Étiquette : anniversaire

Au fil des pages avec le tome 3 d’Amélia Fang

Je lis le tome 3 d’Amélia Fang, L’anniversaire tout moisi de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2019), un roman jeunesse fantasy à partir de 8 ans. C’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve Amélia et ses amis à Nocturnia. Si vous ne connaissez pas Amélia Fang, je vous déconseille de lire la suite et d’aller voir si ça vous tente mon billet sur les deux premiers tomes.

Ses 11 ans approchant, Amélia a prévu une superbe fête d’anniversaire dans un champ de citrouilles. En plein préparatif avec Trouille, sa citrouille de compagnie, elle se dispute avec sa mère, la comtesse Frivoletta. Au point de voir sa fête d’anniversaire compromise? D’autant qu’à l’école, l’arrivée d’un nouveau professeur de pâtisserie, M. Merveilleux la détourne de l’organisation de son anniversaire pour participer au concours de biscuits merveilleux, le premier prix étant une excursion à Citrouille-Land. Même ses amis, Florence et Grimaldi agissent bizarrement. Et si Amélia devait une nouvelle fois mener son enquête, secondée par Tangine?

Dans ce troisième tome, l’histoire est certes plus simple mais tout aussi plaisante. L’enquête d’Amélia l’amène à réfléchir sur l’importance des souvenirs, l’estime de soi, l’amitié et/ou l’amour, malgré les petites disputes qu’elle a pu avoir par exemple avec sa mère. Les illustrations de Laura Ellen Anderson en noir et blanc sont toujours aussi mignonnes et rigolotes. Il existe un tome 4 actuellement traduit que je me réserve pour le Halloween Challenge en octobre 2020. 

Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

Au fil des pages avec la galette des rois

Cette année, nous rajoutons dans nos lectures deux albums jeunesse sur le thème de la galette des rois, après avoir relu les trois ressortis de notre bibliothèque: P’tit Loup est le roi de la galette, Loup Gouloup et la lune et Petit Lapin Blanc et la galette des rois. Ces deux albums ont beaucoup de similitudes.

Nous commençons par lire Roule Galette de Natha Caputo et Pierre Belvès (éd. Flammarion, coll. Les albums du Père Castor, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans réédité dans un petit format à petit prix. Dans une petite maison, la Vieille a préparé et cuit une galette qu’elle laisse refroidir sur le bord de la fenêtre qui se laisse glisser pour rouler, rouler. Jusqu’où pourra-t-elle rouler avant d’être mangé? Sur son chemin, elle croise un lapin, un loup, un ours et un renard. Qui des quatre l’arrêtera? À l’exception du début un brin vieillot et misogyne, cette histoire est toute rigolote et se lit comme un conte-randonnée, la chanson de la galette restant en tête. Après la lecture, nous nous amuserons à chanter et à faire des activités autour de l’album, comme reconstituer le puzzle de couverture ou tracer le chemin suivi par la galette, tout en replaçant les animaux dans l’ordre d’apparition.

Puis nous empruntons à la médiathèque La galette à l’escampette de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans selon l’auteur mais 6 ans selon l’éditeur. Il s’agit également d’une histoire de galette qui roule ou plutôt qui prend la poudre d’escampette!

Le jour de l’anniversaire de Mère-Grand, Monsieur Lapin prépare une galette et la laisse refroidir. Mais celle-ci décide de s’enfuir. Qui arrivera à la croquer? Comme dans l’album précédent, différents personnages tentent d’attraper la galette, ce qui permet à l’auteur de détourner les personnages des contes classiques comme Igor le loup, Petit chapeau rond rouge ou encore les trois petits cochons. Beaucoup d’humour dans cet album! Nous retrouvons l’univers bien particulier de cet auteur, après avoir lu Petit chapeau rond rouge mais cette fois sans les petites souris. 

Participation #122 Je lis aussi des albums

Participation #1 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Au fil des pages avec le tome 4 des Carnets de Cerise

Après avoir lu les trois premiers tomes, j’emprunte le tome 4: Les Carnets de Cerise, La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (éd.  Soleil,  coll. Métamorphose, 2016), une bande dessinée jeunesse aux très jolies illustrations à l’instar de la couverture.  Dans ce quatrième et avant dernier tome, Cerise fête ses 12 ans. Pour l’occasion, sa mère a organisé un séjour anniversaire dans un manoir un peu spécial puisque les propriétaires y proposent des enquêtes. Un cadeau rêvé pour Cerise et son âme d’enquêtrice, l’énigme à résoudre étant « Quand Monsieur Loyal s’envolera-t-il jusqu’à Vénus? « .  Cette énigme est bien mystérieuse et fait travailler l’imagination de Cerise, cette dernière souhaitant être romancière comme son amie, Madame Annabelle Desjardins. Heureusement,  Cerise peut compter sur sa mère avec laquelle elle est de plus en plus complice et sur Marvin, le fils des propriétaires du même âge qu’elle. Arrivera-t-elle à percer l’énigme avant la fin de son séjour? Jusqu’où cette nouvelle enquête la conduira et dans le passé de qui? Encore une enquête rondement menée par Cerise!  Les pages de journal intime et de planches de BD à proprement parler s’alternent toujours aussi efficacement que dans les tomes précédents, apportant une touche d’humour et de légèreté derrière un histoire un peu plus tendue émotionnellement. Mais tout n’est pas encore révélé sur Cerise, notamment sur son père et les relations mère-fille sont encore bien compliquées. Encore un bon moment de lecture!  Il ne me reste plus qu’à emprunter le tome 5.

Challenge Petit Bac d’Enna – #15 catégorie Partie du corps: « Visage »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑