Étiquette : timidité

Au fil des pages avec Eléctrico 28

Nous empruntons à la médiathèque Eléctrico 28 de Davide Cali et Magali Le Huche (éd. abc melody, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui a fait partie de la sélection CE1 du 30ème Prix des Incos 2019. Nous suivons Amadeo, conducteur de tram à Lisbonne dont c’est le dernier jour de travail. Cupidon dans l’âme, il se sent triste de ne plus pouvoir aider les amoureux timides qui montent tous les jours dans son tram.

L’histoire est tendre et rigolote avec ce cupidon des rails au grand cœur et qui aurait lui aussi besoin d’un petit coup de pouce pour mettre fin à son propre célibat. Les personnages sont très expressifs. D’ailleurs, Eugenia chez qui Amadeo prend son petit déjeuner tous les matins jusqu’à sa retraite ressemble beaucoup à Anastabotte, Magali Le Huche ayant également illustré la BD jeunesse Verte et ses suites. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui parlera aux jeunes lecteurs découvrant leurs premiers émois amoureux! D’ailleurs, j’avais repéré cette histoire pour le week-end de St-Valentin. A noter enfin que ce tram jaune existe bel et bien à Lisbonne, au Portugal. Reste à savoir si les conducteurs usent des mêmes techniques d’Amadeo…

Participation #19 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pastel de natta

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Voyage: « Eléctrico 28 »

Au fil des pages avec Un oiseau sur mon épaule

Nous empruntons à la médiathèque Un oiseau sur mon épaule de Sibylle Delacroix (éd. Mijade, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Le jour de la rentrée des classes, une petite fille est prête à y aller et se faire des amis. Mais un oiseau qui grandit en même temps que sa confiance en elle s’égratigne l’empêche de parler aux autres enfants de sa classe. Arrivera-t-elle à vaincre sa timidité et à regagner son estime d’elle-même pour rompre sa solitude?

Les illustrations de Sibylle Delacroix au crayonné avec des touches orangées sont magnifiques. L’histoire aborde avec poésie et délicatesse la confiance en soi et l’estime de soi d’un enfant face à une rentrée scolaire. Il n’est pas si facile, même adulte, de s’ouvrir aux autres. L’oiseau comme voix intérieure personnifie à merveille les craintes et inquiétudes de la petite fille qui se replie de plus en plus sur elle sous son poids. Arrivera-t-elle à dépasser ses craintes pour aller vers les autres enfants et amorcer les prémices d’une belle amitié? Coup de cœur pour cet album jeunesse qui pourra permettre au jeune lecteur d’appréhender de façon plus sereine une rentrée scolaire ou l’arrivée dans une nouvelle école après un déménagement!

challenge 2021 lire au féminin

Participation #2 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Au fil des pages avec Bulle d’été

Nous empruntons à la médiathèque Bulle d’été de Florian Pigé (éd. HongFei, 2019), un album jeunesse à partir de 7 ans selon l’éditeur voire même avant. Un jeune garçon passe les vacances d’été seul, se créant sa propre bulle d’été – ce temps suspendu dans les rêveries, le dessin, le vélo et la nature jusqu’au jour de la rentrée des classes. Parviendra-t-il à vaincre sa timidité et parler à Lily, jeune fille croisée tout l’été mais à qui il n’a jamais osé parler?

Les illustrations aux crayons de couleurs sont superbes, poétiques et douces, de cette douceur enfantine de fin d’été avant le moment quelque peu stressant de la reprise de l’école. Le texte court, parfois même absent, accompagne à merveille les illustrations qui transcrivent l’imagination débordante de ce jeune garçon s’épanouissant dans sa bulle d’été. En effet, elle lui permettra de grandir en toute liberté et simplicité tout en vivant ses premiers émois amoureux. Coup de cœur pour cet album jeunesse, l’auteur le dédiant « à la douceur de l’ennui et au plaisir de rêver »!

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑