Étiquette : BD jeunesse (Page 1 of 30)

Throwback Thursday Livresque: Un titre qui forme une phrase

TTL n°267 chez Carole #Un titre qui forme une phrase

Ce jeudi 13 juin 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Un titre qui forme une phrase ».

Pour illustrer ce thème qui offre de nombreuses possibilités, j’ai choisi parmi des lectures récentes:

  • (Recueil de nouvelles) À quoi songent-ils, ceux que le sommeil fuit? de Gaëlle Josse (éd. Noir sur Blanc, février 2024, 224 pages), des microfictions sous forme de très courts chapitres mettant en scène différents personnages ordinaires au cours de la nuit, confidente d’émotions fortes, regrets, souvenirs ou attentes à venir quand le sommeil ne vient pas, que ce soit en raison d’insomnie, de fêtes ou du travail
  • (Romance contemporaine) L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (éd. HarperCollins, janvier 2023, 353 pages), une romance contemporaine entre Harper et Liam sous fond de compétition lors d’un concours de barmaids et qui se déroule sur la même temporalité que le tome précédent, Bien cordialement votre employée (complètement folle de vous).
  • (BD jeunesse/Roman graphique) Toutes les princesses meurent après minuit de Quentin Zuttion (éd. Le Lombard, août 2022, 152 pages), une BD jeunesse à partir de 15 ans et qui a remporté le Prix Fauve Spécial du Grand Jury Jeunesse d’Angoulême en 2023 et qui relate une tranche de vie nostalgique au sein d’une famille dont l’équilibre va se briser le temps d’une chaude journée estivale, en écho au décès de la princesse Diana repris en boucle par les médias le 31 août 1997
  • (Court roman illustré) Comment le Prince Cardian en est venu à détester les histoires de Holly Black et  illustré par Rovina Cai (éd. Rageot, novembre 2022, 192 pages), le tome 3,5 de la série de fantasy féérique, Le Peuple de l’Air qui apporte une sorte de conclusion à la trilogie avec cette fois le point de vue de Cardian et non plus de June.

J’ai également pensé à deux lectures plus anciennes avec des romans contemporains: Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand (éd. Michel Lafon, éd. Pocket, n°15716, 2014), le premier roman court de l’autrice et sa suite que j’ai plus appréciée, La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin Lugand (éd. Michel Lafon, éd. Pocket, n°16442, 2016).

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Un tome 2 ».

Point lecture hebdomadaire 2024 #22

En ce début de semaine, voici mon point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures (mais pas nos relectures) de la semaine dernière.

Nos lectures du 27 mai au 2 juin 2024:

Des lectures jeunesse:

Avec mon mini lutin, il y a eu surtout des relectures d’albums jeunesse qu’il apprécie depuis longtemps comme Satanés lapins! de Ciara Flood, Graine de carotte de Claire Garralon et Cécile Hudrisier…

(BD jeunesse) Le loup en slip s’arrache de Wilfrid Lupano, Mayanna Itoïz et Paul Cauuet (T7)

Nous avons lu le tome 7 du Loup en slip, Le loup en slip s’arrache de Wilfrid Lupano, Mayanna Itoïz et Paul Cauuet (éd. Dargaud, novembre 2022, 40 pages), une BD jeunesse à partir de 5 ans et qui peut être lu seul par des jeunes lecteurs sachant lire en écritures majuscules et qui n’en oublie pas le lecteur adulte avec un clin d’œil à la fin aux Vieux Fourneaux. Dans cet opus, le loup en slip quitte sa forêt natale et prend un train qui le conduit au marché de la vallée des idoles, loin de son quotidien et de ses peurs. Il y fait la rencontre d’une renarde du désert qui lui sert de guide et vis-à-vis de laquelle il n’est pas insensible. Et si ce voyage lui permettait de voir la vie autrement et de se laisser aux sentiments? Il est ainsi question de routine quotidienne, de religion, de sentiments amoureux, de peur de l’inconnu ou bien encore de tolérance… Encore un bon moment de lecture!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance contemporaine) L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (T2)

J’ai lu, en e-book, L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (éd. HarperCollins, janvier 2023, 353 pages), une romance contemporaine entre Harper qui pour régler les frais médicaux d’une infirmière à domicile pour sa mère qui est en phase terminale d’un cancer participe au concours du meilleur barmaid, à New York et qui se retrouve en concurrence, sans le savoir, avec Liam qui y participe pour pouvoir déménager auprès de son fils Milo. On y retrouve également la collègue et meilleure amie, Aubrey qui avait fait l’objet de sa propre romance dans le tome précédent et qui se passe sur la même période: Bien cordialement votre employée (complètement folle de vous) et que j’avais eu envie de relire juste après avoir lu ce second tome (éd. HarperCollins, juillet 2021, 261 pages). Un lecture plaisante et non dénuée d’humour, malgré une vie familiale chaotique pour les deux personnages!

  • (Romantasy) Le Pont des Tempêtes, L’héritier insoumis de de Danielle L. Jensen (T3)

J’ai lu le tome 3 du Pont des Tempêtes, L’héritier insoumis de Danielle L. Jensen (éd. (éd. Bragelonne, coll. Fantasy, mars 2024, 663 pages), une romantasy se déroulant dans un monde en guerre et ravagé par des tempêtes sauvages, l’unique voie de passage commerciale étant le pont des tempêtes détenu par le roi d’Ithicana. Ce tome se déroule parallèlement aux événements des tomes 1 et 2 mais sous le double point de vue du prince héritier de Maridrina, Keris Veliant, le frère de Lara et de la nièce de l’impératrice de Valcotta et sa générale, future héritière, Zarrah. Derrière leur amour interdit, il y est ainsi question du poids de l’héritage, des préjugés et du droit à choisir sa propre vie, de complots, de trahisons, de deuil… Même si ce tome 3 finit là où s’arrête le tome 2 chronologiquement, j’ai apprécié découvrir cette partie de l’histoire. J’ai hâte de découvrir la suite dans le tome suivant, l’histoire entre Zarrah et Keris n’étant pas terminée. Un très bon moment de lecture, ayant su avant de commencer ma lecture que cela se passait dans la même temporalité que les deux premiers tomes et ayant eu peur alors que ce ne soit qu’une redite!

  • (Romance cosy mystery historique) La demoiselle et le mousquetaire, Châtiment céleste de S.D. Fischer (T3)

Le jour de sa parution le 1er juin, j’ai lu, en e-book, le tome 3 de La demoiselle et le mousquetaire, Châtiment céleste de S.D. Fischer (éd. Autoédition, juin 2024, 300 pages), une romance cosy mystery historique se déroulant sous le règne de Louis XIV, Joséphine Galtier se rendant avec son père, à la demande de Jérôme qui souhaite l’avis du médecin, au château des Faulcon de Montessand, en Normandie, la santé de son père étant au plus mal depuis plusieurs mois. Mais très vite, un meurtre a lieu. Serait-ce l’œuvre d’un fantôme comme aimait à le penser la victime elle-même de son vivant? Ou serait-ce lié à l’étrange maladie du père du comte? Une nouvelle fois, Joséphine et Jérôme enquêtent ensemble, le temps d’une nuit bien mouvementée et propice aux intrigues et rapprochements amoureux. J’ai une fois de plus apprécié leur complicité, leurs joutes verbales et leur amour naissant qui n’est pas du goût de leurs parents respectifs en raison de leur différence de classes sociales. Un bon moment de lecture même si leur relation est un brin trop moderne pour l’époque et qu’il est dommage que l’autrice ne cesse de Joséphine « la jeune fille » alors qu’elle est majeure! Un prochain tome est d’ores et déjà annoncée par l’autrice que je lirai volontiers.

Au fil des pages avec le tome 4 des Quatre de Baker Street

J’ai lu le tome 4  des Quatre de Baker Street, Les orphelins de Londres de Jean-Blaise Djian, David Etien et Olivier Legrand d’après l’œuvre d’Arthur Conan Doyle (éd. Glénat, septembre 2012, 56 pages), une BD jeunesse pour adolescents se déroulant à Londres, en 1891.

Les journaux londoniens venant d’annoncer la mort de Sherlock Holmes, les trois jeunes francs-tireurs se disputent, chacun allant de son côté en colère et triste: Billy dans leur repère, Black Tom dans sa famille irlandaise, retrouvant avec plaisir sa cousine Kitty et Charlie, dans la rue avec son fidèle chat Watson. Mais l’évasion de Bloody Percy met leur vie en danger, ce dernier voulant se venger des trois adolescents qui avait permis son arrestation. Prévenu par l’inspecteur Lestrade, le Dr. Watson parviendra-t-il à les retrouver à temps?

J’ai beaucoup apprécié ce tome nous plongeant dans les bas-fonds londoniens de l’East End. Le trio de francs-tireurs (ou plus exactement le quatuor avec le chat) est toujours aussi attachant, les trois orphelins étant toujours aussi débrouillards, que ce soit Charlie qui, après un vol à l’étalage, est envoyé dans une workhouse tenue par des religieux qui exploitent d’autres jeunes filles comme elles dans des travaux épuisants de blanchisserie, laissant seul derrière lui son chat ou Black Tom qui est entraîné par son oncle dans une série de cambriolages qui alertent les policiers. Vite retrouvé par Bloody Percy, Billy demande l’aide du Dr. Watson afin de retrouver les autres francs-tireurs, se laissant bien volontiers nourrir par Miss Watson.  J’ai d’ailleurs relevé quelques passages gourmands lorsque Billy Fletcher se rend chez le Dr. Watson.

Il y est ainsi question de difficiles conditions de vie des orphelins à l’époque victorienne, de pauvreté, d’amitié, de courage. Un très bon moment de lecture bien rythmé, tout en émotions et qui finit sur une note d’espoir pour le quatuor, présageant le retour de Sherlock Holmes! J’ai d’ores et déjà emprunté le tome 5, La Succession Moriarty que je n’ai pas encore eu le temps de lire mais ça ne serait tarder.

Pour d’autres avis sur ce tome 4: Katell et Enna.

Participation #5 Challenge British Mysteries 2024 de Lou et Hilde #BD

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Chiffre/Nombre: « Quatre »

Participation # Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2024 de Bidib et Fondant #Cuisine anglaise

Point lecture hebdomadaire 2024 #12

En ce début de semaine, voici mon point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures (mais pas nos relectures) de la semaine dernière qui s’est terminée sur un week-end de lectures.

Nos lectures du 18 au 24 mars 2024:

Des lectures jeunesse/ados:

Il n’y a aucune nouveauté lue cette semaine avec mon mini lutin qui a surtout relu des Mortelle Adèle et Hulotte et Léon de Juliette Lagrange. De mon côté, j’ai lu dimanche des BD/manga pendant le week-end à mille pages.

  • (BD jeunesse) Yin et le dragon de Richard Marazano et Xu Yao (T1 à T3)

Dimanche après-midi, j’ai la trilogie Yin et le dragon de Richard Marazano et Xu Yao, une BD jeunesse à partir de 10/12 ans et que j’avais emprunté à l’occasion du Nouvel An Chinois mais que je n’avais pas eu le temps de lire depuis: le tome 1, Créatures célestes (éd. Rue de Sèvres, janvier 2016, 64 pages), le tome 2, Les écailles d’or (éd. avril 2017, rééd. mai 2019, 64 pages) et le tome 3, Nos dragons éphémères (éd. février 2019, 64 pages).

Lors de l’invasion japonaise d’un quartier de pêcheurs de Shanghai en 1937, Yin, une jeune fille d’une dizaine d’années espiègle, têtue et courageuse réussit à convaincre son grand-père de soigner un dragon d’or blessé qu’il a pris dans ses filets. Est-il une menace pour Yin au même titre que les gamins des rues lui volant les poissons qu’elle vend et que les soldats japonais, comme le capitaine Utamaro à l’étrange comportement idéaliste?

J’ai bien apprécié les illustrations et le mélange de folklore chinois et de petite histoire dans l’Histoire, même si l’horreur de celle-ci a été atténuée pour un lectorat jeunesse. Cette fiction historique avec une touche fantastique est pleine de bons sentiments et d’espoir en l’Humanité face au grand dragon noir de la fin des temps.

  • (Manga Seinen ado) Les Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (T2)

J’ai pioché dans ma PAL du mois prochain pour Un Mois au Japon 2024 en lisant le tome 2 des Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (éd. Ki-oon, mars 2021, 159 pages), un manga Seinen à partir de 15 ans, me laissant en plein suspense, la nouvelle tentative d’empoisonnement n’étant pas résolue et n’ayant pas pu emprunter le tome 3, peut-être la semaine prochaine et me donnant une idée sur la véritable identité de Jinshi. Dans ce deuxième tome, on en apprend un peu plus sur Mao Mao, désormais dame de compagnie et goûteuse de Gyokuyo qui, à la demande de l’Empereur, vient à soigner l’une de ses autres concubines, Lifa puis qui, 2 mois plus tard, participe au grand banquet du Printemps en l’honneur des 4 premières concubines. L’adolescente de 17 ans s’affirme de plus en plus et est toujours aussi perspicace pour soigner et reconnaître les poisons. Encore un bon moment de lecture même si j’aurai apprécié, au vu des thèmes abordés, que l’histoire soit plus approfondie et plus mature (certains propos étant, si je puis dire, autocensurés au vu du lectorat ado)!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance d’urban fantasy) Les Ailes de cendres, La dernière élite de Galli May (T2)

J’ai lu, en e-book, le tome 2 qui vient de paraître des Ailes de cendres, La dernière élite de Galli May (éd. Autoédition, mars 2024, 755 pages), une romance d’urban fantasy/paranormale se déroulant à New York, où cohabitent les créatures surnaturelles, que ce soient les « démons » et les « anges » ou bien encore les vampires, les métamorphes et les magikas. J’ai pris plaisir à replonger dans les aventures de Lyrine et Azariel. Les pages s’enchaînent entre rebondissements, solidarité entre Nettoyeurs, complots politiques et trahisons. Lyrine parviendra-t-elle à se protéger et à s’affirmer face aux menaces qui l’assaillent de toutes parts? A qui pourra-t-elle faire confiance? Un très bon moment de lecture, la romance et la part d’action étant bien dosée! J’ai hâte de découvrir la suite mais il faudra attendre, le tome 3 ne paraîtra qu’en novembre prochain.

  • (BD adulte) Le dernier quai de Nicolas Delestret

J’ai ensuite lu Le dernier quai de Nicolas Delestret (éd. Bambou coll. Grand Angle, avril 2023, 160 pages),  une BD fantastique que j’avais depuis un moment en version consultable en ligne sur Izneo mais que j’ai récemment pu aussi emprunter en version papier à ma médiathèque. A l’hôtel du dernier quai, Émile accueille, en hôte bienveillant et dans une routine bien établie, les clients qui viennent de mourir. Mais un matin, tout se dérègle, semant le trouble dans l’esprit d’Émile, lors de l’arrivée de 3 nouveaux clients qui ne se souviennent pas de leur passé. Comment pourra-t-il les aider? L’histoire m’a fait penser à celle de 669 Peony Street de Mélanie Launay (éd. Michel Lafon, janvier 2022, 238 pages), un roman fantastique se déroulant en Angleterre, à l’époque victorienne. Il y est ainsi question de mort, de résilience et de pardon.

  • (BD adulte) Radium girls de Cy

J’ai lu Radium girls de Cy (éd. Glénat, coll. Karma, août 2020, 136 pages), une BD adulte à la couverture phosphorescente et que j’avais repérée depuis très longtemps mais que je n’avais pas pu encore emprunter à la médiathèque, trouvant très intéressant le sujet abordé mais pas le graphisme. Ma lecture a confirmé ma première impression. En 1918, New Jersey, des femmes travaillent comme ouvrières à l’United State Radium Corporation, une usine fabriquant des montres à cadran en utilisant de la peinture au radium. Insouciantes et non averties du danger mortel du radium, elles travaillent sans protection et s’amusent de son effet phosphorescent, surnommées alors les « Ghost Girls ». Mais bientôt la réalité les rattrape, lorsque certaines d’entre elles tombent malades et décèdent. Le radium était-il si inoffensif pour leur santé? J’ai apprécié l’histoire tirée de faits réels, moins les illustrations aux crayons de couleur, qui m’a fait penser plus récemment au scandale de l’amiante.

Ma lecture en cours:

(Roman policier contemporain) La jurée de Claire Jéhanno

J’ai commencé à lire, en e-book, jusqu’au chapitre 24, La jurée de Claire Jéhanno (éd. HarperCollins, avril 2023, 291 pages), un roman contemporain aux chapitres courts et dans lequel on suit Anna Zeller, jurée le temps d’un procès d’assises d’un couple accusé d’empoisonnement et de meurtre et qui la renvoie à son propre passé, vingt ans auparavant lorsqu’elle était encore Anna Boulanger.

Point lecture hebdomadaire 2024 #10

En ce début de semaine, voici mon point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures). J’ai moins lu cette semaine ayant profité d’être en famille.

Nos lectures du 4 au 10 mars 2024:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Mon voyage à moi d’Akiko Miyakoshi

Nous avons lu, comme histoire du soir, Mon voyage à moi d’Akiko Miyakoshi (éd. Syros,  septembre 2022, 40 pages) un album jeunesse à partir de 5/6 ans et que j’avais repéré dans les nouveautés d’une des annexes de notre médiathèque, appréciant cette autrice. Un hôtelier accueille chaque jour des voyageurs dans son hôtel et rêve qu’un jour, lui aussi, partira explorer le monde. Il y est ainsi question de solitude, de désir d’évasion, d’exploration du monde et d’aventures… Encore un très bon moment de lecture avec cette histoire joliment illustrée! J’en reparle très vite lors du Mois au Japon 2024 puisque ce livre faisait partie de ma future PAL japonaise.

  • (BD jeunesse) Mortelle Adèle, J’aime pas l’amour! et Karmastrophique de Mr Tan et Miss Prickly ou Diane Le Freyer (T4 et T17)

Mon mini lutin a encore relu cette semaine plusieurs tomes de Mortelle Adèle et d’Ajax. Ses cousines lui ont aussi prêté deux tomes de Mortelle Adèle qu’il n’avait pas encore lus: le tome 4, J’aime pas l’amour! de Mr Tan et Miss Prickly (éd. Bayard Jeunesse, septembre 2012, 96 pages) et le tome 17, Karmastrophique de Mr Tan et Diane Le Freyer (éd. Bayard Jeunesse, juin 2020, 80 pages).

Il a également écouté les 4 nouvelles chansons Mortelle Adèle avec sa préférée, « Very Important Bizarres », chanson qui fait la part belle à la confiance en soi. Pour les écouter: ici

  • (BD jeunesse/Roman graphique) Tidesong de Wendy Xu

J’ai lu Tidesong de Wendy Xu (éd. Bliss éditions, octobre 2022, 240 pages), un roman graphique ou BD jeunesse à partir de 10 ans. Sophie est une jeune sorcière âgée de 12 ans qui est envoyée chez sa grande-tante Lan et sa grande-cousine Sage afin de s’entraîner pour le concours d’entrée à l’école de magie la plus réputée du royaume. Mais sa grande-tante ne cesse de lui donner des corvées, sans l’entraîner. Lorsqu’un de ses sortilèges tourne mal, Sophie, trop impatiente d’apprendre la magie, emmêle sa magie à Lir, un jeune dragon d’eau qui a perdu la mémoire et qui n’arrive plus à se métamorphoser en dragon. Sophie réussira-t-elle son examen d’entrée tout en permettant à Lir de retourner auprès des siens? Il y est ainsi question de magie, d’amitié, d’estime de soi ou plus exactement de manque de confiance en soi, que ce soit Sophie ou Lir, d’apprentissage, de rancunes familiales entre la grand-mère de Sophie et sa grande-tante… Un lecture plaisante avec cette famille de sorcières qui depuis des générations sont liées aux dragons d’eau et même si parfois les illustrations manquent un peu de finesse!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Les Erainn: Rory, Attractif Enchantment de Thalie Perrot (T1)

J’ai lu, en e-book, le tome 1 de la trilogie, Les Erainn: Rory, Attractif Enchantment de Thalie Perrot (éd. Autoédition, 2e édition, juillet 2023, 290 pages), une romance historique se déroulant près de Saint-Malo, en 1848. Cordélia de Montrésor, âgée de 25 ans se persuade qu’il est trop tard pour elle de trouver l’amour et de faire un mariage heureux, se pensant trop laide et préférant être le chaperon de sa sœur cadette, Juliette, âgée de 17 ans. Mais le retour de Rory Erainn, un capitaine irlandais pour qui elle voue des sentiments depuis leur toute première rencontre 10 ans auparavant, serait-il le déclic pour une métamorphose de la jeune femme?

Il y est ainsi question de romance mais aussi d’enquêtes et de secrets de famille, le frère aîné de Cordélia étant partie à la recherche de leur mère. Une lecture que j’avais choisie pour le thème « French Touch » du mois de mars du Défi Romance Historique 2024 et qui est de l’autrice à la tête de La Guilde des Histos! Mais je n’ai pas été emballée plus que cela, l’autrice ayant écrit la première version de cette romance lorsqu’elle avait 15 ans. J’ai trouvé, en effet, l’histoire trop enfantine, notamment dans les rapports amoureux et avec des rebondissements bien trop à-propos, comme le retour de personnages portés disparus ou des méchants trop caricaturaux comme le marquis Le Dantec. Dommage car le couple Cordélia/Rory est plutôt mignon, aucun des deux ne s’apercevant de leurs sentiments réciproques!

  • (Romantasy) Nedala, Le sang du guerrier de Lira Vedia (T2)

J’ai lu, en e-book, le tome 2 de Nedala, Le sang du guerrier de Lira Vedia (éd. Autoédition, mars 2024, 425 pages), une romantasy dont j’attendais la fin, ayant lu le premier en février 2023 et ce second venant de paraître le 7 mars 2024. J’ai apprécié le « résumé » du tome précédent qui se fait sous le point de vue de Mathioé, laissé pour mort sur le champ de bataille, Lewana, également blessée ayant été emmenée pour être protégée et soignée par le grand maître, Elion. Une vie sans les graveurs de sang est-elle possible? Lewana parviendra-t-elle à être la sauveuse dont on attend d’elle tout en prétendant au bonheur auprès de Mathioé? Malheureusement, j’ai trouvé que ce second tome n’était pas à la hauteur du précédent, même s’il répond à toutes les questions du précédent. Une lecture plaisante mais dont j’aurai apprécié plus d’actions et de rebondissements comme dans le tome 1 et qui s’est révélée trop déjà vue, certaines idées étant intéressantes mais pas assez approfondies à mon goût comme le personnage du sang du guerrier!

Ma prochaine lecture:

(Court roman) La fin de Chéri de Colette

J’avais prévu de lire cette semaine La fin de Chéri de Colette (éd. France Loisirs, février 1996, 271 pages, à partir de la page 145), un court roman se déroulant quelques années après Chéri, le jeune homme, désormais âgé de 30 ans, ayant été marqué par la Grande Guerre. Ce sera donc ma prochaine lecture en lecture commune avec Isabelle et Nathalie (qui l’ont déjà fini).

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑