Étiquette : Parc Phoenix

Le temps d’une visite au Parc Phoenix

Loutre cendrée

Ce 8 juin 2019, nous allons entre amis au Parc Phoenix. Nous commençons par les loutres naines d’Asie ou loutres cendrées en pleine dégustation d’escargots. Quelle agilité pour les manger: elles les trempent dans l’eau, les cassent puis finissent par tout dévorer à l’exception des coquilles. Malheureusement, cette espèce est classée comme vulnérable, notamment en raison de la destruction de son habitat et des trafics pour en faire des animaux de compagnie.

Ouistiti

Kookaburra

Puis nous allons dans la serre dans laquelle sont désormais installés les ouistitis. Avant de les voir, nous sommes survolés par un oiseau qui vient se poser juste au-dessus de l’enclos des tortues. Cet oiseau me semble familier, le martin-pêcheur et l’Australie me venant en tête. Après vérification, il s’agit d’un kookaburra, un martin chasseur géant originaire d’Australie.

Crocodile du Nil

Flamant rose

Nous continuons le tour de la serre avec cette fois-ci les crocodiles du Nil puis les flamants roses. Nous allons également voir les insectes avec notamment des sauterelles et des phasmes.

Tortue sillonnée

Puis nous faisons un petit passage devant l’enclos des tortues sillonnées. Elles sont bien plus petites qu’à notre précédente venue. Et pour cause! Il y a eu de nombreuses naissances depuis février 2019. Outre l’enclos habituel, nous pouvons les observer dans le vivarium de la serre. Le temps de grandir un peu, elles seront ensuite confiées au Village des tortues de Gonfaron jusqu’à leur 6 ou 8 ans, avant d’être réintroduites, de concert avec le Village des tortues de Noflaye, dans la réserve de Ferlo, au Nord du Sénégal.

Orchidée vanda bleue

Hibiscus

La végétation est également bien fleurie dans la serre, à l’instar des orchidées (orchidées vanda, orchidées papillon, etc.) et des hibiscus. La température est bien élevée, pour nous rappeler si besoin était, leur nature exotique.

Depuis notre dernière venue, il y a de nouvelles œuvres de Street Art en bleu et blanc qui ont fait leur apparition un peu partout dans le parc comme par exemple celle sur le bassin des loutres ou celle située juste avant de rentrer dans la serre. Invitation à la flânerie, elles se fondent parfaitement dans le décor des lieux, à l’instar des enfants courant dans le labyrinthe de la bambouseraie.

Le Parc Phœnix au fil du temps

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – novembre 2017

Un des parcs incontournables à Nice : le Parc Phœnix. Nous y allons régulièrement. Situé à l’Ouest de la ville, du côté de l’aéroport, ce parc permet de s’échapper du quotidien urbain. Au fil des années, il a bien changé, au gré des aménagements effectués et des expositions présentes. De même d’une saison à l’autre. Il y a tellement de choses à voir qu’une seule visite ne suffit pas.

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – mai 2016

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

 

 

 

 

Notre première visite du parc remonte à octobre 2006. A l’époque, deux pélicans étaient à l’entrée du parc.

Lorsque nous pénétrons dans le parc, nous pouvons voir sur notre droite le Musée des Arts asiatiques accolé au lac dans lequel il y a notamment des cygnes noirs, des canards, des bernaches et des tortues. Certains oiseaux sont ainsi migrateurs et d’autres ont été introduits. En face, en direction des loutres, il y a une fontaine d’eau dont les jets d’eau se déclenchent toutes les demi-heures au rythme des morceaux de musique classique. Un spectacle idéal pour les petits mais les grands aussi !

Parc Phoenix – février 2016

Parc Phoenix – février 2016

Parc Phoenix – octobre 2006

 

 

 

 

 

Parc Phoenix – mai 2016

Parc Phoenix – mai 2016

Ensuite un arrêt pour essayer de voir les loutres : tantôt elles se prélassent au soleil, tantôt elles sont sous l’eau. Parfois, elles sont collées les unes aux autres. Ce sont désormais des loutres d’Asie, plus petites que les loutres d’Europe qui ont pris leur place, ces dernières ayant été confiées à un autre parc.

Parc Phoenix – mai 2016

Parc Phoenix – octobre 2006

Nous remontons l’allée en direction des porcs-épics. Très souvent, ils se blottissent dans un coin de l’enclos. En 2006, il y avait des chiens de prairie.

Arrivés au niveau de la fontaine centrale, plusieurs choix sont possibles. Nous pouvons nous rendre au chaud dans la serre. Entre la serre centrale et les différentes salles, nous pouvons accéder en quelques pas à une énorme diversité de plantes et d’animaux : palmiers royaux, orchidées, cocotier, arbre du voyageur, plantes cailloux, hibiscus, fougères, plantes carnivores…

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – mai 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais aussi flamants roses, crocodiles du Nil, carpes, lémuriens, grandes tortues… Il est à noter qu’un programme de réintroduction de ces tortues a été mis en place avec le Sénégal. Depuis 2017, la zone des aquariums et terrariums a été fermée et laissera place d’ici 2019 à des chauve-souris. Le seul petit bémol est le fait que la serre ne soit pas adaptée aux personnes à mobilité réduite ni aux poussettes dans son intégralité.

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – février 2016

Parc Phoenix – mai 2016

Parc Phoenix – mars 2017

Parc Phoenix – février 2016


 

 

 

 

 

 

 

 

En retournant à l’extérieur de la serre, il y a également un jardin de jeux en plein air pour les enfants et même les tout-petits. Il leur permet de se défouler après avoir découvert ou redécouvert faune et flore du parc. Il est fréquent d’y croiser des paons au niveau des tables de pique-nique.

Il y a également un espace dédié aux wallabys, un autre aux tortues de Floride et encore un aux ouistitis. Tout au fond, a été aménagée une volière dans laquelle nous pouvons voir des perroquets, ibis, aras et grues. Il est triste de savoir qu’à l’instar des flamants roses, les aras ont subi un éjointage ancien, pratique qui ne se fait heureusement plus dans ce parc.

Parc Phoenix – mai 2016

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – octobre 2006

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – novembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 2017, le parc est désormais doté d’une ferme pédagogique. Nous pouvons désormais voir des chèvres, des lapins, des cochons, des poules, des oies et des juments. Il y a aussi un parc à insectes. Autour de cette ferme, il y a toujours le potager, des cucurbitacées, des plantes aromatiques… En novembre 2017, il y avait également un nouvel enclos faisant écho à la ferme.

Parc Phoenix – octobre 2017

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – novembre 2017

Parc Phoenix – octobre 2017

Parc Phoenix – octobre 2017

Parc Phoenix – novembre 2017

 

 

 

 

 

 

Parc Phoenix – février 2016

Parc Phoenix – février 2016

 

 

Le parc met enfin en avant des expositions, soit dans les deux salles à l’entrée du parc, soit dispersées dans le parc. C’est ainsi que nous avions pu voir en février 2016 l’exposition de Liu Yilin, « Les 12 fantastiques », grandes sculptures en bronze représentant les douze signes du calendrier chinois.

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑