Étiquette : anniversaire (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec La soupe magique

Nous lisons et relisons La soupe magique de Katerina Gorelik (éd. Seuil Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 4 ans que j’ai acheté après avoir craqué sur la magnifique couverture d’illustration en le voyant dans la vitrine d’une librairie à l’automne dernier. Pour l’anniversaire de Mamie Chat, quatre chatons décident de lui apporter une grande marmite de soupe, celle de leur mère qui paraît-il est magique. En chemin, ils rencontrent de nombreux animaux à qui ils offrent un bol de soupe pour les aider. Restera-t-il un peu de soupe à la fin? Mamie Chat aura-t-elle son cadeau?

Les jolies illustrations pleines de couleurs et dynamiques fourmillent de détails, que ce soit dans les péripéties des chatons ou bien des autres personnages de l’histoire. En effet, outre l’aventure principale des petits chatons, il est amusant de s’arrêter sur les personnages secondaires qui ont leur propre histoire muette à suivre en parallèle de page en page comme le cheval qui distribue le courrier, le loup qui courtise la chèvre ou bien encore l’ours somnambule. Les personnages font également référence à des contes traditionnels comme par exemple l’un des chatons qui nous rappelle le Petit Chaperon rouge ou la chenille qui s’attriste de ne toujours pas être devenu un papillon celle d’Alice au Pays des Merveilles… Coup de cœur pour ce conte-randonnée!

Et au passage, je valide une nouvelle fois la catégorie « Plat (salé) » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Participation #13 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Conte-randonnée

Participation #13 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Plat (salé)/Soupe

Participation #31 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Russie

Au fil des pages avec le tome 3 de Spooky, Les contes de travers

Comme l’année dernière avec le tome 2, nous faisons à nouveau une lecture commune avec Hilde du tome 3 de Spooky, Les contes de travers, Malices de princesse de Carine-M et Élian Black’mor (éd. Glénat Jeunesse, 2017), une BD jeunesse à partir de 9 ans. C’est avec plaisir que je retrouve l’univers déjanté et creepy de Spooky, une jeune princesse qui est, dans ce tome, dans les préparatifs de sa fête d’anniversaire d’Halloween, étant née un 31 octobre.

Mais les 7 Nains débarquent à la pension londonienne des oncles de Spooky, les Trois petits cochons vampires et interdisent à la jeune princesse d’accéder au royaume des contes de fées gouverné par ses parents. Spooky entend bien y retourner grâce à l’aide de sa marraine poule-fée qui lui offre un sac à malices. Elle apprend également que ses parents sont partis très loin en voyage et ont pendant leur absence été remplacés par un despote qui met tout sens dessus dessous. Encore une nouvelle enquête pour Spooky semée d’embûches ou plutôt de petits cailloux! Spooky arrivera-t-elle à arrêter la panique qui secoue le royaume?

J’ai bien évidemment su très vite qui se cachait derrière la personne à l’origine de ces nouveaux méfaits (un personnage que j’adore mais chut je n’en dirai pas plus). Une fois encore, les auteurs de cette BD jeunesse s’amusent à détourner et retourner les contes traditionnels tout en y ajoutant de nombreuses références et clins d’œil à la pop culture  avec cette fois Blanche-Neige ou Le Petit Poucet prenant les traits de Malcolm McDowell dans Orange mécanique de Stanley Kubrick (1971) et dont les cailloux blancs font s’égarer Spooky dans la forêt.

Tout en évoluant dans un univers de contes de fées creepy, Spooky est également une jeune fille moderne et hyperconnectée. Encore un bon moment de lecture en compagnie de Spooky! J’ai encore une fois beaucoup apprécié les magnifiques illustrations qui vont dans tous les sens, même si l’intrigue est un peu en-deça des précédentes. Dommage qu’il n’existe pas de tome 4 comme pourtant annoncé à la fin de la BD, je me serai plongée sans hésitation dans de nouvelles pages du journal intime de Spooky… « Keep calm and love creepy! »

Enfin, au fil de ma lecture, j’ai noté des passages gourmands avec par exemple: de la cervelle de citrouille en gelée, des petits biscuits en pyjama de squelette, bol de céréales aux choco-crocos acidulés, un marécage au beurre salé…

Pour un autre avis sur ce tome 3: Hilde.

Participation #8 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #BD jeunesse et Case 23 du bingo

Participation #62 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Contes détournés

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégorie Prénom: « Spooky »

Participation #64 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec L’anniversaire

En ce 19 juin 2021, je continue en lecture commune avec Blandine notre plongée dans l’univers fascinant d’Alice au pays des merveilles. Outre les nombreuses versions du texte originel de Lewis Carroll (tant des traductions que des illustrations), cet univers a inspiré aussi tout un tas d’auteurs/illustrateurs. Nous avons donc choisi de lire une histoire qui rappelle les aventures oniriques d’Alice avec L’anniversaire de Pierre Mornet (éd. Autrement, 2013), un album jeunesse à partir de 8 ans et qui me replonge dans le monde de l’enfance avec une petite fille qui rencontre le jour de son anniversaire celle qui deviendra sa meilleure amie.

Parmi des coquelicots, une jeune femme brune s’endort et comme Alice, retombe dans les souvenirs de son enfance, en rêvant du jour d’anniversaire au cours duquel elle a rencontré dans une forêt son double blond, une petite fille de son âge qu’elle veut sauver de la Reine de la Nuit. La petite fille brune sera-t-elle suffisamment courageuse pour la défier au nom de l’amitié?

Les illustrations d’un classicisme envoûtant de Pierre Mornet sont magnifiques et participent à entretenir le mystère de cette rencontre contée dans un texte épuré, poétique et avec une logique irréelle propre aux rêves. Les animaux croisés sont à cet égard très réalistes. Il s’y mêle un doux parfum de magie et de nostalgie dans ce rêve dans un rêve, où chaque jour d’anniversaire de la jeune fille la renvoie à cette première rencontre. Ne s’agit-il alors que de la retranscription enfantine d’une amitié naissante? Ou la petite fille blonde est-elle l’incarnation du moi profond de la jeune femme brune qui se rappelle à elle à chaque anniversaire, bravant ainsi le temps qui passe? Un très bon moment de lecture!

Pour un autre avis: Blandine.

Participation #50 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #9 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish

Au fil des pages avec Tu rentres quand?

En ce 4 avril 2021, journée « Gourmandises/livre gourmand » d’Un Mois au Japon, j’ai choisi une de nos dernières lectures: Tu rentres quand? de Nagako Suzuki(éd. Nobi Nobi!, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Après avoir préparé un gâteau d’anniversaire pour son père, Noémie, une petite fille attend avec impatience son retour. Mais l’attente est longue pour la petite fille. Guettant le moindre bruit qui pourrait annoncer le retour de son père, elle ne peut toutefois pas résister à la tentation de goûter le gâteau au potiron. Trouvera-t-elle des subterfuges pour cacher les petits bouts manquants du gâteau?

L’histoire est toute mignonne et se déroule lors d’une journée de fin d’automne. Il y est question du difficile apprentissage de la patience chez le tout-petit ainsi que d’amour filial. Les illustrations aux jolies couleurs automnales sont douces et retranscrivent les émotions ressenties par le petite fille au visage très expressif. Nous ressentons l’envie de la petite fille de retrouver son père tout comme son plaisir à prendre quelques bouchées du gâteau. Coup de cœur pour cet album jeunesse que nous emprunterons à nouveau à l’automne prochain!

Après la première lecture de cet album, mon mini lutin a eu envie de faire un gâteau aux yaourts à son père, ce que nous avons fait le lendemain, après l’école, après avoir acheté les yaourts nature. Une bien jolie surprise pour son père au retour de son travail comme dans l’histoire! Mais contrairement à la petite fille, nous avons résisté à la tentation de le grignoter. Mais pas suffisamment pour prendre une photo du gâteau entier…

Participation #4 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Gourmandises/Livre gourmand

Participation #38 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Gâteau au potiron

challenge 2021 lire au féminin

Participation #17 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice japonaise

Au fil des pages avec Le petit ogre veut aller à l’école

Nous lisons, dans nos derniers emprunts à la médiathèque, Le petit ogre veut aller à l’école de Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins (éd. Bayard Jeunesse, coll. Les Belles Histoires, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a été lauréat de la sélection CP du 13ème Prix des Incos en 2002. Un petit ogre vit avec ses parents qui passent leur temps à manger des enfants. Mais lui s’ennuie et rêve de pâtisseries. Un jour, après avoir trouvé un livre oublié par un petit garçon et qu’il n’arrive pas à déchiffrer, il convainc ses parents d’aller à l’école. Il découvre le plaisir des livres. Parviendra-t-il à donner le goût de la lecture aussi à ses parents et à les faire renoncer à la chair fraîche? Peut-être avec un livre de recettes?

Dans cette histoire, les rôles sont inversés puisque le goût de la lecture est transmis par l’enfant. L’illustrateur décrit des ogres très expressifs, notamment dans les émotions ressenties en écoutant ou en lisant une histoire. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse sur l’école et le plaisir de la lecture! D’ailleurs, cet album est souvent étudié en maternelle.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Ogre

Participation #62 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Participation #21 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pâtisseries

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑