Étiquette : challenge livresque (Page 1 of 17)

Week-end à 1000 – mai 2024

Ce week-end, du vendredi 17 mai 19h à dimanche minuit se déroule un week-end à mille. Il s’agit d’un défi livresque où l’objectif est de lire au moins 1000 pages, quel que soit le support ou genre (romans, albums illustrés, BD, romans graphiques, mangas, livres audio…). Mais ce nombre de pages à lire reste libre, chaque participant pouvant se fixer un objectif de lecture plus petit ou plus grand, en se constituant ou non une petite PAL pour l’occasion. Un thème facultatif a été prévu ce week-end: « Ménage de printemps de la PAL ». Pour plus d’infos, n’hésitez pas à y participer à votre tour et à rejoindre le groupe FB dédié: ici.

Ce billet de suivi sera actualisé tout le long du week-end et sera ponctué aussi par les passages sur les blogs et/ou réseaux sociaux des autres participantes comme Pativore, Nathalie (IG)..

Vendredi 17 mai 2024

En soirée, j’ai repris au chapitre 18 et fini de lire, en e-book, La berceuse des sorcières de Hester Fox (éd. Faubourg-Marign, janvier 2023, 310 pages), un roman à la double temporalité suivant les points de vue de Margaret et d’Augusta, 150 ans séparant les deux femmes. Augusta Podos, âgée de 28 ans est engagée à Harlowe House devenue un musée à Tynemouth, dans le Massachusetts et qui a été autrefois le domicile de Margaret Harlowe dont l’âme habite les lieux. Celle-ci a disparu du passé familial des Harlowe, seul un tableau la représentant sans doute. J’ai été déçue de ma lecture bien loi du « conte obsédant » annoncé, n’ayant pas réussi à m’attacher aux personnages et trouvant l’intrigue bien fade et les dialogues creux malgré la touche fantastique et les thèmes abordés. Il y est ainsi question de sorcellerie, d’amour, de condition de la femme, de violences faites aux femmes, d’anorexie, d’adultère, de seconde chance, de rupture amoureuse… Le personnage de Margaret, ayant vécu en 1876, se veut libre et loin des conventions sociales de l’époque mais il est bien trop moderne pour l’époque, surtout pour une jeune femme de 18 ans issue d’une famille aisée. J’espère que ma prochaine lecture me plaira plus (+170 pages lues).

Samedi 18 mai 2024

Dans l’après-midi, j’ai lu deux BD mettant en scène deux femmes ayant existé: Nellie Bly, alors âgée de 23 ans, en 1887, lorsqu’elle s’est volontairement laissée enfermée dans un asile psychiatrique, le Blackwell’s Island Hospital de New York afin de mener son enquête pendant 10 jours sur cette institution en vue d’être engagée par Joseph Pullitzer comme journaliste d’investigation au New York World dans le tome 1 de Pionnières, Nellie Bly de  Nicolas Jarry, Guillaume Tavernier et Guillaume Lopez (éd. Soleil, août 2020, 60 pages), une BD biographique lue en version numérique et Alicia Alonso, une danseuse étoile cubaine dans Alicia, Prima ballerina assoluta d’Eileen Hofer et Mayalen Goust (éd. Rue de Sèvres, avril 2021, 152 pages), un roman graphique que j’ai lu en version numérique, le ballet national étant alors un outil de propagande pour la dictature cubaine (+212 pages lues).

En fin d’après-midi, j’ai commencé à lire le tome 4 des Chroniques de Bridgerton, Colin de Julia Quinn (éd. J’ai lu, Intégrale, tomes 3 & 4, rééd. mars 2021, 857 pages), après avoir regardé jeudi soir les 4 premiers épisodes de la saison 3 de la série éponyme et en attendant les 4 suivants le 13 juin prochain, cette romance historique étant dans ma PAL depuis un moment déjà. Je l’ai fini en soirée (+427 pages).

Dimanche 19 mai 2024

Nous avons prévu un très court séjour en Italie entre ce dimanche et demain alors je n’ai lu que très peu dimanche soir, même si les livres n’étaient jamais loin. Nous nous sommes arrêtés sur un stand de livres à Ceriale, mon mini lutin s’étant fait dédicacer un album jeunesse en italien. J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 6 la troisième enquête de Perveen Mistry, Le Prince de Bombay de Sujata Massey (éd. Charleston, avril 2023, 489 pages), un roman policier se déroulant en novembre 1821 avec la venue du Prince Edward à Bombay (+76 pages).

Petit bilan du mardi après-midi: j’ai finalement lu plus que je ne l’aurai cru, même si je ne m’étais fixée aucun objectif, et encore moins 1000 pages à lire.

Au fil des pagesThrowback Thursday Livresque: Personnage à lunettes

TTL n°263 chez Carole #Personnage à lunettes

Ce jeudi 16 mai 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Personnage à lunettes ».

J’ai immédiatement pensé à l’illustration de couverture d’Obsolète de Sophie Loubière (éd. Belfond, février 2024, 528 pages), un roman noir d’anticipation dystopique qui se déroule en 2224, à l’époque du Grand Recyclage, les femmes de plus de 50 ans devant se retirer dans le Domaine des Hautes-Plaines pour laisser leur place à des femmes plus jeunes et encore fertiles.

J’ai aussi pensé à deux romances:

  • l’une contemporaine avec le personnage de Zoe dans la trilogie Si tu peux… de Marlene Eloradana (éd. Autoédition, 2021), des romances légères, feel-good et rigolotes avec une bande d’amis attachante et déjantée en Écosse.
  • et l’autre historique avec le tome 5 sur 12 des Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (éd. Autoédition, janvier 2023, 341 pages) se concentrant sur la romance entre deux  amis d’enfance, la studieuse Harriet Stanhorpe et le beau Jasper Cadogan, comte de Saint-Clair.

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Jaspage ».

Throwback Thursday Livresque: Passages dans le passé

TTL n°262 chez Carole #Passages dans le passé

Ce jeudi 9 mai 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Passages dans le passé ».

J’ai eu plusieurs idées de lecture en tête à la lecture de ce thème, plusieurs de mes lectures se déroulant sur une double voire triple temporalité en suivant la vie de personnages d’époque mais qui se retrouvent avec un point commun. Mais j’ai finalement choisi trois romans dont le personnage principal fait fasse à son passé:

  • (Roman dystopique) Les âmes fragmentées de Charlotte Monsarrat (éd. Anne Carrière, février 2023, 223 pages), un thriller psychologique d’anticipation se déroulant dans un futur proche, Veronica, en couple avec sa compagne Rémi, remettant en question tout son passé qui, après avoir reçu des souvenirs d’un trafiquant de mémoires et inventeur de l’extraction mémorielle, Joachim Beckett, s’aperçoit en les dérushant qu’elle le connaissait et que pire encore elle avait entretenu avec lui une relation amoureuse dont elle ne se souvient plus du tout.
  • (Roman historique policier) le tome 1 de Monk: Un étranger dans le miroir d’Anne Perry (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, juillet 1998, 415 pages), un roman policier se déroulant dans le Londres des années 1850, à l’époque de la Guerre de Crimée, William Monk, un inspecteur de police devenu amnésique après un grave accident de cab étant amené à enquêter sur le meurtre d’un aristocrate tout en essayant de se rappeler qui il est.
  • (Roman policier historique) Les veuves de Malabar Hill de Sujata Massey (éd. Charleston, janvier 2020, 495 pages), la première enquête de Perveen Mistry, un roman policier se passant dans les Indes britanniques au début du XXe siècle, à travers des va-et-vient entre les années 1916 et 1921 de la vie de la jeune femme.

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Personnage à lunettes ».

Bilan de lecture: avril 2024

En ce 3 mai 2024, il est temps de faire le bilan de lecture du mois d’avril 2024 qui a débuté avec le RAT du Mois au Japon 2024. Nous avons lu beaucoup de livres pour Le Mois au Japon 2024 et fait des origamis avec les copinautes de l’Atelier créatif.

J’ai encore eu, le mois dernier, des lectures variées tout en mangeant des œufs, lapins et fritures au chocolat: des lectures japonaises,  des cosy mystery, des romances historiques, le thème d’avril du Défi Challenge Historique 2024 étant mon trope préféré « De la haine à l’amour », de la fantasy, des lectures jeunesse avec mon mini lutin (quelques jolies découvertes sur la photo), des romans graphiques et des BD, des romans de la rentrée littéraire (automne 2023 et hiver 2024)… Le début de printemps étant bien pluvieux, j’ai bien pu participer aux semaines à lire: une semaine à 1000 pages du Pingouin Vert du 8 au 14 avril 2024 et une semaine à lire du « Week-end à 1000 » du 15 au 21 avril 2024.

Voici d’ailleurs mon petit bilan de participations pour ce mois d’avril 2024:

  • Challenge Petit Bac 2024 d’Enna: 2e ligne terminée et 3e et 4e lignes en cours
  • Challenge Contes et Légendes 2024 de Bidib: 2 participations
  • Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2024 de Bidib et Fondant: 5 participations
  • Challenge Le Tour du Monde en 80 livres 2024 de Bidib:  3 participations avec 4 pays pour le parcours illustré (Japon, Argentine, Espagne et Pays-Bas) et 4 participations avec 3 pays pour le parcours littéraire (Japon, Canada (Québec) et États-Unis)
  • Challenge 2024 sera classique aussi! de Nathalie: 2 participations
  • Challenge Les Étapes Indiennes 2024 de Hilde
  • Challenge British Mysteries 2024 de Lou et Hilde: 1 participation
  • Challenge Pages de la Grande Guerre de Nathalie: 1 participation
  • AAHM Challenge d’Enna
  • Challenge Marsien 2024 (autour de la planète Mars) – 2e édition de Ta d loi du cine, « squatter » sur le blog de Dasola
  • Challenge Un Mois au Japon 2024 de Hilde et Lou: 9 participations dont le RAT et le billet de suivi

Ce mois-ci, il y avait aussi des lectures communes: La fin de Chéri de Colette avec Isabelle qui a prévu de mettre à jour son billet sur Chéri et Nathalie qui n’a pas pu l’emprunter, Les Yeux de Mona de Thomas Schlesser avec Enna et Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa avec Isabelle.

Il y a également eu quelques achats (qui ne sont pas tous sur la photo) ce mois-ci en prévision des vacances scolaires pour mon mini lutin, avec bien sûr, La petite grande Chaventure d’Ajax de Mr Tan, ChrisPop et Diane Le Freyer (éd. Mr Tan & Co, avril 2024, 72 pages). J’ai craqué, sans attendre une fête particulière ou mon anniversaire, sur l’Encyclopédie visuelle Jane Austen de Gwen Giret et Claire Saim (éd. Hachette Heroes, octobre 2023, 312 pages). J’en reparlerai pour Le Mois Anglais en juin prochain.

Entre deux averses, nous sommes allés voir l’exposition « Hergé et l’Art » à l’Espace Lympia avec la fusée de Tintin. J’en ai profité quelques jours plus tard pour emprunter à la médiathèque des tomes de la bande dessinée (les miens étant actuellement conservés chez mes parents).

Illustration Marie Savart IG

Le mois prochain, je continuerai mes lectures pour Un Mois au Japon 2024 (puisqu’on peut jouer les prolongations jusqu’à l’été), des cosy mystery, des romances historiques le thème de mai du Défi Challenge Historique 2024 étant « Mariage arrangé », de la fantasy, des lectures jeunesse avec mon mini lutin (Mortelle Adèle en tête bien sûr). J’ai également prévu des lectures pour Le Mois Italien 2024, de la poésie pour 2024 sera classique aussi!, des romans graphiques et des BD… Il y aura également une lecture commune avec Hilde et Nathalie avec une des enquêtes de Perveen Mistry de Sujata Massey (la troisième pour moi, Le Prince de Bombay).  Bon mois de mai!

Throwback Thursday Livresque: Personnage amoureux de la nature

Ce jeudi 4 avril 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Personnage amoureux de la nature ». Cela m’a immédiatement fait penser à un classique de la littérature jeunesse anglaise: Le jardin secret de Frances H. Burnett, un roman d’apprentissage, ode à la Nature et à l’enfance.

Orpheline renfermée et solitaire de 10 ans, Mary Lennox part des Indes britanniques, après le décès de ses parents pour être confié à son oncle, Archibald Craven, un vieil homme riche, bossu et malheureux depuis le décès de sa femme dix ans auparavant et qui vit dans un manoir en Angleterre, dans la lande du Yorkshire. La jeune fille va s’éveiller au contact de la Nature (et des amitiés qu’elle engendre) en arrivant à vivre pleinement son enfance et à s’épanouir à l’instar de la Nature au printemps, en s’ouvrant aux autres, en se laissant aimer et aimer en retour, que ce soit auprès de son ami Dickon ou de son cousin Colin.

  • Le jardin secret de Frances H. Burnett (éd. Gallimard Jeunesse, coll. Folio Junior, rééd. 2010, 319 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans et qui fut publié pour la première fois en 1911
  • sa jolie adaptation en BD jeunesse avec le diptyque Le Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2021 (T1)  et septembre 2022 (T2))
  • et une version adaptée pour les plus jeunes lecteurs, Le jardin secret de Brigitte Barrager, d’après Frances H. Burnett (éd. Deux Coqs d’Or, 2019), un album jeunesse à  partir de 3 ans.

J’ai également pensé à un autre roman plus sombre, Là où chantent les écrevisses de Delia Owens (éd. du Seuil, janvier 2020, 480 pages), Kya, une jeune fille blanche et pauvre ayant grandi seule, dans les années 50, dans les marais, après avoir été abandonnée par sa famille à 10 ans, à côté de la petite ville ségrégationniste de Barkley Cove, en Caroline du Nord.

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « – de 300 pages ».

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑