus, le bêta de la meute des Highlands qui est venu sauver Landon, son neveu garou de 8 ans kidnappé et qui vient s’incruster chez elle alors qu’elle préférerait s’atteler à ses bûches de Noël tout en buvant des litres de café. Même sa qualité d’humaine est remise en question par Donald, l’héritier du clan de magicien Payot qui a jeté son dévolu sur elle et qui voudrait la faire sienne. À qui peut-elle accorder sa confiance: Fergus, Donald ou bien encore de sa vieille cliente, Hilda?

Il y est question de secrets de famille, notamment autour de la naissance de Lola, de romance et d’enquête pour retrouver Landon. Le duo Lola/Fergus fonctionne bien, les deux étant attachants et au caractère bien trempé avec d’un côté Lola accro au café et au sucre, perdue dans le monde des Surnat’ mais déterminée à aider Fergus et en savoir plus sur elle tout en ayant un goût bizarre pour les pyjamas Disney en pilou et de l’autre Fergus, un vieux garou mystérieux, taisant et totalement soumis à son frère cadet Erwann, l’Alpha de la meute écossaise. Un bon moment de lecture avec un mélange bien dosé d’humour, de romance et d’action! Sans oublier les passages gourmands, que ce soit des pâtisseries ou non typiques de Noël (éclair au café, forêt noire, bûche de Noël…).

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (T2)

J’ai enchaîné en e-book avec le tome 2 des Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 233 pages) dont la fin appelle le tome 3 qui n’est pas paru. Direction l’Écosse et Glasgow pour Lola qui va rejoindre Fergus pour solliciter son aide et la protection de la meute des Highlands. Mais à la place, elle devient l’épouse de son frère Erwann, l’Alpha de la meute malgré ses sentiments pour Fergus. Lola arrivera-t-elle à s’adapter à sa nouvelle condition d’Élémentaire alors qu’elle a vécu toute sa vie en tant qu’humaine? Pourra-t-elle compter sur Callum, un kelpie venu se mettre à son service (une créature métamorphe de cheval aquatique issu du folklore écossais)? D’autant qu’une nouvelle menace apparaît en la personne de Baba Yaga, prévenue par sa fidèle servante sanguinaire, Roussalka.

Ce tome laisse beaucoup plus place à l’action et à la découverte par Lola de sa nouvelle condition. Nous en apprenons ainsi plus ses origines. Il est bien difficile pour Lola de ne pas tout ramener sous le prisme humain et à gérer ses nouveaux pouvoirs qui se déclenchent sans contrôle, lorsqu’elle est en colère, ayant grandi jusqu’à ses 30 ans en tant qu’humaine, que ce soit par exemple son besoin de sang ou encore de voir dans Landon un futur alpha garou devant obéissance à son père Erwann plutôt qu’un jeune enfant. Encore un bon moment de lecture! Vivement le tome 3, l’intrigue de ce tome finissant en plein suspense.

Ma lecture en cours:

(Roman policier) Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury

J’ai commencé hier Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages), un roman policier jusqu’à la page 86, les chapitres alternant entre le passé trois mois plus tôt à Calcutta de Kamil alors policier et son présent ou passé proche à Londres en tant que serveur dans un restaurant indien. Après avoir été démis de ses fonctions de sous-inspecteur de police à Calcutta, Kamil pense avoir mis de côté son passé mais le décès d’un riche entrepreneur, Rakesh Sherma lors de sa soirée d’anniversaire pour laquelle il est de service vient tout changer. Et si les deux affaires étaient liées? Pour le moment, je me laisse prendre par l’intrigue tout en apprenant plus sur Kamil.

RAT gourmand aux épices indiennes 2022

Du 25 au 27 février 2022, les coorganisatrices de deux challenges auxquels je participe (Hilde et Blandine pour les Étapes Indiennes et Bidib et Fondant pour Des livres (et des écrans) en cuisine)  proposent un RAT gourmand aux épices indiennes. Elles ont également prévu des défis pour pimenter nos lectures: au moins une lecture se déroulant en Inde ou écrite par un auteur indien, relever un passage gourmand dans nos lectures ou encore présenter des pauses gourmandes.

Pour d’autres idées gourmandes et indiennes, les autres participantes: Bidib, FondantGrignote, Hilde, Blandine, Chicky Poo, Nathalie, L’Orouge et Northanger.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? Pour l’occasion, j’ai fait un petit passage à la médiathèque en début de semaine pour emprunter des contes hindous/indiens: Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, 2001), Les mésaventures du gourou Paramarta de Viramamunivar et Lydia Gaudin Chakrabarty (éd. Chandeigne, 2013), Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005) ainsi qu’une recette de cookie avec Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, 2013) pour faire des cookies ce week-end.

***

Vendredi 25 février 2022, je me rends dans une librairie pour acheter Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers (éd. L’école des Loisirs, 2022) – livre que je vais garder de côté jusqu’en octobre pour Halloween – et repère parmi les autres sorties du jour un album jeunesse parfait pour la partie gourmande du RAT et qui finira en histoire du soir: Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon (éd. Kimane, 2022), l’histoire de Quentin un loup qui participe à un concours de pâtisserie organisé par des lapins. Forcément avec une telle histoire, il y a beaucoup de passages gourmands!

En soirée, je reprends au chapitre 5 (page 77) et finis de lire Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain (éd. HarperCollins, 2018, 337 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers » dont je trouvais le pitch rigolo, une fleuriste organisant des mariages se heurtant à un comédien payé pour les détruire.

***

Samedi 26 février 2022, comme hier, je suis peu présente pour mettre à jour mon billet, aller chez les autres participantes même si j’ai lu ce matin. Je suis en train de lire le tome 1 des Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2021, 263 pages), une romance d’urban fantasy se déroulant à Toulouse dans une époque contemporaine alternative, après le coming out des êtres surnaturels en 1985, le monde étant désormais gouverné par le Grand Conseil Surnaturel. En cette période de Noël, Lola Gabast a beaucoup de commandes dans sa pâtisserie et voit sa vie chambouler par sa rencontre avec Fergus, le bêta de la meute des Highlands qui est venu sauver son neveu de 8 ans kidnappé et qui vient s’incruster chez elle. Même sa qualité d’humaine est remise en question par Donald, l’héritier du clan de magicien Payot. En fin de matinée, j’en suis déjà au chapitre 17 (181 pages lues).

Pour le déjeuner, je prépare de la pâte à crêpes suivant la recette que j’utilise depuis très longtemps. Nous commençons par des crêpes salées (poulet, champignons, œuf et fromage râpé) accompagnées de frites et de cidre (jus d’orange pour le mini lutin) puis en dessert des crêpes sucrées. Il restera encore un peu de pâte pour le goûter.

Avant le goûter, je fais enfin un petit tour chez les autres participantes: Chicky Poo a fini de lire Enterrez vos morts de Louise Penny et lu une BD, Ladies with guns d’Olivier Bocquet et Anlor. L’Orouge est tentée par Le rire du grand blessé de Cécile Coulon. Bidib s’est plongée dans la mythologie indienne et l’art Mithilâ avec un album jeunesse, Guidée par mon pinceau de Dulari Devi et Gita Wolf. Fondant lit La Maîtresse des Épices de Chitra Banerjee Divakaruni. Sans oublier des pauses gourmandes comme chez Hilde.

Il est déjà 16h, l’heure du goûter. Ce sera crêpes chez nous comme ce midi!

Pendant la préparation du dîner du soir par Monsieur, je joue au Monopoly Junior avec mon mini lutin et ses doudous. Comme à chaque fois, les deux cases tant convoitées sont la bibliothèque et la plage. Ce sera ce soir un plat indien: un curry de poulet noix de cajou accompagné de riz basmati. Pour la recette, il a suivi celle indiquée sur le sachet d’épices en y ajoutant des noix de cajou avec une sauce à base de crème de coco.

Pour les histoires du soir, ce sera comme hier Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon et un autre album jeunesse que nous relisons beaucoup ces derniers jours, La fée sous mon lit de Rosalinde Bonnet (éd. Didier Jeunesse, 2020), une histoire rigolote d’un petit garçon qui remplace une fée malade.

En début de soirée, je finis les dernières pages du tome 1 des Tribulations d’une pâtissière qui se finit en pleine intrigue et qui me fait revoir ma prochaine lecture qui était Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages). J’enchaîne à la place avec le tome 2 des Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 233 pages) dont la fin appelle le tome 3 qui n’est pas paru. Direction l’Écosse pour Lola qui va rejoindre Fergus pour solliciter son aide et la protection de la meute des Highlands. Arrivera-t-elle à s’adapter à sa nouvelle condition d’Élémentaire alors qu’elle a vécu toute sa vie en tant qu’humaine? De nouveaux Surnat’ apparaissent dans cette histoire comme Callum, un kelpie venu se mettre à son service (une créature métamorphe de cheval aquatique issu du folklore écossais) ou bien encore d’autres du folklore russe comme Baba Yaga et une Roussalka. Au passage, je valide deux fois la catégorie « Dessert (sucré) » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine avec Forêt noire et Tarte tatin. 

***

Dimanche 27 février 2022, il est bientôt 10h et pour le moment pas de lecture mais des parties de Mille Bornes avec le mini lutin et ses doudous. Hasard des cartes piochées, stratégie (avancer ou bloquer une autre voiture?) et rigolade pour savoir qui va gagner la partie!

Après le déjeuner, je fais du popcorn en m’inspirant de la recette de Recettes inratables Spécial Kids pour accompagner mes lectures de contes indiens: Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, 2001) avec des singes mangeurs de mangues et Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005). Dans ces deux livres, il est fait mention du Dieu Shira.

Puis pour le goûter, je fais des cookies en suivant presque la recette de Bobby le cookie de de Marie Quenotte et Loïc Limosin (j’ai remplacé le sucre blond par un mélange de vergeoise blonde et sucre en poudre et je n’avais plus d’extrait de vanille). Miam miam! Et poke à Blandine et l’un de ses fils, recette approuvée chez nous aussi!

En fin d’après-midi, je commence à lire Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages), un roman policier jusqu’à la page 46, les chapitres alternant entre le passé trois mois plus tôt à Calcutta de Kamil alors policier et son présent ou passé proche à Londres en tant que serveur dans un restaurant indien.

Pour les histoires du soir, nous relisons deux albums jeunesse que nous apprécions beaucoup: Aïe Aïe Aïe! de Christine Naumann-Villemin et Ana Duna (éd. Auzou, 2020) et Mon amie la licorne de Briony May Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2021). Puis après un tour chez les autres participantes, je continuerai ma lecture du Serveur de Brick Lane.

Petit bilan: Ce fut encore un chouette week-end cocooning, cosy et surtout gourmand. Encore merci pour ce RAT aux coorganisatrices et aux nombreux échanges avec les participantes! Bonne semaine!

Participation #1 Les Étapes Indiennes 2022 de Hilde et Blandine #RAT

Participation #6 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #RAT

Participation #6 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #RAT

RAT Contes et Légendes d’Inde 2021

Du 2 au 4 juillet 2021, Bidib, Hilde et Blandine coorganisent un marathon de lectures (read-a-thon) autour des Contes et Légendes d’Inde, à la croisée de leurs challenges respectifs, celui des Contes et Légendes et des Étapes Indiennes. Encore de chouettes moments de lecture et d’échange au fil du week-end à venir avec les autres participants!

L’objectif de ce RAT? Lire au moins une lecture en rapport avec des contes et légendes d’Inde. J’en ai déjà emprunté deux à la médiathèque et je vais en récupérer d’autres que j’ai réservés cet après-midi ou demain. Mais pas que. Ce sera aussi l’occasion de partager des gourmandises comme dimanche avec Syl et ses marmitonnes et bien sûr échanger avec les autres participants.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? J’ai prévu de lire des albums jeunesse de contes et légendes d’Inde que j’avais repérés l’année dernière et/ou en début d’année chez Bidib, Blandine et Hilde. Mais avant je vais terminer De l’autre côté du miroir de Lewis Carroll et peut-être continuer le tome 6 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la ruse de Julia Chapman.

  • Contes et récits de l’Inde d’Anna Milbourne et Linda Edwards (éd. Usborne, 2005), un recueil d’histoires jeunesse
  • La Belle et Ganesh de La Luciole Masquée et Joël Cimarrón (éd. Karibencyla, 2009), un album jeunesse à partir de 6 ans (LU)
  • La souris de Vishnou de Muriel Carminati et Frédérick Mansot (éd. Picquier Jeunesse, 2009), un album jeunesse à partir de 6 ans (LU)
  • Savitri la Vaillante, conte de l’Inde de Béatrice Tanaka (éd. Messidor/La Farandole, 1985), un album jeunesse
  • Comptines de Roses & et de Safran de Chantal Grosléziat, Jean-Christophe Hoarau, Aurélia Fronty et Valérie Voyer (éd. Didier Jeunesse, 2011), un album jeunesse accompagné d’un CD avec 28 comptines, berceuses, chants et jeux de doigts d’Inde, du Pakistan et du Sri Lanka
  • Le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling et Quentin Gréban (éd. Mijade, 2016, rééd. 2017), un album jeunesse grand format adaptant et abrégeant le roman originel
  • Les veuves de Malabar Hill de Sujata Massey (éd. Charleston, 2020), une aventure de Perveen Mistry, un roman pour la lecture commune du 18 juillet 2021 des Étapes Indiennes (EN COURS DE LECTURE)
  • Le jardin secret, T1 de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2021), une BD jeunesse adaptant en diptyque le roman éponyme (LU)

Pour d’autres idées autour de l’Inde (lectures, recettes et autres activités), les autres participantes: Bidib, Hilde, Blandine, Nathalie et Ninijolivre.

Vendredi 2 juillet 2021, je commence la journée en rédigeant mon billet de suivi du RAT et en faisant un petit tour sur les blogs des coorganisatrices (et déjà des lectures qui donnent envie chez elles) puis poursuis de 3 chapitres ma lecture de De l’autre côté du miroir de Lewis Carroll et illustré par Benjamin Lacombe, Alice étant plongée dans une partie d’échec ayant des règles logiques bien fantaisistes.

Dans l’après-midi, je passe récupérer mes réservations dans deux annexes différentes de notre médiathèque et en rajoutant (puisqu’il me restait encore une place sur ma carte et qui me fait de l’œil depuis un moment) Le livre de la Jungle illustré par un Quentin Gréban (un illustrateur que nous apprécions beaucoup). Pendant le trajet de retour en tram, je lis le premier chapitre des Veuves de Malabar Hill de Sujata Massey avec la première Avocate d’Inde, Perveen Mistry qui travaille dans le cabinet de son père dans les années 20.

Plus tard, dans l’après-midi, après l’école et puis après le repas, pour les histoires, nous (re)lisons des albums et BD jeunesse hors thème: Mon bus de Byron Barton (éd. L’école des loisirs, 2014) avec la tournée d’un chauffeur de bus qui voient des chiens et des chats monter et descendre de son bus, le tome 9 de Petit Poilu, Le trésor de Coconut de Pierre Bailly et Céline Fraipont (éd. Dupuis, 2011)…

Vers 23h, je vais dormir après avoir lu deux histoires mettant en scène des dieux hindous et des souris: La souris de Vishnou de Muriel Carminati et Frédérick Mansot que Bidib avait lu et apprécié l’année dernière et La Belle et Ganesh de La Luciole Masquée et Joël Cimarrón que Blandine avait aussi lu et apprécié l’année dernière. Deux bien jolies histoires! Dans la première, il y est question d’un puissant Maharajah indigne de sa fonction et passant tout son temps sur un superbe train électrique offert par les Anglais plutôt que de s’occuper des affaires de son royaume ni même de sa nièce et de son neveu. Les deux enfants rejetés et bien seuls demandent de l’aide à Vishnou, dieu protecteur et bienveillant. De petites souris espiègles redonneront-elles le sourire aux deux enfants? Je retrouve tous les ingrédients d’un conte traditionnel dans un décor indien et de biens jolis passages gourmands. De même dans la seconde qui est une revisite du conte La Belle et la Bête, la Bête étant ici le dieu Ganesh, dieu de la Sagesse et de l’Intelligence.

Samedi 3 juillet 2021, après le petit déjeuner, je lis le tome 1 du Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2021), une BD jeunesse que Blandine a lu également récemment. Pendant ce temps-là, un mini lutin pourtant pas encore en vacances est allé chiper son cahier de vacances Pat’Patrouille et a déjà fait bien trop de pages pour la journée. Un bon moment de lecture qui s’ouvre avec le décès des parents de la jeune Mary Lennox du choléra aux Indes britanniques puis son départ en Angleterre chez son oncle vivant dans un manoir au fin fond des landes anglaises et entourés de jardins!

Comme dans le roman éponyme, je retrouve une petite fille qui s’épanouit au contact de la Nature, se faisant des amis avec qui elle partage l’existence d’un jardin secret. Le printemps arrive avec toute la magie enfantine qui l’entoure. J’ai hâte de lire le second tome. Les illustrations de Maud Begon témoignent de la transformation physique de Mary qui rajeunit et devient plus rayonnante au fil des pages. J’en reparlerai dans les jours à venir.

Après le déjeuner, petit tour chez les autres participantes, Ninijolivre nous ayant rejointes ce samedi sur Insta. De chouettes et jolies lectures autour des contes d’Inde aussi chez elles! Contrairement à Hilde et Bidib, nous n’avons pas de pluie propice à la lecture et c’est une belle journée très ensoleillée.

Pendant le dernier cours de l’année de baby tennis pour mon mini tennisman, je reprends ma lecture du tome 6 des Détectives du Yorkshire de Julia Chapman commencé en début de semaine. Je passerai également ma soirée en compagnie de Samson et Delilah (en mode infiltration, alias Denise) qui se retrouvent à enquêter sur le maire lors d’une partie de chasse organisée par Rick Procter et le maire de Bruntcliffe. Et pour une fois, pas de vol de moutons pour le moment. Mais le danger guette toujours nos deux détectives.

Entretemps, en fin d’après-midi et pour les histoires du soir, ce sera des relectures d’albums jeunesse très hétéroclites: Papa coin coin! de Rosalinde Bonnet (éd. Circonflexe, 2018), une histoire choupinou avec Apout, un renard polaire adoptant un oison et qui demande conseille aux autres animaux pour devenir un bon père, Mon bus de Byron Barton, Les chiens pirates à la rescousse (éd. Hachette Jeunesse, 2018), une histoire de la Pat’Patrouille reprenant un des épisodes de la série, Drôle de coccinelle d’Alissia Waeles et Angie Aubert (éd. Ebla Jeunesse, 2021), Brindille, une coccinelle pas tout à fait comme les autres partant à la recherche d’une coccinelle comme elle…

Dimanche 4 juillet 2021, je reprends ma lecture au chapitre 12 de Rendez-vous avec la ruse. Une matinée semblable à celle d’hier, mon mini lutin continuant son cahier de vacances, si ce n’est que le temps est grisâtre et même pluvieux.

En fin de matinée, je mets à jour ce billet, réponds à tous vos chouettes commentaires et là catastrophe, bug de mon site suite à une mise à jour d’un plugin… Ouf, me voici de retour pour rajouter quelques photos des lectures d’hier après un déjeuner à base de saucisses mais pas empoisonnées comme dans le tome 4 des Détectives du Yorkshire (poke Hilde).

Finalement, à part quelques chapitres lus ce matin (jusqu’au chapitre 17) et des albums jeunesse en fin d’après-midi, peu de place à la lecture ce dimanche. Nous avons joué un peu à Stardew Valley et le soir, un film pour finir le week-end. Après un petit tour chez les autres participantes, j’ai toutefois noter des idées de lecture. Encore merci pour ce RAT aux coorganisatrices!

Participation #51 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #3 aux Étapes Indiennes de Hilde et Blandine #RAT

Au fil des pages avec La princesse à la plume blanche

Pour le RAT des Étapes Indiennes organisé par Hilde le week-end dernier, j’ai emprunté à la médiathèque La princesse à la plume blanche de Ghislaine Roman et Sophie Lebot (éd. De la Martinière Jeunesse, 2015), un album jeunesse très grand format à partir de 3 ans. Un maharadja est très malheureux au décès de sa femme. Seule leur fille unique, la princesse Chedana arrive à lui redonner par moment le sourire. Le temps passe et le maharadja se remarie par devoir. Très vite, sa nouvelle épouse, la maharani est jalouse de la beauté de la princesse et décide de faire construire un pavillon de lecture sur un îlot pour l’y enfermer dans le plus grand secret. Chedana pourra-t-elle compter sur la protection de Ganesh, le Dieu éléphant pour échapper au sortilège de la maharani? Le jour, Chedana étudie les nombreux livres à sa disposition et la nuit, un paon blanc prend possession des lieux.

Coup de cœur pour ce conte indien qui rappelle au début Blanche-Neige avec une marâtre jalouse de la fille de son mari! Puis l’histoire prend une toute autre direction et qui explicite le titre de l’album. Les illustrations sont magnifiques et se déploient sur des doubles pages très colorées et au charme d’une Inde ancienne et légendaire. Il y est question de magie avec la maharani, de métamorphoses, de divinités, d’amour mais aussi du pouvoir des livres. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir ce joli conte indien.

étapes indiennes, inde, lectures

Participation #1 aux Étapes Indiennes de Hilde #RAT

Participation #29 Contes & Légendes de Bidib #Inde

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑